samedi 1 janvier 2011

Le salon est ici


Bonjour et bienvenue, amis lecteurs.

Voici un  salon ouvert le 15 octobre 2011 et rénové le 10 janvier 2012. Entrez et prenez vos aises: nous sommes entre amis.

Les commentaires du précédent salon sont accessibles par ce lien.

Pour passer d'une page à l'autre du salon, utiliser les liens suivants.
24.7 au 8.8.2011    8.8 au 29.8    29.8 au 3.10    3.10 au 10.10    10.10 au 6.11    6.11 au 26.11    26.11.2011 au 2.1.2012
2.1 au 11.1.2012    à partir du 12.1

1 476 commentaires:

«Les plus anciens   ‹Précédent   801 – 1000 sur 1476   Suivant›   Les plus récents»
emile red a dit…

Il y a des choix alternatifs, je sais que leur audience est faible pour ne pas dire interdite mais rêvons que le peuple, à force de se faire bringuebaler, enfler, sodomiser par la caste des médias et des grands écoliers, réagisse dans un sursaut de dignité.

Il y a qu'une idée qui compte par dessus tout et qui est la mère nourricière de tout les idées : la liberté.
Tant qu'on cachera sa réelle signification sous les oreillers du profit, de l'autorité, de l'individualisme crasse et des petites magouilles entre soi, il ne faut espérer aucune prise de conscience, aucun changement.

J'aime beaucoup la définition qu'en donne Bakounine :

« Je ne suis vraiment libre que lorsque tous les êtres humains qui m’entourent, hommes ou femmes, sont également libres. La liberté d’autrui, loin d’être une limite ou une négation de ma liberté, en est au contraire la condition nécessaire et la confirmation. Je ne deviens vraiment libre que par la liberté des autres, de sorte que, plus nombreux sont les hommes libres qui m’entourent, et plus étendue et plus large est leur liberté, plus étendue et plus profonde devient la mienne. C’est au contraire l’esclavage des autres qui pose une barrière à ma liberté, ou, ce qui revient au même, c’est leur bestialité qui est une négation de mon humanité parce que, encore une fois, je ne puis me dire libre vraiment que lorsque ma liberté, ou ce qui veut dire la même chose, lorsque ma dignité d’homme, mon droit humain, qui consiste à n’obéir à aucun homme et à ne déterminer mes actes que conformément à mes convictions propres, réfléchit par la conscience également libre de tous, me reviennent confirmés par l’assentiment de tout le monde. Ma liberté personnelle ainsi confirmée par la liberté de tous s’étend à l’infini »
(Bakounine, Dieu et l’Etat, 1882)

Philippe Renève a dit…

C'est vrai que Montebourg a des côtés intéressants. On dit qu'il a un caractère entier, mais ce qui a le plus de caractère c'est bien sa moitié.

Tall a dit…

GB
Nous sommes tous des ricains. Parce que c'est le pays de toutes les libertés, où l'on peut voir tous les excès. Et ils sont très réactifs.
Ils sont notre miroir grossissant.

rocla a dit…

En 1993, Arnaud Montebourg, en tant que premier secrétaire de la conférence du barreau de Paris, prononça un éloge d'Edgar Faure qui sera primé.
Edgar Faure laisse l'image d'une intelligence brillante associée à une mémoire exceptionnelle et une culture encyclopédique capable de raisonnements fulgurants1. Très bon orateur, ayant un grand sens de l'humour et de la formule, bon vivant, il pouvait paraître quelquefois pécher par orgueil et par vanité. La longue carrière de ce « surdoué de la politique » et sa capacité à s'adapter furent aussi quelquefois perçues comme de la versatilité et de l'opportunisme. Doté d'une grande capacité de travail, ses amis et adversaires lui reconnaissent un sens élevé du bien public1 et une œuvre politique conséquente.

Edgar Faure a donc toutes les chances pour les élections à venir .

Philippe Renève a dit…

Ah, sacré Edgar ! C'est lui qui disait "ce n'est pas la girouette qui tourne, c'est le vent"...

rocla a dit…

Manquerait plus que ce soient les maisons qui tournent !!! :-))

Anonyme a dit…

"Le 9 mai 1941, le tribunal militaire de Clermont-Ferrand juge et condamne Pierre Mendès France à six ans de prison au terme d’un procès inique.
Lucie et Edgar Faure, repliés dans la région, rendent de fréquentes visites à Mendès France et lui sont d’un précieux réconfort. 9 mai 1941, jour du procès."

Edgar

r et dia

rocla a dit…

Quelques citations d' Edgar Faure



« Deux hommes auraient pu éviter la Révolution française: Turgot, mais il était déjà mort, et moi, mais je n'étais pas encore né. »


« Il est indispensable de distiller un peu de vérité pour faire passer un gros mensonge. »



« L’immobilisme est en marche et rien ne peut l’arrêter. »



« Le centre a le droit de vivre à condition de faire le mort. »




« C'est l'habitude, c'est la plénitude, c'est l'attitude, c'est la platitude. »
Rodolphe Oppenheimer


« Il est bien pauvre celui qui ne peut même pas promettre. »


« Sénat : Litanie – Liturgie – Léthargie »



« La réforme fiscale, c’est quand vous promettez de réduire les impôts sur les choses qui étaient taxées depuis longtemps et que vous en créez de nouveaux sur celles qui ne l’étaient pas encore. »

« Les bons à rien ne sont pas de mauvais atouts. »
Rodolphe Oppenheimer

rocla a dit…

Une des meilleures :

Chez moi quand on tue le cochon , tout le monde rit , sauf le cochon .

rocla a dit…

Je dis ça car je trouve que les campagnes actuelles et la politique du même nom manquent singulièrement de bons mots .

Il y en a plus que des gros .

Philippe Renève a dit…

On ne prête qu'aux riches, mais quand même...

Je crois que l'aphorisme "L’immobilisme est en marche et rien ne l'arrêtera" avait été trouvé dans les années 20 ou 30 pour qualifier les Croix de Feu de La Rocque qui hurlaient, défilaient, et puis... rien !

Mais la phrase sur le cochon est savoureuse !

Philippe Renève a dit…

Rocla,

C'est ce qu'on nomme la désertification des campagnes...

emile red a dit…

Le pire ce n'est pas quand la maison tourne sous la girouette mais quand la terre tourne sous la maison...

Et pourtant elle tourne...

rocla a dit…

Emile , c 'est profond ça ...:-))

rocla a dit…

Vrai Philippe les citations sont souvent des redites .

emile red a dit…

- Chez qui chausse les hommes politiques, aucunes nouvelles technologies par crainte qu'on les prenne pour des ordinateurs de pompes funèbres...

- Mon copain Dédé possède la plus célèbre chambre de France, évidemment vous connaissez son nom...

- Une preuve que les députés sont de vrais acrobates, ils adorent les mi-cycles...

- Comment croire à la laïcité d'un candidat quand il est le roi des promesses ? ...

...

rocla a dit…

Y en a un qui a bien réussi , après un parcours sur l' eau , une incursion dans une poissonnerie et un tour dans une boulangerie il s' est lancé dans le commerce du bois en lançant la mode de la croix et des garde-barrières ...

Sacré Jean-Claude ...

Anonyme a dit…

Blasphémateur

rocla a dit…

corbeau :-))

emile red a dit…

Cheminot...

Anonyme a dit…

Non Ardèche.

rocla a dit…

:-))

Philippe Renève a dit…

On se croit parfois en France dans une république bananière ou une dictature du tiers-monde.
Pour le parquet, l’immunité présidentielle doit s’étendre aux proches du président.

Pourquoi pas à sa famille et à ses amis ? La république sarkozienne est en marche vers l'autocratie...

emile red a dit…

Moi je suis pour étendre cette immunité à chaque Français qui serre la main du président, mais qui lui serre très, très fort.

Et pourquoi ensuite ne pas l'étendre à ceux qui serre le cou du président, mais qui lui serre très, très fort.

Philippe Renève a dit…

Oh non, Emile, ce sera bien plus amusant de voir la tête du petit monarque quand il aura été débarqué en 2012.

Ah bien sûr il va mener la belle vie avec tous ses "frères" Dassaubollobouygarnault auxquels il a rendu tant de services. Mais son amour-propre, qui tient déjà difficilement dans les grands salons de l'Elysée, va en prendre un joli coup dans l'aile, et la justice va lui tomber dessus comme flics sur clandestin, vu toutes les indélicatesses qu'il a commises...

Anonyme a dit…

Puissiez-vous dire vrai, mon frère

Ardèche

emile red a dit…

Je ne suis pas sûr qu'il faille, pour le plaisir de la vue, laisser la moindre marge à ces pantins.

Le plaisir a ses limites et se transforme trop souvent en souffrance dès tourné le dos.

A moins que de découper ses rebuts de l'humanité en rondelles et de se servir de leur crâne pour boire l'hydromel, je ne vois aucun avantage à les sauvegarder, ils n'ont rien qui permette de les conserver en l'état encore moins pour l'état, non plus à des fins archéologiques, ni patrimoniales.

Ils nous coûtent très chers vivant, gardons nous de leur faire dépenses une fois morts...

Tall a dit…

On ne l'aurait pas cru possible, mais ça va encore + loin qu'avant les manips de la plomberie. Un mec bidouille un billet disant que la Lepen est dangereuse.
Résultat : il est flingué à 11% de votes favorables, tandis que le post qui arrive en tête de gondole avec + 50 ne contient que des insultes envers l'auteur. Aucun argument.

Et c'est d'autant plus marrant que cette audience d'extrême-droite serait donc la même à défendre le complotisme 0911 pro-islamiste ! Cherchez l'erreur ... :-))

Donc, ya du lest à relâcher dans mon post à Castor où je parlais de liberté d'expression. Tout dépend des sujets. Si on se met dans le viseur de la plomberie, on se fait ridiculiser par des trucages ébouriffants.

emile red a dit…

La liberté d'expression se manifeste par tous les pores de la peau, des os et du ciboulot, autant chez celui qui pond que celui qui critique et celui qui ciseaute.

C'est autant s'exprimer que de dire le contraire ou se taire ou ne pas écouter, manière de voir les choses et ce qu'elles expriment...

Tall a dit…

Ah, si le trucage des votes est assimilé à une forme de liberté d'expression, évidemment, là ...

Enfin quant à momo, il a bien confirmé le diagnostic de réelle folie que l'on pouvait lui soupçonner depuis longtemps. Le caractère obsessionnel de ses sagas désormais sans fin en est la meilleure illustration.

Et je n'ai rien à rajouer sur ce sujet. C'est juste histoire de ne pas laisser le tout dernier mot à la censure et à la triche.

A +

emile red a dit…

Pour celui qui truque ou qui triche, il y voit sa liberté d'emberlificoter.

N'est-ce pas ce que les politiciens et les banquiers font à longueur de temps ? Et pourtant ils en appellent continuellement à leur liberté d'expression, de décision et tutti.

La déontologie dit ce que celui qui la transgresse veut lui faire dire, l'autre celui qui se sent floué n'est rien d'autre qu'un empêcheur de tourner en rond ou un gogo.

Nous sommes en plein dedans avec les campagnes électorales, les comptes rendus journalistiques et la transmission de l'information, du flanc, de la triche et du trucage en boucle.

Le monde tourne là dessus depuis la nuit des temps, pourquoi y aurait-il des exceptions autres que des rêveurs ou des idéalistes qui ne s'imposeront jamais sans jouer eux aussi cette ritournelle ?

Philippe Renève a dit…

Tall,

Personnellement je me bats l'œil avec application et constance de ce qui arrive sur Agoravox. J'ai cessé depuis bien longtemps de m'intéresser à ce site, à la différence de certains aigris qui en sont obsédés.

Si vous n'avez rien à rajouter sur ce sujet, c'est très bien comme ça.

Tall a dit…

D'autant rien à rajouter que l'essentiel de la blogosphère est devenue une perte de temps, genre sinistre total, à mes yeux. Sauf pour ceux qui se sont déjà implicitement installés dans la salle d'attente de la Veuve, sans plus aucun vrai projet existentiel.
Mais bon, chacun est responsable de la sienne, et de la sienne seule.
Je vous souhaite donc une bonne continuation, et soyez heureux, bonnes gens.

Philippe Renève a dit…

Et voilà: les nervis de la Sarkozie vont exiger que les enseignants signalent les enfants de 5 ans qui ne "contrôlent pas leurs émotions".

Ce genre de nouvelle donne une furieuse envie de ne pas contrôler ses émotions.

Nouvelle équation:

Sarko + Guéant + Chatel = Ubu - humour + démagogie.

emile red a dit…

Philippe, au début de son mandat, Sarkontrôle voulait déjà ficher les gosses, il vient ensuite nous dire qu'il a changé...

Ces disciples du déterminisme social sont les fossoyeurs de nos libertés au nom d'un diktat crapuleux.

Si leur obnubilation avait existé quand ils avaient 5 ans, il y a fort à parier que nos petits avocaillons de douzième zone seraient aujourd'hui en train de ronger leur frein au fond d'un atelier graisseux, d'une geôle crasseuse ou d'une chambrée psychiatrique poussiéreuse...

A ce rythme, dans un an ils font enseigner le créationnisme dans nos écoles publiques...

Philippe Renève a dit…

Voilà un bon jugement: Il reçoit 200.000 euros après avoir perdu sa famille, au lieu des 45 M réclamés

Petit calcul: Tapie vaut 225 Mohammed.
Certains vont pavoiser.

Philippe Renève a dit…

Avec un prénom pareil il est sans doute musulman, donc ne vaut pas grand-chose...

Anonyme a dit…

Derrière l'obsession sécuritaire du contrôle de la délinquance dès le bac à sable se cachent de gros intérêts économiques..

Nos laboratoires, pourtant bénéficiaires d'une énorme commande de vaccins inutiles il y a... peu de temps encore, lorgnent sur un marché extrèmement juteux : celui de la prescription de psychotropes aux mineurs, que des règlements "rétrogrades" freinent encore dans notre pays.

Pour cela, rien de tel que la peur. Un "enfant qui ne contrôle pas ses émotions" ou un "hyperactif", cela trouve sa réponse, dans certaines contrées plus libérales, dans l'administration de "Ritaline".. Rien de tel en France : toute une cible marketing potentielle non exploitée..

En même temps parait un rapport du Pr Cyrulnik, psychiatre-vedette auteur du concept rassurant de "résilience" qui maintenant s'étiquette "neurologue" (neurologie = réponse médicamenteuse) sur le suicide des enfants.

Conclusion : il existerait un syndrôme dépressif chez l'enfant, motivé par ce que l'on pourrait considérer comme de "petits soucis" et qui amène la chère tête blonde au "passage à l'acte". Argument : le faible taux de serotonine relevé dans l'organisme de ces bambins..

Or, à cela, répondent parfaitement les neuroleptiques.. dont ces mêmes règlementations d'un autre âge freinent la prescription aux gosses..

Au fait, combien de suicides d'enfants ont motivé la commande de ce rapport ?

3, dans un court laps de temps.. mais extrèmement médiatisés..

Une Nième théorie du complot ?

GB

Philippe Renève a dit…

Bonjour Gazi

Tout à fait pertinent: la mode US de gaver de drogues bien chères les chères têtes blondes un peu turbulentes serait bienvenue en France pour ces pauvres laboratoires pharmaceutiques.

La recherche coûte si cher qu'il leur faut bien quelques recettes pour mettre au point des médicaments inutiles mais très tendance (coupe-faim, amaigrissants, psychotropes plus nocifs que bénéfiques) et accessoirement rémunérer leurs malheureux actionnaires.

Philippe Renève a dit…

Ah... Machine arrière toute au Ministère du fichage des enfants: pas de fichier, pas d'obligation, tout ça était inventé, c'est c'laaaa oui !

emile red a dit…

Tu oublies qu'en plus de permettre de gros bénéfices à Big Pharma, il y a en jeu toute la concurrence entre le système social français et les assurances privées.

Je suis abasourdi par le nombre de pubs pour les assurances qu'on voit en ce moment, pubs, il ne faut pas oublier, qui augmentent le montant de nos cotisations...

Anonyme a dit…

Bonjour !

Un autre fait intéressant et qui, par-delà la primaire socialiste, nous montre qu'on est bel et bien entré dans une campagne présidentielle traditionnelle.

Un grand classique de ces ambiances pré-électorales : l'instrumentalisation du fait-divers.

Ici, un courageux usager de la RATP s'interpose pour empêcher un vol de portable, et, dans l'affrontement avec le délinquant, tombe sur la voie et succombe..

Et voilà : cette description succinte suffit apparement à déplacer deux membre du gouvernement, l'un en charge de la Culture, l'autre des Transports pour venir déposer une gerbe sur les lieux du crime..

S'ensuivent deux déclarations percutantes, l'une louant "l'un de ces héros ordinaires qui nous rendent la vie meilleure", l'autre pour décrire "Un homme venu en France pour travailler et qui envoyait de l'argent à sa famille".

La mécanique bien huilée est lancée : un faits divers (complexe comme toutes ces affaires) se transforme en un conte moral édifiant.

Le portrait de l'Etranger Modèle, qui travaille et n'est pas adepte du regroupement familial, le héros qui se substitue aux forces de police, ouvrant ainsi la voie, si son comportement se généralise et qu'une vague de Charles Bronson (Souvenez-vous : le Justicier du métro de New-York) déferle subitement...

...Que de réductions du nombre de fonctionnaire cela rendrait possibles !

Hélas ! Après examen des vidéos et recoupement des témoignages.. Il apparait que nul portable n'aurait été volé, que le présumé agresseur serait quelque peu dérangé mais inoffensif et le présumé héros plutôt violent et agressif..

L'emballement médiatique autour de la maintenant surnommée "Mythomane du RER" n'aura pas servi d'exemple, on remet ça !

A croire que les transports publics (que ne doivent guère fréquenter nombre de nos élus) sont voués à alimenter tous les fantasmes..

Consternantes sont ces exploitations de faits divers.. Des situations complexes qu'il faut démèler ?

Cela devient, simplifié, un affrontement du Bien contre le Mal où l'on plaque les préjugés du moment sur des individus qui ne correspondront jamais exactement à des archétypes..

A comparer encore.. Le traitement de l'affaire dite du "Gang des Barbares" et celle, plus ancienne, traitée en fiction dans un film, "L'Appât".

D'un côté, on a focalisé sur le chef de bande (Youssouf Fofana), machiste violent et narcissique, issus de ces banlieues qui font peur.. Un Croquemitaine parfait sombre et porteur d'un nom bien exotique.. et antisémite (élément aggravant).

De l'autre, on avait porté son attention sur la "Femme fatale" (Valérie Subra) attirant des hommes supposés riches et les livrant à des tortionnaires..

Dans un cas le monstre est masculin, de l'autre féminin.. avec un modus operandi dans les deux cas assez similaires : une victime désignée comme "solvable" selon, à coup sûr dans les deux cas, des critères démontrant la stupidité des criminels (dans les deux cas succomberont des fauchés), un appât féminin, et des tortures interminables et vaines dans le huis-clos d'un appartement..

Dan le cas des "Barbares", l'élément féminin n'a guère vu plaqué sur lui le stéréotype de la "Femme Fatale", ingénue, tentatrice et vénéneuse.. et pourtant, quelle "loupé" de la part des journalistes !

Elle fit pourtant reparler d'elle en séduisant un directeur de prison.. mais ne fit plus la "une" des media. Le "conte moral serait devenu trop complexe à gêrer.

Ne voyez ici nul commentaire des décisions de justice, nulle condamnation des uns ou des autres protagonistes de ces affaires sordides.. mais plutôt un agacement devant la bêtise intéressée de media racoleurs et de politiciens sans scrupules..

GB

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

Emile, assurances et banques sont les industries (les seules) qui ne sont pas encore délocalisées et qui tiennent le haut du pavé des profits.
Il n'est que de voir les centres de nos villes où les commerces disparaissent un à un pour laisser place à un guichet de banque ou un bureau d'assurances.

Et si on les faisait payer un peu, parfois ? Au lieu de les renflouer périodiquement sans condition ...

Philippe Renève a dit…

Gazi,

Cette histoire du métro est en effet un exemple parfait d'exploitation politique discrète dans ses buts et tonitruantes dans ses moyens.

Et s'il s'avère que le fait divers a été mal interprété, on n'insiste pas sur la rectification et on n'en parle plus, voilà tout...

Il faudrait aux citoyens des décodeurs de comm', à côté de ceux qui la conçoivent... Chaque parti pourrait ainsi contrer les trucs médiatiques de l'autre. Tiens c'est une idée ça Coco, c'est porteur, je vais bientôt pouvoir collectionner les Rolex !

Anonyme a dit…

Philippe,

Un homme sans nul doute courageux, s'était déjà attelé à cette mission d'utilité publique..

A-t-il fait fortune ?

Rappelez-vous..

Un enseignant, par ailleurs auteur de romans érotique (pour ceux qui considéreraient comme "érotique" la page "sous-vêtements" du catalogue de la CAMIF) qui, doctement, éclairait les béotiens sur ces manipulations modernes, à grands coups d'"intericonicité !" sur les doigts repliés des élèves mal-comprenant..

Il doit maintenant couler des jours paisibles à St Barth'...

GB

Philippe Renève a dit…

Ouh Gazi tu me sembles bien ironique envers un hénaurme écrivain qui – je viens de le voir – pousse l'abnégation et la philanthropie jusqu'à écrire un essai sur le prix des chiottes de Venise.

Il est le seul homme que je connaisse dont la suffisance surpasse les insuffisances.

emile red a dit…

Parce qu'il y aurait des toilettes à Venise ?

Ce n'est pas Venise qui rime avec anal ?

Je sors.... lol

Philippe Renève a dit…

Non, Venise rime avec canots !

Mais pas banal le carnaval naval.

emile red a dit…

Bah, canots, pets, tout dépend où on se situe sur l'arbre.

Venise c'est la ville dont est envahie la place St Marc de café, où le chef roule en Dodge et là où l'on rit à force de gondoles ?

Philippe Renève a dit…

C'est bien ça, Saint Marc de café Florian !

Philippe Renève a dit…

Ils disent caffè !

Demian west a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Philippe Renève a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Philippe Renève a dit…

L'intervention de Demian West était excessivement personnelle et je le remercie de l'avoir effacée.

Cela étant dit, il est utile de remarquer que sur certains sites internet, les propos racistes et islamophobes sont acceptés sans restriction aucune alors que les idées antiracistes et anti-islamophobie sont censurées et leurs défenseurs exclus.

Chacun en tire les conclusions qui s'imposent.

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

Le temps se rafraîchissant en cette mi-octobre, j'ai changé de salon pour que nous soyons plus confortablement installés.

Je pense que celui-ci satisfera l'œil et le... fondement des idées de tous.

emile red a dit…

C'est, comment dire,... plus style...

Vais pas oser mon derrière dans ce luxe, suis issu d'un milieu modeste... lol

Philippe Renève a dit…

Ose et pose, la modestie du milieu n'empêche pas le confort fessier...

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

Voici qui est amusant: Primaire PS: Les Français plébiscitent l'élection et à 65% souhaitent que l'UMP organise également des primaires.

Alors, l'UMP ? Des primaires ?

Philippe Renève a dit…

Un sondage doublement rassurant: Sarkozy en baisse, à 30% d'opinions favorables
Il montre d'une part que Sarkozy est bien très impopulaire, d'autre part, étant donné que seuls 1% des Français bénéficient de sa politique, que 29% de nos concitoyens n'ont pas compris qu'ils se font tondre la laine sur le dos par le pourcent blingbling.

Et 29% d'imbéciles, c'est finalement très peu, dans une société.

Philippe Renève a dit…

A part ça, les amis, on aura une finale de Mondial de ruby France-All Blacks.
Je ne voudrais pas être pessimiste, mais préparons les pansements et les mouchoirs !

emile red a dit…

Philippe je m'insurge ce ne sera pas France / All Blacks mais France / Nouvelle-Zélande ou Bleus / All Blacks...

Non mais, puis ils ont tous une chance sur deux de gagner, ne jamais vendre la peau de l'ours dans un pays où il n'y en a pas...

Grrrrr !!!!

Philippe Renève a dit…

Quel puriste cet Emile !

Anonyme a dit…

Bonjour,

Le fils est venu, a vu, mais n'a pas vaincu. Je n'ai pas d'autorisation. Je resterai anonyme.

Vivement samedi et le match.

Philippe Renève a dit…

Bonjour Monique,

Dieu me savonne, ton ordinateur est un sacré empêcheur de poster en rond... Mais tant pis, reste zanonyme et signe d'un M (mais pas le maudit!): nous sommes d'une intelligence telle que nous comprendrons que c'est toi !

emile red a dit…

D'un M qui veut dire Aldo...

Morro ça le fait pas, résumons donc...

Suis pas puriste, suis juste un tantinet rigide.
Mais il paraît que c'est souvent une qualité, en tout cas, parfois, nos politichiens auraient besoin d'un peu plus de rigidité quand ils se montrent souples et Nice et Mersaille...

Philippe Renève a dit…

Hem. Les hommes ont besoin de rigidité et les femmes de souplesse.

Philippe Renève a dit…

Car les hommes mous ne peuvent aller au fond des choses et les femmes rigides ne peuvent s'ouvrir à la vie. Hem.

Anonyme a dit…

Nous dérapons.

M comme Aldo

Philippe Renève a dit…

Alors râpons, plutôt !

Anonyme a dit…

Du Rap maintenant! T'es d'jeun toi

Aldo

Philippe Renève a dit…

Non, pas rap(p)ons, râpons !

emile red a dit…

J’essaie parfois de déraper du fromage, celui-ci a une très mauvaise éducation et aucune tenue, même après dérapage.

Désormais je le nomme Brice le Fondu et depuis il s'encroute, démonstration de son mauvais caractère.

Philippe Renève a dit…

Le Fondu confondant...

emile red a dit…

Encore une fois Philippe, sépare bien les mots....pfffff !!!

L'aigle fondant sur sa proite
Le con fondant sur sa droite

Philippe Renève a dit…

Riche rime croate.

emile red a dit…

Ouaip, en bosniaque ça faisait herzegovine

Anonyme a dit…

N'importe quoi! Hercegovina, na.

Je sépare : H e r c e g o v i n a. C'est plus clair non

Maccione

rocla a dit…

On écrit Herr Zégovin , ach !

Ché souis consterné .

emile red a dit…

Tou té trompeu c'est Her Zé Gauvin

Leu cheufalier dé la table rondeu

rocla a dit…

En plus le chevalier il est malade , il est preux .

emile red a dit…

Absolument, pourtant il hépatique, ni puce, ni picpus.

Les agences de notation veulent nous noter, leur avons nous demandé quelque chose à ces truands ?

Qu'ils y viennent voir mes comptes, le 12 est chargé... non mais encore, pour qui se prennent-ils ?

Banquiers, financiers, économistes une seule solution, la noyade.

Oupppsss !!! Désolé Philippe, je t'avais pas vu...

Philippe Renève a dit…

Pas de souci Emile, je ne suis qu'un banquier défroqué, repenti puis retraité !
Du reste, quand on dit banquier, on pense plutôt aux dirigeants et actionnaires des banques; pas aux salariés qui font où, euh non, ce qu'on leur dit de faire !

emile red a dit…

La méthode du suicide collectif :

Les Français ne trouvent plus de travail, les Français sont nombreux à ne plus manger correctement, la plupart des Français n'ont plus les moyens de se soigner, le chômage gangrène les relations entre les Français... et que nous dit le premier ministre dans sa course à Paris et sa fuite du monde rural Sartois ?

"Au moment où les yeux du monde entier sont rivés sur la zone euro et la crise financière avec la possibilité pour la première fois qu'un Etat puissant (...) fasse faillite, on entend François Hollande dire, au fond, mon programme, c'est de réenchanter le rêve français (...) On se dit que, vraiment, le projet du Parti socialiste est à côté de la plaque"

Tout est dit, le Français qui n'a plus qu'une paire d'yeux pour pleurer, ne doit plus avoir l'espoir de jours meilleurs, ne peut plus songer à changer sa vie, le Français n'a plus les moyens de rêver...

Quel avenir !!!

Philippe Renève a dit…

C'est bien ça.
Dans le même style le charmant fantaisiste Hervé Novelli parle du "projet irréel" du PS.
Celui de l'UMP est clair: faire payer la crise à tous les Français, sauf les plus riches. Plus d'impôts pour les Français, moins pour les riches: le programme n'est pas irréel... Il est en cours d'application depuis 2007, on le connaît bien.

emile red a dit…

Quand il n'y a plus de rêve, plus d'espoir et uniquement la présentation d'un monde mourant, nos bien pensants de la droite "humaniste" arment le flingue.

Les désenchanteurs nous verraient mieux prier notre père du Latran que de réclamer justice, le rêve est un temps perdu qui ne sied pas au MEDEF, l'espoir est un agitateur d'opinion qui crée la discorde entre l'ordre, le pouvoir et la masse.

Pensons donc, comme on nous l'intime, pensons dans les clous, pensons comme le patron pense, pensons suivant les multiples diktats qui ordonnent, la vie n'a d’intérêt que de servir les maîtres du temps, de l'esprit, du pouvoir.

Ou, contre ceux qui nous trahissent, pensons à requérir, reconquérir, réapprendre, forger les clés de notre liberté asservie...

Philippe Renève a dit…

Voilà autre chose: Google vous utilise à votre insu pour numériser des livres.

Décidément, il est difficile de ne pas se faire utiliser sur internet...

lacrima a dit…

On peut toujours essayer d'imaginer ce que ça aurait donné une quelconque manif de gentils Algériens pacifiques.
Parce qu' en face on avait de gentils policiers , pacifiques, sans intention de réprimer brutalement... comme on l'a bien vu .

Dommage on avait là une manif pas quelconque de très méchants algériens belliqueux et surarmés. Le problèmes est qu'ils ne savaient pas nager. C' est ballot ça !!

Philippe Renève a dit…

Bienvenue, Lacrima.

Je pense que vous parlez du massacre d'octobre 1961. En effet, certains affirment maintenant haut et fort que tout cela est la faute du FLN et que les gentils policiers, le gentil Papon et le gentil Etat français n'ont fait que leur admirable devoir en cassant du melon, comme ils disaient à l'époque.

Voilà où en sont certains au pays des droits de l'homme: racisme, arabophobie et islamophobie, négationnisme.

Comme ils écrivent, "Qu’il y ait eu 40 morts ou 400, c'est (presque) un détail". L'expression est révélatrice: ils sont presque au Front National.

rocla a dit…

Je serais ( presque ) mort de rire ... s' il n' y avait ( presque ) pas eu de morts . De part et d' autre .

Un jour on deviendra ( presque ) intelligent .
Dépêchons-nous ça presque ....

Demian west a dit…

Quelqu'un pourrait-il m'aider et me dire comment on pourrait qualifier un site qui "dit" des propos qui sont à l'extrême-droite de l'extrême-droite ?
Pour ma part c'est si au fond du puits que je ne vois pas...^^
Toutefois, je les exhorte à se laisser aller pour que chacun puisse voir jusqu'où la nature humaine peut s'avilir en rationalisant ses pulsions les plus bestiales. C'est toujours instructif quant aux grands malheurs auxquels nous avons échappé en rejetant de telles idéologies dans la majeure partie de la société. Ces haineux sont dans la marge la plus reculée. Et il faut bien reconnaître que nous sommes presque forcés par eux-mêmes à les observer dans une sorte de zoo du passé et des idéologies honnies par le sens commun et toute la société ouverte.
Les idéologies sont une sorte de maladie mentale manifestant une mécanisation de l'esprit, presque une sclérose.

La seule médication est l'observation compatissante mais immunisée de ces fossiles idéalistes du Mal. Finalement, ils vomissent tellement sur la religion qu'ils lui redonnent une valeur a contrario, le sens du Bien dans l'action. Ces gens-là finissent par manifester que leur haine des religions est finalement une haine du Bien en-soi.

emile red a dit…

Seule question que je me pose aux lectures de beaucoup de blogs, de journalistes, quel est ce besoin de comparaison, de référentiel ?

Un mort n'a rien à revendiquer que sa mort, comment peut-on être abjecte à quantifier les victimes, à comparer leur nombre, y a-t-il un palier, une origine, un destin, une raison qui valorise ou non les victimes ?

Quand on torture, on harcèle, on liquide, on massacre doit-on déterminer l'ampleur de la chose honnie pour déclarer le coupable moins coupable ?

De quel niveau de réflexion, autorité, droit même, peut-on se prévaloir pour juger d'un meurtre, d'une victime, voilà qu'on pourrait minimiser les responsabilités de criminels contre certaines victimes de TOUS crimes mortels alors qu'on s'offusquerait à le faire lors d'autres crimes, envers les femmes par exemple, étrange sens de la logique.

Un crime est un crime, quels que soient les moyens coercitifs, qu'il y ait harcèlement, viol, meurtre et celui qui agit à ces fins est un criminel qu'il soit d'un côté ou de l'autre de la barrière, qu'il agisse en particulier ou pour une autorité, ou pour n'importe quelle cause.

Une ou mille, les victimes ont toutes le droit au même respect, seuls sont coupables ceux qui attentent à leur intégrité et à leur liberté et aucun échafaudage ne justifie le renversement de culpabilité.

A moins de nier le sens commun et l'humanité, l'uniforme n'est en aucun cas un blanc seing à toutes les exactions, encore moins aux crimes...

rocla a dit…

Où va-t-on madame Ginette si on peut plus noyer ceux qui embêtent les autres ...

rocla a dit…

Pour ceux qui donneraient du crédit à certains aliénés de la blogosphère du genre insulteurs avec les mots Gland Bleu dégoulinant de leurs lèvres commissurées il suffit d' escalader la montagne de bêtise se trouvant à l' intérieur du cervelet déconfit leur tenant lieu de lumière intérieure pour constater leur déchéance mentale .

Philippe Renève a dit…

Plus qu'autre chose, ce qui est ignoble c'est d'écrire
"Qu’il y ait eu 40 morts ou 400, c’est (presque ) un détail au regard de l’ensemble de la guerre. Rien que le massacre des harkis par le FLN c’est plus de 60 000 morts."
40 ou 400 morts, combien d'épouses (et d'époux) dans la douleur, combien de familles dans l'horreur, combien d'orphelins, de pères et de mères dans un chagrin atroce ?
C'est bien cette façon de penser – que 40 morts en face de 60 000 ce n'est rien – qui conduit tôt ou tard à accepter la torture, les exécutions, les massacres de civils.

C'est l'antihumanisme, qui dénombre les morts sans compter les hommes.

emile red a dit…

Ça réfère aux méthodes de pensée qui faisait à une époque retirée qu'on assassinait 100 otages civils pour un militaire tué.

Comme je disais ailleurs, l'Algérie est proche et les victimes de toutes parts, victimes de la haine, des politiciens et des forces du désordre ordonné, sont encore à piétiner les esprits, mais qu'en sera-t-il quand Madagascar demandera des explications, que nous dirons les défenseurs auto-proclamés de la démocratie et de la liberté, se défausseront-ils une fois de plus devant la négation des valeurs ailleurs défendues, pas d'OAS et de FLN à renvoyer dos à dos, pas d'idéologie à critiquer sous peine de se dédire... alors... ?

Philippe Renève a dit…

Marie Dedieu a été victime de fanatiques ignobles et on ne peut que condamner cette ignominie. Mais on ne peut faire cela d'un côté et de l'autre excuser ou minimiser honteusement le massacre des Algériens en 1961.

Le respect de la vie humaine ne se découpe pas en rondelles selon les contextes et les cultures.

A ces évidences seules des insultes peuvent répondre; elles sont déjà nombreuses sous la plume de ceux qui qualifient ces crimes de détail.

Demian west a dit…

Pour ma part, et mes propos n'engagent que moi, je suis persuadé que, à l'ère de l'internet quand un individu isolé peut googler "Dedieu" et lire toutes les palabres médias autour d'elle pour faire de l'audience, les médias sont responsable d'une image détériorée de Dedieu qui a dû empêcher tout apaisement de ses ravisseurs.

Par exemple, ils l'ont présentée comme ex figure emblématique du féminisme, ce qui était comme la désigner à la vindicte de ses ravisseurs. Pis encore, il est un site qui a instrumentalisé Dedieu pour tenter de s'espacer dans les médias plus mainstream. Et pendant que ce site prétendait se battre pour la libération de Dedieu, il ne cessait de nourrir son feu islamophobe, ce qui a était carrément une incitation à la haine réciproque et qui a forcément empêché la sereine négociation plus silencieuse et intelligente des instances en charge de cet événement.

J'ai même reçu des emails des patrons de ce site qui expriment sans la moindre nuance que ce qui comptait pour eux c'était d'être assez sûrs, qu'ils seraient lus jusqu'en Somalie.

J'ai moi-même alerté les médias qui avaient trouvé, en googlant, un témoin de la vie de Dedieu sur ce site dont je parle. Et j'ai averti ces mêmes médias, de l'instrumentalisation par cette extrême-droite du cas Dedieu. Ils m'ont écouté si j'en juge par le peu de cas qu'ils ont fait de ce témoignage intéressé.

Il est évident que ce site corrompu a agité le cas Dedieu uniquement pour accéder au marchepied des TF1 et d'autres, pendant qu'ils vomissaient contre ces mêmes médias officiels, et juste pour se donner des airs importants.

Le résultat c'est qu'ils ont probablement incité à la violence les ravisseurs-mêmes. Car ils ont donné une image de Dedieu en lien avec un site d'extrême-droite nourrissant une haine islamophobe quotidienne. Ce qui est une image erronée de Dedieu, puisqu'ils ne l'ont ni fréquentée et qu'elle ne les connaissait même pas. Et c'est une image erronée qui a pu influencer défavorablement les ravisseurs.

Tout compte fait, ils ont agi comme les sites qu'ils insultent à longueur de temps comme Agoravox. Lesquels, selon eux, publient des textes qui incitent à des conséquences tragiques et regrettables.

L'argent corrompt, les médias ou l'audience aussi...

J'exprime ici mon point de vue que je saurais étayer avec des références troublantes de vérité et d'évidence.

Philippe Renève a dit…

Demian West,

Il faut être prudent: pour l'instant, nous ne savons pas comment Marie Dedieu est décédée ni même qui l'avait enlevée; j'ai écrit ci-dessus un peu vite "des fanatiques" mais ce n'est pas confirmé. On ignore donc si le comportement du site en question a pu jouer un rôle.
S'il s'avère un jour qu'elle a été enlevée et tuée ou maltraitée par des groupes islamistes, il est évident qu'il faudra considérer très sérieusement vos remarques.

Philippe Renève a dit…

Un peu de choses légères pour changer.

Le réchauffement climatique pourrait faire rapetisser des espèces.
Pour l'espèce Sarkosaurus catastrophicus minimus c'est déjà fait, semble-t-il; mais nous allons voir bientôt si la prochaine portée confirme cette tendance après croisement avec l'espèce Carlabrunius aphonus.

Philippe Renève a dit…

Dieu du ciel quel malheur s'abat sur notre beau royaume: une fille.
Mordiou, la couronne va partir en quenouille, Nicolas 1er va devoir soigner un peu plus ses saillies pour se donner un héritier mâle.

Anonyme a dit…

Il se trouve que le fait qu'il y ait eu 3, 7, 40 ou plus morts a à mes yeux de l'importance. Pas tant pour moi que pour ceux qui attendent depuis 50 ans que l'on reconnaisse leur perte. Il est possible que les policiers aient été survoltés à cause des assassinats de policiers. Il est aussi possible que le FNL ait voulu exploiter le couvre-feu. Le contexte importe peu, ou alors il importe à My lai, au Rwanda, et détermine si des morts d'hommes sont plus acceptables ou excusables que d'autres. Annie

Philippe Renève a dit…

Bien d'accord, Annie. Nous pensons tous de cette façon ici. Ce n'est pas le cas partout.

Anonyme a dit…

Demian,

Jusqu'où irez-vous pour :

- tirer la couverture à vous, vous faire mousser ;
- manifester votre haine envers ce site que vous pointez comme responsable de la mort de cette femme ?

Je suis effaré par votre "combat" stérile, ridicule et mesquin.

Castor

Demian west a dit…

D'une façon ou l'autre, soit on ne connaît rien des ravisseurs et on doit se taire pour éviter tout malentendu, soit on connaît leur idéologie et on évite de jeter de l'huile sur le feu.

Il est très révélateur aussi de constater que ceux-là-mêmes qui nient toute responsabilité indirecte dans la fin de Dedieu, accusent explicitement les élèves de la prof qui s'est immolée par le feu il y a quelques jours, que ses élèves ont une responsabilité dans ce suicide.

Ces apprentis sorciers sont en pleine phase d'apprentissage du journalisme ou tout simplement de la prise de parole publique avec les responsabilités qu'elle engendre.

Quand on les accuse de provoquer des drames, ils ne voient là qu'un jeu de l'esprit et pervers, mais quand ils accusent des adolescents de crime : c'est une pensée profonde que tout le monde journalistique n'a pas su voir encore, hormis dans leur sphère illuminée.

Et le tout sur un ton de voix off voix de Dieu, comme issue de la plus terrifiante tradition religieuse des chefs despotiques qui ne supportent pas la moindre remise en cause de leurs lois gravées dans les esprits qui leurs sont soumis. La xénophobie et le racisme sont des faits sectaires.

Anonyme a dit…

Certains sont tellement pétris de certitudes et bouffis de cette intelligence supérieure qu'ils pensent avoir qu'il ne leur reste plus qu'une solution : l'onanisme.

Lorsque l'intelligence s'accompagne de tellement d'auto-satisfaction et d'admiration de soi, elle ne mène qu'au repli sur soi.
Et l'on aura bien sûr le soin de présenter comme du despotisme le fait d'avoir été mis à l'écart.

Pouvez-vous imaginer faire autre chose avec les talents dont vous disposez ou comptez vous confir longtemps dans votre haine ?

Castor

Demian west a dit…

Pour ma part, je n'ai aucun doute que les ravisseurs de Dedieu qui sont d'obédience Al Quaida, on googlé selon la coutume de ce mouvement et qu'ils se sont renseignés sur Dedieu par ce biais. Et qu'ils sont tombés sur ce site que j'accuse, tout comme TF1 et M6 étaient tombés dessus puisqu'ils avaient contacté le site pour obtenir un témoignage. Et que ce site, durant tous ces événements, diffusait des propos explicitement haineux envers l'islam et tous les musulmans même modérés.

Tout esprit sain comprendra que cette attitude vexatoire n'a pas pu favoriser la libération de Dedieu, au contraire. Les patrons de ce site on confondu notoriété ou importance avec promiscuité internétique. Et il leur était facile d'injurier les ravisseurs sans le moindre risque pour eux-mêmes, alors que leurs discours auraient été très différents s'ils avaient été en place de l'otage. Ils n'ont observé aucune prudence, seulement une stratégie agressive et sans avoir la moindre légitimité. Ils sont responsables d'avoir préempté le nom Dedieu pendant un temps pour mieux diffuser leur haine d'une confession et le plus largement possible en entraînant probablement des conséquences désastreuses et définitives pour la vie d'une seule personne qu'ils ne connaissaient pas et qui ne les connaissait pas. C'est de l'instrumentalisation manifeste par des idéologues extrémistes de droite.

Je rappelle, qu'il y a quelques jours, le témoin qui s'exprimait sur ce site et contacté par TF1 et M6, tentait de réhabiliter le concept de races sur ce même site à teinture exclusive d'islamophobie militante.

Anonyme a dit…

Je rajoute donc "pitoyable" au florilège ci-dessus...

Philippe Renève a dit…

Demian West
Vous avez dit ce que vous vouliez dire sur le site en question, et que j'approuve en partie. Maintenant on passe à autre chose.

Castor,
Demian West donne un avis, certes polémique mais argumenté; sois assez aimable de cesser tes qualificatifs qui visent plus la personne que ses derniers propos. Maintenant on passe à autre chose.

And now for something completely different.

Anonyme a dit…

Je cesse, Philippe, je cesse.
Mais tu ne m'empêcheras pas de penser que le raisonnement est au service du postulat de Demian, lequel postulat est au service d'une haine farouche.

Argumenter dans ces conditions, c'est avant tout habiller sa haine de quelques arguments boiteux.

emile red a dit…

Je ne suis pas toujours d'accord avec vos écrits, Demian, mais ici vous avez raison sur le point de cette comparaison qui fait d'un lycéen le responsable d'un acte individuel qui laisse pourtant les proches dans l'expectative.

Il est curieux de toujours chercher un coupable dans un milieu ou dans un domaine généralement éloigné et qui mieux est antagoniste, comme si cette distance dédouaner de toute imputabilité l'auteur ou son voisinage.

A Castor,

Il est surement outrageux de décrire vos amis comme responsables d'un dénouement tragique, mais il est tout autant scandaleux de lire en ces mêmes lieux des accusations fondées uniquement sur des ressentis dogmatiques n'ayant aucune source objective.

Maintenant un problème que je vous soumets, puisque Disons rime avec raison, si vous tapez Marie Dedieu dans Gogole, il est étonnant qu'une fois tous les médias francophones écartés, à la 12ème page de la recherche nous tombons sur votre site juste après les DNA.

Croyez vous sérieusement qu'un mouvement, un groupuscule, une entité politique, religieuse ou je ne sais encore quoi, soit assez stupide pour ne pas aller jusqu'à cet endroit pour recueillir ce que ne dira jamais la presse mainstream ? Les pensez-vous si arriérés qu'ils ne savent se servir de Gogole et puissent passer au dessus de détails fournis là qu'ils savent pertinemment ne pas trouver ailleurs parce que ce n'est pas la notoriété d'un site qu'ils chercheront mais le niveau de pertinence que vous offrez à livre ouvert ?

Allons donc, il est certain que parmi vous il y a des gens qui connaissent parfaitement le fonctionnement et les tenants du net et il serait un aveu d'irresponsabilité que d'émettre des doutes sur les capacités de nuisance d'un article autant que du support où se trouve celui-ci.

A l'heure qu'il est, de même que vous êtes incapables de désigner de réels coupables, malgré vos certitudes idéologiques, de même vous êtes ignorants de la nocivité de vos écrits répandus sur la planète, en cela il n'y a pas de petit site ou de petit blog et l'humilité ne peut s'affranchir de l'inconscience, alors non bien sûr vous n'êtes pas responsable de ce drame, mais il est tout à fait soutenable que vous ayez participé à faire pencher la balance, que vous partagez un faisceau de présomptions et si aucun élément tangible puisse vous accuser, aucun non plus ne peut vous disculper.

Nous en sommes là, vous pouvez gloser, de la légèreté de dire, de tout dire et des conséquences induites avec tort ou avec raison, jamais la liberté d'expression ne peut prévaloir la mise en danger d'autrui...

Philippe Renève a dit…

A tous

Je rappelle que ce blog est ouvert à tous les intervenants et les commentaires qui respectent la politesse, les personnes et les idées et n'expriment pas d'opinions sectaires ou discriminatoires.

Il "n'héberge" personne; les propos qui y sont tenus n'engagent que leurs auteurs puisqu'ils ne sont pas répréhensibles.

Cela étant dit, je donne mon avis sur les commentaires chaque fois que je le juge utile et je remercie les intervenants de ne pas insister lorsque je leur demande.

Philippe Renève a dit…

Castor,
Tu penses ce que tu veux des motivations des uns et des autres; tant qu'elles n'amènent pas de propos excessifs je n'ai pas de raison de les refuser.

Anonyme a dit…

Emile,

il fut un temps où l'on se tutoyait, me semble-t-il...
Sur ce que tu dis, je trouve particulièrement faussé le raisonnement qui voudrait que des ravisseurs réclamant une rançon puissent tirer ombrage de commentaires sur le net pour dézinguer leur otage.

N'est-ce pas tout aussi condescendant de les croire naïfs au point de ne pas savoir qu'un enlèvement d'une femme malade, âgée et handicapée puisse soulever une réaction forte ?

Et puis, j'attends encore qu'il me soit démontré que l'enlèvement avait une cause politique cachée, qui aurait été tant et si bien dénigrée par disons qu'ils n'auraient eu d'autre choix que l'exécution pour s'en venger.

L'angélisme, c'est aussi penser qu'un enlèvement puisse avoir d'autres motivations que l'argent.

Je considère le raisonnement de Démian comme éminemment simpliste tant il est teinté de haine envers disons et qu'il préside à cette conclusion aussi hasardeuse que farfelue que ses auteurs porteraient une responsabilité dans ce drame.

Philippe Renève a dit…

Chacun a pu s'exprimer en toute liberté (ce n'est pas toujours le cas sur internet); pour moi le débat est donc clos.

Je vous prie tous de passer à autre chose, d'autant que les attaques personnelles se multiplient.

rocla a dit…

Les coupables sont ceux qui enlèvent rançonnent tuent .

Tourner autour c 'est s' éloigner du centre .

Avis d' un qui n' y connait rien .

emile red a dit…

Castor,

Le vouvoiement n'est qu'un artifice pour éviter une mise en cause personnelle.

Tu soumets des hypothèses qui sont respectables, cependant, tu es, comme je suis, impuissant à donner les motivations et l'identité des criminels et la règle d'or en ce cas reste que dans le doute il vaut mieux s'abstenir.

Or, non seulement tes amis de Disons ne se sont pas abstenus mais ont immédiatement accusé d'une façon appuyée et nominative dans un cadre idéologique disponible à nausée sur votre site.

On peut indifféremment en tirer telle ou telle conclusion, ce n'est pas mon propos, d'ailleurs nulle part je ne dis que quelqu'un puisse tirer ombrage d'un commentaire.

Ce dont je vous accuse c'est la mise à disposition d'éléments personnels et particuliers sur la victime, c'est d'en avoir fait un symbole, c'est tout simplement d'en avoir fait un objet de discussion ouvert au quatre vents.

Personnellement je n'ai aucune inflexion vers une thèse politique, religieuse ou simplement criminelle, je constate uniquement qu'une femme a été enlevée, qu'il faut se garder de mettre en péril une vie et que tout raisonnement affiché est vain pour ne pas dire dangereux quand les circonstances sont indéterminées.

De plus, je considère que si les informations émanant des autorités sont restées plus que succinctes c'est qu'il y avait des raisons vitales pour que cela soit ainsi et qu'il n'était pas judicieux d'aller offrir le bâton.
En ce qui concerne les criminels, non seulement je ne les crois pas naïfs mais je les suppose assez intelligents pour savoir usés de tout les subterfuges pour soit remplir leurs poches soit faire passer leurs messages ou même les deux à la fois.

Il faut aussi parfois lire entre les lignes, je ne sais rien des tractations diplomatiques qui ont eu lieu mais ce dont je suis sûr est qu'ils ont démontré pouvoir agir en toute impunité contre deux pays sans le moindre risque et que, pour se faire, le moindre mot sur le net leur donnait du grain à moudre, là aussi l'arrogance de Disons n'a pu aléatoirement que desservir la cause.

A présent, tu peux penser que le seul but d'un rapt puisse être l'argent, j'aurai tendance à le penser aussi sauf que derrière l'argent peuvent se cacher bien d'autres motivations que l'histoire nous a amplement décrites, j'irai même jusqu'à affirmer que si l'argent est la plupart du temps le but il n'est que très rarement le seul moteur.

Pour finir, si Demian a poussé la roue au bout du chemin, je trouve que de l'accuser de haine me semble extraordinaire à la vue du site que tu défends, je ne voudrai pas paraître moraliste mais en bon campagnard je te retournerai qu'on ne récolte que ce que l'on sème et si la responsabilité de Disons n'est en rien avérée, son innocence ne l'est pas non plus.

Ma conclusion étant que si les mots ont un sens, les mots ont aussi un pouvoir...

emile red a dit…

Désolé Philippe, je t'ai marché dessus.

Tu as raison passons à autre chose...

Philippe Renève a dit…

And now for something completely different.

Les pauvres Grecs protestent avec vigueur contre le sort qui leur est réservé et ils ont raison: d'une part, ce seront les salariés qui feront les frais de la rigueur, et d'autre part cette politique provoquera immanquablement une récession massive de l'économie (qui a déjà commencé) qui ne fera qu'aggraver les déficits.

On ne peut que penser à la Stratégie du Choc de Naomi Klein: la quasi-faillite du pays est l'occasion rêvée pour l'Europe et l'ensemble des forces néolibérales pour faire passer des mesures et des réformes qui ne feront qu'enrichir encore les plus riches et appauvrir les autres.

A un moindre degré, les mêmes principes sont défendus par droite et gauche "molle" en France: la rigueur amènera un ralentissement qui fera croître encore les déficits. Le seul aspect positif sera que les taux d'intérêt baisseront encore et que les déficits seront donc moins lourds à financer; mais les classes moyennes et pauvres vont souffrir.

Philippe Renève a dit…

On vient de me faire passer une vidéo passionnante; je me fais un devoir de vous en informer car elle montre des techniques précises qui peuvent être d'un grand secours dans la vie quotidienne.

emile red a dit…

Hé ! Hé !

Autant nécessaire que fondamental...

Ces asiatique ont une maîtrise du corps humain sans pareil, loin des médecines loufoques et brumeuses de nos académies...

Philippe Renève a dit…

Longuet à propos de superfifille: « Un président bien dans sa peau, bien dans sa tête, bien dans sa vie, c'est un cadeau pour notre pays, une chance pour la majorité en tous cas ».

Ah non c'est pas un cadeau...

emile red a dit…

Je dirais plus, non seulement ce n'est pas un cadeau mais autrefois il aurait été qualifié de plaie, la pire que l'Egypte aurait eu à subir s'il eut vécu dans la vallée du Nil...

N'est pas pharaon qui veut... même après avoir foulé les sables du désert et gravi les degrés des pyramides, non plus Napoléon.

Philippe Renève a dit…

Les amis, encore une nouvelle bouleversifiante.

Si même Michel Sardou n'exclut pas de voter à gauche en 2012, que restera-t-il à Sarko et à l'UMP ?

Tentons d'imaginer. Les malvoyants. Les malveillants. Les simples d'esprit. Les distraits. Les nairvouss brékdaône. Les illettrés qui ne le savent pas. Les suicidaires, juste avant de sauter.
Ça sera juste-juste.

emile red a dit…

Et, et Johnny, tu oublies Jauni le suisse aqueux de l'Elysée Kookoo...

Aqueux kookoo ça fait local pour un helvète qui pendule toutes les heures, il suffit juste de le remonter au sommet des Alpes une fois par semaine et de lui faire croire aux exonérations d'impôts.

Philippe Renève a dit…

Tout jauni à l'idée de payer des impôts, pauv'garçon...

emile red a dit…

Tiens une idée à souffler au PS...

Si les impôts étaient prélevés sur les paiements et non après déclaration, nos évadés fiscaux se trouveraient benêts, n'est-il pas ?

Pour les retraites, aussi, pourquoi ne pas appliquer un plafond de rémunération, après tout la retraite par répartition devrait être réellement et justement répartie et les cotisations devraient être progressives, idem pour la sécu...

De l'argent il y en a il faut juste savoir et vouloir le redistribuer.

Philippe Renève a dit…

Nous approchons des 1000 commentaires sur ce salon. Je vais bientôt nous en confectionner un tout neuf, car il ne faudrait pas que le blog implose sous le poids !

rocla a dit…

Kadhafut .

Philippe Renève a dit…

Je viens de modifier un peu la présentation générale du blog; les critiques élogieuses sont bienvenues, les assassines tolérées !

rocla a dit…

Pan !

rocla a dit…

Je sors ma chèvre dithyrambique en déclarant que c 'est plus lisible .

Philippe Renève a dit…

Merci, c'est laborieux de tout régler mais on y arrive !

emile red a dit…

Ton fond a deux couleurs différentes, ça change à mi-niveau de la page, beige en haut et ocre en bas...

Pourquoi n'as tu pas simplement changé la texture du fond pour une autre ?

Philippe Renève a dit…

Pas de bol, c'est apparemment un bug sous Firefox et je suis sous Chrome...
Je vais voir.

emile red a dit…

Ça ne le fait pas sous IE mais çà le fait sous Opera...

emile red a dit…

Question, tu as mis une grande image de fond non, avec les petit ziozios tout en haut à droite ?

Philippe Renève a dit…

C'est ça; je vais voir pour autre chose.

Philippe Renève a dit…

Voilà, ça semble réglé; j'ai changé le mode de défilement et le bug a disparu. Je croise les doigts !

emile red a dit…

Sur Firefox, toujours le même problème, ce doit être ton image qui ne se répète pas verticalement

Philippe Renève a dit…

Voilà; j'étais revenu en arrière sans le voir. C'est bon ?

emile red a dit…

Nickel

Philippe Renève a dit…

J'ai trouvé comment mettre un fond neutre; on se passe de ces zoziaux..

emile red a dit…

Arghhh :::

tu as de nouveau les deux couleurs...

Philippe Renève a dit…

Cette fois c'est bon, non ?

emile red a dit…

Niet niet

emile red a dit…

Tu aurais dû laissé le truc avec le ziozio tu étais parvenu à ce que ça aille

Philippe Renève a dit…

Là je ne comprends pas: je suis sur Firefox et tout baigne...

Philippe Renève a dit…

J'ai changé un paramètre: c'est-y mieux ?

emile red a dit…

Super

Philippe Renève a dit…

On l'a eu ce bug, non mais !

emile red a dit…

C'est autrement plus agréable à lire...
Youpi !

Philippe Renève a dit…

Merci, foules en délire !

emile red a dit…

Hé hé !!!

Dans deux ou trois semaines, après avoir pris encore un coup de vieux, on trouvera ça trop clair mais pour l'instant c'est du bravo tout bon...

rocla a dit…

Mieux qu' un ingénieur agrenoble !

Demian west a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Philippe Renève a dit…

Demian West,

Je ne partage pas entièrement votre analyse, loin de là. Mais surtout ,j'ai dit et répété que nous passions à autre chose que le site auquel vous faites allusion. C'est le dernier commentaire à ce sujet que j'accepte; un autre serait supprimé immédiatement.

Demian west a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Philippe Renève a dit…

Demian West, je vous prie de ne plus poster sur ce blog; vos commentaires seront supprimés si vous persistez.

Demian west a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

Je crois qu'il faudra reparler de ce qui ne saurait être un simple fait divers : Paris: Une femme SDF accouche dans la rue, son enfant décède.

Pourquoi et comment cette ignominie est-elle possible en France en 2011 ?

emile red a dit…

Le marché, Philippe, le marché...

La santé publique n'est pas rentable, privatisons...

La valeur d'un être humain ne se mesure plus à ses valeurs humaines mais à son porte-feuille d'action et à son aura médiatique.

Comment comparer une courtisane Italienne minaudante à l'inutile qui salit les trottoirs de sa présence reproductrice.

Il y a l'Alfa Roméo Giulia et la Deux Gueilles placentaire...

Philippe Renève a dit…

Bien sûr, c'est la cause première. Mais il serait intéressant de démonter le mécanisme (ou l'absence de mécanisme) qui nous ramène petit à petit au Moyen Age: il va de la coupe des crédits aux associations, au SAMU social et aux hôpitaux publics jusqu'à la discrimination envers les SDF discrètement encouragée, en passant par le couplet sur la réduction des prétendus déficits, l'escroquerie du "travailler plus pour gagner plus" et les Rolex de Nick Bling-Bling.

Ça fait beaucoup à développer.

Simplement, une question: combien de Rolex coûte la prise en charge d'une SDF enceinte ?

Philippe Renève a dit…

En économie on discute classiquement de l'alternative de production entre du beurre et des canons.
Il serait temps de moderniser ce vieux marronnier et d'étudier l'alternative entre acheter des Rolex et éviter la mort de nouveaux-nés.
La proposition paraît caricaturale mais elle l'est beaucoup moins qu'on ne le croit.

Anonyme a dit…

La prise en charge est trop chère. Ils n'ont plus rien et surtout pas de couverture sociale, car même pour la CMU, il y a un plafond à ne pas dépasser. Pour peu que l'un des deux ait un revenu, si minime soit-il, le rejet est au tournant de la demande.

Si en plus ce sont des étrangers. Les maraudes du Samu Social, je les connais un peu. Sont très professionnels mais les crédits sont devenus peau de chagrin.

Les politiques tablent là-dessus, ils savent qu'un grand nombre de personnes ne peuvent manger leur soupe sans penser à ceux qui n'en ont pas. Alors c'est nous, les un peu moins petits (pour l'instant) qui faisons l'effort.

Mo

emile red a dit…

Sans parler de Rolex, le G20 c'est 65 millions d'€uros, 12 000 personnes immobilisées etc...

Combien de lits d’hôpitaux à ce prix ?
Combien de services fermés ?
Combien de maternités externalisées ?

Plus crument, c'est 650 maisons Borloo pour UN G20, mais il y a eu un G8, un avion, des augmentations de salaires, des prestations pour tout un aréopage de commissions, des nominations avec salaire à la mesure, des frais de bouche, d'auto, de transport, de matériel divers et j'en passe... combien la douloureuse en 5 ans ?

Le bling-bling n'est que la partie émergée du problème de cette caste à scandale, alors le sort d'une SDF, même enceinte, ne vaut pas le quart du tiers d'un €uro dépensé pour la galerie...

emile red a dit…

Juste pour le fun...

Le Figaro deviendrait-il un journal prémonitoire montrant les éminences à la Lanterne...

Me souviens que la dernière fois qu'on a parlé d'aristocrates à la Lanterne, ils ont finis coupés en deux.... ;-)

Ils étaient également trois, le pou langé, la poule en mère et la petite minestrone...

Philippe Renève a dit…

Quant à l'attentat contre Charlie Hebdo, il est évidemment à condamner quelles que soient ses origines et ses motivations et nous le condamnons bien entendu sans réserve.

Remarquons toutefois qu'il est utile à beaucoup plus de gens qu'aux islamistes.

Philippe Renève a dit…

Emile, où ça le Figaro ?

Bien d'accord: le bling-bling est peu de chose. Mais à la marge, c'est avec les économies faites par l'Etat sur les services sociaux que les impôts de gens comme Mme Bettencourt peuvent baisser et qu'ils peuvent s'acheter des Rolex supplémentaires. C'est tristement mathématique.

Philippe Renève a dit…

Tout autre chose.

Un petit cadeau...

emile red a dit…

Pas seulement, c'est aussi avec les cotisation sociales des travailleurs pauvres qui ne peuvent plus se soigner que Mme Bettencourt peut consulter des spécialistes de haut vol.

C'est aussi grâce à ces mêmes cotisations que Mmes Bettencourt, qui n'est pas usée par le travail, touche une retraite confortable alors que les retraités du bâtiment du même age n'existent pas...

Qui nous parle de justice sociale ? Les mêmes qui considèrent que la pénibilité est un leurre et la retraite à 60 ans impossible, les mêmes encore qui se font soigner à l’hôpital américain de Neuilly et toucheront quoi qu'il arrive une confortable retraite sans n'avoir jamais cotisé un minimum syndical...
________

Merci pour le concerto, rafraichissant à souhait en ces temps de disette culturelle.

emile red a dit…

Le Figaro, les photos qui ne devaient jamais être mais sont sans avoir été, ni n'existent parce que rien n'y est visible bien qu'on y voit ce qu'il ne faut pas voir qu'on nous avait promis de ne pas divulguer ni montrer alors qu'explicite mais nullement contraire aux promesses des dernières élections matrimoniales.

Tout ce charivari suite à l'excellent travail de présentation de notre patrimoine national versaillais malheureusement troublé par la présence inopinée d'un rejeton qui se promenait sous l’œil contrit d'un objectif hasardeusement présent.

Et dire qu'il y a des furieux qui ne croient pas aux coïncidences...

Anonyme a dit…

Concernant l'attentat évoqué par Philippe, je partage la même position.

Pas vraiment judicieux pour la cause que l'évidence désigne à l'origine du geste.. et fort opportun en ce climat de campagne électorale pour une surenchère de poses vertueuses et de froncements de sourcils sécuritaires.

Véritablement opportun car, il fut s'agit d'un fait-divers plus "classique" (Genre "Papy Voise") et relevant du banditisme, aurait pu être discutés les résultats du président dans sa lutte contre le banditisme.

Ici, on touche au "civilisationnel", donc.. en avant pour la drague à la frange de droite de l'électorat UMP..

GB

Philippe Renève a dit…

Bonjour Gazi

Ceci ne veut pas dire que les auteurs ne sont pas des islamistes, mais il faut bien reconnaître que cet attentat fait le lit de l'extrême-droite et de la droite dure, seuls viviers où le pouvoir actuel peut encore espérer grappiller des voix.

Anonyme a dit…

Tout à fait !

La position des journalistes de Charlie Hebdo est tout à fait respectable encore que.. (c'est un point de vue personnel), ils se soient quelque peu laissés aller, avec ce numéro, sur les pentes de la facilité..

Par contre, leur réaction face à l'incendie force l'admiration : refus de l'instrumentalisation, refus de la pose victimaire et aussi honnêteté quand ils ne foncent pas tête baissée dans la piste unique et trop évidente comme le fait un ministre de l'Intérieur soudain scrupuleux quant à la liberté de la presse..

GB

emile red a dit…

Bah !

La liberté d'expression a été préservée, comme dirait un saint prophète (?) à la Lang bien pendue"ya pas eu mort d'homme".

Après tout, où est déterminé comment la liberté d'expression doit-elle s'exprimer ?
Le molotov est une expression incendiaire comme une autre... lol !

On fait moins de choux gras lorsqu'un squat ou un logement insalubre est incendié avec ses occupants.

Je sais, je sais, on va encore rétorqué que blabla...islamiste, blabla...intégriste, blabla...terroriste, sauf que j'en ai rien à foutre de la religion, des religions et de leurs suppôts, en parler en large et en travers c'est aussi en faire la propagande.

Très peu pour moi, quand deux fois en quelques jours nos thuriféraires de la "Démocratie" avec un grand "D", celle qui a valu des massacres ici ou là depuis quelques années, ont chié dessus sans aucun tabou religieux, philosophique ou politique.

Quoi demandé à des tarés soumis quand l'exemple vient d'en haut avec force liberté et preuve démocratique de leur arrogance monétaire.

Les Obamarée Motrice, les Sarkopithèques, les Merkel Dommage sont de cette ardoise qui fait les incendiaires, les totalitaires et les connards de tous bords, ils sont persuadés d'avoir raison quels qu'en soient les conséquences, les principes bafoués ou les humains écrasés.

L'humanité n'en a-t-elle pas assez de ce jeu de dupe, est-elle si stupide qu'elle soit incapable d'avancer sans se bouffer le nez pour une queue de cerise et de confier son devenir à des prédateurs sans aucun scrupule.

Et le pire dans cette affaire, dans ces affaires vient de ces personnes qui réclament leur liberté en s'asservissant aux dogmes, aux doctrines, aux propos gâteux qui n'ont pour unique thème les vieilles antiennes démagogiques.

Sommes nous si moutons qu'on ne se complaise qu'avec les loups, sommes nous si sourds qu'on n'entende les chaînes qui nous entravent ?

Philippe Renève a dit…

Emile et Gazi,
Les lignes politiques, pour ne pas dire les idéologies, des dirigeants du G20 sont sans aucune exception le produit de la soumission aux intérêts des grands groupes industriels et financiers.
Les certitudes sont celles du renard libre dans le poulailler libre: quoi qu'il arrive, il faut lui donner à manger.
On en est en Europe à dire à un pays: si vous n'acceptez pas notre politique, sortez de notre groupe, même si elle ruinera vos citoyens.

Anonyme a dit…

Je commence à manger du riz pour avoir les yeux bridés , on va finir Chinois chi nous .

Rocla

emile red a dit…

Chinois ou passoire, qu'importe, j'fume des bouts filtre.

Le riz c'est bon au lait au lit, en paella ou ailleurs, le risotto, moto, vélo.

Vaut mieux riz que souris verte...

Anonyme a dit…

De plus le riz est un des aliments les plus gais , la preuve chez Ikéa ils disent venez voir nos gais ridons ...

Rocla

emile red a dit…

Oui d'ailleurs on dit que le tigre feule et que le riz cane et quand il rit en groupe, le riz bambelle.

Et ce n'est pas parce qu'on parlait de rizière qu'on ne peut plus en parler aujourd'hui, il faut rizon garder.

Anonyme a dit…

Mais encore il est un aliment économique , quand il y en a du ripolin y en a pour l' ot .
Rocla

emile red a dit…

Il est vrai que c'est pas cher quand le riz s'tourne, on peut l'inviter avec du riz Phiphi.

Philippe Renève a dit…

J'ai mis en ligne quelques photos de l'automne en montagne. J'aurai encore deux séries "vent d'automne" et "reflets d'automne".

Anonyme a dit…

Pour répondre à Philippe sur l'Europe.. La période de l'élargissement frénétique d'il y a quelques années tenait pour moi de l'escroquerie de type "pyramidale".

On faisait miroiter le bénéfice à entrer dans l'Eldorado européen, les candidats s'endettaient pour la mise aux diverses normes de son territoire (des infrastructures routières à l'industrie, en passant par la nécessaire "ouverture à la concurrence" de leurs entreprises) en rêvant du futur jackpot qui ne manquerait pas de se déverser..

Endettement, surtout en faveur des "fondateurs" de l'Union... et éventuellement, en cas de problèmes, l'option d'élargissements supplémentaires pour alimenter la machine..

Comme tout ce qui relève des principes de "cavalerie" comptable, le jeu est risqué : un grain de sable.. et tout s'effondre !

Je n'avais jamais été favorable à une entrée de la Turquie dans l'Europe sur ce principe.. Je pense qu'aujourd'hui, les Turcs doivent se sentir soulagés au regard de ce qui arrive à leur frêre ennemi préféré..

Toujours est-il que le gouvernement Erdogan a su tiré bénéfice des tergiversations sur son euro-compatibilité ou non.. en liquidant le garde-fou "kemaliste" que constituait l'armée...

Laquelle, n'oublions pas, était sortie de ses casernes en 1961, pour liquider un gouvernement en tout point semblable à celui d'aujourd'hui : néo-libéral et religieux, dans le seul des trois coup d'état à avoir unanimement été applaudi de la gauche à la droite laïque du pays..

Pour en revenir à l'Europe de Maastricht, triste constat : son résultat, n'en doutons pas, sera d'avoir mis le pied à l'étrier à la Chine pour sa suprématie sur l'économie mondiale..

GB

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

Gazi, l'Europe élargie ne l'a été que pour un seul but: faciliter pour les grandes entreprises l'accès aux marchés des pays concernés, tout particulièrement à celui du travail. Le meilleur exemple est le profit qu'en tire Renault en faisant construire des voitures à bas prix en Roumanie.
Qu'on me cite un autre avantage que celui ainsi apporté aux multinationales... L'élévation du niveau de vie des pays les plus pauvres ainsi provoqué ne compense bien sûr que très partiellement la baisse produite dans les pays riches par le chômage conséquent.

Accessoirement, les élargissements, comme le passage à l'euro, auront fait entrer dans l'histoire (j'hésite sur la majuscule...) des hommes politiques à bout de course en mal de popularité.

Lacrima a dit…

" Les termes de « conservateur » (celui qui voudrait conserver les conditions existantes) et « réactionnaire » (celui qui voudrait » revenir en arrière ») ne peuvent évidemment définir des crimes de la pensée que si l’on adhère, au préalable, à une théorie du progrès et du sens de l’histoire. "(JC Michea)

J’ ai demandé à mon bocal de cornichons il m’ a répondu que Michea avait raison .
Passe moi le sel je te refilerai la moutarde ( common decency oblige )

Autrefois, de mon temps, de la pédophilie on n’en parlait guère, on ignorait même le mot . Le mot ne figure pas dans le dictionnaire historique de la langue française d’Alain rey .C’était le bon vieux temps .
Et puis chemin faisant, dans les temps modernes, la parole se libera sur le sujet . On légiféra sur ce sujet grave. Que ne l’avait- on fait avant ? Ces mêmes moderniste, à moins qu’on nous les ait changé , dissimuleraient maintenant sous de récurrents appels une revendication en faveur la pédophilie.

Il ‘s’agit de "certains politiciens de gauche qui songent à ramener la majorité civique à 16 ans , afin de pouvoir abaisser mécaniquement l’âge de la majorité sexuelle à 12 ou 13 ans."

Ah la mécanique des femmes ! Si différente selon qu’on porte à droite ou à gauche ?

lacrima a dit…

"Ces mêmes modernistes , à moins qu' on ne nous les ait changés !"
Non ? Philippe c'est pas mieux comme ça ?

Labor improdus omnia vincit

Philippe Renève a dit…

Bonjour Lacrima

Il faudrait en effet que Michea définît (!) ce qu'il met personnellement dans ces termes de conservateur et réactionnaire, car ils sont habituellement employés en référence au progrès social – qui n'est pas un long fleuve tranquille coulant toujours d'aval en amont –, contexte où sa phrase est tout à fait incongrue – je pèse mes mots.

Quant à ces intentions cachées dans l'abaissement de la majorité, elles me semblent beaucoup plus aller dans le sens de la pénalisation des actes des enfants ("responsabilisation" de l'enfant-roi) que dans la dépénalisation de la pédophilie. Tout ramener à la sexualité, surtout dans ses déviations, sous prétexte de recul philosophique fait l'économie d'une analyse politique sérieuse sans apporter autre chose que des renvois de psychanalyse mal digérée.

Philippe Renève a dit…

A part ça, les accords de participe passé sont en français si inextricablement arbitraires que toute erreur ne saurait sérieusement être considérée qu'avec l'indulgence de la plus humble modestie !
Hé.

Rocla a dit…

Conjuguer les verbes au participe passé est réservé à ceux qui participent assez .

Une forte participation est l' avenir du participe passé .

Philippe Renève a dit…

Parfaitement. Je dirai même que le participe passé est l'avenir de tous ceux qui se retournent pour apprécier combien leur participation était prévoyante...

Rocla a dit…

Je regardais le popotin de la jolie passante . Cette phrase est-elle au passé postérieur ?

Philippe Renève a dit…

Sans doute aucun. Elle montre que l'imparfait peut traduire une certaine perfection.

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

Une nouvelle plutôt fâcheuse: une dégradation du crédit de la France est déjà en cours, les taux auxquels l'Etat emprunte ayant monté de 50 points de base (0,50%) en un mois, ce qui est considérable.

Curieusement, cette information passe presque inaperçue...

R et dia a dit…

http://www.marianne2.fr/hervenathan/Alerte-aux-taux-d-interet-en-France_a144.html

Philippe Renève a dit…

L'humour des titis parisiens est encore bien vivace...

emile red a dit…

Heureusement qu'il y a encore des gens pour sourire et vivre autre chose que l'angoisse du voisin...

Des gens qui savent que les chaînes les plus robustes sont celles qu'on se fabrique, que les peurs les plus néfastes sont celles qu'on s'invente, que les murs qu'on rase sont les plus propices à s'écrouler...

Philippe Renève a dit…

Les amis,

Vous savez que nous nageons en pleine gloire, que la renommée nous poursuit de ses assiduités contraignantes et la célébrité de ses lourds sabots: il y a des gens qui ne peuvent plus se passer de nous, au point de commenter avec ardeur le plus petit avis, le plus mince sourcil que nous levons, les plus petites épaules que nous haussons.

Pour ma part, j'ai toujours trouvé que le phénomène groupie était affaire de préadolescentes balançant entre naïveté de l'enfance et bêtise de l'âge ingrat. Je dois reconnaître que je me trompais.

A moins que.

lacrima a dit…

La phrase de Michea sur la pédophilie a bien été citée. Délicatement choisie au sein d'un volume de 357 pages. L'insinuation de Michéa est pernicieuse et elle est relayée.

Quant à Michéa si on ne parle pas plus ici c'est probablement estimer qu'on en parle suffisamment ailleurs.
Et bref de cet "inclassable",digne des ambiguïtés de son mentor anglais.

"C’est ainsi, par exemple, qu’il(Orwell) confia un jour à Kay Ekevall que « ce dont avait besoin l’Angleterre, c’était de suivre le genre de politique prônée par le G.K.’Weekly de Chesterton : une forme d’anticapitalisme et de « joyeuse Angleterre » agraire et médiévale(sic Michea)"

Philippe Renève a dit…

Bonjour Lacrima

Il est toujours amusant de voir que ceux qui extraient une phrase et une idée de leur contexte ne supportent pas qu'elles soient critiquées.

Quant à la phrase d'Orwell, c'est une bien curieuse position pour un "progressiste"; mais nul doute que Michéa a une explication limpide.

Encore une bizarrerie: nos groupies, qui ne ratent pas une absence de virgule dans nos lignes, prétendent maintenant qu'elles ne viennent guère ici.
Quelle époque; les groupies des sixties assumaient, au moins...

«Les plus anciens ‹Précédent   801 – 1000 sur 1476   Suivant› Les plus récents»