samedi 1 janvier 2011

Le salon est ici


Bonjour et bienvenue, amis lecteurs.

Voici un  salon ouvert le 15 octobre 2011 et rénové le 10 janvier 2012. Entrez et prenez vos aises: nous sommes entre amis.

Les commentaires du précédent salon sont accessibles par ce lien.

Pour passer d'une page à l'autre du salon, utiliser les liens suivants.
24.7 au 8.8.2011    8.8 au 29.8    29.8 au 3.10    3.10 au 10.10    10.10 au 6.11    6.11 au 26.11    26.11.2011 au 2.1.2012
2.1 au 11.1.2012    à partir du 12.1

1 476 commentaires:

«Les plus anciens   ‹Précédent   201 – 400 sur 1476   Suivant›   Les plus récents»
Philippe Renève a dit…

Voici la seconde page.

Philippe Renève a dit…

ROcla, bien votre texte de 13h47 supra, mais évitez donc les précisions dans l'allusion: l'objet visé en est toujours ravi.

rocla a dit…

OK je retire donc les précisions allusives :-))

Philippe Renève a dit…

Merci !

emile red a dit…

Bien mieux ce système de tourne-page.

Nous disions donc qu'autrefois, auparavant et dans le passé, les gens qui conciergeaient le faisaient de leur fauteuil Henry le nième puis sont passé au crapaud pour finir sur leur séant écranté, la boboïtude mal assumée des qui font tout ce que rien veut dire et ne sortent de leur nid que pour pondre un neuf parce que le huit c'est trop cher.

Quand ils étaient nenfants, ils n'ont jamais été petits, ils dessinaient les moutons en noir et blanc, quelle chance qu'il n'y en eut point des jaunes rouges à rayures transversales, ils avaient en horreur les crayons de couleur.

Plus tard, quand ils étaient déjà grand, puisqu'ils l'ont toujours été, ils ne mangeaient que du riz, des spaghettis et du blanc de poulet, pas de poulette, leur religion leur interdisait dans l'acte trois du traité des Confetti Confera.

Maintenant qu'ils sont un peu moins grand, le miroir déforme, ils plantent des cacahuètes et leur interdisent de venir arachide, à leur bureau et à l'heure depuis que la pendule tourne autour de l'axe et qu'elle égrène les gousses d'ail et coucoute.

Il paraitrait qu'une ambulante rapide aurait sirèné à leur chevet, maintenant qu'ils se font vieux, colorer en blanc les cheveux-barbe et s'encroutent sur la chaise à piston.

La firmière de la base courte dit qu'ils ne veulent pas mourir, la peur du ça peint qui tapisse le cercueil serait la moindre des raisons, le locdu qui tourne en rond carré dans le vestibule de leur céphale à cieux leur aurait prédit que les femmes de l'enfer qui brule, pesteraient en public leurs histoires de nougats coprophiles avant de les changer en arthropode.

Philippe Renève a dit…

Concierge ça rime avec cierge ou quoi ?

emile red a dit…

Ou vierge, de quoi prendre son pied de biche et son œil de bœuf, les pieds de cochon étant réservés à d'autres et l’œil de Caïn à la tombe.

Mais effectivement, dans concierge, il y a cierge et dans œil, il y a pupille, de quoi pleurer et fendre deux pièces dans le tronc.

Pleurons donc Dickens est de retour...

rocla a dit…

Il y aussi con dans concierge mais il a été dit de ne faire des allusives précisions donc je ne m' étendrais pas sur ce joli mot ....

Dommage il y avait matière ....

Philippe Renève a dit…

Rocla, c'est bien ce que je voulais dire...

Philippe Renève a dit…

Les amis, je tombe par hasard sur une série de vidéos un peu particulière de Mme Darre Raymonde.

Je ne sais pas trop s'il faut en rire ou en sourire; c'est à la fois touchant et amusant.
En tous cas cette dame s'est fait plaisir et c'est le principal.

Philippe Renève a dit…

Les vidéos sur internet nous permettent aussi de rafraîchir notre culture par des moyens, peut-être un peu théoriques, mais qui demeurent parmi les plus efficaces pour accéder à des connaissances qu'il est difficile de trouver dans des ouvrages qui ne soient pas excessivement spécialisés.

Ainsi, à ranger avec les cours de Lévi-Strauss ou de Georges Duby parmi les grands moments de la pensée contemporaine, ce monument éternel de la culture française et cette analyse sociologique toujours admirable.

rocla a dit…

Cette analyse sociologique par Marcel-Teilhard de Chardin vaut son pesant d' hormones de croissance sous les bras . Enfin un peu d' élévation spirituelle dans ce monde abrupt .

Philippe Renève a dit…

Oui, ce sont des réflexions qui élèvent l'esprit bien au-dessus de notre triste condition humaine.

Philippe Renève a dit…

Une dernière vidéo qui montre comment le sublime est atteint par la rigueur de la création et l'art délicat de la poésie la plus élégante.

rocla a dit…

Presque trop ésotérique comme message là , je vais prendre quelques cours de symbolique des fumées de cigarettes pour déchiffrer les sous-entendus liés au patrimoine culturel des personnages .

emile red a dit…

Je serais plutôt adepte de l’allégorie, le sublime par l'image, la contorsion dans la métaphore.

Et parfois on trouve des diamants prémonitoires qui devraient être obligatoires chaque matin entre les toilettes et le café beurre.

En parlant de beurre et de son usage discutable et discuté, il est bien de rétablir certaines vérités vraies et tant pis pour les conséquences, il y aura toujours une bonne âme pour achever le travail.

Philippe Renève a dit…

Tu sais que moi aussi j'ai créé un parti.

Je croule sous les cotisations, sous les dons, je le vautre dans le luxe avec, je te dis pas.

emile red a dit…

Très drôle, je vois que nous, petits esprits étriqués, avons tout de même de nobles et concomitantes intentions.

Adhérons, comme les bonbons au papier, au nouveau P.E.R., à ne pas confusionner avec un quelconque placement financier dont nous connaissons tous les maux comme dirait Copé.

Philippe Renève a dit…

Voilà ce qui s'appelle fuir comme un péteux : Absentéisme rémunéré à Paris-VII: Luc Ferry a fait valoir ses droits à la retraite après la controverse...

Il est joli le philosophe mondain; son élégance d'esprit restera dans les annales comme une référence – avec également l'apprêt distingué de sa somptueuse coiffure. Je crois même que son génie se tient tout entier dans cette dernière.

Philippe Renève a dit…

Je ne sais pas si vous avez vu, mais la mode actuelle pour certains sites sur internet – pas les meilleurs, je vous l'accorde – est de prendre des commentaires qui dénoncent clairement un racisme pour affirmer qu'ils sont eux-mêmes racistes.

Oui, je sais, c'est assez étonnant, mais de certains plus rien ne surprend: de provocations en mensonges, de mauvaise foi en calomnie, ils tentent tout pour satisfaire leur volonté de nuire.

C'est une mode, ça passera. Les bas-fonds du web sont coutumiers de ces lubies.

Anonyme a dit…

Recette du tricot: une maille à l'endroit, une maille à l'envers, de temps en temps torsion du fil pour arriver aux torsades et puis mélange de fils pour jacquard. Le résultat : des fils entremelês, des couleurs mariées, la vie quoi.

Ardèche

Philippe Renève a dit…

Un papier intéressant sur les émeutes dans les faubourgs de Londres.

Philippe Renève a dit…

Bonjour Monique. Pourquoi ce tricot ? Il fait frais, je sais, mais quand même...

emile red a dit…

Elle nous tricote l'explication du communautarisme en cinq volumes, un point de croix, un crocher du gauche et un revers négroïde.

Vous voyez bien qu'ils nous l'avaient dit, on ne peut pas vivre ensemble, le chômage n'est qu'un prétexte, tous ces musulmans subsahariens de Jamaïque sont incapables de s'intégrer... C'est la faillite du multiculturalisme...

Anonyme a dit…

Le tricot, c'est un patchwork. 20 cm sur 20 cm, suffisant pour réunir les fibres et les couleurs qui composeront nos lendemains. Nous serons multiples ou ne serons pas. Visiteuse de TMLIEB.

Anna

emile red a dit…

Bonjour Madame,

La multiplicité est le seul rempart contre la consanguinité.
Un peuple qui ne se renouvelle pas physiquement, culturellement, intellectuellement régresse à coup sûr et meurt.

Que veut dire TMLIEB ?

Anonyme a dit…

Tu ne reconnais pas notre nouveau logo? Un logo c'est percutant, ça fait vendre, c'est reconnu par les plus grands. N'ayons pas peur des logos ni des tricots.

Jeanne

emile red a dit…

Un Logo ça s'étudie, ça se choisit, ça se peaufine, ça ne s'impose pas par une concurrence malveillante.

Philippe Renève a dit…

Je ne vois pas ce que viennent faire ici ces initiales TMLIEB, utilisées par des gens qui nous sont hostiles. Prière de ne plus les employer, ou le post sera supprimé.

Philippe Renève a dit…

Tout bénéf pour le gouvernement anglais, ces émeutes: ça fiche la trouille au bourgeois qui va voter bien comme il faut à droite, ça dresse les citoyens les uns contre les autres... Que du bonheur.
C'est bien pourquoi les premiers jours la police s'est bien gardée d'envoyer des effectifs suffisants, selon cette vidéo.

En laissant piller des magasins et incendier des bâtiments, on encourage les émeutiers à continuer et à renforcer leur saccage. Tactique vieille comme le monde mais toujours efficace; Sarko l'a pratiquée avec succès.

N.B. Bien sûr, des imbéciles diront sans doute que je soutiens les émeutiers; vous êtes prévenus. La mauvaise foi ne s'embarrasse pas de vraisemblance.

Philippe Renève a dit…

Un des nombreux exemples de disparition de sociétés sous l'effet de l'esprit de lucre: les peuples de la Terre de Feu, exterminés à la fin du XIXe.

Ces génocides étaient avant tout causés par le sentiment de supériorité des cultures occidentales; il n'a pas totalement disparu.

emile red a dit…

Ne pas envoyer la police, le plus sûr moyen de rallier la population à une autorité forte.

L'exemple hallucinant du parking de Marseille en est aussi une jolie démonstration, laisser le citoyen sans aucune protection et lui dire ensuite que c'est avec une politique répressive, des fichiers, des lois iniques, des contrôles continus, une police agressive, qu'on préserve la sécurité, tout en cachant les statistiques qui prouvent radicalement le contraire.

Philippe Renève a dit…

C'est la tactique de Sarko, qui réduit depuis des années les effectifs de police tout en effrayant l'électeur par l'insécurité croissante...

emile red a dit…

D'où la politique du contre-feu en offrant à la vindicte des boucs tout trouvés puisqu'ils le sont déjà depuis des siècles...

L'action dans la précipitation pour démontrer sa réactivité, la dénonciation calomnieuse pour affirmer qu'on est informé, la désignation des coupables pour prouver qu'on est intraitable, la transgression de loi pour mieux les affermir et basta, ce qui se passera dans l'obscurité des tribunaux où la presse ne met les pieds que pour le star-système restera dans l'ombre.

Pendant ce temps la rumeur s'amplifiera, les coupables désignés seront mis au ban, le pouvoir en sortira renforcé et les mains un peu plus libres.

Il en est qui sont dans la masse de cette populace éructive qui croient encore à ces rumeurs lourdement démontées et défendent toujours cette démocratie qui n'est plus qu'un vain mot.

emile red a dit…

De quoi rendre plus humbles les détenteurs de la substantifique moelle.

Moins on lit d'écrivains, plus on se fie aux seuls lus. Moins on comprend ce qu'on lit, moins on change les draps de lit.

Anonyme a dit…

Rien ne les arrête, une fois de plus le site à crachats sème ses fientes sur Agora Vox en envoyant un faux Tall semer son trollage sous Morice.
Je salue Renève d'avoir su se retirer de cette entreprise de destruction de l'espace citoyen.
Je salue Rocla le combattant des droits de l'homme au travail comme je salue Emile le combattants des droits de la femme à la maison.
Pour les femmes qui fréquentent les lieux je ne dirai qu'une seule chose.
Un whisky sans glace dans un grand verre.

Alain.

Anonyme a dit…

Pardon Alain c'est moi

Sisyphe

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

Sisyphe,

Nous avons eu suffisamment d'explications dans le passé en d'autres lieux.
Ce blog n'est pas un défouloir; je vous prie donc de passer votre chemin.

rocla a dit…

Exact Philippe ,

pas un déFOUloir au contraire un BONNESANTéloir c 'est .

Anonyme a dit…

Salut Philippe, salut Cap'

Droit de réponse à Sisyphe ... merci

Ben non, c'était le vrai Tall. La preuve par mon compte viré en moins de 24h. Et je n'insisterai pas pour ne pas polluer ce site avec les combines de Carlo. On sait quoi ...

Tall

rocla a dit…

Salut Tall,

J' ai pas suivi l' affaire sur Ago , j' en suis désintoxiqué , j' m' en fous de leur vie .Ca me plaisait bien à l' époque c 'étaient les parties de rire et l' ambiance d' l' époque . Les engueulades formidables avec certaines tronches de cake , les parties de rires avec Morice ses sous-marins d' eau douce et ses avions à putréfactions . Y en a encore des qui vont voir tous les jours ce qui s' y passe , sont encore pas guéris , scrutant avec des jumelles des aperçus , pour disons alimenter leurs fantasmes obscurs d' enfants attardés .... Ont-ils jamais été sains d' esprit ?

Des sites de haute réflexion , ça refleuchit puis ça fléchit ensuite se terminent à la main avec des masturbements du neurone 392 celui qui reste quand tous les autres sont ports .

Maintenant c 'est un club troisième âge s' occupant de ressassage genre Alzeimer premier stade , bouche en coeur , cuiller en argent , petit doigt levé pour le thé bonnes manières .

Des genres Mamie Nova avec chignon ...:-))

Salut Tall à +

Tall a dit…

Salut Rocla ( et merci à Philippe pour cette petite parenthèse )

Ben, il n'y a pas eu vaiment d'affaires sur A... je suis passé comme ça en touriste et je me suis payé la balle d'un peu tout le monde ( ils volent en escadrilles là-bas )... et c'était tout-à-fait cool jusqu'au moment où j'ai couillonné l'imamaboul. Et alors là, carlo s'est fâché tout rouge et il a supprimé mon compte, le gros méchant ! Ah la la ! Qué cé douré la vie d'artiste ...

Ceci dit, si je voulais vraiment les couillonner, ils seraient bien saisis les mariolles de la rue Lamartine. Mais bon, je n'ai rien à y gagner. Pire, j'emmerderais indirectement des gens qui ont plutôt ma sympathie. Donc, voilà ...

Mais comme tu dis, on ne peut plus se marrer comme avant, et pour discuter sérieusement ... eeeeuuuuuh !!??

Pour le reste, si tu fais allusion au p'tit zinc à 2 tables où c'est le patron qui boit le +, je me suis laissé dire qu'ils ne passeraient pas l'hiver. Ou alors avec une seule table et 2 chaises pour réduire les frais au minimum.

Salut Cap'

Tall

Anonyme a dit…

Dans les prés nous avons des fleurs d'automne. Quid de la saison? Bonsoir à tous.

Philippe Renève a dit…

Bonsoir Anonyme !

Quel genre de fleurs d'automne ?

Wald a dit…

Salut tout le monde.

Salut Tall, j'étais "Lucknow" et ça m'a fait plaisir de te croiser au zinc de momo, même si on a pas causé et que mes posts ont eu la durée de vie d'un touriste sans défense à Mogadiscio, seulement tu as vu le blème, dès que tu dis que tu connais les lieux, le patron vous vire, il n'aime pas les vieux habitués.

@ + Tall,

et salut aux autres également

emile red a dit…

Nous n'allons pas nous apitoyer sur le cadavre réfrigéré d'Artichovox.

Il y a tant d'autres sujets qui ont l'intérêt du sourire et du rire.

Les tristes sires, les nostalgiques, les haineux, les rancuniers, les soucoupistes et les soucoupistes anti-soucoupistes, les cacochymes, les tripatouilleurs, les névrosés, les psychopathes, etc... ont assez de lieux pour se retrouver sans qu'on en fasse un fromage au lait concentré, cru, cuit, pasteurisé, UHT, condensé ou caillé.

Rigolons sérieusement, soyons de sérieux rigolards et rions, basta les déclinistes, les alertistes, les alarmistes, les naturalistes et les jeux de piste.

Bordel, il fait beau et c'est déjà pas mal...

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

Très bien dit, Emile: tout ça est du passé, révolu sans révolution.
Parlons en riant des choses sérieuses et sérieusement des choses amusantes.
Et réciproquement.

rocla a dit…

Bonjour tous aussi ,

D' accordo également , les riantes choses agréables et tout font du bien au métabolisme métabolique .

Un blanc et un noir discutent dans un bar à Leipzig approximativement en allemand :

Le blanc : du .... schwartz !

Le noir : ich ... weiss !. ..

emile red a dit…

C'est comme ce canard écossais qui donne à manger du citadin portuaire allemand sans état d'âme et avec du ketchup hollandais.

emile red a dit…

Dire qu'à la maison nous sommes quatre et nous battons pour les cuisses de poulet

Anonyme a dit…

Bonjour à tous,

vous me semblez joyeux ce matin Messires. Jouez trompettes et rebecs, Echanson sert nous le vin et partageons le poulet au nez et à la barbe d'une famille de 4 personnes.

Ardèche

Philippe Renève a dit…

Euh... Emile, je sèche, là. C'est quoi le canard écossais etc . ?

emile red a dit…

Pffff Philippe, Mac Donald...

Philippe Renève a dit…

Bon sang, mais c'est bien sûr !

Mac Donald et son gros hambourgeois...

sisyphe a dit…

Je voudrais signaler que les posts signés Alain, puis sisyphe, ne sont en aucun cas de mon fait.
C'est la deuxième fois que j'interviens ici pour vous le signaler ; vérifiez les adresses IP, s'il vous plait.

Personnellement, je n'interviens pas sur ce site ; toute intervention en mon nom est donc un fake.

Le vrai sisyphe.

Philippe Renève a dit…

Merci de cette mise au point, Sisyphe; nous nous en doutions fortement.
Mais les IP ne sont pas forcément significatives; beaucoup sont variables.

Philippe Renève a dit…

Si on comprend bien, la chute des bourses a tant gêné Sarko pour pédaler qu'il a rangé son vélo quelques heures pour aller se reposer un peu à Paris.

Après qu'elles eurent retrouvé un peu de tenue et que les positions se furent assainies, il a repris son entraînement avec constance.

Qui chantera l'ascèse douloureuse du cycliste Nicolas ?

Anonyme a dit…

Victor Hugo qui aimait tant Napoléon le petit grand.

Ardèche

emile red a dit…

Entendu un truc hallucinant ce matin, un "économiste", dont on comprend vite les intérêts, qui nie la responsabilité des traders, des banques et du monde financier dans la quasi faillite du monde occidental, pour ce grand penseur, tout est dû uniquement au politique qui endette les pays.

Le monde libéral nous surprendra toujours, on leur a offert la possibilité de gérer les flux monétaires, la création de la monnaie, avec leur sens aigu de la démocratie et du partage des richesses ils vont finir par exiger le pouvoir intégral.

Il y a des coups de pied au c..., pour ne pas dire pire, qui se perdent.

On en vient à regretter quand il y avait deux blocs...

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

Les ondes sont pleines de ces prétendus économistes de l'institut Machin ou du centre Bidule, qui racontent des évidences ou des stupidités à longueur de journaux parlés et télévisés.

L'endettement n'est qu'un problème théorique: quand tout le monde est endetté, une faillite est inconcevable.

On oublie trop souvent qu'une taxe de 0,1% sur toutes les transactions financières supprimerait immédiatement 90% de la spéculation. Mais comme elle profite avant tout aux banques...

Philippe Renève a dit…

Le plus navrant est que la crise boursière éclipse la famine dans la corne de l'Afrique, qui visiblement préoccupe beaucoup moins les gouvernements. Ah, bien sûr, ce ne sont pas les copains des gouvernants qui risquent la faillite, ce ne sont que des pauvres gens qui meurent par milliers.

Anonyme a dit…

Bonjour,

l'acheminement de l'aide serait empêché par des milices armées, islamistes ou pas. Vérité ou Intox?

Ardèche

Philippe Renève a dit…

Bonjour Monique

Difficile de le savoir; de toute manière, le concert (muet) des nations est moins pressé d'y intervenir qu'en Afghanistan, en Irak ou en Libye.
Il ne s'agit pas de pétrole, de propagande ou d'idéologie de marchands de canons: il s'agit de sauver des hommes, ce qui est infiniment moins mobilisateur pour les gouvernements. Chacun d'eux se dit que de toute manière il y aura des milliers de morts; une intervention ne servirait donc guère le prestige de ceux qui s'y lanceraient.
Et puis, certains disent que ce ne sont que des cultures inférieures...

Anonyme a dit…

J'ai été tentée de parler de "sous-hommes" qu'ils sont pour tous ces pingouins endimanchés. J'ai renoncé trouvant le terme trop injurieux. Mais vous me rejoignez avec les cultures "inférieures" aucun intérêt où il n'y a pas d'intérêt. Ils dorment tranquilles et nous nous faisons des cauchemars devant notre impuissance et ce dans tous les domaines.

Ardèche

emile red a dit…

Bonjour tous,

Ça me fait bondir cette histoire de milice armée, s'il n'y avait d'hélicoptères, et aucune force militaire pour encadrer les livraisons, je comprendrais, mais, il y a la nourriture, il y a les infrastructures, il y a le matériel, le seul point d'achoppement serait la diplomatie... s'en inquiète-t-on en Afghanistan, en Libye, en Irak ?

Et ici il n'est pas question d'une guerre de ceci ou de cela mais bien une mission de sauvetage comme elle fut pour le tsunami en Indonésie ou le tremblement de terre en Haïti.

Il faut entendre les gens de la plateforme logistique de Médecins Sans Frontières avec qui je travaille un peu, ils sont dégoutés des tergiversations qui empêchent même un déploiement humanitaire de grande envergure au Kenya.

Anonyme a dit…

Justement il ne s'agit pas d'une guerre pour ceci ou celà puisqu'il n'y a aucun gain à en tirer. Indonésie, Haïti, peut-être quelque espoir de participer à la reconstruction? Suis-je mauvaise langue.

Ardèche

emile red a dit…

Il y a des ressources en Somalie.

On veut nous vendre un conflit religieux pour camoufler un conflit hégémonique personnifié par quelques chefs surement bien rémunérés.

Comme l'Afrique était le théâtre de tous les conflits russo-occidentaux dans les années 60/70, aujourd'hui c'est un décalage vers le conflit sino-américain qui est en train de pourrir toute l'Afrique auquel on assiste espérant récupérer quelques miettes pour nos multinationales.

Philippe Renève a dit…

Bof, Emile, quelques arpents de bananes ou de coton...

Mais pour une intervention, pas de grosses dépenses à prévoir en matériel (bombes, avions, navires, chars), pas de reconstruction, pas de pétrole, pas de finance, pas de villes, pas de filiales d'entreprises occidentales.

Rien que des hommes, des femmes, des enfants, qui crèvent de faim, mais noirs, miséreux, sales, ignorants, pas beaux, et musulmans de surcroît: rien d'intéressant.

Oh, les pays occidentaux vont se mobiliser, c'est sûr. Après quelques centaines de milliers de morts, pour ne pas risquer que l'Histoire garde la trace de leur indifférence criminelle.

Il reste à inventer un crime contre l'humanité: le génocide passif.

emile red a dit…

Au cours de la banane/manganèse, de la banane/uranium, de la banane/cuivre etc... demande à Areva s'ils font la fine bouche pour quelques arpents.

En plus de quoi, la famine tape aussi bien sur les musulmans que sur les chrétiens ou les animistes, elle demande pas l'extrait de naissance, juste de lui laisser assez d'enfants pour que toute cette engeance disparaisse du paysage et laisse suffisament de bras pour servir nos sérieuses entreprises.

Et je ne suis même pas certain que quiconque se soucie de la trace dans les livres d'histoire, on sait bien qui les écrit, c'est rarement les morts.

400 millions d'euros suffiraient à résoudre l'ensemble du problème, c'est la somme qu'a empoché Tapie après la turlute de la reine du FMI.

Philippe Renève a dit…

C'est vrai que manganèse et uranium font réfléchir même les crétins; mais ça ne doit pas abonder, sinon il y aurait eu des canonnières depuis longtemps...

Pour les chiffres, remarquons aussi que les 30 millions d'euros d'aide à la Somalie annoncés par la France n'arrivent même pas aux 45 que Tapie a eus comme réparation de son "préjudice moral".

Crève, Somalien, rigole, Nanard.

emile red a dit…

Des canonnières il y en a, elles sont virtuelles, du genre : tu interviens, je vends tes actifs à vil prix, je peux, nous sommes deux milliards à travailler quand tu as 10% de chômdu

Philippe Renève a dit…

Vous remarquerez que les médias parlent pas du tout ou à peine de cette catastrophe inhumanitaire qui débute et va s'accentuer; il ne faut pas gâcher les vacances des aoûtiens.

Quant aux sites internet, ils préfèrent scribouiller des âneries sur la crise boursière, c'est plus amusant d'écrire des énormités dessus et ça fait sérieux.

Du genre "si ma tante Angela en avait elle pourrait se les gratter et sortir de l'euro"

Philippe Renève a dit…

Emile, ce ne sont pas des canonnières, plutôt des sorcières avec des pommes empoisonnées.. Mais sur le fond tu as raison.

emile red a dit…

Comme si les Allemands pouvaient vivre en autarcie en mangeant leurs machines que plus personne ne pourrait acheter.

Ce serait amusant de voir l'ébahissement des petits Somaliens encore vivant en train de visionner des grands blonds se battre pour un boulon ou un roulement à bille.

Philippe Renève a dit…

C'est moins esthétique que les photos, mais il faut parfois mettre les choses au clair...
De l'inflation à l'endettement: l'impasse des économies européennes.

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

Un point de vue intéressant sur les récentes émeutes en Angleterre.

J'ai noté deux passages en particulier.
"Mais quand on coupe 75% du budget alloué aux services sociaux du quartier, qu’on supprime les politiques de prévention, nos dirigeants ne doivent pas s’étonner d’avoir beaucoup de travail à faire. "
"on doit restaurer l’unité de la famille. Les gamins qui traînent dans les gangs sont issus de familles instables. Le modèle familial commun n’existe pas pour eux. Ils n’ont souvent aucun contact avec leur père qui a plusieurs enfants de femmes différentes, ils vivent dans des logements surpeuplés et passent ainsi le plus clair de leur temps dehors ou chez des amis. En parallèle, le gouvernement coupe les subventions dans l’éducation et ne leur offre pas de travail. "

rocla a dit…

Si j' avais une solution à ces problèmes de civilisation je les dirais volontiers . Et s' il y en avait une on le saurait , peut-être . A force de voir les feux de l' amour à la télé , peut-être ils commencent par mettre le feu en pensant que l' amour viendra après ? Ou le contraire ? En Syrie ça pète , en Angleterre ça pète , en Kadhafie ça pète , on aurait pu penser qu' en Angleterre c 'est moins pire que là où on vous tire comme des lapins . Faut coire que non . .. Quelle tristesse tout ça .

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

Rocla, des voyous, des loubards, des casseurs il y en a toujours eu. Il y a un siècle, personne ne s'aventurait la nuit dans certains quartiers de Paris... L'"insécurité", éternel étendard brandi par Sarko et sa clique, ne date pas d'hier.

Mais en ajoutant les moyens de communication actuels, qui favorisent les regroupements d'émeutiers, un chômage massif et une pauvreté sans avenir dans des populations mal intégrées, et en enlevant des policiers et des travailleurs sociaux comme en Angleterre, on arrive évidemment à des situations de bataille rangée.

emile red a dit…

Il y a deux règles que toutes les philosophies, toutes les religions ont énoncées, sans d'ailleurs vraiment les suivre, la preuve par l'exemple et la solidarité.

La société moderne a failli en retournant complètement ces deux règles par une seule doctrine, l'individualisme.

Comment une société peut-elle être échafauder par des éléments qui rompent ou éliminent tous les ferments de la cohésion.

La valeur, l'altruisme, la dignité, l'honneur ne se cotent pas en bourse, unique paradis de la secte financière qui ne croit qu'en sont seul dieu argent.

rocla a dit…

Joyeuse assomption à tous ,

Que la sainte colombe se tenant sur une patte ( si elle enlève l' autre elle se casse la gueule ) arrête de pigeonner ceux qui aimeraient un jour redevenir l' innocent agneau naïf et bon enfant qu' il a oublié avoir été .

Je ris à m' en tenir les pentecôtes ...

Anonyme a dit…

Le premier criminel de l'humanité ce n'est pas Caïn, c'est celui qui a inventé l'argent et généré ses adorateurs.

Ardèche

Philippe Renève a dit…

L'appât du gain est la pire des choses; quand il prend le pouvoir il ne peut que favoriser les uns et mépriser les autres.

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

Savez-vous qu'il est recommandé pour prolonger la vie d'un écran d'ordinateur d'en nettoyer de temps en temps la face intérieure ?

Ce n'est pas très compliqué, voici la méthode.

rocla a dit…

Mais c 'est dingue cette invention Philippe, faut maintenant que je trouve un truc pour les côtés ....

Anonyme a dit…

Bonjour,

qu'il est trognon !

Ardèche

Philippe Renève a dit…

On n'arrête pas le progrès, hein !

emile red a dit…

J'ai les baies vitrées de mon salon à faire, combien pour la location du canidé ?

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

Emile, selon les derniers cours de bourse, 5 $ ou 35689 € l'heure.

emile red a dit…

Bon je pense que l'achat d'une éponge s'impose, pas de rémunération, pas de nourriture aucun risque de morsure et ni pipi, ni sortie...

Bon mais pas c...

Philippe Renève a dit…

Beuh banalissime, tristement prosaïque l'éponge !
Et elle ne peut se passer d'huile de coude, c'est épuisant...

emile red a dit…

Il y a des volontaires pour l'huile de coude, peu chers, aucun soucis sur leurs revenus, leur nourriture, leur pipi, leur sortie, leur mâchoire, en plus de quoi, parfois agréables à l’œil et corvéables sans limite...

Nous ne sommes pas aux USA, il reste quelques petits avantages à nos vieilles nations conservatrices... Chez nous le naturalisme reste une valeur sûre, chacun à sa place est une loi de la nature bien agréable, vous n'allez pas me faire le coup du relativisme social, tout de même !!!

Anonyme a dit…

Peut-être le relativisme machiste ? Pas sur la tête !
Ardèche

emile red a dit…

Ma maman m'a dit qu'il ne faut pas cogner les filles, elles me le rendraient au centuple...

Anonyme a dit…

Ah, tu reconnais que les filles sont supérieures en.... nombre.

emile red a dit…

En ombre et en lumière... oui !

Philippe Renève a dit…

J'ai mis en ligne quelques photos prises cet après-midi.

emile red a dit…

Les vieux démons se réveillent en Espagne.

Les matraques au service de la papauté, la papauté au service du pouvoir, le pouvoir et la papauté main dans la main pour envoyer les sbires et la calotté...

Les élans démocratiques sont devenus les relents du justifiable, l'aveuglement médiatique qui peste contre les uns et glorifie les autres, le silence coupable des comparses de la mascarade religieuse deux poids, deux mesures hurlent de silence.

Où sont-ils ces pseudos laïcs qui brament un jour et blâment et oublient leurs éructations devant l'étole du Vatican conquérant ?

Où sont-ils ces laïcs d'opérette qui dansent avec les loups et jouent l'agneau du berger homicidaire ?

Où sont-ils donc à entendre tels des hordes fustigeant, hier, l'invasion qui renâclent aujourd'hui à lever les armes contre la peste qui gangrène leur poitrail ?

Maculé du sang des victimes d'ici et d'ailleurs, quel est ce grand silence qui donne à notre liberté une valeur en demie teinte ?

La liberté vaut elle le camps du servage qu'elle soit menée en laisse par l’hypocrisie des vertus borgnes ?

Anonyme a dit…

Intéressant, ce tollé espagnol contre la venue du souverain pontife aux frais du contribuable..

Tout d'abord, parce que cela dément totalement les préjugés que l'on pourrait avoir d'une Espagne farouchement bigote et aussi que cela renvoie les tenants d'un certain "essentialisme" dans les cordes.

Ensuite aussi parce que la France, parfois présentée comme le bastion de la "Laïcité", n'avait guère vu de mouvements d'une telle ampleur contre le Barnum des JMJ tenues à Paris..

Mais aussi parce que cela semble tirer un trait sur un passé où l'obscurantisme fut longtemps d'un pilier d'un régime conservateur et sanglant.. et renoue avec un autre (avec des passages parfois sombres) où il ne pouvait y avoir mouvements populaires en Espagne sans que l'Eglise ne soit dans les premières visées par des foules en colère.

Que l'on se souvienne des émeutes de Barcelone au début du siècle et que l'on n'oublie pas que la Sagrada Familia (Tout comme le Sacré Choeur en réponse à la Commune et la Basilique de Fourvière aux attaques des Canuts contre les couvents lyonnais) est un monument EXPIATOIRE, destiné à rappeler qu'un certain ordre social a réussi à se maintenir.

Quelle leçon en tirer ? C'est qu'un ordre établi, soutenu par la religion, en dépit parfois d'apparences de solidité est plus fragile qu'on ne pourrait le penser.. Ceci valant pour l'Espagne ou pour d'autres lieux que certains ne peuvent voir que comme le séjour éternel de la Barbarie..

GB

Philippe Renève a dit…

Emile,

Il semble que le voyage du grand patron de l'Eglise, à coups de dizaines de millions d'euros, provoque plus de réactions chez les pauvres Espagnols qui, en bavant déjà, se sentent un peu cocufiés (je suis poli) de payer pour ce show, que chez les bonnes âmes de la laïcité radicalement bien-pensante, qui n'ont de cesse que de pourfendre les autres religions nuit et jour en hurlant au scandale dès que la collectivité tolère simplement des coutumes musulmanes.

Curieux comme les indignations sont aussi sélectives que l'appréciation des cultures, l'européenne étant par essence bonne et supérieure, donc le catholicisme béni, et les africaines inférieures, comme les religions qu'on y trouve.

Philippe Renève a dit…

Gazi,

En effet, cette réaction espagnole est encourageante dans le domaine de la lutte contre tous les obscurantismes.
Il faut dire que les Espagnols savent, eux, combien le catholicime peut être aliénant et oppresseur, par leur expérience encore récente de sa collusion avec le pouvoir politique et de son règne qui a largement contribué à la victoire et au maintien du régime franquiste

emile red a dit…

Ne nous leurrons pas, ce qui a fait les beaux jours de la pensée anguleuse, reviendra nous dire comme un boomerang que le constat d'une laïcité partisane n'est qu'une vue de notre esprit "gentil", que la nécessité de déchiqueter l'islam sous entend le dénigrement du catholicisme et que notre attitude d'égale critique envers toutes les religions n'est qu'un soutien implicite à la religion honnie.

Il y a des esprits tourneboulés qui lisent dans l'âme et dont la science divinatoire fait force de loi, une sorte d'autre religion en somme.
---------
Philippe, pas seulement les espagnols, mais l'ensemble du monde lusitano-hispanique qui a subi les contre-coups incessants des dictatures de "droit divin" où encore aujourd'hui, malgré l'avènement de démocraties, le pouvoir religieux ne craint aucune foudre en mettant au ban divorcées, avortées (même thérapeutiques), fillettes violées ou encore l'utilisation du préservatif ou l'accession au plaisir.

L'exact reflet d'autres dictatures où d'autres pouvoirs et d'autres religions sont intimement mêlés pour les mêmes attaques contre le peuple et les mêmes effets afin d'assoir leur domination divine.

Aucune religion n'est respectable...

Philippe Renève a dit…

Les religions sont méprisables mais les hommes sont respectables. Un homme libre peut se tromper mais les religions ne laissent jamais les hommes choisir.

Cela étant, les avis des faux laïcs (mais vrais croisés pourfendant l'infidèle) nous touchent une burette sans faire bouger l'autre...

Anonyme a dit…

Le constat que l'on peut faire ici, c'est que, malgré l'imprégnation catholique et la bigoterie d'outre-Pyrénées si longtemps montrés du doigt, l'on s'aperçoit aujourd'hui que, face à un évènement commun (les JMJ), les Ibères se montrent bien plus combatifs que nous autres, donneurs de leçons "laïques".

Il est facile de prendre la photographie du temps présent.. et de déclarer tout cela comme éternel et immuable.

Dans une telle logique, celui qui aurait pris l'exemple de l'Europe en 1939 et son sinistre cortège de régimes relevant du fascisme aurait pu déclarer que ce monde était définitivement imperméable à la démocratie.

Dans une même logique aussi, pourrait être décrété que le monde russe, entre ses tsars sanguinaires, ses momies staliniennes, ses popes fous et aujourd'hui ses autocrates maffieux ne serait qu'une vaste steppe rétive à toute idée de liberté de l'individu.. comme on a décrété autrefois que, pour des raisons religieuses et sous l'influence d'un fantasmatique "fatalisme oriental", la Chine ne pourrait accéder au développement, encore moins à des performances économiques comme celles qu'elle affiche aujourd'hui..

Le monde ibérique des Franco et Salazar et ses succursales latino-américaines de régimes militaires peuplés d'éminences de l'Opus Dei aurait pu aussi être vus comme un ensemble de zones définitivement vouées à l'obscurantisme et aux "golpe"..

Il y a peu, on lisait ad nauseam en un lieu proche de celui-ci que l'on ne pouvait trouver outre-Méditerranée que peuplades heureuses de vivre sous le joug de régimes corrompus et tout aussi obscurantistes..

L'Histoire récente a démenti cela et le forum cité a prudemment jeté le voile sur ces évolutions.. Elle continuera de démentir bien d'autres âneries du même type et c'est tant mieux !

GB

Philippe Renève a dit…

Excellemment dit, Gazi.

L'âne n'est jamais aussi silencieux qu'après avoir brai bêtement.
Tsao Leu.

emile red a dit…

Bah !

Si tu commences à dire que les religions sont méprisables mais les hommes respectables, tu vas t'attirer des ennuis de la part des ampoulés du cerveau brumeux.

Ceux-là qui sont incapables de comprendre que la vision du monde peut différer d'un continent à l'autre, d'un pays à l'autre ou d'une tête à l'autre, comment pourraient-ils dissocier l'homme de sa création et ses fidèles d'une religion, ces preux chevaliers qui jamais ne furent victimes, nés sans baptême, ni circoncision, qui jamais ne communièrent ou servirent et bien au dessus de la foule bêlante des moutons qu'on égorge.

Quand notre cerveau a deux hémisphères, ils en ont quatre, quand nous restons expectatifs, ils tranchent pour nous, quand nous nous taisons, ils brulent de parler en nos noms.

Diantre, que les génies sont géniaux, comment se fait-il que la république se soit si longtemps dispensée d'une telle matière grise qu'elle n'ait franchi les ores avec force palmes et lauriers ?

Et dis-toi bien, cher Philippe, qu'il n'est de culture sans religion et de religion sans culture, bannis de ton langage l'areligiosité culturelle, fais le aussi pour les religions trans-ethniques, ce sont des incongruités inconcevables, les Chinois n'existent pas et la sécularisation est l'avorteuse de la culture.

Il est essentiel que tu comprennes qu'avant Jésus Christ, l'homme était un porc, qu'avant Mahomet, l'homme était philistin, l'écriture, la peinture, la musique ne peuvent être que parce qu'il y a causalité entre elles et un dieu.

Tu dois savoir que religion et culture sont intimes, qu'à l'inverse de l'eau et l'huile, l'assemblage est parfait, que tu ne peux te dédire de l'un sans te dédire de l'autre et vice versa.

Philippe, tu sais quoi, il est impossible d'être athée sinon de n'être pas...

Philippe Renève a dit…

Ah, voici une nouvelle intéressante, au moins.
Champagne : coup d’envoi de la vendange, très précoce et exceptionnelle.

J'aime bien la phrase "Le rendement a été relevé de 20% pour satisfaire la demande internationale." Quelle bonté ces producteurs ! De vrais philanthropes...

En tous cas, on n'aura pas tout perdu dans le krach !

emile red a dit…

Il n'y a pas qu'en Champagne

On nous promet un cru mirifique, une extase de palais.

Si le réchauffement est à craindre sérieusement, la vigne s'en accommode, pour l'instant pas trop mal, mais il est coutumier de dire que la vigne donne un meilleur vin quand elle souffre...

Philippe Renève a dit…

Oui, on nous promet un cru du siècle... comme tous les deux ans ! Les vignerons savent vendre leur produit, t'en fais pas !

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

Il y a décidément des gens un peu spéciaux en Hongrie. L'hymne nazi retentit par erreur aux championnats du monde de canoë

Et des erreurs un peu suspectes.

Philippe Renève a dit…

J'ai mis en ligne les photos que j'avais évoquées hier.

Philippe Renève a dit…

J'aimerais dire quelques mots en privé à Gazi, mais n'ai pas son mail. Peut-il me laisser une adresse sur phil.reneve@sfr.fr ? Merci !

Philippe Renève a dit…

Une bonne analyse de la question de la dette française, qui recoupe la mienne, sur Marianne2.

Il faut insister comme Pinsolle sur le fait que la politique d'austérité prônée à droite comme par une bonne partie de la gauche ne ferait qu'ajouter la récession aux problèmes actuels, sans rien régler de la question de la spéculation contre les dettes étatiques. Ce serait comme les saignées des médecins de Molière, qui finissaient par tuer le malade.
Les économies mourront avec la satisfaction d'un endettement réduit. Ça nous fera une belle jambe.

rocla a dit…

Mourir en bonne santé semble être la devise inscrite au fronton . Tout va bien disait Coué d' un air tremblant . Puis s' installa à la terrasse d' un café et une fois bien , ce Coué but son Orangina d' un trait .

emile red a dit…

Ma voisine a du bon sens.

Concernant les propositions d'augmentation de TVA qu'on voit fleurir partout, ma voisine, femme de chambre en hôtellerie et loin d'être idiote dit :
"Je gagne 1000 € par mois, il ne me reste rien à la fin, s'ils augmentent la TVA, je ne dépenserai pas plus et plutôt moins puisque ce qui m'était accessible le deviendra moins, donc, par obligation, je ferai de nouveaux sacrifices en consommant moins et il rentrera moins d'argent dans les caisses de l'état" C.Q.F.D...

rocla a dit…

C' est qui FD ?

emile red a dit…

François Deyroute, non ?

rocla a dit…

Farles Dtrenet peut-être ...

emile red a dit…

Tu reviens de chez le dentiste Cap ?

rocla a dit…

Chouis , che fé des chimplants et chui en dtraitment mais la née prochaine je serai beau comme Alain Deloing

Philippe Renève a dit…

Ah ch'est cha !

Il a des implants Alain Delon ? Hé !

emile red a dit…

C'est en trop jouant à la roulette qu'on attend la couronne et qu'après un bridge on se retrouve plombé, en suivant on finit plus à ressembler à Alain Delarge et on donne aux mots l'air de la touche incisive qu'aucune engeance canine n'aurait osé.

Philippe Renève a dit…

Toi, tu as une dent contre Alain Delon...

Ta voisine a mieux compris l'économie que Sarko ou Baroin. Qui a dit "c'est pas difficile" ? Allons,un peu de tenue.

Philippe Renève a dit…

A lire: Comment Wal-Mart a épuisé les Etats-Unis.

Un bon résumé d'une des perversions du système ultralibéral. Quand l'Etat laisse faire les vautours sans lever le petit doigt, on voit ce qui arrive: baisse des salaires, délocalisations, chômage, tout cela sous prétexte de libre entreprise et de "vente à bas prix".

emile red a dit…

Quand l'appât du gain n'est ni plus ni moins qu'un suicide à moyen terme et le ferment d'une destruction sociale annoncée.

J'ai particulièrement aimé le mois dernier le commentaire sur la rentabilité productiviste de la France par le directeur France de Toyota.

En gros, il expliquait qu'une voiture pour le marché français était plus rentable à produire en France qu'à fabriquer en Europe de l'est et bien plus avantageuse qu'à faire venir d'Asie.

Comme quoi il y a parfois de la lucidité sur les intérêts communs, je ne crois absolument pas que ce monsieur fut un philanthrope, mais qu'il comprenait qu'en fournissant du travail sur sa zone de chalandage il préservait aussi sa clientèle et donc son profit...

Philippe Renève a dit…

C'était exactement la doctrine d'Henry Ford, qui payait bien ses ouvriers pour qu'ils puissent acheter ses voitures !

Mais maintenant, il suffit – pour contenter les financiers – de profits à court terme, sans souci du lendemain. Contre toute raison, on sacrifie le futur au présent.

Philippe Renève a dit…

Tout autre chose.

Le Conseil national de transition libyen, censé représenter le peuple contre la dictature, compte des petits anges descendus du ciel.

Abdeljalil, président du CNT, était le bourreau des infirmières bulgares...

C'est à des gens de ce style que Sarko et l'OTAN vont offrir les clés du pays...

emile red a dit…

Bah !

Ils viendront dire qu'ils travaillaient sous la contrainte ou qu'ils obéissaient aux ordres, rien de nouveau sous le soleil, l'Allemagne post-nazie comportait dans la gouvernance de sa police, dans son armée et même aux abords et dans son gouvernement des (ex-)assassins et des tortionnaires.

Souviens-toi de De Gaulle qui n'a cessait de rendre fréquentables des collabos notoires...

Anonyme a dit…

Cette "révolution" libyenne tient malheureusement plus de la mascarade que d'une libération.

Lu ce matin dans Libération un texte de Thérèse Delpech qui soutient l'aide militaire et justifie ces (longs) cinq mois comme une opportunité d'avoir vu "mûrir" l'opposition et de recueillir leur acceptation des conditions démocratiques demandées par les puissances qui l'ont soutenue..

Par contre, curieusement, la présence de tels individus au sein n'a pas semblé poser problème!

Je crains le pire car, sur les images, si quelque chose semble bien transparaître de l'état d'esprit des combattants, cela ressemble à l'immaturité.. On dirait parfois des gosse qui manipulent leurs armes comme s'ils participaient à un jeu vidéo.

Si j'y allais de ma réflexion de comptoir, je dirais qu'ici le peuple a été manoeuvré et a joué les figurants d'une révolution de palais qui n'ose s'avouer telle. On peut même imaginé que les transfuges de l'ancien régime avaient très tôt fournis des garanties pour que se perpétue le "business as usual".


Kadhafi était un fou... même s'il a toujours, même au plus fort de son antiaméricanisme, continué de vendre son or noir (la meilleure qualité du monde, dit-on, prisée car pauvre en soufre) aux USA... mais qui, avec le temps, et la fin du soutien du bloc soviétique à son régime, était devenu encombrant.


Je n'oublie pas que parmi ceux qui le soutinrent ces dernières années, figuraient Nicolas Sarkozy et Silvio Berlusconi..

GB

Anonyme a dit…

@ Emile

On dirait, et ces propos du directeur France de Toyota ne sont pas isolés.. qu'une réflexion commence à s'étendre dans le sens d'une relocalisation..


@ PH

Sur le même sujet, je viens de lire un intéressant ouvrage sur le passé industriel de Dijon..

Entre la mécanique (Terrot puis Peugeot), le matériel ferroviaire (Petolat), l'agro-alimentaire, etc... Toute une liste de centre d'activités économiques qui laissent un vide que ne pourront jamais combler l'exploitation touristique du patrimoine locales et autres activités de "services".

GB

Philippe Renève a dit…

Gazi, je crois en effet qu'on aura des surprises quand on connaîtra mieux ces gens du CNT. Mais l'OTAN, elle, les connaît...

Dijon a toujours souffert du manque d'industrie; dans la période actuelle de délocalisation, de "virtualisation" de la production, ça ne peut que s'aggraver.

emile red a dit…

Gazi,

Avec le renouveau de la personnification des produits, il y a une totale incompatibilité entre le produit industriel de masse à bas coût en provenance d'Asie et un échantillonnage important en petite quantité qui demande une logistique énorme et une réactivité interdite par l'éloignement.

Beaucoup d'industrie qui s'était délocalisée inconsidérément font machine arrière toute, la plupart des fabricants de mobilier professionnel qui avait vu l'aubaine de profits importants avec une main d’œuvre à bas coût pour des produits très chers ont vu leur clientèle partir à la concurrence restée à proximité pour les seules raisons de diversité de choix et de disponibilité quasi immédiate.

Fukushima aussi à donné un coup de pied dans la fourmilière de la sous traitance expatriée et des politiques du fournisseur unique qui ont fait les beaux jours du dumping industriel des années 90/2000. Là c'est l'enjeu de la perte de profit instantané qui joue en faveur de la relocalisation et de la diversification.

Nous ne sommes pas encore à une grande vague de réindustrialisation, mais le processus est enclenché, les contraintes inculquées aux salariat par le patronat et les politiques depuis vingt ans se retournent contre eux en rendant le salarié/client beaucoup plus exigent imposant une diminution drastique des frais logistiques et administratifs pour que le produit de proximité reste compétitif en accroissant la qualité

Anonyme a dit…

Emile,

dans deux ouvrages passionnants, "L'atelier et le chronomètre" (sur le taylorisme et le fordisme) puis dans "l'atelier et le robot" (sur le toyotisme), Benjamin Coirat a démontré que les multiples ré-organisations de la production industrielle avaient pour origine, non seulement la réduction des coûts de production mais aussi la lutte contre la résistance et l'organisation des masses ouvrières, les deux étant bien entendu liées..

On peut imaginer aujourd'hui que le "prolétariat" (que ce mot semble suranné aujourd'hui!) occidental laminé par plusieurs décennies de chômage de masse soit perçu maintenant par le patronat (encore un mot oublié) comme parfaitement inoffensif.

Ses organisations de défense s'étant entretemps largement converties au "syndicalisme de proposition", cela pourrait plaider aussi pour une "relocalisation".

GB

emile red a dit…

C'était tout à fait vrai jusqu'il y a très peu encore, mais la nouvelle génération manageriale héritière d'un productivisme échevelé est en train de modifier sa perception monolithique du salarié.

Suite aux divers aléas de l'emploi depuis les trente glorieuses celui-ci a opéré un transfert de la revendication sociale vers une revendication consumériste, la dimension client du salarié était jusque là complètement occultée.

Les industriels ne concevaient que partiellement que leurs salariés étaient leurs clients et ne corrélaient pas l'incidence des fluctuations salariales sur les ventes.

Les délocalisations massives et la précarisation ont eu pour conséquences d'affaiblir les marchés porteurs sans trouver de compensation sur les nouvelles places commerciales entrainant des baisses de profit très importantes et l'incompatibilité d'une demande de plus en plus exigeante.

On peut ajouter à ce marasme la frilosité bancaire qui plaide vers un besoin urgent de liquidité que seuls peuvent fournir les salariés-clients, il ne reste plus au patronat à comprendre que le plein emploi lui serait beaucoup plus favorable pour récupérer son autonomie financière.

Anonyme a dit…

Et oui, c'est exact.. Les managers d'aujourd'hui semblent avoir ces temps où les ouvriers pouvaient se fâcher parfois !

Le RSA a dû sembler un temps suffisant pour maintenir la demande à un niveau acceptable mais, le statut de "RSiste" ne facilitant guère l'accès au crédit, il faudra revenir à l'embauche !

Que l'on se souvienne de l'époque du plein emploi.. Rien que dans les années 70, l'indemnisation ASSEDIC à des taux qui feraient rêver aujourd'hui (80% du salaire antérieur, sans dégressivité tous les trois mois).. et pourtant, bien peu en profitaient pour "glander".

Etre inactif en période de plein-emploi était alors difficile à assumer socialement !

GB

rocla a dit…

les grands patrons qui ont fait ENA qui ont délocalisé à outrance ont-ils seulement réfléchi deux minutes à comment vendre des produits fabriqués à 10000 kilomètres d' ici à des gus au chômdu auxquels pour des raisons de moindre coût on a supprimé l' emploi alors que sans ressources ces mêmes anciens consommateurs sont réduits à regarder passer les étiquettes " made in pas en France "

A ce degré de connerie on ferme l' ENA et on ouvre un école de bon sens .

Anonyme a dit…

"Relocalisations"

Peut-être timidement dans l'air du temps ?

Le très libéral Baÿÿrou plaide maintenant pour une réindustrialisation.. Même s'il a peu à perdre à promettre n'importe quoi, le fait mérite d'être relevé..

GB

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

Une bonne analyse de la passivité des pouvoirs publics devant la crise financière depuis 2008 : Crise financière: ce que Sarkozy a dit en 2008, ce qui a été fait depuis.

C'est la meilleure illustration du constat que les banques et la finance sont au pouvoir: les hommes politique savent ce qu'il faut faire, disent qu'ils vont le faire... et rien n'arrive.

Ce qui fait que, sauf mesures effectives, les économies restent à la merci des caprices des "marchés" – lire les spéculateurs, qui sont bien souvent les banques elles-mêmes.

Philippe Renève a dit…

Il y a quand même quelques économistes sérieux: Larrouturou ici dit des choses très vraies.

emile red a dit…

Les combats d'arrière-garde générés par la sombre connerie du sarkozisme triomphant ou comment se sortir de l'ineptie des heures sup. défiscalisées.

On voit ici et là des gens bien intentionnés, un peu candide, montaient au créneau, or il est clair que ça coûte très cher à l'état, ça plombe les ressources sociales, ça crée des inégalités insupportables et c'est un leurre odieux.

Pour ce qui est du coût, tout le monde semble d'accord, a contrario, pour ce qui est de l'arnaque, le discernement est entièrement déformé par le fameux "travailler plus...".

Une heure défiscalisée, est effectivement moins chère pour l'entreprise, mais les diverses conséquences perverses sont plus que scandaleuses.
En premier lieu on entérine que certaines heures de travail auraient un coût moindre entraînant d'office un transfert d'heures normalement fiscalisées vers ce processus sans aucun avantage pour le salarié.
Ensuite, le salarié qui bénéficie de ce dégrèvement comprend mal pourquoi revenir en arrière et pire perdre le gain de ces heures redistribuées ou supprimées.

Ce que personne ne dit et là où se situe le scandale, c'est la prise en charge par la communauté entière du manque à gagner pour les organismes sociaux et le budget de l'état.

Ce qui revient à dire que lorsqu'un salarié bénéficie d'une heure défiscalisée, le coût social et fiscal lui est tout de même facturé, par la baisse des prestations médicales, par le recul de l'âge de la retraite, par la TVA qui lui sera ponctionnée sur son surplus de pouvoir d'achat. Au résultat, quand il pensera avoir gagné plus sur une heure, en réalité, son heure lui aura rapporté moins que le courant.

De plus la portion que l'entreprise n'aura pas reversée sera intégralement répartie sur l'ensemble des salariés de la même façon.

En définitive, le seul bénéficiaire pour partie de ces mesures est l'employeur qui favorise les heures supplémentaires en se dédouanant des charges qui lui incombent.

Qui a dit niche fiscale ?

Philippe Renève a dit…

"Sarko, à la niche !" disent les patrons.

Et il y va.

Philippe Renève a dit…

Gazi, oui, Bayrou peut promettre la lune et les étoiles, il ne risque guère d'avoir à les décrocher...
Un peu de démagogie ne messied pas aux braves libéraux !

emile red a dit…

Il faut, soit disant, 10 milliards...

Exemples Bénéfices 2010 d'entreprises autrefois publiques:

Autoroutes 2,3 milliards

Banque Postale 651 millions
Crédit Mutuel 1,9 milliard
Crédit Agricole 2,7 milliards
BPCE 3,6 milliards
BNP 7,8 milliards
Soc Générale 3,9 milliards

AXA 2,7 milliards
Groupama 620 millions
CNP 1 milliard

France Télécom 4,9 milliards

Renault 3,42 milliards

Air France 613 millions

Comment les milliards qui appartenaient aux Français se sont envolés vers la bourse et les poches des financiers grâce à la malhonnêteté de nos politiciens et de l'ultra-libéralisme de l'UMP et du parti socialiste.

Anonyme a dit…

Emile,
C'est consternant.. Ne restera bientôt plus pour l'Etat que le produit des amendes pour excès de vitesse !
GB

Philippe Renève a dit…

Et voilà... La droite et la gauche (DSK notamment...) ont vendu à vil prix les participations rentables, et l'Etat ne garde que les services publics structurellement déficitaires (SNCF, poste des lettres, voirie, social, etc.)
En ajoutant les cadeaux fiscaux aux entreprises et à leurs actionnaires, les déficits depuis trente ans s'expliquent aisément.

emile red a dit…

Et je n'ai fait la liste que de ce qui est trouvable rapidement, il n'y a pas la caisse d'épargne, d'autres assureurs et Areva ou Alsthom ou d'autres encore qui ne sont plus qu'à participation minoritaire de l'état.

Volontairement je n'ai pas mis non plus Total, il ne faut pas non plus accabler ces pôvres petits.

Le processus idéologique du néo-libéralisme est clairement la destruction de l'état par sa ruine et non par un combat politique démocratique, on peut facilement l'apparenter à un système putschiste malgré la différence de moyens mis en œuvre.

Philippe Renève a dit…

C'est bien ça. On a des exemples concrets avec la SNCF ou la Poste: on dégrade volontairement le service et on le rend plus cher, ce qui le rend détestable. On a la même démarche au niveau de l'Etat en général, perçu de plus en plus comme un ramassis coûteux de fainéants grassement payés.

Le problème est que cette technique touche maintenant le secteur de la santé, comme le système hospitalier; et là, on joue avec des vies et des santés.

Tout cela pour favoriser des privatisations perçues comme un moindre mal et permettre des baisses d'impôts pour les nantis.

Philippe Renève a dit…

Il est même possible de dire que les démonstrations d'incompétence de l'Etat sont recommandées pour le dévaloriser encore.
A l'évidence, Sarkozy et ses troupes sont très forts dans ce domaine...

On nous dit de toutes parts que les Etats ne peuvent plus rien faire, qu'ils sont impuissants devant la mondialisation qui ne fait que suivre la bienfaisante liberté de commercer: pourquoi alors garder une administration pléthorique et impuissante ? On transfère le maximum de responsabilités aux collectivités locales, en espérant que les citoyens seront écœurés de la multiplication des niveau d'action – et d'imposition...

Philippe Renève a dit…

Mais qu'est-ce que c'est que cet INC qui vient casser la baraque à not'président ?
"Le pouvoir d'achat des ménages a encore baissé, selon l'INC"

Une bande de gauchistes, ça. Espérons que M. Guéant mettra ces activistes au pas (cadencé, de préférence).

emile red a dit…

Philippe, as-tu déjà vu des putschs sans cadavre ?

Il n'y a aucune illusion à avoir, la santé, la sécurité du citoyen sont le cadet de leurs soucis, il n'y a qu'à faire le parallèle émeutes à Londres et rencontre de Deauville, dans un cas 16 000 flics au bout de 3 jours, dans l'autre cas 13 000 flics la veille.

Le confort et la sécurité des putschistes ne saurait être négligés en revanche le bien être et la quiétude du peuple sont négligeables.

Et les exemples ne manquent pas, Air Sarko One contre quelques maternités, des taxes en rafales contre les augmentations de revenus des gouvernants, des aides invraisemblables pour les entreprises des amis contre une précarité grandissante et la stagnation des salaires, les poursuites intolérables contre des Coupat et la bienveillance contre les holligans lyonnais en passant par les stigmatisations délétères contre toutes les populations quart-mondistes et l'intégration de dizaines de néo-fascistes dans les ministères et à l'Elysée...

Il faut garder en tête que le libéralisme et ses dérives ont participé activement à la plupart des totalitarismes de la fin du siècle dernier, de Franco à Pinochet, des colonels grecs aux généraux argentins avec l'onction d'un Kissinger, de ses amis Chicago Boys et des grandes banques.

Philippe Renève a dit…

Bien sûr. autrefois on conquérait au nom de Dieu, maintenant on exploite au nom du libéralisme. Il n'est jamais qu'une vitrine théorique, un habillage idéologique de la domination des nantis.
Ce prétendu ensemble théorique résolument normatif, dont rien n'a jamais prouvé la justesse mais beaucoup de catastrophes la fausseté, sert de chaperon technique, de justification scientifique à la déréglementation qui cause les crises financières, à la spéculation qui ruine les petits mais jamais les grands, et à la chasse aux impôts pour alléger ceux des grands groupes et des Bettencourt.

Qui aujourd'hui oserait soutenir sérieusement que la mondialisation, c'est-à-dire la confrontation sans frein des coûts de production de France et de Chine, profite à tous ? C'est pourtant un postulat qui n'est remis en cause ni par le pouvoir politique ni par les entreprises, au nom de la bienfaisante libération des échanges.
Echanges de misère et de chômage, c'est vrai.

Philippe Renève a dit…

Remarquons du reste que les inégalités n'ont jamais été aussi grandes que sous les régimes dont tu parlais, entre Franco et Pinochet, tout simplement parce que les grands fortunes les finançaient et les soutenaient, pour ne pas dire les inspiraient.

Rappelons-nous les années trente en France: plutôt Hitler que Staline, disaient les deux cents familles.

rocla a dit…

Ce matin au marché j' ai acheté de la morue chez une dame digne de foie .

Philippe Renève a dit…

Une huile, sans doute...

Philippe Renève a dit…

Faits divers

Il y a des gens qui font des cacas nerveux et d'autres qui font des cacas radioactifs...

emile red a dit…

Ce matin, suite aux orages et pour tasser mes allées, je voulais acheter une dame, le vendeur était un maquereau, ma foi, je me suis abstenu.

Philippe, tu voudrais dire que les animateurs de radio font de la merde ?

Fait d'été :

Le gouvernement préserve notre santé...
Les buralistes, les cafetiers, les viticulteurs, les contrebandiers sont heureux.
Les nantis préparent les valises, Beigbeder va éteindre la lumière...

Philippe Renève a dit…

Il fallait demander une demoiselle !

Un résumé des annonces de mesures de rigueur: ceux qui ont besoin d'une complémentaire santé paieront 1,1 milliard de plus; ceux qui n'en ont pas besoin, 200 millions.

emile red a dit…

Fillon est impardonnable, il a oublié la gabelle.

Oui je le dis le sel est dangereux, quand il en manque les voitures glissent sur la neige...

Philippe Renève a dit…

Voilà: c'est pour ça qu'on dit qu'il est dangereux pour les artères - quand il manque sur celles où on aventure nos bagnoles !

emile red a dit…

Tu es un indéfectible anti-patriote, sinon tu aurais propulsé une photo de voiture étrangère, celles qui envahissent nos routes et nos campagnes avec leur sourire bridé, leur casque à pointe ou leur débris macaroni.

Je suis scandalisé qu'on attaque ainsi les valeureux entrepreneurs français qui ont su mener la bataille fièrement contre la finance rampante, l'islamisme totalitaire et l’hitlérisme débonnaire, je ne te félicite pas Félix.

Un constat, puisqu'on parle de sel, nos roumains et leurs salières, nos romains et leurs salaires, nos roms, hein, et leurs sales erres... tout se tient, la mondialisation n'est qu'un leurre hyperbolique, la vérité est que tous nos problèmes viennent de notre culture latino-judéo-chrétienne, la preuve étant que seuls les pays du sud européens sont dans la panade.

Supprimons la latinité, la judéite, la christianité et Maïté...

Philippe Renève a dit…

De belles âmes – exclusivement très à droite, comme par hasard – s'insurgent avec les accents les plus vertueux contre... un concert donné à Paris à l'occasion du ramadan.

Elles font mine de croire que la laïcité (dernier cheval de bataille boiteux des islamophobes) est menacée par ce genre de chose.

Otez-moi d'un doute: la mairie de Paris organise bien un arbre de Noël et des illuminations coûteuses ? Personne n'y trouve à redire, semble-t-il.

Ah les indignations sélectives...

Philippe Renève a dit…

Et not'président qui va baiser Ben16, enfin son anneau, c'est de la laïcité ? Il passe des SMS en même temps, c'est vrai, ça rattrape un peu.

emile red a dit…

Je serai curieux de savoir combien l'église catholique paye de loyer pour l'utilisation des nombreux lieux de culte parisiens.

Je ne reviendrai pas sur les nombreuses bénédictions, les patronages, les cérémonies et autres présences symboliques qui impliqueraient chaque politique français dans une transgression de notre laïcité.

Juste une question, est-il laïque et conventionnel de serrer la main d'un imam ou d'un curé ?

A ce compte aussi, est-il normal qu'une fréquence satellitaire soit confiée à une tv catholique ? Ah oui, c'est une chaîne privée, privée mais catholique, et Radio J, c'est quoi, radio communautaire ou radio religieuse, dans le doute, pourquoi les politiques s'y bousculent-ils ?

Il faudrait peut-être que les pourfendeurs de l'islam ne soient aussi les défenseurs d'autres sect-racismes, il est tout autant insupportable de les voir manger l'agneau pascal et cracher l'agneau hallal, un agneau est un agneau, il n'a rien demander à personne et surtout pas de se faire mener par toutes les baguettes des sectes sous Marine.

Anonyme a dit…

Non, mais attends. Les autres c'est pas des arabes! Tu confonds tout.Y a les arabes, musulmans ou non, pis les autres. J'ai quitté la table d'une invitation à un méchoui (c'est d'origine latino/judéo/romano..?)quand j'ai entendu nous avec les "melons". Té, ça m'a coupé l'appêtit.
Ardèche

emile red a dit…

Une question me taraude :

Comment se disant défenseur de la laïcité peut-on être si acrimonieux contre les associations anti-racistes ?

Pourtant, ces deux types de lutte naviguent-elles pas dans le même bateau de l'égalité et du mieux vivre ensemble ?

Et puis, dans un pays dont on connait la devise, n'y a-t-il pas un rôle catalytique à défendre le mieux possible des associations qui se substituent au manquement étatique quant à faire respecter tous nos fondements démocratiques ?

Où me serais-je trompé ? La laïcité ne défendrait-elle pas l'égalité, la liberté, la fraternité ?

Aussi, une officine se disant laïque peut-elle être considérée comme crédible, peut-elle être défendue par quiconque se disant laïc quand son fond de commerce est strictement orienté vers la détraction d'une unique croyance, de ses adeptes et pour fustiger des associations surement perfectibles mais dignes de respect ?

Pire, ce genre d'officine peut-elle admettre dans ses rangs un militantisme partisan qui a démontré lors de ces dernières décennies sa totale antinomie avec les fondements de notre république ?

La laïcité n'est pas un vain mot qui peut servir d'alibi à d'obscures et sournoises manipulations xénophobes, elle n'est pas non plus le cri de ralliement du mensonge identitaire.

Il peut y avoir un certain aveuglement naïf à adhérer à certains des combats de ce genre d'officine scabreuse, mais la naïveté ne peut se prévaloir de l'ignorance lorsque l'entier affichage de ce genre de maison porte sur un seul et unique sujet, lorsque ce sujet est porté par des gens qui par ailleurs défendent le contraire des idéaux républicains, lorsque l'action se limite à des curées ignominieuses et haineuses.

Alors oui, la laïcité est un combat de tout instant, oui on se doit à la vigilance, mais peut-on confier notre bourse à un voleur, peut-on renier toutes les valeurs de notre pays au seul motif d'une cause fantasmée pour les uns déformée par les autres, peut-on s’approprier un combat au seul but d'une croisade factieuse ?

La conscience répond non, il n'y a aucune demie-mesure à tolérer des uns ce qu'on veut interdire à d'autres, à défendre un idéal sans les défendre tous, à se compromettre obstinément à des fins équivoques.

Philippe Renève a dit…

A propos de prétendue laïcité combattante, j'ai osé Les croisés du saucisson.

herredia a dit…

ces 6 sots ci sont à l’andouille ce que la croix est au croissant

emile red a dit…

C'est pas au quai de Javel qu'est la croix ?

Le jour croit et décline, le mois sent et passe, et l'an douillete et vire...

Philippe Renève a dit…

Bonjour José-Maria !

Les seaux s'hissent et les croix croissent...

rocla a dit…

Est-ce que les sots s' haussent si les seaux s' hissent ,

emile red a dit…

Qui sait, en tout cas chez le coiffeur, autrefois les sots briquaient, aujourd'hui les sots nattent...

Philippe Renève a dit…

Quels assauts de jus de mots...

Philippe Renève a dit…

Houlà, je vois qu'il est tombé 12 mm de pluie en 6 mn à Croix Millet dans l'Ardèche. J'espère que Monique n'est pas les pieds dans l'eau...

Anonyme a dit…

Si fait Monseigneur. Apocalypse now. Je vas pas arroser de 8 jours

Ardèche

emile red a dit…

Les pieds dans l'eau et les dents qui baignent...

C'est le déluge, appel l'arche de la défense à Paris par delà Noé...

Anonyme a dit…

Non je vais aller voir un pasteur, des fois qu'il aurait un vaccin

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

Il faudrait quand même que Titine Aubry porte des chapeaux moins ridicules, c'est une concurrence déloyale à Sa Gracieuse Majesty Bébette 2.

Philippe Renève a dit…

Un intéressant exemple d'activité culturelle et sociale possible pour les retraités...

emile red a dit…

Elle est vraiment très bonne, mais un peu surréaliste, tu sais que dans la réalité il y aurait eu arrestation musclée avec force renforts casqués, utilisation au choix de flashball ou taser ou bien les deux simultanément, embarquement manu militari dans un fourgon reniflant les excrétions puantes, injection brutale dans une cage aux excrétions encore pire, fouille corporelle au plus profond et sans ménagement, abandon durant quelques heures avant interrogatoire à l'annuaire périmé, insultes pour motiver les aveux et finalement après une garde à vue en milieu hostile, déferrement devant un juge qui condamnera à une amende astronomique digne d'Hergé de tintin et du grand siphonné que deux ans d'une pension correcte ne suffiront pas à éteindre pour enfin relâcher les coupables en pleine nuit à cinquante kilomètres de chez eux et sans aucune ressource pour regagner le foyer douillet.

Philippe Renève a dit…

Oui, c'est vrai, elle manque un peu de réalisme. On en gardavue (1) pour moins que ça.

(1) du verbe gardavuer, à ne pas confondre avec gardavouser.

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

J'ai remis en tête les photos de reflets; c'est quand même plus joli que les saucissons, aussi esthétiques fussent-ils...

emile red a dit…

"Comme une pierre que l'on jette
Dans l'eau vive d'un ruisseau
Et qui laisse derrière elle
Dix mille saucissons dans l'eau."


Joindre l'esthétique à l'agréable...

Philippe Renève a dit…

Ah ça j'aime, j'adore, la chanson de Michel Legrand...

Avec les paroles en prime, ici !

rocla a dit…

Il nous fait des Japonaiseries le Philippe . Et Emile qui attrape des saucissons avec des pierres .

Vous avez la pêche les gars ....

Miraculeuse ... :-))

emile red a dit…

On attache bien les cailloux avec des saucisses, et les saucisses pure porc.

Vous connaissez je suppose la différence fondamentale entre le charcutier et le pêcheur ?

Philippe Renève a dit…

Le pêcheur se taille au port et le charcutier taille dans le porc ?

Philippe Renève a dit…

A y est, trouvé sur le net :
Le pêcheur voit les côtes avant le port,et le charcutier voit le porc avant les côtes !

Avec Gogole on devient incollable...

rocla a dit…

je crois le charcutier pêche au portail ...

Philippe Renève a dit…

Et pi le pêcheur prend des poissons mignons dans ses filets alors que le charcutier prend des filets mignons dans ses cochons !

Philippe Renève a dit…

Tout autre chose. La politique de Sarko vire au jeu de massacre, à l'extermination de fusibles préfectoraux, à la mise en danger de l'espèce superflicum sarkozianum:
Marseille: Le nouveau préfet délégué à la sécurité s'installe, le troisième en deux ans

Il croit sans doute rassurer le bon peuple en faisant valser les super-flics qu'il nomme lui-même.
Mais s'il faut les remplacer, c'est qu'ils ont été mal choisis, non ? Je crois.

Philippe Renève a dit…

Ah là, attendez les amis, c'est du lourd: Poursuivi par la police, un jeune meurt dans un accident de scooter... à Neuilly !

Mâme la comtesse va envoyer son majordome brûler des voitures de flics, z'allez voir.

L'insécurité à Neuilly, c'est pas supportable. Qu'attend Sarko pour nommer un préfet délégué à la sécurité ?

emile red a dit…

Y a pas à croire, depuis les premiers jours le Sarkokas se trompe, nous trompe et trompe les éléphants sans défense.

C'est une espèce de hâbleur assassin, genre vendeur d'aspirateur sans sac à cent sacs en pâte à modeler qu'il modèle au grès, à coup de calcaire, et au nez de tout le monde surtout de lui et de sa mafiat lux.

Quand un nain devient un tyran c'est en tirant qu'il s'allonge...

Ce s... a un seul modèle, le peuple se cache les yeux pour ne pas le reconnaître, espérons qu'il ne fera pas l'erreur une fois de plus de légitimer ce malandrin.

Philippe Renève a dit…

Voici en revanche qui est encourageant: la progression au Canada d'un parti vraiment à gauche...
Même si la mort de son leader a joué, c'est une véritable révolution pour un pays aussi "libéralisé"...

emile red a dit…

Ouaip.... hummmm !!!

Social démocrate, ça me rappelle un petit gros à lunette que Chirac aime bien...

Me semble pas foncièrement révolutionnaire, enfin je me fourvoie peut-être.

Philippe Renève a dit…

Bien sûr, mais pour l'Amérique du nord c'est un exploit qu'un parti social-démocrate, sans doute présenté comme un ramassis de partageux communistes, fasse 30% des voix à une élection fédérale.
C'est que des yeux sont en train de s'ouvrir, me semble-t-il. La crise est passée par là...

Philippe Renève a dit…

Emile, tu veux dire un ex-petit gros à lunettes !

Philippe Renève a dit…

Dites donc, on nous aurait menti: Sarko et l'OTAN auraient porté au pouvoir Al Qaïda en Libye ?
Tripoli, la victoire d'Al-Qaïda ?

Extrait:
« Ancien directeur de la sécurité à la DGSE, Alain Chouet avoue néanmoins une certaine surprise de voir que « les journalistes ne s’étonnent pas que les rebelles ne crient pas « Vive la liberté » quand ils entrent dans une ville mais « Allah Akbar ». Tout le monde a l’air de trouver ça normal. Cette révolution a commencé à Tobrouk à 15 kilomètres de la frontière égyptienne avec des gens qui d’un seul coup ont sorti des canons et des mitrailleuses. Ils ne les avaient pas cachés sous leur lit pendant 40 ans. Quelqu’un leur a fourni. Suivez mon regard…Quand Kadhafi disait « c'est Al Qaïda qui est contre moi », il en rajoutait évidemment des tonnes, mais sur le fond, il n'avait pas tout à fait tort. C'est quelque chose qu'il va falloir assumer ». »

Ce n'est pas nouveau, mais il se confirme de façon éclatante que Sarko et les Américains sont depuis toujours des nullités en matière de politique étrangère, de diplomatie et de géostratégie. Les USA ont porté les talibans au pouvoir en Afghanistan, vont-ils mettre Al Qaïda sur le trône de Kadhafi ?
Ils croient toujours pouvoir se servir des terroristes pour les jeter ensuite, mais ils oublient que ce ne sont pas des enfants de chœur qu'on tripote sans qu'ils protestent ! Je crois.

emile red a dit…

Cette affaire libyenne est un trou sans fond ou s'agglutinent tous les mensonges, toutes les vérités, tous les fantasmes qui hantent le gouffre de la bêtise contemporaine.

Entre les serial-journalistes, les journaleux de série Z, les peoples B, H ou L, les analystes cons avec ou sans gain, les types de la DGSE, EDF, DST, CIA, SNCF, DFCI et acronymes associés, les politicards de droite, de gauche, du centre et à l'ouest, toute cette faune du soir et du matin se distingue par cette médiocrité qu'absorbe sans mot dire le consommateur idiot utile qui s'apitoie, s'émeut, verse une larme et son café préféré en songeant à changer de TV pour un écran plus grand où les horreurs télécommandées auront qualité HD et se verra mieux grossir le ventre de la Phrygienne usurpatrice au cours des futurs longs mois d'hiver et d'oubli.

La Libye comme l'Iraq sont de grands plateaux hollywoodiens où la réalité du sang est une virtualité lointaine qui manque cruellement de vedettes et de morts visibles...

rocla a dit…

On ne saurait mieux dire Emile .

Ce serait anodin en soi , si la mort était moins définitive .

Tant de vies écourtées sur les autels de la connerie contemporaine .

Sonnez musettes , tombez pépètes dans les escarcelles des marchands de morts à succursales multiples .

Philippe Renève a dit…

Ah ben tiens, regardez donc ce qui nous arrive : Une affaire en or...

Merci Mame Babette mais ça sera pour une autre fois !

Philippe Renève a dit…

Je crois qu'on va passer à une troisième page...

«Les plus anciens ‹Précédent   201 – 400 sur 1476   Suivant› Les plus récents»