mardi 11 octobre 2011

Rien plus rien égale plus rien


Après le cinq cent millionième article sur comment sont tombées les tours jumelles, les histoires obscures de tunnels et les traversées de la rivière Kwaï en kyrielle voici un article parlant de rien.

Voyant et lisant ce que les auteurs relatent en parlant de toutes sortes de choses et me rendant compte de l'insignifiance de ma propre réflexion je me dis: c'est le moment ou jamais de faire savoir ce que j'ai à dire...

Constatant ce pourquoi se prennent certaines célébrités du net, les auteurs de biftons à succès, les vomisseurs de logorrhées kilométriques, les baliverneurs bonimenteurs de la phrase qui tue il me vient à l'idée que ne rien dire serait une pause récréative dans cette tour de blablabel dont l'origine remonte à Babylone. Comme je me prends pour au moins pas pour plus bête qu'eux voici quelques éclairages sur rien.

Qui ne dit rien consent, mais qui consent à tout sans rien dire est une belle lavette, un bon à tout et un propre à rien.

Pierre Dac

Ne désirant pas passer pour une lavette, voici mes déclarations.

Euh non, c'est mieux Einstein :

La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. Ici, nous avons réuni théorie et pratique: rien ne fonctionne... et personne ne sait pourquoi !

Il aurait aussi bien pu faire de la politique l'Albert.

Au casino de Monaco pareil, faut attendre que les joueurs aient misé pour s'entendre dire « rien ne va plus » comme si quelque chose allait auparavant. J'ai encaissé, ça m'a fait un bon repas l'air de rien. Les œufs sont faits me dit le maître d'hôtel de Bormes les Mimosa.
Croupir dans un casino c'est idiot.

Bon un article sur rien ne doit pas dépasser un certain nombre de mots.

J'espère que vous me direz merci.

De rien.


Rocla


Illustration: Philippe Renève

29 commentaires:

Philippe Renève a dit…

Non, rien.

rocla a dit…

Et voilà le titre d' une chanson qui pourrait faire fortune : non , rien de rien ...

Philippe Renève a dit…

Rien à faire, c'est déjà pris.

Philippe Renève a dit…

Remarquons que ces petits riens, mine de rien, font sortir très à propos du néant des grands vides que rien ne retenait que la vacuité de la non-existence. Il est important de ne pas le minimiser, sinon rien ne ressemble plus à rien.

Et réciproquement.

emile red a dit…

Pourquoi n'y a-t-il rien à dire sur un article qui ne nous dit rien, alors que lorsqu'on nous parle d'une personne qui ne nous dit rien nous disons tant de choses pour affirmer qu'on ne la connait pas et que nous n'avons rien à lui dire ?

Anonyme a dit…

J'ai toujours trouvé au Capitaine un talent fou pour ne rien dire.
Mine de rien, son crayon ne payant pas de mine, nous survolant tous d'un style ahurissant de simplicité et d'efficacité, il délivre un message fort.

Je ne signe pas, il sait qui je suis : un aficionado de cet incommensurable talent.

Moi, quand on me dit "Rocla", je réponds "claro !"

rocla a dit…

moi qui me prenais pour un moins que rien ...

Y en a , ils sont un rien gentils .

rocla a dit…

En fait le mot rien est sympa , si on lui ajoute T , de suite il se multiplie et ils rient de rien , juste en prenant le T .

Avec un nuage de lait .

Anonyme a dit…

Ce n'est pas gentillesse que de reconnaître un talent.
Moi qui passe ma vie à écrire ce que l'on nomme "conclusions", je rêve d'arriver à cette synthétique expression de la pensée.
Mais non, je circonvole toujours plus pour tenter d'emporter la conviction, faisant mentir l'essence même de mon travail que je devrais renommer "développement" plutôt que "conclusions".
Merci, Capitaine.
Et si tu t'avises de me répondre "de rien", je me fâche.

Je ne signe toujours pas.

Philippe Renève a dit…

Ho, ho, les "conclusions" sont le propre (?) de la chicane, me semble-t-il.

Je crois reconnaître un rongeur de barreau...

rocla a dit…

Un amphibien avec un code très civil .

Anonyme a dit…

Je ne suis pas si vil.

emile red a dit…

La conclusion c'est quand on ne sait comment déclarer l'occlusion ?

Un petit rien vaut mieux qu'un grand oubli, parlez en à votre conjoint, d'ailleurs comme le disaient de grands philosophes, rien faire c'est la conserver impliquant que faire pas grand chose c'est la perdre.

Ce qui nous amène à la conclusion qu'un petit rien ne peut être confondu avec pas grand chose et qu'il y a plus de valeur à rien qu'il n'y en a dans une chose aussi minime soit elle...

rocla a dit…

Avant qu' on est né y a rien après qu' on est mort y a rien .

Dire des trucs entre deux riens ç' est comme parler entre deux portes .

L 'entrée et la sortie .

emile red a dit…

Le pire est quand il n'y a rien entre le rien de départ et le rien d'arrivée, même les portes sont absentes... et alors l'horreur c'est de ne plus savoir où se trouvent l'entrée et la sortie...

Tall a dit…

Qu'est-ce qu'un trou ?

C'est rien avec quelque chose autour.

emile red a dit…

Zarbi, je croyais qu'un trou étais une cavité dans une cavité, dans une cavité, dans une cav...

rocla a dit…

Dac

Rien ne sert de courir si on est pas pressé .

rocla a dit…

Ou celle-ci du même :

Il vaut mieux qu' il pleuve aujourd'hui plutôt qu' un jour où il fait beau .

Philippe Renève a dit…

J'avais tenté à une époque de marcher avec audace mais respect dans les glorieux pas de Pierre Dac et Francis Blanche, mais j'ai hélas été peu suivi, le goût de la rigolade n'étant pas la chose la mieux partagée au monde (à la différence de la bêtise, bien sûr).
Il faut dire que j'ai depuis compris pourquoi certains ne rient guère que de leurs saillies, aussi plates soient-elles...

emile red a dit…

- Minuit, c'est la veille ou le lendemain ?

- Pourquoi lorsqu'on appelle les pompiers, viennent aussi les policiers, veulent-ils arrêter l'incendie ?

- Est-ce qu'on gagne sa vie en la jouant ?

- Pourquoi aux chiffres et aux lettre, celles-ci ne sont-elles jamais recommandées ?

- On n'a jamais attrapé un poisson avec un filet d'eau.

Anonyme a dit…

L'article porte bien son titre, en effet...

rocla a dit…

Plus jeune je voulais épouser une Valkyrie mais elle riait tellement quand on faisait l' amour que j' arrêtais pas de déconner ...

Philippe Renève a dit…

Merci à l'anonyme de 14h08 pour la pertinence de son commentaire, dont la vacuité s'accorde merveilleusement avec l'article.

rocla a dit…

D' ailleurs pour vacuire un corbeau on le met dans une grande marmite avec 15 litres d' eau et un parpaing . Quand le parpaing est moelleux le corbeau est vacuit ....

Philippe Renève a dit…

Comme disait Pierre Dac, redis-le moëlleux !

emile red a dit…

Dix moëlleux, va, cuite et nous frange...

Le vide manque d'air.

Anonyme a dit…

rien = nier. Nier, c'est ne rien dire. Ne rien dire, tout laissser supposer. Le rien revient au tout. Dans le rien, tout est possible, comme l'auberge espagnole, s'y trouve ce que l'on a apporté.

Ardèche

emile red a dit…

C'est bizarre comme on se fait tout un château en Espagne d'une auberge...