samedi 1 janvier 2011

Le salon est ici


Bonjour et bienvenue, amis lecteurs.

Voici un  salon ouvert le 15 octobre 2011 et rénové le 10 janvier 2012. Entrez et prenez vos aises: nous sommes entre amis.

Les commentaires du précédent salon sont accessibles par ce lien.

Pour passer d'une page à l'autre du salon, utiliser les liens suivants.
24.7 au 8.8.2011    8.8 au 29.8    29.8 au 3.10    3.10 au 10.10    10.10 au 6.11    6.11 au 26.11    26.11.2011 au 2.1.2012
2.1 au 11.1.2012    à partir du 12.1

1 476 commentaires:

1 – 200 sur 1476   Suivant›   Les plus récents»
Philippe Renève a dit…

Un nouveau salon pour le dimanche !

emile red a dit…

Arghhh !!!

Tu m'as coupé la chique, heureusement que je prise...

Ardèche devra faire page arrière pour la réponse...

Anonyme a dit…

Celui-là c'est vraiment pour l'été, merci Mr Philippe Météo.

Ardèche

Anonyme a dit…

Bon pour en revenir à mon traducteur et mes pages (je les tourne à l'endroit, malgré ce qui se dit), voulez-vous m'aider. Le cyclisme ne fait pas partie de mes intérêts, cependant, nous avons eu un, deux français, un luxembourgeois, favoris, et une australien qui devrait être le gagnant. J'ai raté un avion ou quoi?

rocla a dit…

La chaise pliante et le fer à repasser .

Fable de Jean de La Fontaine d' après Esope , d' après Abusdeconosor qui lui-même la tenait du papa de Dieu le Père en personne himself .

La chaise pliante ,
ayant chanté tout l' été ,
Se trouva fort dépourvutée
Quand le fer fut rebranchuyé .
Pas un seul petit morceau
De souche ou de vert ruisseau
Elle alla crier famine
Chez la repasseuse sa voisine,
La priant de lui prêter
Quelque barreau pour subsister
Quelqu' appui pour s' appuyer
Jusqu'à la saison nouvelle
«Je vous paierai, lui dit-elle,
Avant l'oût , foi d'animal,
Intérêt et principal .»
La repasseuse n'est pas prêteuse ;
C'est là son moindre défaut.
«Que faisiez-vous au temps chaud ?
Dit-elle à cette emprunteuse.
Nuit et jour à tout venant
Je me trémoussais , ne vous déplaise.
- Vous basculiez sur votre chaise ?
j'en suis fort aise.
Eh bien : allez vous faire.... maintenant.»

Toute ressemblance avec des personnages connus dans les environs des parages ne serait qu' une coïncidence fort truite saumonée ou de fontaine à eau .

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

La Fontaine revu et corrigé par Rocla, ça vaut son pesant d'aïoli !

Anonyme a dit…

Bonjour à tous,

Ma chaise et mon fer sont un peu vexés, car il ne cite pas leur nom.....

Ardèche

rocla a dit…

Bonjour à tous et aussi Ardèche ,

mon savoir-fer est limité , mais j' ai un moral d' acier .....:-))

Le festival d' Avignon , centre mondial des villages où ça bouge où ça crée où ça invente se termine demain 26 .

Un envers du monde sérieux catalepsité engoncé , Géronte-O-Clacké .

De l' avenir qui s' invente à l' imaginaire artistique poétique lyrique romantique et autres iques .

Philippe Renève a dit…

Tiens, tiens.

Sa Sainte Tétée Ben 16 n'apprécie pas que le parlement irlandais mette en cause notre Sainte Mèmère l'Eglise dans les abus sexuels.
Ces choses-là, on les pratique mais il ne faut pas en parler, chez Rat Zinger...

On ne le répètera jamais assez: seul l'islam est mauvais, criminel, antitout et proterrorisme. Comme disent certains.

Philippe Renève a dit…

Une anecdote intéressante: les effets de la politique sarkozienne de la statistique en matière policière.

Ça se passe de commentaire, sinon pour rappeler que la Cour des Comptes elle-même a dénoncé l'inefficacité des pouvoirs publics tsarkoziens en matière de sécurité, et que le syndicat des commissaires de police lui emboîte le pas (avec ses chaussettes à clous)...

Mais cette politique est-elle vraiment là pour obtenir des résultats ou plutôt pour que l'insécurité, ainsi maintenue voire aggravée, amène les bons Français à voter à droite ? Hmm ? Avec, bien entendu, l'aide de ceux qui hurlent contre l'immigration plutôt que contre la pauvreté.

Philippe Renève a dit…

Il y a des gens comme Eric Besson qui ont un talent fou pour jouer les ignobles, c'est étonnant...

emile red a dit…

C'est la nouvelle manière de penser de ces gens qui se disent encore de gauche quand, manifestement, ils fricotent avec l’extrême droite.

J'ai bien aimé aussi la façon qu'a eu le Monde, hier, de titrer : "L'ultra droite".

L'art de défausser les gens qui peuvent dire maintenant que l'extrême droite est fréquentable. Quand on sait qu'il n'y a qu'un seul et vaste mouvement factieux.

Si on peux admettre, avec de sérieuses réserves, qu'il y a une ultra gauche, maintenant que le PC est taxé de parti d'extrême gauche, on ne peut certainement pas séparer le FN, par exemple, des mouvances néo-nazies et encore moins intégristes chrétiennes qui sont la cheville ouvrière de cette nébuleuse.

De plus, si les mouvements d’extrême gauche sont divers et très cloisonnés, à l'opposé, la galaxie brune est un enchevêtrement de chapelles, de groupuscules et de clans fortement liés et interdépendants les uns des autres.

L'exemple de radio Courtoisie est un cas d'école, tous les courants se retrouvent sous le même toit et se partagent l'antenne en s'invitant mutuellement d'une heure sur l'autre, il n'est pas rare de constater qu'un adhérent FN est aussi militant chrétien intégriste ou qu'un traditionaliste antisémite défende le nationalisme à la même table qu'un néo-paganiste activiste identitaire.

emile red a dit…

Interrogé sur le point de savoir si "les idées de l'extrême droite peuvent avoir une influence dangereuse sur certains esprits dérangés ou faibles", M. Besson a répondu : "oui, mais pas seulement de l'extrême droite, de l'extrême gauche, de l'anarchisme..."

Sûr que le vélo du facteur ou la guitare de Brassens ont l'amplitude pour massacrer la population et a fortiori des jeunes...
D'ailleurs c'est bien connu, l'extrême-droite ne fait que répondre, elle est l'éternelle victime d'un complot ourdi par les socialos-bolchéviks Kropotkinistes.

Philippe Renève a dit…

Tu as raison: autant les groupes(uscules?...) d'extrême-gauche ne se supportent pas les uns les autres, il y a à l'évidence une communauté de vues bien plus grande chez ceux de l'extrême-droite, qu'on retrouve bras dessus bras dessous dans les défilés du FN et spectacles de Riposte Laïque.

Mais pour Besson ce sont de doux rêveurs, au contraire des horribles anars comme ceux que tu cites; il y a fort à parier que la Sarkozie va nous ressortir bientôt, en contrepoids-diversion, les dangers de leurs abominables idées qui rendent aveugles les ados, font cailler le lait et transforment les plus paisibles citoyens en terroristes assoiffés de sang qui fraternisent à coup de thé à la menthe avec les islamistes les plus explosifs (i.e. tous les musulmans, comme pensent et disent certains).

Philippe Renève a dit…

Emile, Rocla,

On parle de nous sur un petit site que nous connaissons, avec insultes à l'appui.
Gardons ensemble le silence qui s'impose pour manifester le seul comportement possible en la circonstance – l'indifférence.

Anonyme a dit…

Merci.

Ardèche

rocla a dit…

m' est avis que c 'est la connerie en tout genre qu' il faut combattre , les curseurs d' icelle sont en roue libre sur le grand vélosibête lancé à toute allure sur une piste se dérobant au fur et à mesure , le frein étant niqué depuis grande lurette .

Philippe Renève a dit…

Bien d'accord Rocla, mais vaste programme !

rocla a dit…

Loulou Riri et Lagneau

La raison du plus fort est toujours la meilleure surtout quand c 'est lui qui le dit ......

Nous l'allons montrer tout à l'heure.
Un Agneau se désaltérait
Dans le courant d'une onde pure ,
Disons un ru riquiqui pour faire bonne mesure ,
Un Loulou survient , un peu bourré qui cherchait aventure,
Suivi de son ami Riri regardant les devantures ,
Et que la faim en ces lieux attiraient.
Ils allaient hagards vers le Nord
Qui te rend si hardi de troubler mon breuvage ?
Hurla-t-il intempérant et très fort
Tu seras châtié de ta témérité.
- Sire Loulou, répond l'Agneau, que votre Majesté quitte ses chaussures je m' en vais les astiquer à l' onguent encaustique
Que votre altière majestoque ne tique
Ne se mette pas en colère ;
Vous qui en avez tant dans la cafetière
Mais plutôt qu'elle considère
Que je me vas désaltérant
Dans le courant,
Plus de vingt pas au-dessous d'Elle,
Et que par conséquent, en aucune façon,
Je ne puis troubler sa boisson fermentée
- Tu la troubles, reprit cette bête cruelle,
Et je sais que de moi tu médisons l'an passé.
- Comment l'aurais-je fait si je n'étais pas né ?
Reprit l'Agneau, je tette encor ma mère.
Elle qui célèbre les si gaittes unions
- Si ce n'est toi, c'est donc ton frère.
- Je n'en ai point. - C'est donc quelqu'un des tiens :
Car vous ne m'épargnez guère,
Vous, vos bergers, et vos chiens.
On me l'a dit : il faut que je me venge.
Là-dessus, au fond des forêts
Loulou l'emporte, et puis le mange,
Sans autre forme de procès.

C' est dégoûtant Loulou n' avait même pas la dalle .

Moralité : Riri s' en alla de devant sa vitrine suivi de Loulou et sa grande gueule disant : t' as vu congétrobu ?

Philippe Renève a dit…

Merci Monique, merci Emile, merci Rocla et merci aux visiteurs occasionnels du site.

Je vais prochainement mettre fin à ce blog, à la grande joie des persécuteurs dont c'est bien le but. Qu'ils se réjouissent. Leurs harcèlements, leur méchanceté et leurs insultes auront eu raison de ma patience.

Gül a dit…

Pardonnez-moi, après quelques temps bien loin du net, je reviens et lis... des conclusions liées à des évènements dont je ne saurais, sans doute jamais, la teneur, mais qui semblent amener à des conséquences bien dommageables.

Mais enfin!!! Quel intérêt de laisser des abrutis monomaniaques pareils, tenir le haut du flambeau?

Ces gens jouissent en se masturbant à l'aide de vieilles histoires ridicules, à croire que c'est bien la seule chose qui occupe leurs journées...

Lorsque on en arrive à un tel manque d'imagination et de renouveau, la seule et unique explication est incontestablement qu'on s'emmerde dramatiquement et que la vie ne vous fournit sans doute pas le nécessaire pour être heureux!

Philippe, méprisez-les et ignorez-les, to-ta-le-ment! C'est tout ce qu'ils méritent et ce serait leur faire un cadeau injustifié que de baisser bras. Laissez-les donc se faire plaisir lors de leurs fréquentes heures de solitude ou bien à plusieurs dans leur glauque back-room. Ca pue le nombrilisme à l'extrême, l'auto-satisfaction, la branlette du dimanche, le loisir désespéré du soir de la vie qui pointe... Que vous importe donc?

Ce qu'ils laissent :

Une réaction d'incompréhension, une image pitoyable, un jugement sans appel et fondé sur tous leurs écrits répétitifs et lassants, sans aucun intérêt qui auraient pu être risibles, qui en sont devenus lamentables et pauvres d'esprit. Bref, après avoir tenté de faire croire qu'ils étaient intelligents, lumineux, drôles, ouverts, sympathiques, "jeunes" (Ha! Ha!)...

Ma foi, la conclusion s'impose d'elle-même, et j'en ris, mais alors, j'en ris... De penser à tout le fiel que cette simple intervention va les obliger à déverser... Brrr!!! Ces douleurs d'estomac!! Pouah!

Allons, Philippe, vous êtes, je l'espère, bien au-delà de toutes ces querelles de clocher d'un autre âge?

Cordialement.

Gül

emile red a dit…

Philippe, à l'heure où les extrémistes envahissent le net avec leur poison, il serait dommage que tu baisses les bras en leur laissant toute latitude à clamer leur victoire.

Nous somme à la croisée du laisser dire et faire en leur abandonnant le terrain et de la nécessaire protection d'un rare espace de liberté en l'occupant avec force.

Maintenant ils ont su nous agresser et nous provoquer pour détourner le sens de ton blog, , c'est leur stratégie habituelle, leur seul but étant la disparition de toute opposition démocratique dont ta liberté de parole est symbolique.

Si tu fermes définitivement, je ne te blâmerai pas, il y a un moment où suffit le trop plein de haine et nous en avons subit chacun notre dose, j'espère juste que tu ne disparaitras pas du net, je dis ça aussi à Rocla, à Monique à Gazi ou à Wald qui ont participé parfois ou souvent à cette expérience et aussi aux autres qui ne s'exprime pas ou peu mais qui nous ont suivi dans nos folies délirantes.

Je souhaite tous vous retrouver dans cette ambiance détendue et parfois trop sérieuse mais jamais autoritaire et dans le respect de chacun.

Si vous voulez continuer à partager je vous laisse une adresse de blog, très ancienne, vierge de tout et clin d’œil à notre capitaine :

L'Emile Sabords

Et si vous trouvez l'endroit un peu restreint, un autre lieu, tout aussi vieux, vous est offert :

Prestipedia

Où, j'espère, Philippe fera usage de ses galeries florales qui nous enchanteront tous :

Les Galeries de Philippe

rocla a dit…

Bonjour tous ,

C 'est vieux comme Raymonde ,

Non , les braves gens n' aiment pas que , l' on suive une autre route qu' eux ....

Aimeraient que l' on surgisse de leur cerveau malade .

Bien portant ça se mérite .

rocla a dit…

Il a neuf ans d' âge mental le Géronte O Clock , se croit dans la cour de récré dont il est jamais sorti et cette fine engeance est censée enseigner ....

Pas étonnant de voir l' éduc nat dans son étagère ....

emile red a dit…

Ils sont rigolos, je me demande ce qu'ils pourraient bien dire si Avox n'existait pas.

Ils y passent leur vie et leurs loisirs et voilà-t-y pas qu'ils m'ont découvert copain avec Momo, ça y est je suis trahi... Bouhhhh !!!

Même à Lyon z'ont pas de tels Guignols...

rocla a dit…

Se soigne au Cabanel un suppo matin un le soir , deux dragées de Momo espacées de six heures , une lichette de Brieli en intraveineuse , ensuite se torchent au PJCA sulfurisé , puis 25 gouttes de Taverne diluées et c' est reparti pour 24 heures .

Rien à vendre qui disent ....:-))

Faudrait avoir un cheval de bataille , savent pas ce qu' est le commerce , un magasin de rossignols ne fait pas marchand d' oiseaux ...

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

"Trop-plein de haine", tu as tout compris Emile: il y a des limites dans la résistance à la pure méchanceté, surtout venant d'anciens amis que j'ai traités comme des frères (sans toujours une réciprocité du reste, il y a des incroyables ingratitudes) et qui maintenant emploient une énergie démesurée à médire et calomnier sur mon compte et sur vous.
Même si on se sent propre, la salissure lasse.

Philippe Renève a dit…

Et ça continue sur le site de ces messieurs-dames... on s'acharne, on harcèle, on calomnie à tour de bras, on ment contre toute évidence, on réécrit l'histoire (c'est nous qui aurions commencé – c'est lui qu'a commencé, M'dame –, alors que la direction du site m'a viré comme un malpropre), on donne dans la métaphore brumeuse, dans le procès d'intention, dans la prétendue prévision des pires abominations comme de rejoindre Agoravox, quelle horreur...

Il ne faut pas oublier qu'une au moins de ces belles âmes a suivi une longue formation à la propagande, l'agitation, les techniques de psychologie appliquée.
Et ça vient se poser en vierges effarouchées par une diatribe contre eux... mes fesses.

Et vous voyez: ça marche; nous commentons à nouveau leurs stupidités.
Mais plus pour longtemps: je crains que nous les privions bientôt de leurs têtes de turcs préférées. Le sevrage sera dur pour eux.

Philippe Renève a dit…

Allez, il faut être raisonnable et laisser les hyènes ricaner entre elles sans les perturber. Je vais mettre le site en sommeil quelques jours; je vais garnir de photos les magnifiques galeries d'Emile et ensuite nous verrons la suite à donner à tout ça.

rocla a dit…

Il y a plus d'humanité dans l'oeil d'un chien quand il remue sa queue, que dans la queue de Géronte O Clock quand il remue sa chaise pliante ....

Pierre Desproges et les meubles Lévitan .

Philippe Renève a dit…

Encore un mot avant de clore le débat.

Je raconterai un jour comment un de ces messieurs a profité de moi et de ma famille dans des conditions incroyablement trompeuses et d'une ingratitude inouïe. Cela révèlera un peu sa véritable personnalité, qui est visiblement coutumière de ce comportement de pique-assiette, de profiteur permanent, dont l'habitude est de ne voir dans les autres que le profit qu'il peut en tirer.

Tout le monde sera édifié, y compris sur son site où certains semblent bien naïfs.

A bientôt.

emile red a dit…

J'espère bien que tu nous raconteras, après tout ils peuvent nous prendre pour des gentils naïfs, il n'empêche qu'ils s’énervent bien vite et que cela arrive uniquement lorsqu'on fait mouche.

Et en guise de mouche, je suis bien d'accord, ils ont de quoi se moucher, perso je suis serein, ils cherchent comment me dézinguer depuis longtemps, - tu parles ce petit porc de Juif qui ne se plie pas à leur doxa, qui ne peut être intégrer à aucun de leurs schémas avoxiens et qui en plus voit clair dans leurs jeux soit de crétins suivistes, soit de manipulateurs professionnels -.

S'ils savaient, les pauvres bougres, et pourtant ils en font des efforts, et pas des moindres pour me clouer le bec, sauf que je suis invisible, la seule info serait que je suis en Gironde et encore, qui sait...

Les porcs ont aussi un vécu, ils devraient lire mieux ce que j'écris et parfois entre les lignes. Que croient-ils, que je vais me laisser embarquer comme un lapin en 42 ?

Ils peuvent continuer à dégoiser sur mon compte sans aucun problème, menacer comme l'autre zouave qui parle de "détail" comme son maître, ils peuvent user d'un langage fumeux, pérorer comme de vieilles donzelles, cracher sur la planète entière ils resteront deux vieux visqueux désœuvrés, inconsistants et déliquescents, tout juste capables d'entretenir quelques liens avec les pires amis qui soient, jusqu'à l'oubli total.

Ils en ont emmagasiné de la bile tout au long de leurs tristes vies de ratés, en permanence le cul entre deux chaises et l'échine courbée, jusqu'à en jalouser un simple boulanger qui leur tient la dragée haute.

Pauvres niais...

rocla a dit…

L' est schouté au Maboulvox , au Tallvox au Westvox au Roclavox au Brielivox au Redvox au Gülvox au Jojovox au Renevevox au Sandrovox au Sysivox enfin à tous les vox du monde le pauvre malade Géronte Ô Clock , à midi c' est Cabanel un suppo matin un le soir , deux dragées de Momo espacées de six heures , une lichette de Brieli en intraveineuse , ensuite se torche au PJCA sulfurisé , puis 25 gouttes de Taverne diluées et c' est reparti pour 24 heures , complètement overdosé le gugusse , s' est fait Reveliser , lourder , écarter , on va le retrouver endormi pour toujours sa piquouse dans le bras hurlant Taaaaaaaaaaaaaaaaavvvvvvvvvvvvvvvvvvvvveeeeeeeeeeeeeeeerrrrrrrrrrrrnnnnnnnnnnnnneeeeeeee , Rrrrrrrrrrrroooooooooooccccccccccccllllllllllllllllaaaaaaaaaaaaa , NnnnnnnnnnnnnnaaaaaaaaaaaaaaaaiiiiiiiiiiiiiiiiinnnnnnnBbbbbbbbbbbbbbbbblllllllllllllllleeeeeeeeeeeeeeeeuuuuuuuuuuuuuuuuu etc , j' ai demandé à une haute sommité médicale quel est ce syndrome il me répond à l' instant que c 'est une nouvelle maladie internétique obligeant celui qui en est atteint de prononcer à tue-tête le nom ou le pseudo objet de ses souffrances innommables .

Il sortirait un médicament prochainement , vers 2050 . Tous les espoirs sont permis ...:-))

rocla a dit…

Sa vie intérieure est à l'extérieur de lui ....:-))

Anonyme a dit…

Bonjour tout le monde,
Philippe, je te comprends si tu dis que tu en as ras le bol, il se trouve que c'est un peu mon cas aussi. Voilà, j'ai fini par fermer mon blog, notamment parce que je voulais supprimer la totalité de mon compte google, boîte mail comprise. Je ne te juge pas du tout. Moi même, j'étais parfois très emporté, parfois pas de bonne compagnie sur AV, mais j'ai trouvé pire que moi, des types de tout poil qui ne vivaient que pour en découdre, des morice, des péripate, des furtif, lucilio, plus toute une faune sur AV. A un moment, en juillet, j'ai senti qu'il fallait que je prenne le large, j'ai décidé de supprimer mon blog et ma boîte mail au nom de mon pseudo. Même si je n’étais que peu exposé, je voulais couper les ponts, non pas avec vous mais avec d’autres. Je pourrais parler là-dessus, mais je me rappelle mes propres impressions, au début on réplique, et parfois même on se prend au jeu, on est d’ailleurs plus que limite régulièrement, et un jour on en a marre, on sait que si l’on a pu répliquer, voire plus que rendre les coups, on a envie de passer à autre chose, de ne pas se sentir tout le temps sous le coup de l’énervement ou de la colère, dans des ambiances de prises de becs et des foires d’empoigne. Je l’ai certes fait sur AV comme commentateur, mais si c’est une part de ma personnalité, pas forcément la meilleure, ce n’est pas la seule.

Aujourd'hui, je suis plus dans un état d'esprit proche d'un com de Rocla qui doit dater de la toute fin 2009 ou du début 2010. C'était l'époque où ceux qui avaient pu attendre quelque chose d'AV s'interrogeaient sur les raisons d'un échec, à part ceux qui comme Marsu avaient déjà foutu le camp. Rocla, que je salue au passage, avait dit (et je crois que c'était en réponse à moi d'ailleurs) qu'il fallait ne pas oublier le peu d'ancienneté du Net et donc de tout ce qui est parole publique et espaces de discussion dessus. C'était sagement parlé, je m'en étais rendu compte tout de suite à l'époque et je ne l'ai jamais oublié, je l’ai toujours eu en tête. Un jour le net trouvera de bonnes formules, n'en doutons pas. J'ai pu croiser des forums qui allaient pas mal du tout sur des thèmes particuliers, avec des intervenants de haut vol voire des professionnels, tout en restant ouverts à tous, je peux donner des noms aussi divers que nanarland.com, climat evolution, ou Passion histoire (faciles à retrouver via google). C'est vrai que sur les sites généraux, ça a plus tendance à partir en sucette, mais tout n'est pas au niveau d'AV ou de lepost.fr. Par exemple, je trouve les fils de commentaires de LaTribune pas mal du tout. Certes, c'est du sérieux, pas d'ambiance communautaire style AV, pas de déconnade, mais il y a de la qualité. Faut pas oublier que pour le moment (c'est pour moi un point important), Internet est bridé par les écrans à éclairage et que cela pose de gros problèmes pour ce qui est de la lecture de contenus longs et denses, mais que les premiers écrans sans rétroéclairage ont fait leur apparition à l'étranger et que dans quelques années, il est fort probable que l'on aura un confort et une qualité de lecture sur un écran équivalents au papier et que ça sera susceptible de changer radicalement les choses, ça facilitera l'exposition d'idées un peu plus nuancées et développées que ce qu'on a vu trop souvent sur le net. N'oublions pas qu'AV a en partie dégénéré parce que des auteurs faisaient dans le pas assez travaillé, et que d'un article pas terrible découle rarement un bon fil de commentaires. En un mot, le net n’est pas encore mûr, mais ça viendra peut-être un jour et qui vivra verra comme on dit.

La suite après, because limitation de caractères dans les commentaires,

Wald

Waldgänger a dit…

Sur Disons, qu’écrire ? Pathétique, faute d'auteurs, ils en sont réduits à faire à longueur de journée ce que le capitaine a dit mieux que je ne le ferais dans son post du 26 à 11 h 57. Franchement, qu'ils changent de voie, qu'ils liquident leur site qui va à veau l'eau et profitent de leur savoir-faire accumulé (parce que de l’expérience en la matière, ils en ont un paquet) pour créer un site consacré aux ragots et à la médisance, je leur suggère "Concierge.fr", je peux même leur conseiller de prendre une architecture style « spip », le logiciel libre qu’utilisent plein de forums (reopen par exemple), avec des sous sujets, des subdivisions, des sujets qui peuvent être lancés par tout inscrit, comme ça ils feraient hébergeurs pour toute la France et pour tous les sujets (des pouffiasses qui raillent les fringues de leurs camarades de classe à de sordides histoires de village avec messages anonymes et « corbeaux » virtuels), après tout un des plus grands passe temps de l’humanité a depuis toujours été de dire du mal des autres, et je connais peu de gens qui n’y ont pas succombé à un moment ou un autre. Leur rôle/occupation sera de modérer leur nouveau site selon un principe simple ; ceux sur qui l’on dégoise peuvent répondre mais pas sur la même page de commentaires, chacun disant du mal des autres dans son coin sans risque d’être contredit, le principe de la discussion de concierge étant que chacun apporte de concours sa pièce à l’édifice et sûrement pas la contradiction. Si on veut riposter, on crée un nouveau sujet. Exemple, Villach pourrait créer un sujet consacré à l’habillage pour l’hiver des inspecteurs d’académie. Et si un inspecteur se pointe, il crée un nouveau sujet sur les sous fifres qui se prennent pour des cadors. Au point où en est Disons, c’est encore (et au fond c’est assez sérieux) le meilleur conseil que j’ai à leur donner, ils réussissent à dégoûter tout le monde de venir chez eux, alors que l’on vienne justement chez eux pour des trucs pas ragoûtants, ça règlera le problème dès le départ.
@ Gül

Je suis content de te lire ici, j'avais vu que tu y venais de temps à autres. Je me souviens parfaitement de ce que tu avais écrit à mon égard en partant pour de bon d'AV (quand tu avais fait ta liste dans un de tes derniers coms), je ne t'en veux pas, personne n'est parfait, et de toute manière, si c'est par rapport à certains points de vue sur l'Islam, j'ai revu mes opinions depuis, tu avais le droit de m’en vouloir. Il y a eu notamment les révolutions arabes qui m'ont montré que je faisais fausse route, pas sur l’Islam médiéval (j’ai gardé mes opinions tout le temps sur le sujet), mais sur les sociétés musulmanes actuelles, j’aurais été plus inspiré d’écouter les avis de personnes comme toi, Jojo, Gazi ou Badguru qui ont expliqué bien avant 2011 qu’il fallait aller au-delà des clichés. Quant à Israël, je suis maintenant assez lucide sur leurs véritables desseins envers les Palestiniens.

Salutations à tous, et à plus tard, je repasserai.

Wald

rocla a dit…

Salut Wald ,

Ben oui les ragots de la mère d' usée continuent leur sinistre périple à travers ses médisances journalières .

Construit un monde nouveau sur les cadavres morts pour sa démocrassouille insultante excluante et auto-proclamée moi je suis .

rocla a dit…

Incapable d' admettre aucune critique . Tu penses comme tout le monde Lech ou tu te casses . The new démocratie is en route ...Rions....

Wald a dit…

Salut Rocla,

Disons, c'est comme la France selon certains slogans politiques, tu l'aimes ou tu le quittes.

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

Merci Wald de tes interventions toujours pertinentes et merci à tous de vos soutiens, ici ou par mail.

Nous allons reprendre le cours de nos discussions en tirant un trait définitif sur le site que tu évoques: nous n'écrirons plus un mot à son sujet. Si nous avons des idées à échanger à son propos, nous le ferons par mail; ceux qui n'ont pas les adresses de tous peuvent écrire à phil.reneve@sfr.fr, mail de ce blog, qui pourra transmettre.
J'insiste pour que ce principe ne souffre pas d'exception; si vous êtes d'accord, tout commentaire public qui évoquera clairement le site en question sera supprimé du blog.
Nous verrons si cette formule fonctionne; si le nombre de commentaires la rend pesante, il sera possible de trouver d'autres moyens de discuter de façon privée.

Merci à tous de me donner votre avis sur cette idée.

emile red a dit…

Bonjour tous,

Pour moi aucun problème Philippe, moins on en parle (et pourtant je ne suis pas le dernier) mieux on se porte.

D'ailleurs le silence est le meilleur des mépris.

Donc banco...

Pour ce qui est de mon mail, tu l'as, donc je te permets de le donner à qui d'ici le veux.

Wald a dit…

Salut tout le monde,

Ca ne posera pas de problème pour moi, d'autant moins que si j'ai toujours gardé un vilain penchant à aller voir ce qui se passait sur AV, j'ai pu passer des semaines sans aller faire de tour sur Disons (d'ailleurs j'y suis souvent retourné parce que je lisais qu'il s'y passait ceci ou cela), tourner la page AV fut plus dur pour moi que Disons. En un mot, OK, et comme Philippe,ça ne marchera que s'il n'y a pas d'exception.

L'ancien mail que j'avais a été supprimé par mes soins, je t'en envoie un nouveau, libre à toi de le donner. Par contre, il est relevé bien moins souvent que ma boite mail principale.

Bonne journée à tous

Philippe Renève a dit…

Merci à tous, la nouvelle formule paraît convenir.

Pas de quoi faire un article, mais lisez ceci: Le téléphone cellulaire, pas si cancérigène qu'il n'y parait ?

C'est le type même de l'étude trompeuse: telle qu'elle est présentée, rien là-dedans ne permet de conclure à l'inocuité ou à la nocivité du portable, car les ensembles étudiés ne suffisent pas.
On dit "De nombreux malades ont une utilisation très limitée du téléphone": oui, c'est que leur cancer a une autre cause, personne ne dit le contraire.
On dit "certains non-malades en font une utilisation intensive" mais personne ne dit que tous les gros utilisateurs développent un cancer.
Et de conclure "Aucun lien de cause à effet ne peut donc être tissé"... tu parles ! Les seules proportions intéressantes sont celles des cancéreux gros utilisateurs par rapport à l'ensemble des cancéreux, ou par rapport aux utilisateurs ou aux non-utilisateurs, mais pas un mot dessus.

C'est ce genre d'étude qui trompe avec toutes les apparences du sérieux scientifique; parions que les auteurs ont des accointances juteuses avec les fabricants ou les opérateurs, à moins encore que le journaliste ne rende très mal compte de l'étude.

Qu'en pensez-vous ?

rocla a dit…

Bonjour à tous , difficile de se faire un avis en tant que non-spécialiste , en tous les cas je tél à ceux qui ont une ligne fixe avec le fixe donc là ce serait sans danger , et ceux qui sont avec un mobile là je me sers du rel portable question prix . Dans pas longtemps on aura , si ça n' est pas encore le cas , des forfaits incluant tous les tel avec des prix intéressants . Zut mon retour à la ligne ne fonctionne plus . Le texte est touffu , on se croirait dans la jungle ...:-)) Salut à toustes .

Philippe Renève a dit…

Pfouh... Rocla tire à la ligne sans retour...

Wald a dit…

Philippe, Maxime Brunerie vient de se faire jeter du Modem, est-ce que tu serais d'accord pour l'accueillir ? Si tu veux, on peut même voter.

Qu'en penses tu ?

emile red a dit…

Wald, c'est de l'humour par la maxime brune et riz...

Le Cap' parti à la pèche à la ligne, tu pousses le bouchon un peu loin, Philippe, il essaie juste d'hameçonner son clavier en faisant de grands moulinets tout en suivant le fil du mobile...

L'étude sur le lien mobile/cancer me rappelle étrangement celle qui fut faite il y a quelques années sur le lien aluminium/Alzheimer, d'abord on suppose, ensuite on démontre partiellement plus que des coïncidences, enfin, sous la pression industrielle, on noie le poisson en démontrant le contraire par l'absurde et tout s'éteint avec le temps et l'obscurité d'un tiroir poussiéreux.

Pourtant, des gens attentionnés cesse de vendre des surgelés en barquette alu, les contenus alu sont doublés avec des plastique (parfois tout aussi dangereux comme les bisphénols) ou des peintures alimentaires et on ne trouve quasiment plus de vaisselle alu à contact direct...

Ces mêmes industriels seraient ils devenus fous ou craindraient-ils quelques retours de manivelle ?

Et nous retrouvons les mêmes processus avec les liens engrais/pesticides/abeilles/agriculteurs où malheureusement, là, les géants Monsanto, Pioneer, BASF et autres ont les reins assez solides pour risquer procès et condamnations quand leurs lobbyings n'ont pas suffi.

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

Wald, faire de la prison et être rejeté par le Modem c'est une double peine infamante !
Emile, les profits de l'industrie ne sauraient reculer pour la santé de quelques consommateurs valétudinaires. Vive le libéralisme, chacun pour soi et TF1 pour tous...

Philippe Renève a dit…

Pauvre Brunerie: tirer vaguement vers un président de la République à la solde des puissances d'argent, c'est certes excessif et surtout inutile, mais pas réellement infamant.

En revanche, être repoussé par le Modem, parti (mais pas arrivé du tout) du marais fangeux de l'extrême rien qui est à la politique ce que l'auberge espagnole est à la restauration, ça, c'est abominable, honteux et déshonorant.
Je ne ferais pas ça à mon pire ennemi, à supposer que j'eusse des ennemis qui fussent autre chose que des andouilles pure porcherie.

J'espère que Fanfan Bayrou sait ce qu'il fait car à sa place je redouterais un massacre terrifiant façon Norvège à la sauce béarnaise avant une autodestruction détonante à la Pierrot le Fou. Quel malheur.

rocla a dit…

Bonjour à tous , ça vous fé rire les malheurs des pauvres pécheurs n' arrivant pas à aller à la ligne ...:-)) Ah tiens , avec la barre d' espace j' y parviens , seulement pour l' aller , mais non le retour . Ca doit être une nouvelle ponctuation , le point de non retour ... Concernant l' apprenti Ravaillac je pense qu' il devrait créer son propre parti le MOTIM . Mouvement des Tireurs Maladroits .

Philippe Renève a dit…

Salut Rocla

Ah le point de non-retour au clavier, très joli !

Justement, il paraît que Brunerie descend de Ravaillac par l'escalier de service...

rocla a dit…

Bonjour Philippe ,

Ce coup-ci c' est Chirac qui a eu du Pau alors...

Ca y est j' ai démonté la machine , il y avait le repas de midi de hier sous la touche ....:-))

Pour faire juste le Brunerie aurait dû tirer sur le tracteur-pilote Bayrou lui aussi sauce Béarnais ...

emile red a dit…

Non, non, Brunerie ne descend pas de Ravaillac, il descend des présidents... enfin il essaie.

Tu es rosse avec Bayrou, il ne cultive pas l'amour du hongre roi Nabot Cul de Dinosaure, ni avec ses poulains, ça ne manque d'ailleurs pas de sel et puis, hormis Catherine l'Hara et L'hara Fabian, les bourrins médiatique lui ont fait subir les curies les plus diverses, c'est pourquoi aujourd'hui il a longe et box dans la rene.

Cap', essaie le point de côté sinon il te reste à faire une prière pour que fonctionne le point de croix, de toute manière s'il est trop tard c'est qu'il est pointeau.

Anonyme a dit…

Arrêtez de vous moquer du grand Béarnais responsable d'un parti auquel, il y a longtemps, quand j'étais encore semi-aveugle, j'ai voulu adhérer.Son Staff (ça c'est pour faire celle qui cause english , ce qui est vrai) devait me contacter, m'envoyer les documents ad'hoc. Depuis, j'économise ma cotisation.

Ardèche

rocla a dit…

Bonjour Ardèche ,

Dans ma prime jeunesse lors de mes escapades primesautières , après avoir roulé dans l' herbe fraîche avec avec une jeunette compatissante , de retour j' ai dû passer à la pharmacie acheter de la pommade " onguent gris " pour me débarrasser d' animaux sachant changer de sexe en en moins de temps qu' il ne faut pour le tir .
Les p' tites bêtes comme les grandes cherchant l' adhérence à mes risques j' trouve c' est condamnable .

rocla a dit…

Mais elle était très gentille néanmoins ...

rocla a dit…

: http://www.youtube.com/watch_popup?v=2HiUMlOz4UQ&vq=large


Une vidéo à voir et à revoir

emile red a dit…

Hier, je suis, par accident, tombé sur l'émission la plus ... du prf, "les grandes gueules".

Invité, le conseiller perso de notre Juppette nationale et locale...
Que nous dit-il le marsouin : mon salaire est de 10 000 € net mensuel.

On croit rêver, 10 000 € quand dix petites mains prendraient bien chacun 1 000 €, heureux de quitter Popolemploi, pour donner de vrais conseils, différenciés, professionnels et proches des desiderata du vrai peuple, et sans fiche de frais en sus.

Voilà où est le déficit, les gros salaires (inutiles ?) limitent le nombre d'emplois, pèsent sur le chômage et limitent la consommation.
D'autant plus que ces porte-flingue se plaignent sans arrêt de la trop grande amplitude de leur temps de travail qui les empêche de dépenser la totalité de leurs revenus, comme le disait je ne sais plus quel olibrius de la république il y a quelques jours sur la même antenne.

Petit calcul sans aucun sous-entendu :
Il y a 577 députés qui ont au moins un conseiller à 10 000 €
Il y a 348 sénateurs qui ont les mêmes "préoccupations" à 10 000 €
Soit 925 pingouins qui engraissent au moins 925 vauriens quand on pourrait sortir du gouffre 8325 chômeurs.

Et ce qui est vrai pour un parlementaire, l'est aussi pour les 3 900 conseillers généraux et 1 757 conseillers régionaux, qui comme conseillers, paradoxalement, ont des conseillers à tarif plus ou moins similaire et n'oublions pas les maires des quelques centaines de grandes villes (le cas Juppé) qui sont aussi dans le même cas.

Au bas mot 60 000 postes de smicards en plus soit en tout près de 70 000 emplois ou équivalents salaire, qui pourraient être dégagés en lieu et place de ces sangsues, soit aussi, la moitié des emplois détruits en 2011 par notre bande de filous nationale.

Le pire étant que ce constat peut être multiplié dans le domaine publique mais est encore plus valable dans le domaine privé où ce sont les conseillers d'administration, de surveillance et tutti qui cumulent des centaines de milliers de salaires et donc d'emplois.

Anonyme a dit…

Rocla,

ah! les totos, les morbacs, la glue, ça adhère. Moi j'adhère plus.En fait, faire d'une personne impliquée dans la vie politique, syndicale, associative, en faire: le jour des élections: je vais aux champignons, n'est-ce pas une réussite.

Emile,

ton intervention me renvoie aux spots en boucle depuis quelques jours : donner pour ceci-celà. Donner on sait faire, et souvent les plus pauvres, je l'ai constaté. Alors les administrateurs : frais de transport, défraiement d'une journée pour une entreprise en sommeil? Champagne, petits fours, déférence exigée par tout type de personnel, petite réunion (1/heure) et raccompagnement à la gare ou l'aéroport. Personna non grata, non personne grateuse. Ne pas se plier à ces rituels fait de vous un agent, qui évoluera, mais pas trop. Juste selon ses qualités, qui ne peuvent qu'être moindres, celà va de soi.

J'ai donné, j'ai arrêté et je cultive mon jardin

Ardèche

Philippe Renève a dit…

Oh, Rocla, merci pour cette vidéo somptueuse: magnifiques images et magnifique montage.
Ce n'est pas si souvent qu'on se sent à la fois fiers et humbles d'être des hommes...

Je donne le lien direct.

Et la page de la BBC avec d'autres remarquables vidéos.

emile red a dit…

Joli...

Trop joli...

Philippe Renève a dit…

La police de Sarkozy expulse des familles sans logis de la rue... Pour les cacher dans le métro.

Quelle honte que nos nantis puissent voir ces pouilleux de leurs voitures. Au moins dans le métro ils ne seront vus que de la racaille salariée.

emile red a dit…

Bah aux actus on nous fera voir des sans logis colorés, basanés ou aux habits exotiques, ce sera encore une bonne façon de nous dire qu'ils sont de trop sur notre territoire qui ne peut ni accepter toute la misère du monde ni sa petite part.

On glissera subrepticement qu'ils sont Français depuis trois ou quatre générations mais qui l'entendra, après tout les noirs c'est comme les roms ils viennent tous d'ailleurs.

On vient nous dire qu'il n'y a pas d'argent pour les HLM ni de terrain pour en construire, pourtant, nos villes sont en train de construire de grands stades pour la future coupe d'Europe de foot, mais il est vrai que ça ne coûte rien et qu'on les construit dans les nuages.

Et puis, l'Afghanistan, la Libye le défilé du 14 juillet et Air Sarko 1, c'est cher... mais on ne peut pas s'en priver, que deviendraient nos traditions et notre prestige internationalement reconnu...

Philippe Renève a dit…

Air Sarko One c'est bien l'Airbus bleu avec les bandes blanches et la queue de tigre, hein ?
Et les deux fours à 75000 euros, c'est ça ?

Rien n'est trop beau pour not'maître Sarkozy, que Dieu le bénisse et l'accueille vite en Son paradis bien mérité.

rocla a dit…

Frimer aux frais du contribuable est d' une immonde indécence .

Philippe Renève a dit…

Vous savez que j'adore raconter des histoires. Je vais vous en raconter une jolie en cette belle journée de juillet. Jolie n'est peut-être pas le mot juste, mais vous en jugerez vous-mêmes.

Il était une fois un brave garçon un peu naïf qui voulait se faire des amis mais manquait de sens critique.
Il rencontra un jour sur internet un bonhomme apparemment bien sous tous rapports, avec qui il entama une relation d'amitié sans méfiance. Echange de menus cadeaux, estime mutuelle, complicité apparente dans les idées, l'affaire était sympathique et semblait profitable à tous.

Ils se rencontrèrent un jour avec la famille du garçon et déjà la propension du bonhomme à bourrer son porte-monnaie d'oursins leur parut un peu curieuse; mais tout cela était bien secondaire. Les années suivantes, le bonhomme les invita deux fois à déjeuner chez lui avec sa femme, déjeuna une fois chez eux et la relation s'établit avec constance.

Dans ce contexte, il parut agréable à notre naïf d'inviter le bonhomme et sa femme plusieurs jours chez lui. Ainsi vinrent-ils passer quatre jours à la maison. Ils furent plaisamment logés, l'épouse du naïf mit les petits plats dans les grands, on leur servit mets recherchés et vins rares, et tous furent ravis. Venus en train, le bonhomme et sa femme furent promenés en voiture – un peu à l'étroit avec le siège du garçon du naïf –, visitèrent la ville en long et en large, et clamèrent sur tous les tons de rose qu'ils feraient à la première occasion découvrir leur ville à nos candides lors d'invitations futures. Il parut bien un peu étrange à ceux-ci que le cadeau apporté se résume à un sac d'amandes du jardin des invités et qu'ils affirment haut et fort qu'ils ne pouvaient hélas héberger personne dans leur petite maison alors qu'ils y logeaient couramment leurs proches, mais tout cela n'était pas bien grave. La femme du bonhomme, sans doute penaude, envoya un gentil cadeau à leur retour.

Et puis, l'année suivante, nos naïfs retournèrent dans la région de l'ami. Ils furent invités une fois à un déjeuner chez le bonhomme, firent quelques pas digestifs tous ensemble l'après-midi, et... rendez-vous fut pris le lendemain pour se promener ensemble, à l'hôtel où nos naïfs séjournaient. Là, il fut évident que l'intention du bonhomme était... de se faire inviter au restaurant, et jamais plus il ne fut question d'autre invitation, de découverte de la ville et autres promesses à nigauds vêtus de probité candide.

Fieffées andouilles, ceux-ci n'avaient pas encore compris toutes les manœuvres du bonhomme. On organisa une petite semaine de vacances avec eux et un autre couple et les relations se maintinrent tant bien que mal. Mais le bonhomme comprit que ces naïfs, qu'il prenait pour des admirateurs prêts à être exploités en invitations somptueuses, cadeaux précieux et prêts d'argent, n'étaient en fait pas disposés à les couvrir des richesses qu'ils ne possédaient pas; ils devenaient donc tout à fait inintéressants voire encombrants, le but de notre Nemrod étant de chasser ce qui lui était utile et dont il pouvait profiter.

(A suivre)

Philippe Renève a dit…

(Suite)

Et voilà que notre naïf subit, l'imbécile, une grave opération, qui le diminua pour plusieurs semaines. Fâcheuse idée. Tout changea alors très vite. Sitôt rentré chez lui et plus mort que vif, il tint obligeamment à venir alimenter le site internet où sévissait le bonhomme. Mal lui en prit: il se fit rembarrer sans ménagement par celui-ci, qui commença alors à afficher des opinions qu'il cachait bien jusque-là et que nos candides abhorraient. De fil coléreux en aiguille méprisante, il montra sa vraie nature, aussi mégalomane qu'intolérante, insulta par mail, repoussa toute initiative du naïf malgré son infinie complaisance – il en était venu à s'abstenir de parler des sujets en question – et, en accord avec son complice du moment, prit prétexte d'un incident mineur pour l'exclure tout de go de la direction du site qu'ils avaient monté à trois. Le naïf, jurant, mais un peu tard, qu'on ne l'y prendrait plus, recouvra un peu de bon sens et rompit pour toujours avec ce navrant personnage et avec son alter ego qui l'avait soutenu dans son entreprise de rejet.

Enfin débarrassés de ce profiteur, nos amis furent très heureux, vécurent très longtemps et eurent beaucoup d'enfants. Euh ils en avaient un merveilleux et c'était bien comme ça, voilà.

La morale de cette histoire, mes enfants, est qu'il faut prendre garde aux prétendus amis qu'on se fait dans un bistrot (un quoi tonton ?) enfin je veux dire un cybercafé ou sur internet: ils ne sont pas forcément ce que vous croyez, et peuvent avoir des intentions bien éloignées des vôtres.

(Le chœur des enfants) Pas jolie ton histoire, tonton Philou. Une autre, une autre !
– Demain si vous êtes sages, les enfants. Dormez bien.
Bonne nuit tonton.

Anonyme a dit…

Quelle pitié Philippe. Où es tu tombé ! La femme du bonhomme pourrait raconter l'histoire autrement et n'est pas penaude mais a honte à ta place. Tu n'es plus l'homme que j'ai connu. Bonjour à M et A. J'espère qu'ils ne te lisent pas.
Toche

emile red a dit…

Moi je trouve ce conte très joli, édifiant et s'il y en a qui se sentent morveux, ce n'est qu'un conte, qu'ils se mouchent.

Marcel Thiriet a dit…

La morale de cette histoire, mes enfants, est qu'il faut prendre garde aux prétendus amis qu'on se fait dans un bistro
Oui, tout à fait

Une histoire édifiante...Comme c'est curieux!
Moi aussi, j'avais un prétendu ami, rencontré sur un site honni, dont je tairai le nom, qui me flattait beaucoup, avec maintes courbettes, ...Ce n'était qu'éloges et admiration, à tel point que j'en étais gêné. Il m'invita même en son gîte où j'appréciai son repas poitevin.
Puis un jour, tout changea. Je devins l'ennemi public n°1, et depuis, de manière furtive, il n'a de cesse de me désigner, bien hypocritement,sans jamais me nommer, comme le pire de ses ennemis. Il le répète presque chaque jour, de manière obsessionnelle, surtout à son cher voisin golfeur, de la droite décomplexée.
Je mets ça sur le compte de l'âge, qui comme disait le général est un naufrage...

Philippe Renève a dit…

Marcel, nous avons décidé de ne plus jamais parler ici des sites et personnes que tu évoques à mots couverts. Merci de ne pas poursuivre dans cette voie.

Philippe Renève a dit…

Ah les amis, ça j'aimerais trop que ça arrive: Hulot peut-il rejoindre Borloo ?

Un peu d'eau pure dans le vin de Borloo ne pourrait lui faire que du bien...

emile red a dit…

Pour discuter de façon cavalière et respecter le blog à Philippe, ceux qui en expriment le besoin peuvent se rendre sur le

http://www.prestipedia.net/

Le choix des articles, des commentaires et la censure seront de mon unique et seul fait, et ne pourront être reproché à personne d'autre.

La seule règle étant que ce blog ne pourra tolérer les propos d'extrême droite ou jugés comme tels par moi même et tout ce qui enfreindrait la loi.

Arfff !!!

emile red a dit…

Ouaip, Hulot c'est une girouette à la différence de sa femme qui est chouette...

Et Borloo, c'est l'Arlésienne, un jour tu me bois un jour tu ne me bois pas...

rocla a dit…

Ouaip, Hulot c'est une girouette à la différence de sa femme qui est chouette..

Normal son nom de jeune fille c 'est Boisvin ...

emile red a dit…

Je croyais que c'était Chattuante, mais Boisvin c'est dur pour quelqu'un qui vit avec un type qui boit le vin jusqu'à l’hallali au lit aussi.

Anonyme a dit…

Puisque nous en sommes aux belles histoires :

Un jour une momo a aidé un maumau, perdu, expulsé de son appartement du Panier. Ses amis "très proches" ne se sont jamais baissés pour l'aider à grimper le premier échelon. Momo ignorait qu'une propriété en Ardèche existait (il testait le maumau). Toute la famille de momo l'accueilli, le faisant participer aux réunions familiales etc... Les 2 petits-enfants le considéraient comme papy. Au bout de 15 années, maumau dit : je suis seul au monde, mon héritage sera capté lors de la succession. Faisons un mariage de convenance. Eu égard à tout ce que vous m'avez apporté, tout vous reviendra. Et c'est comme cà que je crèche en Ardèche, malheureusement sans mon ami, parti il y a 2 ans à 71 ans. Réactions des "amis proches": tu es une femme intéressée,installe-toi ici, MAIS N'ATTEND AUCUNE AIDE DE PERSONNE.

Toutes ces années pendant lesquelles nous l'avons entouré, aidé, aimé, rayées par une mauvaise parole. J'en ai fait une dépression. Maintenant, ça va. Je suis là et je nargue la bien-pensence pourrie de ces gens qui espéraient sans doute récolter quelque fruit de leur indifférence.

Signé : Monique et Maurice
:

Philippe Renève a dit…

Bonjour Monique

Merci de votre douloureux témoignage. Je me suis aperçu ces dernières années, à mes dépens pas trop élevés heureusement, que l'envie, la jalousie et l'ingratitude sont infiniment plus banals et répandus qu'on ne le croit, même parfois parmi la famille proche.
Hélas, comme disait le grand Jacques, on ne nous apprend pas à se méfier de tout.

La vie continue, il fait enfin un franc soleil: profitons-en...

Anonyme a dit…

Mon petit diable fait la sieste, j'en ai profité pour causer un peu.

Ardèche

Anonyme a dit…

Je ne sais si c'est parcequ'il est arrivé, mais effectivement il fait soleil depuis ce matin. Dès le réveil, on va aller voir les grenouilles du voisin et ramasser des pommes de pin. Faut qu'il travaille ce gosse, non mais!

Ardèche

Philippe Renève a dit…

Bonne sieste au galopin, ne le faites pas trop travailler !

Philippe Renève a dit…

Trouvé ceci, un peu au hasard.

Les mots me manquent.

Philippe Renève a dit…

Et puis...

Je ne l'avais pas vu depuis 1975, et j'en avais gardé un souvenir émerveillé.

Voilà comment l'homme se distingue du singe.

rocla a dit…

Très joli Lakhmé et magnifiques expressions humaines sur le morceau Ouverture , ces visages
disent plus long que 10000 pages dactylographiées ...

emile red a dit…

Cap, il n'y a pas d'hache dans Lakmé, comment deux jeunes et pures damoiselles pourraient manier un tel outil barbare dans une nature paisible et luxuriante...

Mais combien ce peut être envoutant et délicat...

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

Oui, et chanté comme ça c'est sublime...

Philippe Renève a dit…

Je me rends compte tout soudain que la vidéo Ouverture ne comporte aucune information.

En fait c'est le début du film d'Ingmar Bergman la Flûte Enchantée, de 1975.
Je l'avais vu au cinéma à sa sortie et je m'étais toujours rappelé avec délices ce début magnifique.

Et la musique est donc l'ouverture de l'opéra de Mozart, un régal d'élégance dramatique.

emile red a dit…

Bah ! Si tu déplies le commentaire en dessous de la vidéo, on ne peut faire d'erreur, ce n'est donc pas grave.

Philippe Renève a dit…

Une chose incroyable mais vraie...
Les Etats-Unis, paradis de la voiture. Tant pis pour les pauvres

Le genre de chose qui arrivera en France si Sarko ou ses complices restent au pouvoir: malheur aux pauvres.

Anonyme a dit…

Bonsoir,
C'est un beau salon qui j'espère ne fermera pas. Je le suis régulièrement, même si je ne peux pas contribuer faute de temps. J'aime les orchidées mais je ne suis pas sectaire parce que j'aime toutes les fleurs, mais surtout les fleurs alpines.
J'ai aussi suivi la controverse, une abbération selon moi, Disons, Médisons, quelle importance ou quelle stupidité!! Faut-il être tordu pour créer une rubrique "médisons", comme si l'on pouvait dissocier ce qui nous rend si humain, le bon d'un côté et le méchant de l'autre. Je voulais vous encourager, parce qu'il me semble que vous avez trouvé le juste équilibre.
Mon nom était Annie sur AV. Il n'a pas changé. Je salue Rocla et son délire poétique, et Emile Red, dont j'envie la plume acérée, Ardèche que je ne connais pas et j'ai quand même une pensée pour Furtif qui va nous faire une crise d'apoplexie.
Quant à Philippe, que j'ai admiré et haï en même temps, j'espère que vous n'abandonnerez pas. Votre blog est superbe.

Philippe Renève a dit…

Merci de ce commentaire flatteur; mais pourquoi diable me haïtes-vous ainsi ? !

Anonyme a dit…

Parce que vous auriez pu parfois ne pas suivre.
Je pense ou repense à un article d'Arielle (je ne suis plus sure de son nom) sur les palais russes qui méritaient mieux que vos commentaires. D'un autre côté, vous avez été exemplaire, à mon avis, quand il s'agissait de défendre, ou d'expliquer la délinquance dans les quartiers chauds. Pour cela vous serez toujours pardonné.

Philippe Renève a dit…

Je vois; ce devait être Armelle, envers qui j'ai eu parfois la dent dure en effet: je ne supporte pas ce côté gendelettres dont la prétention s'efforce de surpasser l'insignifiance.

On prend tous de mauvaises habitudes sur internet, d'affirmations excessives, de traitements disproportionnés, de répliques où le souci de la forme se fait au détriment de la courtoisie. Elles sont aussi longues à sevrer qu'elles sont courtes à prendre.

Anonyme a dit…

Philippe,
Je comprends ce que vous dites même si le côté "gendelettres" ne m'a pas rebutée. J'ai en fait vraiment apprécié cet article.
Comme je le disais auparavant, je dois vous quitter parce que le devoir m'appelle (deux fils affamés). Mais je reviendrais et j'espère que vous serez toujours là.

Philippe Renève a dit…

Nourrissez votre devoir; je nourris l'espoir de vous revoir.

Anonyme a dit…

Bonjour à tous,

Mon petit diable est parti. Peluche a le museau allongé de mécontentement devant l'entrée de sa chambre où il n'y a plus personne. Je lui ai dit "c'est la vie" mais elle est pas d'accord.

Ardèche

Philippe Renève a dit…

Bonjour Monique

Un seul diable vous manque et tout est dépeuplé... A quand sa prochaine visite ?

rocla a dit…

Oui Monique ,

Les Méphistos font pas que l' S , se font aussi la malle ....

Bonjour ,

à peluche .

rocla a dit…

Bonjour Annie , sympa de venir là , vous vous envoie le plus joli bleu , ciel de Provence .

Anonyme a dit…

La prochaine fois, cause famille recomposée, ce sera les deux grands. Le plaisir est le même, l'amour aussi, mais il manquera la spontanéité des 2 ans. Tout en jouant dans le pré, et en hurlant : Salut mammy, ça va toi ?
Ardèche

emile red a dit…

Bonjour à tous, quel beau ciel bleu de soleil en ce matin printanier du mois d'aout débutant, la clé en sol et les nuages en arrêt.

Philippe Renève a dit…

Un temps délicieux, pas trop chaud: profitons-en, demain grosse chaleur et ensuite orages, ô désespoir...

emile red a dit…

Il fut un temps où la fiente hivernale s'écrivait avec un "e", comme un nœud de vipère.

Les primevères écloses, le chant du coucou venant, le nid se dépluma et les feuilles enrobèrent chrysalides et cocons.

Puis vint les primesautiers temps d'estive qui endormaient à la cave les écharpes en rouleau, rouleaux de mer, rouleaux d'été.
La fiente sécha et son "e" mua en "a", comme l'alouette sans ailes, comme l'aigrie sauterelle.

Il est des années où l'automne de la vie s'oublie, et l'hiver avancé récolte les marées...

Philippe Renève a dit…

Proverbe bucolique

L'Emile est clair en juin avec les longs jours et s'obscurcit quand vient l'août et les jours plus courts.

Je dois être étanche à cet hermétisme...

rocla a dit…

Ce qui serait triste serait de voir des tanches pas étanches .

Philippe Renève a dit…

Ça ferait bizarre, un poisson qui prend l'eau.

rocla a dit…

Y -z- en font en avril y se découvrent et filent ....

emile red a dit…

Ça qui serait tranche serait de voir des triches de Marlène Dietrich

emile red a dit…

Pourquoi les poissons arthritiques ne vont pas prendre les eaux à Vichy ?

emile red a dit…

Oui un poisson qui perd le fil de l'eau en avril risque gros

rocla a dit…

Les poissons arthritiques ne comprennent rien , quand ils arrivent à Vichy ils s' interrogent " mais que se passe-t-il " ?

emile red a dit…

C'est à ce moment qu'éclatent les bulles et qu'ils prient St Yorre

emile red a dit…

C'est à cet instant qu'un docker de foire se prend à rêver, qu'en escarcelle, la rime en sous trébuchant peut tomber, qu'importe le terme, qu'importe le verbe, à tout niais offerte, il n'y a ni règle ni sujet qui répète et ressasse et répète encore le mot mal troussé.

Et le poisson nage et surnage, au plus profond de l'onde, englué de vase et fier d'avanie, la vieillesse l'étreint, l'usure l'emporte, il n'est plus que chimère mais encore se transporte dans la noirceur de l'âme dont le dessèchement le dote.

Philippe Renève a dit…

Cet août est plus poissonneux qu'un meilleur avril.

rocla a dit…

Sans aucun doute , on attrape toutes sortes de mérous de roupettes qui mordent aux bouchons qui flottent .

Rions .

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

Je signale un très bon article sur la privatisation des services publics et ses conséquences au quotidien et à long terme : Pour un Président contre la privatisation des services publics.

Il donne un excellent résumé de toutes ces politiques (de droite comme de gauche depuis quelques décennies) qui transforment notre pays en un gigantesque fromage pour les entreprises.

Pas les petites, non, les grands groupes que chérit tant notre président-VRP de luxe: les Dassaubollobouygarnault dont les purs dirigeants sont tous ses "frères".

emile red a dit…

Et oui, tout fout le camp, nous avons payé pour le service publique pendant des années, plus rien ne nous appartient.
Comment s'appelle quelqu'un qui vend la propriété d'autrui ?

Dans un autre registre, je croyais le chantage un délit.

Dire qu'il y en a encore qui croit en cette politique, quand on voit l'état de délabrement du seul pays qui a joué à fond ce jeu de dupe.
Et nos hopitaux publiques en suivant

Philippe Renève a dit…

Montupet comme d'autres pratique en effet le chantage: acceptez des baisses de salaires ou c'est la porte.

Mais je pense que le droit français ne prévoit pas cette forme de chantage: tout est permis...

emile red a dit…

Oui le chantage c'est comme le vol, ne pas confondre celui des cambrioleurs et celui de drôles d'oiseaux...

Je ne sais pas comment la jurisprudence peut présenter deux sortes de chantage quand les sens du mot sont clairs et nets :

Délit consistant à extorquer, à l'aide de menaces, des fonds, des valeurs, une signature d'un acte.
Action de brandir une menace pour obtenir de quelqu'un quelque chose qu'il refuse.
(Larousse)

Je pense quand même que les deux définitions conviennent parfaitement à ce genre de saloperie, et je souhaite croire que la justice sait se servir d'un dictionnaire quand elle a des doutes.

Mais il est vrai qu'avec l'avènement de la novlangue à tous les étages, tout le monde peut se revendiquer non-voyant.

Philippe Renève a dit…

C'est bien une menace pour obtenir de quelqu'un quelque chose, en effet...

A signaler pour nos lecteurs la mise en ligne de galeries de photos d'orchidées mises au point par Emile, que je remercie haut et fort.

C'est ici; un lien sous la photo de titre y envoie aussi.

Philippe Renève a dit…

Ce qui devrait être la honte de Sarkozy et de ses larbins...

Le gouvernement réduit les places d'hébergement pour les sans-abri: grève des professionnels de l'urgence sociale ce mardi

Il y a quand même 67 ans qu'on n'avait pas vu un pouvoir aussi ignoble.

Philippe Renève a dit…

Ah et puis regardez donc ça, Hollande le libéral, le parti "socialiste", les belles âmes qui se disent de gauche et appliquent les recettes précises de l'ultralibéralisme, c'est-à-dire la domination claire et légalisée des puissances d'argent à travers les entreprises.

Beurk.

Anonyme a dit…

Le lien ne marche pas, je ne vois que des fleurs.

Aurevoir

Ardèche

Philippe Renève a dit…

Bonjour Monique

C'est normal: c'est le lien qui retient le bouquet !

Déjà partie ?

Anonyme a dit…

Mais non, je règle des comptes. On m'envoie sur le cassis, on se moque de ma rate. Ya que Cap' qui m'aime, sniff.. Et après on m'offre des fleurs. Suis pas à acheter.

Ardèche

Philippe Renève a dit…

On croit rêver, les amis: une branche de TGV de 3,6km à 36 millions d'euros pour la ville de Fillon (12000 habitants) pour gagner... huit minutes.

Cette époque ressemble de plus en plus à l'Ancien Régime: seuls les puissants ont du pouvoir. Mais ils en profitent bien.

Philippe Renève a dit…

Vous me direz, quand on donne 45 millions d'euros à un escroc pour indemniser son "préjudice moral", on, n'en est plus à 36 millions près.

Qui a dit "sauf pour le SMIC" ? Non mais attention hein, Guéant veille sur les anarchistes.

Philippe Renève a dit…

Monique, se faire envoyer sur le cassis c'est un privilège ça ! Et votre rate me semble très bien, pas de ratés.

emile red a dit…

Qui qui ne parle de rate ici ?

Moi c'est le foie qu'est pas droit, pas à cause du cassis mais de la cassette de l'UMP... bons vieux souvenirs, comme les dividendes Tapie et les condamnation Pasqua...

On attend le K.8

Philippe Renève a dit…

Ton vrai nom ça serait pas Ouvrard ?

emile red a dit…

Ouvrard encore un Bordelais... tudieu !

Ouvrard c'est toujours patraque, Guéant c'est toujours matraque et Obama c'est tenir la baraque...

rocla a dit…

Parlons peu parlons vents ,

des étésiens des zéphyrs des zébulons des alisés y en a y nous les brisent , des euroclydons , le xlokk du côté de Malte , le typhon qui souffle sur le Proffessor Tournesol avec son rrrrrrrrrr , le tourbillon qui a donné une superbe chanson à Jeanne Moreau , pour la vie …le willy-willy un genre de vent atteint de bégaiement , le sirocco le ponant , le mistral des feuilles de platanes soufflées par lui avec sa grande gueule et sifflé entre ses dents faisant des ssssssssssssiiiiiiiiiiiiiiii des sssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssououououououou et ouaouhouahouah enfin , il fait c’ qui veut la raison de celui qui souffle plus fort étant la meillore , le Freemantle Doctor un vent qui a fait ses études à l’ université de Perth en Australie , le chocolatero du Mexique et bien d’ autres que je vous dirais un jour suivant , là je manque d’ air .

Blowing in the wind …..

Philippe Renève a dit…

Ebouriffant. L'air qu'on respire est-il meilleur que l'air qu'on joue ?

rocla a dit…

Et des vents soufflant si peu qu' ils sont incapables de soutenir la moindre lueur d' esprit , venant ahurir dans les pointes obélisques où l' on chercherait des lueurs d' intelligence comme une botte de foin dans une aiguille .

Il a pour nom : le bzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

rocla a dit…

Les deux mon Colonel , l' air respiré s' expulse facilement , l' air joué c 'est souvent l' air de la comédie de la vie qui passe ... :-))

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

Le vent du jour est à la pluie, et nous apporte un peu de fraîcheur.
Pluie du matin d'août n'arrête pas le doux pèlerin.
Tiens, ça rime pas.

emile red a dit…

Mme Martine Aubry du Nord du Pays qui mange des grenouilles a assigné un blogailleur pour diffamation...

J'ai rien contre ce Monsieur qui a sans doute agi en bonne conscience, mais on voit où sont les limites entre la liberté d'expression et le déballage de rumeurs infondées, je ne dis pas que la Martine a raison de s'attaquer à un pauvre type mais ce pauvre type semble ne pas être tout à fait ce gentil bonhomme qu'il décrit en toute simplicité.

Il n'est pas donné à la majorité des Français d'être adhérent d'un parti, même si ce M. dit ne pas avoir renouvelé, il est encore moins courant d'être cet adhérent et à la fois membre d'un groupe politiquement positionné nommé Résistance Républicaine mais quand on voit qu'en plus il aurait été affilié à Riposte Laïque, il n'y a aucun doute à avoir dans son implication politique.

De là on peut supposer que ce M. ne serait qu'un innocent de façade tentant de se disculper en jouant la corde de la naïveté quand en même temps il brandit le drapeau de la liberté d'expression, la ficelle coutumière paraît grosse, très grosse.

Ainsi nous n'avons pas fini de voir toutes les droites venir défendre cette liberté qu'elle refuse volontiers à ses adversaires dans l'unique but d'occulter les raisons légitimes de ce procès et les excès que se permettent beaucoup d'internautes militants.

Philippe Renève a dit…

On commence enfin à parler des petits anges d'extrême-droite chez nous aussi: Un éleveur incarcéré pour saluts nazis et insultes racistes.

L'extrême-droite ne gêne pas notre beau souverain; au contraire, il peut y puiser des voix. Mais quand il y a des actes, en paroles puis en tueries, ça fait un peu bizarre.

Gageons que des mouvements comme Riposte Laïque et ses gentils sympathisants trouveront cette incarcération inopportune.

emile red a dit…

Et bien oui, si on les écoute tous, les crimes racistes, les saluts nazis, les massacres à la norvégienne, l'islamophobie, l'antisémitisme, sont dus aux immigrés, jamais ils n'oseront avouer que c'est partie intégrante de leur stratégie puante qu'ils entretiennent comme un graal sacré et participe par leurs provocations à maintenir ou à créer ce climat délétère qui sert leurs intérêts .

Et pour ceux qui diraient le contraire ou auraient des doutes, il suffit juste d'écouter la dernière saillie du père Le Pen et le silence de sa fille qui ne dit mot et en suivant consent.

Malgré les manipulations médiatiques, il serait malhonnête de ne pas reconnaitre que rien n'a changé chez le roitelet du FN, la fille n'est qu'un masque de bonne apparence.

Philippe Renève a dit…

Très juste, Emile. Même sans aller aussi loin, pour certains le racisme – ou plutôt ses manifestations, car ils ne le nomment jamais – n'est qu'une réponse bien excusable, presque une défense naturelle, contre l'immigration, ses délinquants et ses intégristes.
La simple constatation que toutes les sociétés sont respectables leur est insupportable et ils appellent laïcité la phobie des religions d'immigrés.

rocla a dit…

Meubler la conversation avec une commode ça fait pas un peu langue de bois ....?

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

Ouaf Rocla !

emile red a dit…

Il y a des commodités pour certains à dire certaines choses, dans un autre monde les commodités servent à déposer quelques synonymes à ces choses certaines...

Philippe Renève a dit…

A tous les lecteurs

J'attire votre attention sur la petite rubrique "Pensées et dépensées" que j'ai mise au goût du jour et déplacée en tête du blog à droite sous l'image de titre.

S'il advenait jamais que d'aucuns y trouvassent par hasard leur compte, ce serait une peine qui ne serait pas perdue.

rocla a dit…

En effet mission impossible est affaire d' hommes d' exception .

Certains bossus occiputaux on du mal à sortir les polichinelles se trouvant dans les tiroirs compartimant leur vie .

emile red a dit…

On voit bien que l’appauvrissement de la pensée se compense par l'escalade des confusions, et la confusion est la nourriture de l'amalgame, du rejet et à terme de la xénophobie.

L’athéisme n'est pas la laïcité et vice versa, mais ni l'un ni l'autre ne sont idéologiquement destinés à combattre de façon dogmatique les adeptes de quelque religion que ce soit, ni même ces religions.

L'athéisme est une opinion philosophique avec deux tendances définies, la non croyance en un dieu ou la non "imagination" (idée) de la spiritualité, mais l'athéisme n'est pas l'antithéisme. C'est cette confusion courante qui voudrait enfermer les athées dans un dogme anticlérical ou antireligieux.

De même, la laïcité est un fondement social, elle n'est ni anticléricale ni antireligieuse, elle défend l'indépendance séculière de l'état et la séparation de la société civile du monde religieux et, par extension, le cantonnement de la pratique religieuse au domaine privé. En aucun cas, la laïcité se veut une opposition à une religion, mais un ciment unitaire de la collectivité.

Quant à définir une société respectable ou non, seule l'appartenance à une société parfaite pourrait donner ce droit, mais faudrait-il encore définir ce que veut dire parfait et que cette acception soit universellement reconnue.
Il est donc vain et prétentieux de se poser en inquisiteur des travers d'une société quand un défaut ou une tare là peut quasi systématiquement jouer les miroirs et renvoyer à un défaut ou une tare ici.

En Europe chrétienne, historiquement, le seul jugement social et sociétal qui était admis indéfectiblement était le jugement de dieu, il est paradoxal, depuis la fin du XXème siècle de voir une frange de population se définissant athée et laïque s'attribuer le rôle de dieu...

Philippe Renève a dit…

En effet...

Quand je dis que toute société est respectable, je veux dire qu'aucune n'est à juger selon nos critères ethniques et sociaux. Chacune a sa part de qualités et de défauts (si tant est que ces termes aient une signification, ce que je ne crois guère), mais rien ne nous autorise à l'évaluer en bloc.

En revanche, on peut bien sûr en tant qu'Européens de 2011 porter un jugement, qu'on sait "ethnocentrique", sur telle ou telle société comparée à la nôtre qui est alors une référence consciente.

Certains confondent allègrement les deux points de vue, prétendant juger de manière universelle alors qu'ils ne font qu'appliquer la grille de leur culture. Ils nient du reste toute valeur à l'ethnologie, qui décrit ce qu'eux veulent juger.

rocla a dit…

D' où l' aplat cervical .

Philippe Renève a dit…

Ouh ça c'est splendide: l'aplat cervical, c'est de toute beauté, un ban bourguignon pour Rocla !

rocla a dit…

:-))

rocla a dit…

Et la peine de mettre les aplats dans les grands ....:-))

emile red a dit…

Idem pour la laïcité, qu'on en dise ce qu'on veut ou ce qui est, il y a une énorme marge entre un fondement social, de plus régi par une loi, et ce qu'on veut mettre derrière.

Il me semble que c'est à l'état de définir une loi et il est de ses prérogatives que cette loi ne puisse être torturer dans tous les sens et être interpréter au bon vouloir de chacun.

On pourra gloser des heures, dans un système démocratique représentatif, le législatif passe par le parlement, mais c'est au citoyen, par la sanction électorale, de veiller à ce que les lois soient compréhensibles, ininterprétables et applicables.

Maintenant, on peut aussi incriminer tel ou tel contrevenant ne respectant pas la laïcité ou le code de la route, sauf que l'état qui à rendu le permis de conduire lisible et obligatoire a omis son obligation éducative en ce qui concerne, non seulement la laïcité, mais la totalité des devoirs et droits civiques. Dans ces conditions, il est fort de café de reprocher à tel migrant de ne pas respecter les règles de notre république quand nous même, natifs, n'en respectons pas un quart par méconnaissance et maintenons des incompétents dans leur fonction législative.

Encore une fois, bien que le jugement des hommes soit imparfait, c'est en démontrant qu'on est exempt de carence et de critique qu'on peut se prévaloir d'assumer son jugement, dans le cas contraire, aucun jugement n'est meilleur qu'un autre d'autant plus quand ce jugement est altéré malgré l'avantage de l' éducation.
Assumer un jugement c'est aussi prendre en charge sa responsabilité à partager ses compétences et sa pratique civiques avec les moins outillés et aucunement les discriminer ou se substituer à l'état dans son pouvoir régalien de répression.

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Philippe Renève a dit…

Tst tst Anonyme de 14h28, on ne cite pas ce site...

Philippe Renève a dit…

Vous avez vu, notre charmante ex-ministre du déficit et (sainte) patronne du FMI va faire l'objet d'une enquête de la Cour de Justice de la République.

Ça va prendre tant de temps qu'elle en rigolera encore vingt ans après sa retraite...

Philippe Renève a dit…

Regardez donc ce qui s'écrit chez Riposte Laïque, officine fort prisées de certains.

"Pour être plus précis, je dirai que c’est justement en posant les vrais débats sur l’islam et l’immigration sur la table (et non en voulant les faire taire selon le souhait de la gauche et des « antiracistes »), qu’on évitera que des fous pètent des plombs. (...)
Comme de plus en plus de nos concitoyens français et européens sont conscients des problèmes liés à l’islamisation et à une immigration mal assimilée, nos gouvernants n’ont que trois choix :

1. La dictature ; en l’occurrence ce que Jean Robin appelle « la nouvelle extrême-droite » si bien illustrée par Dominique Sopo.

2. La soumission à la volonté populaire ; c’est la base même de la démocratie (et l’UMP l’a compris, dans les mots mais hélas pas dans les actes).

3. Ou alors… on change de gouvernants, et c’est le sens des votes dits « populistes » mais qui n’ont rien d’extrémistes, et qui viennent autant de la part de gens de gauche que de gens de droite, donc qui ne sont pas « d’extrême-droite ».
"

Riposte Laïque est de plus en plus claire dans ses positions.

Anonyme a dit…

Oh là, il se fait tard. Je m'entraîne pour la nuit des étoiles des 5 ou 6 Août. Face au Gerbier, le ciel est dégagé que c'en est une merveille. Préparé mes jumelles, je vous raconterai. RL prépare le tapis rouge au FN depuis longtemps. Seuls ceux qui ne veulent pas voir sont aveugles. Justement à ma gauche le Vercors m'offre ses plus belles couleurs. Le Vercors, il ne s'est pas passé quelque chose là, fut un temps? Que tous ceux qui y reposent se lèvent, comme Lazare et nous aident, en souvenir de leurs actions, à nettoyer les forêts profondes.
Ardèche

rocla a dit…

Quel joli nom pour la source d' un fleuve au long cours , ce Mont Gerbier de Jonc . Eulalie et Martial les yeux levés contemplent le dôme irrigué . Le petit ru rit et grossit . Les affluents se réjouissent et versent . Les barrages hydroliquent . Les rives droites regardent les courbées . Les crues croissent . Bonjour Saint-Nazaire l' embouchée .

emile red a dit…

Justement Philippe,

Pour ceux qui ne l'ont pas vu hier soir sur Arte, un doc en 4 parties de 2005 sur la mouvance d’extrême droite, les divers courants et les connivences entre eux en Europe, USA et Russie : White Terror

Encore une fois, le peu de cas qui est fait de ce danger, non pas à nos portes mais dans nos chiottes, le polissage de ces idées par les médias et la présentation édulcorée de ces prosélytes, les collusions idéologiques avec différents pouvoirs,l'aveuglement volontaire ou non et le laisser-faire des gouvernements, la négligence des peuples, sont autant de facteurs propices à la dissémination et à l'infection de ce poison.

En aboutant à ces abdications, la culture de la provocation et de la manipulation, l'évolution des stratégies historiques de groupuscules vers l'unification du mouvement tandis qu'activisme et terrorisme deviennent individuels, sectorisés et indépendants, nous avons tous les éléments favorables aux déstabilisations politiques et sociales.

Si en plus les difficultés socio-économiques poussent les politiques à créer des boucs émissaires pour détourner la vigilance des peuples vers des ennemis immédiats, visibles et définis, tout les ingrédients sont réunis pour que l'extrême droite et ses divers courants, des ultra religieux, xénophobes ou suprématistes, aux néo-nazis, néo païens et antisémites, déclenche une situation chaotique, explosive et mortelle...

Philippe Renève a dit…

Bonjour Emile

Tu as raison: la tactique du bouc émissaire pratiquée par Sarkozy envers immigrés, fonctionnaires ou chauffards légitime un peu plus la xénophobie, le racisme et tout le discours ultralibéral qui peut être violent contre la gabegie, l'Etat spoliateur et persécuteur, etc. On voit très bien aux USA (donc en France bientôt...) que les idées anti-Etat peuvent conduire aux pires violences.

Ceux qui défendent des thèses comme l'inégalité des cultures et des peuples ou la phobie de certaines religions vont évidemment dans le même sens et sont objectivement complices de ces entreprises de personnification des malheurs des individus, qui ne peuvent qu'attiser les braises de l'intolérance et de la haine.

Ne pas oublier non plus qu'en 1934 – ce n'est pas si vieux, et les circonstances ont des points communs – c'est bien la haine de l'Etat et les factions d'extrême-droite qui ont failli renverser la république.

Philippe Renève a dit…

Monique, très bien dit hier au soir: le souvenir du Vercors doit aider les citoyens à rejeter toutes les pestes qui les menacent encore.

emile red a dit…

En novembre 2005, pas un article de presse, pas un politique n'ont seulement conjecturé sur la possibilité qu'il y ait eu des manipulations d'extrême droite directes ou indirectes, tactique pourtant habituelle vieille comme cette peste.

Ils connaissent parfaitement les défaillance du bon sens commun et les proverbes qui vont avec sont un de leur leitmotiv : "qui veux tuer son chien..."

Philippe Renève a dit…

Pour les lecteurs qui ne quittent pas ce salon douillet, je signale cet article où je passe aux aveux.

emile red a dit…

Douillet, c'est vite dit, David, il manque cigarettes, whisky et p'tites pépées...

Arfff !!!

Philippe Renève a dit…

J'avais pas osé le David...

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous.

Ah ben dis donc. Ce matin c'est brouillard chez nous.

Du brouillard en août, j'avions jamais vu ça.
Ils font rien qu'à nous détraquer le temps, avec leurs vélos électriques.

Anonyme a dit…

Bonjour, bonjour

Ici aussi smoggy. Triste, le ciel se voile la face devant la bêtise humaine.

Ardèche

Philippe Renève a dit…

Bonjour Monique

Si le ciel commence à tenir compte de la bêtise humaine, on n'est pas près de revoir le soleil...

Anonyme a dit…

Mais vous savez où il est le soleil en ce moment, éclairant de ses rayons lumineux z'é éclairés, les pauvres d'esprit que nous sommes.

Une passante

emile red a dit…

Et bien vu l'absence de rayon, de jante et de vélo électrique, notre soleil fait la grasse, ainsi pendant encore quelques moments j'aurai l'impression d'être un peu plus riche.

Philippe Renève a dit…

Quelques photos de vacances.

J'adore photographier ce que personne ne photographie.

Je recommande d'agrandir la troisième photo: il y a une petite surprise en bas à droite de la fenêtre.

Philippe Renève a dit…

Il règne encore dans les grands medias un cynisme, voire un racisme incroyables.

Il vient de se produire en Nouvelle-Calédonie, en France donc, des événements tragiques qui ont fait 4 morts et 13 blessés dont certains se trouvent dans un état critique.

27 secondes sur France Info, rien ou quelques lignes sur les sites des grands médias, tout cela est sans doute affaire d'autochtones et ne concerne nullement notre bel hexagone.

Ignoble. L'esprit colonial règne encore.

emile red a dit…

Philippe, tu sais bien que les mélanésiens sont une population arriérée, violente, dangereuse même.

Tu ne vas pas croire que la société kanak est une société respectable tout de même ?

Il faudrait tous les renvoyer chez eux... comment ça ils sont chez eux ?

rocla a dit…

Si ça se trouve y boivent même pas du pastis ....

Philippe Renève a dit…

Voilà: rien que des sauvages, un non-buveur de pastis ne saurait avoir une culture respectable non mais.

emile red a dit…

Surtout qu'ils déjeunent avec des bols de gros rouge... et ils jouent au football.

Il paraitrait même qu'autrefois ils mangeaient des petits nenfants.

Philippe Renève a dit…

Naguère, veux-tu dire.

Nous sommes bien naïfs de penser que ce sont des hommes comme nous; heureusement, ceux qui savent veillent.

rocla a dit…

peut-être ils croivent que les kanaks c' est comme de knakkis , ah les saucisses ... :-))

rocla a dit…

Ce soir teuf à Orange Eddy Mitchell chante chante le Woogie-Boogie .

J' vas boire une menthe à l' eau ...et voir l' arène..

Philippe Renève a dit…

Bonne soirée Rocla. Vous nous raconterez !

Philippe Renève a dit…

J'ai encore une petite histoire. C'est un conte qu'on pourrait nommer « La meute et le cerf ».

Il était une fois un équipage de chasse à courre, mené par deux mauvais veneurs qui s'attachaient à ne poursuivre que des proies faciles, des bêtes blessées ou affaiblies. Ils se plaisaient à les harceler lâchement au fil des mois afin de mieux les épuiser, sans chercher à les forcer; ces façons leur valaient la réprobation attristée des véneries de leur temps, qui leur refusaient toute relation.

Un jour, ils suivirent la trace d'un grand et vieux cerf qu'ils avaient maintes fois traqué mais qui leur échappait sans cesse. Cette fois, l'animal semblait fatigué et menait un train juste suffisant pour ne pas se faire rattraper par la meute hurlante. Mais il multiplia d'une façon prodigieuse ruses et fausses pistes en se jouant à l'évidence de ses poursuivants. Il mena cette entreprise pendant des heures; hommes et bêtes étaient exténués et pourtant, le cerf ne paraissait pas plus las qu'à son premier galop.

Dans une clairière soudain, il s'arrêta net, fit face aux chiens éberlués de l'audace, partit d'un rire homérique qui sonna loin dans la forêt et se mit à parler d'une voix d'homme forte et assurée qu'on aurait dite d'un héros grec.
« Pauvres corniauds, dit-il, chiens serviles et flagorneurs, allez donc quémander votre gamelle habituelle à vos maîtres en les flattant comme vous savez si bien le faire. Je suis libre et vous êtes des serfs, attachés pour toujours bien court aux maîtres qui vous font vivre. L'oreille et l'esprit bas, vous êtes la preuve que les chiens peuvent être aussi mauvais que les hommes qu'ils suivent. Jamais des esclaves comme vous ne pourront contraindre une bête libre comme moi.»

D'un mouvement preste il tourna bride, leur montra son cul, et s'enfuit si vivement que la meute sidérée ne tenta pas de le suivre. Jamais on ne le revit, et on raconte que les chiens dans les mois suivants en crevèrent un à un de rage et d'impuissance.

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

Dans un souci d'éducation aux choses les plus basiques du monde animal, rappelons à nos jeunes lecteurs, dont les moins attentifs peuvent se laisser aller à des confusions regrettables, que les cervidés portent bois et non cornes.

Bonne journée à tous. Il semble que le ciel sera un peu moins ignoble en ce dimanche, Météo France soit loué.

rocla a dit…

On peut néanmoins ajouter que les serfs vidés en portent .

Des cornes .

Philippe Renève a dit…

Bonjour Rocla

Alors il va bien M'sieur Eddy ?

rocla a dit…

L' histoire de la meute et du cerf dans la réalité se termine par la fugitive apparition d' un très jeune faon , suite à la montre culnesque de son aïeul faisant un majesteux sabot d' honneur qui resta dans les anales des ruminants beuglant meuhhhh....

rocla a dit…

Bonjour Philippe .

Rien à jeter , un extraordinaire showman Mister Eddy . La voix , les musicos , une rangée de cuivres fabuleux , éclairage impec , super répertoire , la pèche le garçon de 69 ans , plus les arènes comme cadre , météo indulgente , il a fait orage vers 1 heure du mat tout le monde était rentré .

Le pape a dit .... au Bar du Lutétia les filles sont au string minimum , Dactylo rock , Rio Grande , Le cimetière des éléphants , Lèche-bottes blues , écouter et voir un artiste comme Eddy , un remède contre beaucoup de maladies .

Philippe Renève a dit…

69 balais Eddy, ça ne nous rajeunit pas non plus...

emile red a dit…

Ô rage, Orange sous l'orage s'éclaire d'éclairs qui tonnent, errent, tonnerre de la reine de l'arène...

Peut-on affirmer que l'Eddy plait d'Egypte à Orange ?

Philippe Renève a dit…

Non mais, tu n'as pas honte de salir les coussins du salon avec tes calembours tordus mais bien coulants ?

emile red a dit…

Je me demandais juste après l'orage, la tempête et les pets du temps ce qu'était un fascisme non totalitaire ?
Ou s'il y avait un totalitarisme meilleur qu'un autre ?

Surement les raisons des traces sur les coussins...

Waldgänger a dit…

Salut tout le monde.

Philippe, cette histoire de la meute et du cerf est très belle et elle m'évoque l'histoire de saint Eustache, païen que le Christ avait remarqué pour ses qualités morales, et auquel il apparut sous forme d'un cerf lors d'une chasse en lui disant de le rejoindre. Philippe, ton emblème de cerf te va comme un gant, tu es à la suite d'une auguste tradition.

Quoique ton cerf qui multiplie les ruses devient un peu trop "furtif" à mon goût, ah ah.

Et le cerf a aussi dans de nombreux folklores d'être un mangeur de serpents (ce qu'est une de ses variétés orientales). Qui sont les serpents, mon cher cerf/Philippe ?

Philippe Renève a dit…

Bonjour Waldgänger, bonjour à tous

Qui sont-ce ? Ils se dénoncent toujours eux-mêmes, incapables qu'ils sont de ne regarder que devant eux...

emile red a dit…

Le serpent a ceci de particulier qu'il n'a de cervelle que dans ses dents...

Philippe Renève a dit…

C'est exact. Et de raisonnement que dans le venin, subséquemment.

Philippe Renève a dit…

Les ignobles fraudeurs aux prestations sociales n'ont qu'à bien se tenir: les bénéficiaires vont être fichés.

Rappelons à notre sémillant ministre qu'un rapport parlementaire récent estime cette fraude à deux à trois milliards d'euros par an et celle des entreprises sur les cotisations à... entre 8 et 15,8 milliards !

Ce sont donc les scandaleux assistés qu'on montre du doigt, comme il est logique.

emile red a dit…

Et comme toujours.

Une fois que l'idée de communautarisme a bien était imprimée dans les esprits, on continue à parceller la société.
Qui peut encore prétendr aujourd'hui ne pas faire partie d'un de ces groupes visés, illégaux, immigrés, roms, musulmans, juifs, fonctionnaires, chômeurs, fraudeurs, chauffards, alcooliques, fumeurs, sportifs, homosexuels, femmes, agriculteurs, syndiqués, gauchistes, socialistes bientôt centristes, ouvriers, bureaucrates... jamais on ne voit milliardaires, financiers, banquiers, haut fonctionnaires, politiques, artistes (enfin certains), personnes bien comme il faut, (comprendre membres de tous les groupes précédents mais prosternés devant le capo)...

Philippe Renève a dit…

Pour les pouvoirs politiques actuels, tout est préférable à un sentiment d'appartenir à une grande communauté fraternelle: c'est une source de révolte, de désobéissance au pouvoir en place et de mise en cause de sa légitimité.

Beaucoup trop dangereux; il faut diviser pour mieux régner, il faut dresser les citoyens les uns contre les autres pour canaliser de façon inoffensive leurs déceptions, leurs amertumes et leur réalisme.
Les expressions mêmes de communauté nationale, de sentiment français, sont bannies sauf pour les opposer aux dangereux étrangers.

Pendant qu'on parle burqa, kippa et calotte, qu'on disserte sur l'immigration clandestine, qu'on glose sur les feignants de fonctionnaires et les assistés du RSA, on ne parle pas de la catastrophique politique économique, du chômage massif et de la prospérité insolente des entreprises et de leurs dirigeants.

rocla a dit…

Jean de la Fontaine avec Georges Simenon Frédéric Dard et Achille Zavatta .

Les concierges .

Acte un : avec la table de nuit l' échelle et le vase de nuit .

Il était une fois une toile appelée Internet

La farce du monde en fut transformée une nouvelle fois

On avait connu la télévision avec ses images animées

La TSF et son langage articulé

Le cinéma John Ouaine et Albert Brunner appelé Yul

La vaccin contre la rage et le beurre pasteurisé

l' invention de la roue dans les années 80

la table de cuisine formica , lavable et lisse

la table de nuit avec tiroir et marbre de Sicile

ainsi de suite jusqu' à Vecingétorix - 1000000 avec les amibes les zoaires et déjà les arrières arrières arrières grands-parents de Géronte O Clock .

A l' époque rien ne les différenciait des autres habitants , sauf que c 'étaient eux qui étaient chargés de surveiller les entrées et les sorties de grottes où se réfugiaient pour la nuit les clans et tribus cherchant un abri jusqu ' au jour suivant . L' usage de l' écriture avait pas encore fait peau .

Précieux auxiliaires de sécurité du groupe les concierges notaient les allées et venues pendant leur tour de garde . Quand Ménehould allait au rade de l' autre côté de la rue , hop une inscription au registre de l' ardoise avec un trait de craie à côté des moustaches d' icelui .Quand Cunéronde entrait un peu tard , hop un coup de craie à côté de la raie . De génération en génération , cachés derrière le rideau de la cuisine-conciergerie on note les allées et revenus divers . Oulà avez-vous vu suilla a dit ça , celle-là a dit çi .... Des siècles plus-tard ils se distinguèrent par leur collaboration active avec les autorités transitoires .

Ce besoin atavique héréditaire et conilatrobu
se continue sur le net avec des personnes connues sous le sot briquet de Géronte O Clock . Digne descendant de ses ancêtres-pipelets il a une paire de jumelles et une extraordinaire mémoire . Se souvient 2 ans après d' un com , son contexte , son orientation , sa hauteur de vue je dirais-même son panorama . Toujours ici et jamais las , matin au soir il dit et redit les mêmes phrases les mêmes idioties et les mêmes conneries . Dans certaines contrées on l' appelle le grand con d' imbécile , mais bon personne ne lui dit , de peur de figurer parmi ses futures victimes .

IL a un orgasme quand il prononce le mot maboul et d' autres de son vocabulaire avarié .

Bon il a une atténuante circonstance du fait de l' ingestion d' une pastèque en travers de sa tronche de naze qui lui donne un air de Zoulou d' avant l' ouverture des négociations .

Se dit Proffessor de je sais plus .

En réalité il détient juste un petit CAP de concierge mention passable .

Je lui souhaite bon rétablissement , un séjour à l' asile serait du plus haut bénéfice .

On voit passer l' anse du vase de nuit ....:-))

Philippe Renève a dit…

Et ça prend très bien, le communautarisme.

Regardons sur internet: combien de sites qui ne parlent que du dangereux islam et de l'immigration de cultures "inférieures" ne disent pas un mot des inégalités croissantes et des profits honteux des grands groupes au milieu du chômage et de la précarité généralisée...

C'est la boboïtude moderne: autrefois on parlait de la misère du monde autour d'un whisky 12 ans d'âge, maintenant on fustige la peste musulmane derrière un écran 22".

Philippe Renève a dit…

Nous allons faire l'expérience de garder ce salon avec plusieurs pages; nous verrons si changer de salon est préférable.

Donc, tournons la page...

«Les plus anciens ‹Précédent   1 – 200 sur 1476   Suivant› Les plus récents»