samedi 1 janvier 2011

Le salon du 25 juin



Vous êtes ici au salon qui s'est tenu du 25 juin au 24 juillet 2011.

Les précédents commentaires sont accessibles par ce lien




Le suivant est ici. 

196 commentaires:

Philippe Renève a dit…

Suite du salon précédent...

rocla a dit…

Bonjour en ce beau dimanche d' été .

On parle de rouvrir les maisons d' intolérance .

C 'est déjà fait ....

Philippe Renève a dit…

Bonjour Rocla

Ah oui, tout à fait !

Philippe Renève a dit…

Dans ces maisons, le problème est que beaucoup ont un comportement assez particulier.

Ainsi, imaginons que j'écrive

"Aujourd'hui, il a fait 30 degrés à l'ombre".

Immédiatement, un ou plusieurs de ces personnages va répondre

"Cessez de dire que la température a été insupportable, c'est un scandale ignoble, vous êtes un propagandiste à la solde immonde des marchands de glaces impérialistes et des fabricants de climatiseurs."

Et d'autres écriront

"Cette appréciation est issue d'une manipulation qui confine au fanatisme le plus pervers en sous-entendant que la thèse du réchauffement climatique n'est qu'un complot comme la chute des tours du WTC; mais nous faisons du petit bois de tous ces ragots infâmes car nous, nous savons la Vérité."

Et d'autres

"cette opinion honteuse est une insulte à toutes les femmes (à tous les juifs, tous les arabes, tous les pauvres, tous les patrons, tous les salariés, rayez la mention inutile, merci). Elle montre que vous n'êtes qu'un marxiste (impérialiste, ultralib, facho, bas du Front, rayez etc.) que gouverne l'idéologie (la mauvaise foi, le fanatisme, etc.) qui se fracasse contre le pragmatisme et l'amour du prochain qui sont mes règles de pensée indéfectibles."

Les résultats sont assez croquignolets.

rocla a dit…

La résolution de la quadrature du cercle est aussi ancienne que la bêtise universelle .


La quadrature du cercle est un problème classique de mathématiques apparaissant en géométrie. Il fait partie des trois grands problèmes de l'Antiquité, avec la trisection de l'angle et la duplication du cube.
Le problème consiste à construire un carré de même aire qu'un cercle donné à l'aide d'une règle et d'un compas (voir Nombre constructible).
La quadrature du cercle nécessite la construction à la règle et au compas de la racine carrée de π, ce qui est impossible en raison de la transcendance de π : sont constructibles seulement certains nombres algébriques1.
Ce problème impossible a donné naissance à une expression : « Chercher la quadrature du cercle » qui signifie « Tenter de résoudre un problème .

Tartif :

Je suis oint du saint chrême véritationnel , mes paroles sont des vangiles intangibles , pour l' instant je boude mais dès que j' ai repris mes esprits je ferai une apparition en transes et en sandales .

Colrine :

A ce titre je dois vous avouer que je préféféférerais une transe napolitaine .

Acte deux avec le tabouret pliant , le compas et la règle .

Molières de Pézenas .

Herredia a dit…

Une canicule ! Un printemps trop sec et trop chaud !
Mais c’est bon dieu bien sur !C’ est une immigration climatique . Les saoudiens nous envahissent (aussi) de ou par leur climat .
Etonnant non !

Philippe Renève a dit…

Herredia, je n'y avais pas pensé mais c'est pourtant l'évidence même.

Impérialisme religieux, économique, politique, gastronomique (le couscous est un vecteur de propagande idéal [1] et les merguez de véritables poisons pour les âmes chrétiennes), et donc climatique.

L'heure est grave et notre civilisation est en danger imminent de disparition soudainement subite et immédiatement instantanée.

Il faut réagir.
Si on fondait le PRBC – Parti des Rieurs de Bon Cœur ?

[1] Les pois chiches y ont de terrifiques pouvoirs carminatifs qui sapent peu à peu les fondements mêmes de nos esprits occidentaux en y glissant de façon subreptice les vents abominables du doute nauséabond et de la fétide attirance pour l'islam .

emile red a dit…

Coucou, bonjour

Un truc curieux que j'ai appris (on n'apprend rien à la zécole, même à la zuniversité) ce weekend :

"L'essentiel du peuplement caprin dans l'ouest de la France résulte des incursions mauresques du VIII ème siècle, de même que l'implantation de nombreuses races asiniennes."

P... sans les arabes pas de cabécou et la comtesse de Ségur renvoyée aux tréfonds de l'oubli.
Ces salopards d'arabes, à peine musulmans, commençaient déjà à nous envahir, toute l'histoire est à remettre en cause... Pffff !!!
.

rocla a dit…

Géronte o clock :

Passez moi mes escarpins bande de fourbes

Voilà vos babouches elles sont moins lourdes

Maintenant j' veux un yaourte anonna-t-il

O n' en a que du lait caillé de gazille

J' me passerai de désert ratiocina -t-il

Philippe Renève a dit…

Bonjour les amis

C'est pas tout ça, mais il faut dénoncer certaines choses dont on ne parle pas assez.
J'ai donc rédigé, avec l'aide précieuse des plus hautes sommités d'internet et des Alpes, cet article qui fera sans doute datte pardon date.

Philippe Renève a dit…

Il est officiel maintenant que le Ministre de l'Intérieur a donné des chiffres faux sur les enfants d'immigrés.
C'est l'INSEE lui-même qui le dit.

Il serait normal que Guéant s'en explique...

rocla a dit…

Je vois pas bien le rapport du pois-chiche et des Alpes .

Je sais que les alpins ont bonne mine mais ça explique pas tout .

Philippe Renève a dit…

C'est là que j'ai trouvé le plus de sommités...

rocla a dit…

Faut arrêter la teinture d' iode et essayer la naphtaline ....:-))

emile red a dit…

Il y en a plein qui font ça pour la galerie... moi aussi...

Bientôt finie, petits problèmes avec FIREFOX...
Le chargement en ligne fonctionne, je peaufine et bientôt prête.

Philippe Renève a dit…

Magnifique, Emile. Bravo.

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous.

Elle est bien gentille Eva mais on ne va quand même pas élire à la Présidence française quelqu'un qui ne sait pas que pour mieux voir il faut regarder à travers les lunettes et pas au-dessus.
Faudrait que quéqu'un y dise à cette brave femme.

emile red a dit…

Oui, et puis des lunettes rouges montrent un penchant anti-démocratique certain pour ne pas dire une appartenance à une mouvance autoritariste de très mauvais aloi.

Je vous le dis ma bonne dame, une femme qui plus est écologiste, qui plus est juge, qui plus est bi-nationale, qui plus est descendante des hordes vikings, qui plus est avec un accent insupportable, qui plus est pourfendeuse de nos meilleurs d'entre nous, c'est inadmissible dans notre république libre, fraternelle, égalitaire, une et indivisible...

La place doit revenir de droit à un homme qui représente nos valeurs, qui fait fi des récriminations du bas peuple, qui sait se montrer dur contre toutes les attaques insupportables de la gauche crypto-communiste et de l'ouvriérisme syndical pour l'unique profit de la France, de sa grandeur et de l'image impeccable de notre patronat moderne, entreprenant, social et désintéressé.

Oui Monsieur, oui Madame, l'unique défenseur de notre pays, le seul représentant de nos qualités inégalables, l'immense chantre de notre modèle démocratique est notre bien aimé président.

Pour cela, je vous supplie, notre phare de la pensée, notre guide surnaturel, notre suprême représentant de dieu sur terre, notre prodigieux conducteur doit être réélu...

Philippe Renève a dit…

Xactement Emile.

Une binationale quelle abomination, pourquoi pas une musulmane pendant qu'on y est ? Je connais quelques personnages cocasses qui frémissent d'horreur en lisant de telles ignominies; désolé pour eux.

Mais en effet, le seul avenir possible pour notre belle France est que le Phare de la Pensée s'installe à la Présidence pour des décennies, puis Son Fils Sublime Jean Sans Vergogne, puis le futur Fruit admirable des Entrailles Divines de Santa Carla et leur descendance dans les siècles des siècles amen.

Anonyme a dit…

Z'avez pas honte ? Opportunistes! Z'êtes sur une de ses listes ?

Ardèche outrée.

emile red a dit…

Nous avons une classe politique incroyablement cultivée et formidablement à la page...

Après Voltaire et Zadig, après la Princesse de Clèves, après Un Taxi pour Tobrouq, après Alexandrie Alexandra, après Lettre de Bayrou, après la Marine bretonne, voilà que nous avons l'Abbaye de Montebourg, Martine à la ferme et Les Vacances de M. Hulot...

Il ne manque plus que le Baiser de la pieuvre, sorte d'embrassade œcuménique entre le prolétariat postier et les nantis du Fordisme, vienne envahir le terrain de Tintin au Tibet...

emile red a dit…

Elle n'est pas musulmane Eva ?

Pourtant elle aime bien lever le voile, c'est bien parce qu'elle en porte un, non ?

Nous vivons une époque formidable...
.

rocla a dit…

tout à fait Emile , en plus au Tibet y a les yacks à ....

emile red a dit…

et des faux cons ?

rocla a dit…

Au Tibet y a de tout .

En tant que toit du monde ils sont au faîte s' il arrive une tuile .

C 'est là-bas que j' ai acheté une échelle descendante , pour aller à la cave .

emile red a dit…

Cap',

Je me suis toujours demandé si les échelons tibétains permettaient de progresser socialement, de même, si Richter était né à Lhassa, ce qui pourrait servir pleinement à la zénitude des nippons ni centrale.

De là on peut aussi se poser la question concernant les escaliers, à savoir qu'ils servent à monter ou descendre et, en suivant, avancer marche par marche impliquerait que de pouvoir reculer au même endroit supposerait que ces mêmes escaliers seraient dotés de marches arrières.

Comme pour la haute montagne, on est supposé, pour les traverser, passer par un col, ce qui entraîne que sans col pas de passage, pourtant, mes vêtements avec ou sans col laissent ma tête traverser l'encolure.

Les voies (voix ?) du Lama, de long en large, sont impénétrables, il peut tout de même servir à boire et sans faux col...

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous
Cette échelle de Richter est quand même joliment casse-gueule, je trouve.

emile red a dit…

Pourtant on en descend rarement ivre puisqu'elle est sans bar haut...

emile red a dit…

L'échelle de Richter sème à tout vent son arbre formidable, ce qui n'est pas le cas de la stérile échelle des sales hères cloués au pilori... rue de l'échelle...

Philippe Renève a dit…

Décidément, les chefs-d'œuvre que nous chérissons tous sont en plus prémonitoires...
Dans les Tontons Flingueurs, déjà...

emile red a dit…

C'est chez Citroën qu'il font la tronche avec la sortie de la DS4, pas prévoyants, eux...

Philippe Renève a dit…

Oui, pas de pot (non, je n'ajouterai pas "d'échappement", n'y compte pas)...

emile red a dit…

D'échappatoire, tu pouvais...

Dans sa roulotte, il paraîtrait que Hulot hulule en réponse au chat-huant et à la hulotte, c'est-y pas Joly ?

Philippe Renève a dit…

Tiens, tiens, notre HyperP. a vu comment ça fait des castings de bains de foule un peu bâclés...
L'agresseur de Nicolas Sarkozy, un manutentionnaire « effacé »
Y a du limogeage dans l'air. Quoi ? Organiser une visite de Sa Seigneurie sans exiger les cartes de l'UMP de tous les manifestants spontanément rassemblés ? L'amateurisme règne, mes amis.

rocla a dit…

En voiture sur l'autoroute, un gars doit s'arrêter car la circulation est paralysée. Soudain, quelqu'un cogne à sa vitre... et il l'entre-ouvre.
Le chauffeur demande :
- Qu'est-ce qui se passe ?
L'autre gars répond :
- Des terroristes ont pris Sarkozy en otage et ils exigent un million d'euros, sinon ils l'arrosent d'essence et ils jettent une allumette dessus. Alors vous comprenez, on passe à chaque auto pour ramasser des dons.
Le chauffeur demande :
- Vous avez ramassé combien ?
- Environ vingt litres.

Philippe Renève a dit…

Connue mais bonne !

emile red a dit…

Ouarfff !!!

J'espère au moins qu'il ont fait ça au white le 98 étant trop cher pour ce pas grand chose.

D'un autre côté, c'est jouer dans le clan des économies d'énergie, vu les dimensions du bonhomme et le vide qu'il cache, il n'y a pas besoin de beaucoup de carburant...

emile red a dit…

Ce matin les déterministes amateurs de glose, de scolie et autre commentaire doivent cocotter de la gueule de bois.

Quand les certitudes se muent en ripailles de concierge, il est tout naturel de passer le CAP de gardien d'immeuble avant de se confronter aux nuances de la profession.

Encore une fois le grand Albert au violon avait raison...

Philippe Renève a dit…

Bonjour Emile
Ce qui va être amusant, c'est la réaction des féministes qui nous disaient que pauf'femme ah mon Dieu seigneur !
Le grand Albert ?

emile red a dit…

Lol...

All is relative, le Albert à la pipe en chausson, le violon n'est pas un harmonica, quoique...

Déterministes vs relativistes .... Comprendes ?

---------

J'attends avec gourmandise les revirements de chaussettes, les pseudos mea-culpa, les danses de faux-culs et les "je vous l'avais dit" de l'entourloupe, en particulier chez certains qui ne craignent jamais de nous mettre en cause dans leurs avanies certifiées... à nous prendre pour des demeurés avec leurs certitudes cafouilleuses.

J'ai un profond doute quant à les voir venir faire leurs excuses, certitudes avariées et fierté mal placée vont de paire...

emile red a dit…

Au moins on ne pourra nous enlever la sagesse d'avoir su rester silencieux sur le sujet, tant que si nous étions indécents, à leur instar, nous pourrions profiter de l'aubaine qui nous est offerte pour en tirer toutes les ficelles les plus cruelles, insultantes et osées...

rocla a dit…

Euh .. . pour prétendre CAP Pipelette faut avoir intégré autre chose que dogmatisme et rigidités de démonstrateurs burlesques auxquels s' accrochent quelques demeurants comme le balai s' agrippe à la concierge , balai qui balaye vers la sortie ce qui a une façon autre . Moi -je-moi-je pense moi-je que moi-je-moi-je vous le dis -moi-je moi -je le moi-je . Le moi-je-le -moi-je vous également ?

Non ? allez ouste ....

Philippe Renève a dit…

Il est plus aisé de parler que de se taire.
Kierkegaard (champêtre)

herredia a dit…

je me souviens

12 avril 1956

L'actrice américaine Grace Kelly épouse le prince Rainier Grimaldi III de Monaco. La cérémonie est retransmise en Eurovision : 30 millions de téléspectateurs suivent en direct ce mariage à grand spectacle.

Albert de Monaco et Charlene Wittstock vont s'unir civilement ce vendredi espérant ainsi mettre un terme à la rumeur d'une désunion.

Un contraste étonnant !

Philippe Renève a dit…

Bonjour Herredia

Il faut dire que le pauvre Albert, bien qu'il soit un peu enveloppé, ne fait guère le poids comparé à son père, et que Grace Kelly avait un tel visage d'ange – bien à tort paraît-il – que Charlene malgré sa taille ne lui arrive que difficilement à hauteur d'aile...

Philippe Renève a dit…

Emile, Rocla,

En matière de pipelette pépiante à tout propos et hors de propos, nous avons quelques jolis spécimens papotant sur le site où l'on médit joyeusement...

emile red a dit…

Philippe,

C'est bien de cette piétaille de pies piaillantes au pied du piano des deux pierres à feu qui pinaillent devant une pièce...dont je voulais parler...

rocla a dit…

Y a pas plus longtemps que quelque temps un célèbre homme politique a dit :Quand la chine s' éveillera et des cédrats

"Vu le nombre de chinois, lorsqu'ils auront atteint une culture, une technologie suffisante, ils pourront imposer les idées au reste du monde".

Quand on aime se faire peur , pas besoin de chinois , manouches , arabes , mongols ou inuits , la seule solution une bonne santé mentale .

Je connais un type qui la semaine mettait des chaussures trop petites , il était super content le week-end quand il mettait ses pantoufles .

Philippe Renève a dit…

Bonsoir à tous

Je pars demain pour un peu de vacances en montagne puis à la mer (pas de jaloux...) et serai de retour vers le mercredi 20 juillet.

Tenez bien la maison pendant ce temps et continuez donc quelques calembredaines pour ne pas perdre la main !
Amitiés à tous

rocla a dit…

Bonnes ouacances Philippe , les montagnes sont souvent en altitude ce qui est très bon pour la hauteur des points de vue ainsi que le bord de mer qui lui remet sur le sable les châteaux en Espagne construits avec enthousiasme et qui s' écroulent avec chaque grain ...

Waldgänger a dit…

Salut tout le monde, et bonnes vacances Philippe, si tu es encore là pour lire. Il est pas mal ton salon Philippe, c'est celui qui te fait quitter la Bourgogne pour partir en vacances "lagonesques" ?

Waldgänger a dit…

Oh, là, je suis bien trop jeune pour ceux qui parlent de Grace Kelly princesse, j'étais au berceau à sa mort accidentelle. Il me reste par contre ses films, les Hitchcock notamment, et d'autres comme "Mogambo". J'en deviendrais presque nostalgique, sniff...

Anonyme a dit…

Bonjour à tous,

Il fait beau, beau, beau, beau....

C'est les vacances, cances, cances....

Je radote, et alors?

Aredèche

rocla a dit…

Enfin une journée sans vent , ouf .

Cette affaire DSK est le thriller de l' année 2011 . Un scénar de première .

Salut les tous .

emile red a dit…

Adiu a tots de Bordèu, macarèu, que hè calor...

Ben l'excès de soleil me fait parler une autre langue, ça devient grave docteur.

Monique, si tu ne l'as pas vu, un(e) anonyme a laissé un petit message pour toi sur ton article "Les bonnes rencontres".

Cap', on a dit qu'on ne parlait pas des gens dont on parle trop ailleurs, ça repose et ça évite d'avoir à recommencer l'ouvrage de la rumeur chaque jour... j'aime bien quand même les thrillers mais écrits par de vrais écrivains... Héhéhé !!!

Y'a du vent chez toi ? Nous c'est calme plat, incendies et fournaise estivale...

A boire ! Vite !

Anonyme a dit…

Bonjour Emile, bonjour à tous,

figure toi que nous habitons le même village avec cette dame. Je viens de lui laisser un message. Merci de m'avoir alertée.

rocla a dit…

Parlons peu parlons bien donc :-))

En parlant d' Ardèche le département j' y passe en allant dans la Creuse voir les enfants , il y a de magnifiques villages , les maisons en pierre , les ponts qui traversent la rivière du même nom , les ubacs et adrets , amonts et avals , les rosiers grimpants sur les façades patinées témoins des temps passés .

De savoureux moments qui écarquillent les mirettes du passager .

emile red a dit…

Où vas-tu dans la Creuse, Cap' ?

Tu sais que c'est là qu'était réfugicachée ma grand-mère et qu'elle s'y était installée par la suite et par mégarde, jusqu'à sa disparition, d'où les petits morceaux de rillettes et de campagne sur la miche de ma jeune jeunesse juvénile, que je narrais ailleurs, assis et à mots couverts avec la jument Hida qui comme tous les chevaux de trait, d'une traite et d'un trait avaient beaucoup de choses à raconter...

Le tracteur, lui, fier comme pas ta clope, n'a jamais adressé la parole à quelqu'un puisque personne ne s’appelait ainsi.

rocla a dit…

Salut Emile ,

Tu parles là d' un temps ancien , tu as dû voir la Creuse dans son état d' origine , la ruralité à fond les wagons .... encore maintenant les automobiles les plus récentes sont souvent des 4 L des deux chevaux et autres ancêtres , et la vitesse maximale des papys pressés avoisine les 23 à l' heure ...:-))

Mon fils et sa petite famille sont au nord dans un petit hameau près de Boussac . A la frontière de l' Allier de l' Indre et du Cher .

emile red a dit…

Ah ben !

Ma grand-ma habitait au nord-est de Bonnat, pas très loin de Boussac et à quelques km de la frontière de l'Indre, là où les 4L sont encore des 4cv et les 2cv des Trèfle, normal au pays de la luzerne.

Je comprends bien la ruralité de là-bas, ils roulent encore à la vitesse des bœufs pour la bonne raison qu'ils ne sont équipés ni de klaxons ni de clignoteurs mais de cornes et de flèches, c'est dire si le pays est encore à l'age de la traction animale de chez Citron.

Pis comme ils disent, c'est le pot de chambre de la France, "co pleut tout l'timps".
Même qu'un "ch'ti" chez eux c'est pas un gars du nord parce qu'un gars du nord c'est un parisien, un gars du sud aussi d'ailleurs, mais un "ch'ti" c'est un vilain, un pas beau, un sale gosse en long, en large et en bref.

Pas étonnant qu'en confondant les mots, ils finissent par ne plus avoir la notion du temps qu'il est et qu'il fait... Mais sont bin braves tout'd'même...

rocla a dit…

c 'est un peu commak qu' elle est la vie , on se la joue regardez-moi alors que le fumier devant la maison fermente son usine à gaz , on a à peine l' eau courante et v'là qu' on s' prendrait pour des princes monégasques alors que le plus de princes qu' on a c 'est des pinces à vélo .

Et le monde entier de vingt pour cent ne connait toujours pas l' eau potable ...

Et on se croit beaux ...

emile red a dit…

As tu remarqué comme la présence d'air ou non fait d'une vie simple avec robinet qu'on tourne en contradiction avec une vie épuisante du puits qu'on puise parce que ça fait de nous des nababs qui avons l'eau potable au lavabo qu'il est beau, a contrario des populations qui n'ont que l'eau portable en vieux seaux ?

Autrefois on disait la bourse ou la vie, aujourd'hui la bassine ou la piscine...

Ce que ce monde est sans deux sous dessus et à l'inverse.

rocla a dit…

Oulà je crois que c 'est l' été .

Les cigales et cigalons dansent la samba d' Ipanéma , Tom Jobim et Joao Gilberto nonchalent les lieux . En pleine terre on est on the beach . Pierre Barouh chante des wa ba da ba da ....une Ford Mustang rugit ....

rocla a dit…

un peu de sérieux :

O arrêter le temps ! Repousser à jamais l’heure inéluctable du tombeau ! Mais non, hélas, la camarde ricane et nous guette sans hâte, tandis que sournoisement d’heure en heure nous ne cessons de nous flétrir, de nous racornir, de nous friper, de nous tasser lentement mais sûrement jusqu’au stade ultime où les microbes infâmes nous jailliront des entrailles pour nous liquéfier les chairs et nous réduire à l’état d’engrais naturel.

Vivons heureux en attendant la mort .

Pierre Desproges , sachant rire et écrire .

rocla a dit…

Un seul trou suffit pour faire une passoire .

Hégésippe Simon le 2 mai 1933 vers 15 heures .

rocla a dit…

A la faculté de médecine et de pharmacie, il est communément admis que les comprimés ne sont pas systématiquement des imbéciles diplômés.

Pierre Dac

rocla a dit…

«Les chiens sont, en tant qu'espèce, éminemment méprisables, aussi bien pour l'écoeurante banalité de leur affection que pour leur extraordinaire faculté de caporalisation.»

Alphonse Allais

Anonyme a dit…

L'orgueil se contente de son propre suffrage, la vanité a besoin du suffrage des autres.
[A.H. de Beauchesne]

Anonyme a dit…

Rocla,

La cloche, dans le ciel qu'on voit
Doucement tinte.

Laissons la tinter.

Ardèche

Anonyme a dit…

Bonjour Philippe
Bonjour Rocla
Je te salue Rocla toi l'homme des arts de la culture et de l'érudition . Toi l'homme qui aura marqué son époque par ta participation à tous les combats du monde du travail,pas comme les gauchos de ce site qui n'ont que la gueule...
Cordialement

Zen

rocla a dit…

Oulà , bonjour Zen ,

J' aurais bien aimé être ce que tu dis . Sauf que je ne suis qu' un petit boulanger ne se prenant pas au sérieux . On le sait tous , " tout ce qui est excessif est insignifiant "
La pire des conneries étant de croire avoir raison sur tout .

Les cimetières sont remplis etc....

Bien à toi ...

rocla a dit…

Bonjour Ardèche ,

Oui elle tinte la cloche , ce creux instrument dont le battant Tartif mieux connu sous le joli nom de Géronte au clock oscille entre des glongs poussifs et des glings maladifs . Suite à une opération mal menée il lui reste plus que le neurone " ressassage " . Inlassablement depuis des années il ressasse avec dates heures et jours , dans le contexte réel ( comme un idiot auquel on fait voir un château pendant une seconde sachant dire des années plus tard le nombre de fenêtres sur l' aile gauche et le nombre de meurtrières sur la droite ) .

De digestion lente le Géronte au clock remet mille fois sur l' ouvrage les coups de marteau qu' il a pris dans la tronche par ses amis préférés . Ensuite les rechie comme un diarrhétique avec des bruits de gloup et de prout sur la table des matières journalières . Son sujet ? Ressassage . Son verbe ? Ressassage , son compliment d' objet direct ? Ressassage .

Une particulière élégance d' un couillon sachant par avance que celui qui lui répondrait sur son site serait effacé aussitôt . Le grand art du mesquin .

Anonyme a dit…

En défaisant mes cartons, je découvre des gommes oubliées. Si nous nous en servions, quant penses-tu?

Ardeche

rocla a dit…

des gommes des cachous pour la toux des bonbons des Vosges et des valdas faut tout garder pour l' hiver retour de l' air frais ...

emile red a dit…

Tiens Cap,

Toi qui fut du métier, comment expliques-tu que lorsque le pain est frais il est chaud à l'opposé de l'air qui est froid sous la même épithète.

Idem quand on parle d'une jeune fille pimpante on la dit fraîche, mais au sujet d'un type en déclin, alcoolisé ou à l'esprit dégradé on dit bien : Ah, ben il est frais celui-là !

C'est comme les Valdas, on dit que ça redonne du tonus à la gorge mais il faut une bonne gorge pour dire ou avouer or justement pour avouer on demande au quidam de cracher sa Valda...

Et la gomme, il faut la mettre pour effacer mais si on efface la route on va moins vite d'ailleurs cette gomme spéciale, la gomme à rabique, qui est réservée aux porteurs de la rage sert en même temps à eux seuls qui sont en même temps éradiqués et donc n'existeraient que le temps de ne pas être.

En parlant de rage, de l'autre rage, nous disons être verts de rage quand nous sommes tout rouge à en attraper une jaunisse qui nous laisse noirs de haine surtout quand nous sommes blancs comme neige tant que ça nous laisse bleus de stupéfaction.

Anonyme a dit…

Bonjour à vous deux,

Quand je lis vos joutes, mon sang ne fait qu'un tour et de bleu (eh oui) il devient rouge d'encre. C'est grave ?

Ardèche

Anonyme a dit…

La qualité et l'élévation du débat entre les gens de gauche de ce site font faire un grand pas à l'émancipation du prolétariat.
C'était bien la peine

Sisyphe

rocla a dit…

Le prolétariat est un mot inventé par des théoriciens de la politique , théories ayant abouti au massacre de millions de gens .

Il serait temps d' inventer un monde moins con .

emile red a dit…

La peine ?

Je ne vois aucune peine, ni celle de nous le dire, ni celle de se faire passer pour Sisyphe.

D'ailleurs il faudrait définir ce que sont les gens de gauche et l'émancipation que cela devrait induire...

En tout cas, à la recherche de gloire, l'imposture n'a jamais était un atout positif.

emile red a dit…

Tu sais Cap, ce n'est pas spécifique au prolétariat.

A chaque fois qu'un mot a été inventé par un idéologue, un religieux ou un leader pour définir une catégorie de personnes, ça a toujours fini mal pour quelqu'un.

rocla a dit…

Ok Emile ,


Mais voir un soi-disant Sysiphe irrupter façon sentencieux en forme de sous-marin périscopique venant d' endroit infesté de requins préhistoriques , un autre soi-disant Zen , un jour prochain va arriver Morice déguisé en Tartif Géronte au Clock parlant de Grand Bleu et des sardines à l' huile ... , s' ils voulaient me faire rire faudrait un peu de sel ... et pas de leurs guirlandes ...

Anonyme a dit…

C'est le principe des vases communiquants. Leur gale galeuse dont ils n'arrivent pas à se passer, veulent nous la transmettre.

Ardèche

rocla a dit…

En tant que vases je préfère les pots de fleurs avec des fleurs naturelles genre marguerites , pétunias , fleur de pommier de cerisier et autres joies de la vie des plantes . Ce qui m' intéresse à moi c 'est pas le passé , l' antérieur , ni l' imparfait je laisse ces tranches rassises aux ressasseurs régurgiteurs , ce que j' aime plutôt c 'est la belle phrase qui surgira au coin d' une tournure , ce que savaient faire certains exclus de leur site à la noix . Les batailles d' Hernaneuneus on en connait depuis l' antiquité . Je ne vois pas en quoi serait constructive l' évocation des conflits passés à part le soignement de blessures d' amour propre là où il n' y a jamais eu d' amour ni de propreté .

Allez bien le bonsoir les amis du rire ....

emile red a dit…

Ça me rappelle quelques lectures, de-ci de-là, cahin-caha, où les roses se distribuent en sentence sentant sous les bras et dissimulant des églantines de chiens.

Ils peuvent parler façon gratte cul, roncier ou murier, ils omettent juste l'expérience, la sagesse, le recul qui gardent les doigts des épines et des odeurs malgré l'attrait de la confiture qui dans tous les cas finit par dégouliner là où il ne faut pas.

Comme pour toi, le passé n'a que l’intérêt de servir le présent et l'avenir, d'offrir des jolis mots, des phrases profondes et les gens aimables qui savent les tordre, après, les radotes, les rabâches, les Al Zheim qui meurent sans s'en souvenir, c'est ni une tasse de t'ais ni un verre de qu'a fait ni rien qui fera.

Il y a trop de gens qui empuantissent l'air dès qu'ils ouvrent leur claquoir quand, simplement, les parfums de fleurs suffiraient avantageusement à nous embaumer l'atmosphère et enrichir le bleu du ciel.

rocla a dit…

OK ,

on attend les orages qui vont nettoyer .

Des précipitations verticales en forme de gouttes transparentes . Trop vite pour voir à travers .

rocla a dit…

Finalement il a pas plu . Mais ça me plait quand-même .

Anonyme a dit…

C.A.R.L.O <=> R.O.C.L.A

.
A.B.

Anonyme a dit…

A.B. c'est la saison des anagrammes pour vous ?

A.B. <=> BA. Vous en êtes là de vos études? Continuez, vous avez du boulot. Il vous manque BA.

Ardèche

rocla a dit…

Bonsoir Ardèche ,

De drôles de drôlassons drôlent .

Un AB novice vertueux déguisé anonyme annone .

Un AB qui annone cherche le pet .

emile red a dit…

AB ce n'est pas synonyme de curé ?

"Chemin faisant, j'ai vu un abbé béat s'épancher sur un mur endormi"
Cédric-Gustave Alducombert de la Garderose.

"Si l'anonymat n'existait pas, il faudrait l'inventorier aux pièces inimaginables du musée d'histoire surnaturelle."
Comte Lucien-Enig Matic du Carrosse Embourbé

rocla a dit…

On se demande si ces comtes dorment allongés...


Si ça se trouve c 'est des qui prisent des pastilles en faisant du chiqué ....:-))

emile red a dit…

Je me méfie des pastilles, surtout que dans Vichy il y a ... et ..., tout ça me coupe la chique maintenant que le conte ne parle plus de Versailles.

Et si les comtes, vicomtes et vicaire dorment allongés, ils nous ouvrent un boulevard.

Anonyme a dit…

Pourtant personne ne peut le nier et surtout pas lui.
ROCLA <=> CARLO
Tout le monde sait qu'ils ont le même humour
.
A.B.

Anonyme a dit…

Allez changer d'air A.B. et occupez-vous de vos initiales.

Ardèche

Anonyme a dit…

Qui vient ici signer Ardèche, en tout cas ce n'est pas moi.

Ardèche

Anonyme a dit…

Ardèche,

vous vous faites passer pour moi, mais mes amis connaissent mon vrai nom et pas vous. Amusez-vous bien

rocla a dit…

Un avec un tel sens de l' observation et de la déduction sachant de rocla trouver carlo mérite une médaille en talocohc . Li tse tnadnepec étivni à remes al ienaziz à rabiznaZ .

Anonyme a dit…

Ah, je vois que Carlo Schnoudrouboule est revenu.
Beau travail
Ton ami A.B.

emile red a dit…

Ce serait une insulte à Zanzibar, son bazar, son zoo y zas !
Patatia, patatia...

Duerme, duerme, negri-i-to que tu mama esta en el campo... negrito.

Ne connaissant aucun Carlo de notoriété à faire pâlir les cohortes scripturales du net, du web et de la cybernétiques réunis, on se tape le baigneur en piscine hallal et pascale des petites bassesses mesquines dont les conséquences présomptueuses et mythomaniaque, alliant d'un seul nœud la lâcheté d'un anonymat sans vergogne, sans raison, Santander ni trompette et la morgue d'une souris reniflant le fromage intouchable sur la tapette, ne seront jamais plus qu'un pet odorant empestant les seuls lieux nauséabonds, putrides et purulents que notre diffamant délateur fréquente avec jouissance et délectation.

Il peut donc passer son chemin et aller rejoindre ses coreligionnaires là où les qualités susmentionnées trouveront toute leur plénitude.

Anonyme a dit…

Rocla= Raclo= Carlo

Ton ami A.B.

emile red a dit…

Mais il insiste le putrescent...

Comme une vieille commode inutile, il meuble.

rocla a dit…

Les corbeaux viennent renarder ...

Anonyme a dit…

Oh Carlo
Ton vieil ami A.B

PS:
Allons explique à tes camarades, où , quand , et comment nous nous sommes tant aimés

Ton ami fidèle
A.B.

rocla a dit…

Faut être désoeuvré et abandonné par la vie pour courir après des gens que vous n' avez ni vu ni connu .

Vous êtes de ces gens qui un jour contredit ici où là font une maladie mentale , sont mortifiés pour le restant de leur vie . Juste des mal adaptés au monde . J' ai tendance à vous désigner sous le nom de tocard , je ne le ferais pas puisque vous devez en être un .

Prenez rendez-vous avec un psy qui vous soulagera sinon de votre maladie d' un peu d' argent .

Anonyme a dit…

Bonjour Cap'

Il aime le pétrin....

Un amoureux éconduit ou une amoureuse peut-être puiqu'il a posté sous Ardèche.

Les voies de la schizo sont impénétrables.

Ardèche the one

rocla a dit…

Coucou Ardèche ,

Des bercés trop près du mur il y en a plein les plafonds , là où s' attrapent les araignées . C' est pas dans les asiles qu' il y a le plus de malades .

Sinon aujourd'hui on a mitigé comme temps ...

Bien à vous .

Anonyme a dit…

Nous c'est brouillard montant de la vallée de l'Eyrieux. L'automne vous dis-je. Quelques malotrus viennent faire admirer leurs ailes luisantes d'humidité. Fallez pas nous installer des perchoirs. Nous voletons et tu nous regardes derrière ta fenêtre. Y a une justice quand même.

Ardèche the one

emile red a dit…

Enfin, nous avons eu quelques vraies pluies, ce sont les tomates qui sont heureuses, elles en rougissent de plaisir.

C'est pas trop tôt.

La pluie fait des claquettes
Sur le trottoir à minuit
Parfois je m'y arrête
Je l'admire, j'applaudis
Je suis son chapeau claque
Son queue-de-pie vertical
Son sourire de nacre
Sa pointure de cristal

Anonyme a dit…

Emile, t'es pas sport.

Jouer sur la corde sensible de momo avec le Claude. NON t'es pas sport.

Ardèche the one

Anonyme a dit…

En attendant mes petits poivrons marseillais grossissent et verdissent. Pour les salades, mum...

Anonyme a dit…

La seule et unique Ardèche a oublié de signer. Les poivrons c'est moi et pas l'autre épouvantail.

Ardèche the one

Anonyme a dit…

On le saura que tu es unique la vieille et c'est tant mieux

Vilistia

Anonyme a dit…

Vilistia ou pas. Vieillessez, ce n'est pas donné à tout le monde.

Rachel








Vilistia ou non. Vieillissez, celà n'est pas donné à tout le monde.

Ardèche the second

emile red a dit…

Ce que l'ennui peut faire faire ou dire...

Il n'y a donc plus de fiel à répandre sur Avox ou Disons pour venir tenter de troubler notre quiétude ?

Qui que vous soyez, Vilistia (?) ou autre, vous n'avez rien compris, nous ne sommes là ni pour semer la rumeur, médire sur quelques personnes sans intérêt, créer des polémiques ou cracher son venin sur des inconnus, ni pour étaler l'acrimonie, la haine ou l'intolérance.

Je crois retransmettre assez bien ce que dirait Philippe.

Nous pouvons être en total désaccord sur beaucoup de sujets, mais nos plaisirs partagés de l'humour et du verbe, notre goût de la nature et de l'humanisme nous sont intangibles et sont des liens vrais qui ne peuvent se comprendre lorsque la superficialité de la raison et les œillères atrabilaires servent de religion ou de dogme.

La liberté c'est aussi apprendre à garder ses distances face à l'actualité, pendre de la hauteur face aux controverses, savoir éviter de ratiociner ou de plonger dans l'intellectualisation stérile et au delà pouvoir rire de tout.

En conclusion, vous ne trouverez rien ici qui alimenterait les diatribes acerbes dont vous et vos pareils vous délectez et êtes coutumiers.

Anonyme a dit…

N'empêche comme il le sait très bien lui même.
Carlo = Rocla .

Très amusé

A.B.

Anonyme a dit…

Bonjour Emile,

moi les épluchures je les mets dans la boîte à compost. C'est ce qui manque ici, une poubelle.

Ardèche

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

Un petit coucou d'Italie où je passe quelques jours.
Je vois qu'un parasite tente de nous casser les pieds. Le mieux est de ne pas répondre: les chiens aboient...
Merci Emile, c'est tout à fait ce que je pense.

A très bientot, bises à tous

rocla a dit…

Arrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrivederci...

L' Italie c' est beau comme la France en plus gai ...

Allé plusieurs fois au Festival d' Avignon , c 'est plein de vie , de spectacles , de gens de loin qui regardent de près , je vais aller voir quelques spectacles dans la semaine . Un bonheur d' habiter à côté de tant de d' expressions artistiques .

Sauf que des appareils photos numériques le petit zoiseau ne sort plus guère ....:-))

Anonyme a dit…

Comme on ne veut pas de moi à coté , y aurait-il une place pour moi par ici, j'y ai vu un copain?

Tonton Raoul

emile red a dit…

Hello bonjour Philippe,

Quelle chance tu as, Venise, Florence et les glaces.
J'espère que tu passes du bon temps et puis la cuisine, la cuisine est bonne, bonne, bonne, et le vin...

Le seul défaut à l'Italie (en paraphrasant) ce sont certains (beaucoup ?) d'Italiens... mais on peut passer facilement au delà... Lol.

As tu rencontré Béa et ses saints ?

En tout cas tu as raison, il ne faut pas...plus... répondre, les trompettes ont bien meilleures utilités chez Verdi en plus d'être agréables à l'oreille.

Repose toi bien, nous passons le balai régulièrement, Le Cap s'est fait une spécialité du gobage d'araignées, Ardèche aspire à la poussière, il me reste encore la plonge sans tuba, mais nous comptons bien te rendre les lieux pimpants, de mains propres en mains propres.

emile red a dit…

Cap',

Je t'admire, personnellement, j'ai une aversion complètement inexplicable du théâtre, il doit sans doute y avoir matière à psycho-machin.

Hormis la musique qui est ma vie, jamais je n'ai pu accroché les arts majeurs de la scène, danse et théâtre me sont un calvaire d'ennui.

Mais je trouve formidable que les gens soient si hétéroclites dans leurs goûts d'autant plus que cela illumine toutes les disciplines et sustente le bon côté de la créativité humaine.

--------

Raoul,

Nous ne sommes pas chez nous, je suppose les lieux ouverts, mais il m'étonnerait que Philippe conçoive son blog comme un pis aller, réceptacle de tous les bannis.
Il me semble qu'il n'est pas tout de trouver un refuge mais bien d'adhérer à un concept et à des règles partagées.

Anonyme a dit…

Tonton! Comme je suis contente.Comment va tatie Gul?
Ici y a Rocla/Carlo qui nous fait la gueule et qui prétend ne pas nous connaitre.Faudrait que tu viennes plus souvent semer le souck parce que Red et la vieille sont bien folichons.

Vilistia

Anonyme a dit…

Bonjour à tous,

Il tombe des pierres de moulin...

Au fait la poussière c'est pour moi, pourquoi? Comment sais-tu que je possède un aspirateur et qu'en plus je sais m'en servir ? Si tu veux que je vienne chez toi, c'est 40 euros de l'heure. Voilà le devis t'as plus qu'à signer.

Ardèche

rocla a dit…

Salut Emile , Suis étonné de ton aversion pour ces expressions que sont par ex le théâtre qui sait tellement montrer les travers humains , sait donner du second degré et selon l'auteur d' une pièce sait emmener le spectateur dans son monde imaginaire . En plus le talent des interprètes , la diction , le posé de voix , la gestuelle l' ascendant qu' ils peuvent obtenir auprès du public , la sincérité du jeu , le maquillage qui accentue la vérité du personnage , l' intrigue ensuite et toutes ces choses qui font que voir une pièce bien jouée est un sacré plaisir . Mais il est certain que si on voit des comédiens sans talent , une intrigue nulle dans une salle bidon il n' y a pas de plaisir .

Il en est comme pour la musique , certaines époques plaisent plus ou moins , et c' est normal d' écouter plus les genres pour lesquels on a un penchant , mais essaie un jour de n' écouter plus le morceau ou l' oeuvre que tu préfères , au bout de la dixième fois t' as envie d' arrêter ça devient gonflant , voilà pourquoi j' aime la plupart des arts . Quand je passe dans une rue et vois une belle maison ( pas une Bouygues du maçon :-)) ) non , une maison pensée conçue réfléchie ben elle a autant de gueule que le jeu de l' acteur car dedans il y a une âme ... Concernant le ballet la danse , pareil ... Quand on regarde un ballet de danse classique il y a des années et des années d' apprentissage , d' assouplissement de maintien d' exercices de barres ( on rit pas ) celui qui n' a jamais essayé de faire des pointes n' a pas idée de la difficulté , avoir cette silhouette cambrée en ayant un air naturel .... mais c 'est un peu comme de l' artisanat , c 'est toujours demain que l' on atteindra la perfection ...

Mais bien entendu ce n' est que mon petit avis .

Bien à toi , l' Emile .

rocla a dit…

Salut Tall , pour moi tu es le bienvenu , comme dit Emile le bloggeur en chef c 'est Philippe , il termine ses tagliatelles ses , finit sa pellicule en Toscane , prend un bain dans la fontaine de Trevise et direct après il sera là .

Bonne suite à toi .

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

Tall, il n'y a pas de place ici pour quelqu'un: il n'y a pas d'exclusion mais chacun se fait la place qu'il veut et que les autres approuvent ou supportent.
Personne n'est malvenu, mais ce lieu n'est pas non plus un refuge ultime des amertumes et des rancœurs.
Nous avons tous abondamment soupé des combats de coquelets à la Agoravox ou autres Disons: on entre ici sans armes, fussent-elles de plume, et on laisse derrière soi les scories piteuses des pauvres éclats d'antan.

Philippe Renève a dit…

Salut Rocla

Aujourd'hui pas besoin de fontaine de Trévise: l'eau vient du ciel, qui ici guigne toujours les vivants du haut des plafonds musculeux.

A bientot à tous. J'ai une superbe moisson d'orchidées rarissimes, je ne vous dis que ça.

emile red a dit…

Cap'

Le pire de tout c'est que je sais tout ça, mais je n'y arrive pas, quand j'entre dans un théâtre, il me tarde de sortir, quand j'assiste à un ballet, je suis incapable d'y voir autre chose que des contorsions. Mais malgré tout je suis conscient du travail, je vois les qualités, je comprends la justesse d'une interprétation, mais je m'ennuie.

Peut-être que nous avons un réservoir d'appréciation et que le mien est totalement repu d'autres formes artistiques et que ces deux là n'y ont plus assez de place. D'ailleurs ce que tu dis sur l'architecture me touche particulièrement puisque j'ai passé ma jeunesse dans l'espoir de devenir architecte (joli loupé...).

Concernant la musique, par contre, excepté pour la soupe de supermarché, je n'ai aucun a priori, je peux apprécier des chants grégoriens jusqu'à la musique sérielle en passant par le free jazz ou le plus carton heavy metal, je peux me faire prendre par du rap (rarement) comme par une chanson capable de tapisser mon esprit, mais je suis ultra sélectif dans mes approches et mes écoutes en restant fortement critique.

Peut-être que mon exigence auditive occupe toute mon aire artistique quand son et lumière sont associés, d'ailleurs j'aime bien lire du théâtre comme écouter des pièces radiophoniques.
En revanche dans un lieu exempt de musicalité sonore, je suis tout à la musicalité visuelle... Étrange non ?

-------

Ardèche,

Si je te prends au mot, je ne suis pas sûr que tu fasses une bonne affaire, tes 40 € ne suffiraient peut-être pas au trajet et le seul gagnant serait mon aspirateur qui trouverait une aubaine à se reposer...
.

rocla a dit…

Mais oui Emile , sans doute on est perméable à ceci ou à celà selon notre tempérament ... perso j' ai quitté l' école car l'algèbre la géométrie et les maths me faisaient tellement iech que j' étais presque persuadé à l' époque que ça avait été inventé exprès pour m' emmerder . Pourtant , à l' heure de maintenant je conçois l'exquis bonheur qu' on peut ressentir en ayant les capacités d' abstraction adéquates . Mais faut pas me demander si AB est né sous X ou si c' est un bâtard exposant 10000000.....:-))

Sinon en parlant de diction , t' as vu comme certains savent envoyer une phrase ...j' ai jamais su complètement me départir de mon accent d' origine alors que certains de mes frangins , s'ils vont à Paris parlent comme des Parisiens ou comme des Toulonnais s'ils vont à Toulon .

emile red a dit…

Ah !!! L'accent !!!

Il n'y a rien qui m'insupporte plus que ces pseudos stars qui dès la porte de l'ex ORTF franchie parle parisien comme s'ils avaient tété le sein de Ste Geneviève.

Je me souviens des premières réactions quand Cabrel est apparu, l'accent, le sud-ouest et l'accent. Tout le monde avait subitement oublié Raimu et Fernandel.

Encore, il fut une époque où le journaliste Michel Cardoze représentait dans les "milieux avertis" le type même du méridional, non seulement il avait cet accent chantant, léger d'ailleurs, mais de surcroit il arborait le symbole pileux de la paysannerie fantasmée en plus de la gouaille du militant communiste et d'aucun de louer ironiquement la gloire du terroir toulousain... manque de chance, il est bordelais.
Son rejeton Jacques, bordelais et journaliste tout pareil, a compris la leçon, son accent a disparu comme par magie et plus personne pour esquisser le moindre sourire aux premiers mots...

Et je ne te parle pas d'Olivia Ruiz et de ce que j'ai pu entendre sur le professionnalisme de cette petite chanteuse, qui plus est issue de la StarAc, parce qu'elle a cet accent qui pourfend les vallées occitanes.

Pour les culs coincés de la capitale, l'accent serait un indication du manque de sérieux... et bé moi, coillonate, avé mon assent je les em'mêrde.

Je ne sais pas comment cela se passe dans le sud-est, mais ici nous sommes vaccinés contre les pointus et de moins en moins notre parler les fait sourire, désormais nous savons les recevoir quand ils nous prennent de haut et ils finissent par se faire plus humble... non mais... alors les bâtards je ne te dis pas comment ils pourraient être reçu sur un coup de sang.

rocla a dit…

:-))

Anonyme a dit…

Alors CarloRocla, il n'y a plus d'amour?

A.B.

Anonyme a dit…

Youkaïdi, youkaïda !

Dis-je... Car? parait-il, on s'exprime ainsi par ici tandis qu'ailleurs on préfère (sans doute) un "Heilo, heilo !" bien plus martial et en accord avec l'Apocalypse annoncée tous les jours..

Ceci pour souhaiter de bonnes vacances à ceux qui les méritent et ne les passeront pas sur ces lieux trop bien fréquentés que sont les "greens" de golf, contribuant ainsi à l'assècheent de notre si fragile nappe phréatique !

GéBé

Anonyme a dit…

Moi comme tout le monde le sait , j'ai cloné ma planche pour l'offrir à Carlo/Rocla, .

Quel ingratitude chez ce type, il veut toujours toujours être seul sur scène le Bigard de la boulange.

A.B.

emile red a dit…

Qu'ils sont pitoyables ces commentateurs moralistes pétris de sous-entendus youkaïdis et de contre-vérités youkaïdas...

Et ça se dit, par ailleurs, outré par les méthodes de la presse quand ça agit de façon similaire ou pire, il est vrai que ça n'insulte pas, ça n'injurie pas, mais ça méprise, ça dégouline de fatuité, ça toise et finalement ça interprète, ça juge, ça dézingue, ça admoneste.

Et ça joue les effarouchés qui n'ont que leur seul repère, qui ne voient jamais plus d'un côté des choses, qui ne jurent que blanc ou noir, qui se gangrène de convictions, qui ne doutent jamais.

Hypocrisie, ça dit ? Mais où est-elle ?

Ça reste dans son terrier sans aucun courage, ça lénifie les acolytes et ça persifle par artifices, ça élude aussi bien loyauté que franchise, ça pousse l'indélicatesse aux extrémités du mensonge et ça vient parler d'hypocrisie.

Mais de quelle cuisse sortent-ils ces Colre, ces Furtif, mais qui sont-ils ces fantoches de la pensée binaire, ces théoriciens du zéro, ces philosophes de la niaiserie ambiante ?

Et ça pérore, ça se targue de consensus, de convivialité, réussite chez eux et bouffonnade chez d'autres quand seules leur intolérance, leur jalousie et leur mièvrerie sont leurs moteurs.

Certainement que nous vous lisons comme vous dédaignez admettre le faire ici, à cela près qu'aucun voile ne cache nos dires, que nous savons nous passer de l'ignominie que vous cultivez assidûment et qu'il est plaisant de voir les cascades de niaiseries que vous débitez sérieusement.

Et puis, soyez franc, venir nous reprocher nos relations à la vue des votres, c'est l'apothéose de la poutre dans l’œil et le paroxysme de la surdité complice.

Je me permettrai de vous donner un conseil, balayez devant votre porte, votre morale n'est qu'une morale et reconsidérer votre registre de concierge du net, ça ne pourrait que vous être humainement bénéfique...

Avec curiosité, j'attends ici votre réponse affirmant ou infirmant votre courage ou l'hypocrisie que vous conférez avec tant de facilité.

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

Me voici revenu dans mon pays pluvieux; chauffage remis, vêtements d'automne, ça va, on a bien quitté le sud...

Très bien dit Emile, ces parangons de vertu ne réalisent même plus que leur discours tourne à vide et se remplit d'un creux toujours grandissant. Ils ne connaissent qu'une chose: la certitude de leur perfection, qui les autorise à passer leur temps à dénigrer, railler, insulter autrui. C'est ce qu'ils nomment débat.

Merci à Gazi pour sa visite également pertinente.

Quant au ringard qui vient essuyer ses pieds ici, ses commentaires seront supprimés s'il insiste, tout simplement.

Anonyme a dit…

Bonjour,

Ceci n'était qu'une observation car le phénomène des blogs est un fait social intéressant.

Intéressant aussi sont ces pratiques de scissions et d'essaimage..

Tout d'abord, au départ, un grand lieu qui rassemble.. puis des scissions s'opèrent, et des groupes partent fonder leur propre petit espace, à grandes déclarations d'intention de ne pas répéter des défauts imputés au lieu précédent.

On assiste alors à des proclamations de manifestes tout entiers remplis de valeurs telles que "ouverture", "courtoisie", "respect des opinions divergentes" "dialogues".. et tout termine dans la logique stalinienne du "parti qui se renforce en s'épurant".

Bref, l'ouverture se transforme en un "entre-soi" qui se réduit de plus en plus..

Et tout cela ne se produit pas que dans les sites dédiés aux débats sur des sujets de société, mais ussi dans des fora consacrés à des thèmes moins conflictuels qui peuvent aller du bricolage domestique à la photographie, en passant par la restauration des vieilles Citroën..

Peuvent ainsi être mis en cause les égo surdimensionnés, le militantisme (bien peu souvent avoué) obtus, l'intolérance et aussi la bêtise la plus crasse.

Même si je participe peu, merci à ce blog de se préserver de ces pénibles travers..

GéBé

Philippe Renève a dit…

Bonjour Gazi
Nous tentons au moins de nous préserver de la bêtise, ce qui est un effort constant... Défendre des idées en étant tolérant et respectueux n'est pas une mince affaire, il faut bien le dire, et il y a même là-dedans un paradoxe délicat !

emile red a dit…

Hello Gazi, bonjour Philippe,

Je sais que parfois je suis un peu véhément, mais ces gens finissent par me courir sur le haricot.

Leur logique a quelque chose de défaillant pour ne pas dire pathologique.
Ils créent leur espace pour débattre librement (?), ne supporte aucune contradiction, utilise les pires attitudes pour la réprimer, et une fois éliminés les contrevenants, ils ne cessent de leur reprocher ce qu'ils ont été incapables de mettre en œuvre avec leur sens étriqué des rapports humains.

Ce qui m'inquiète encore plus, c'est qu'ils ont ou ont eu charge d'enseignant, je suis atterré à l'idée de ce qu'ils ont pu enfourner dans les cerveaux de gamins avec leur frivolité intellectuelle et leurs raisonnements à la va que je te pousse, en plus de quoi cette pauvreté d'esprit augure manifestement un déni culturel navrant ou tout se mêle dans un innommable potage ou la prise de recul est bannie, interdite, honnie...

L'exemple hallucinant de la mise en parallèle (en opposition ?) de deux musiques radicalement différentes quand deux jours auparavant ils contestent aux politiques et aux journalistes le même type de divagation.

Aussi, leur propension à tirer tout azimut sur ce qui peut s'apparenter à un mouvement sectaire mais agir à l'identique quand ce n'est pas cautionner d'autre sectarisme.

En fait, ils me font penser à ces vieux désœuvrés sur un banc qui n'ont plus rien à attendre de la vie et geignent à longueur de journée sur les moindres travers de passant qui les indisposent.

Anonyme a dit…

Bonjour à tous,

Canalisation bouchée, inondation,arbre tombé, tout celà dans la même semaine. Ardèche est dans les frais.

Ardèche

Philippe Renève a dit…

Bonjour Monique

Désolé pour vous, espérons que tout va s'arranger pour le mieux.

Emile, tu as raison mais je crois de plus en plus qu'internet abêtit, comme le pinard, les copains de bistrot ou la foule: il y a un peu de tout ça dans le net (quoique le pinard manque un peu, mais enfin...)
Les intervenants que j'ai côtoyés n'auraient jamais dans une rencontre traité un interlocuteur comme ils le font sur leur site et, pour ceux qui sont compétents (ce n'est pas le cas de tous, comme on l'a dit), leurs élèves ont dû recevoir un enseignement infiniment plus objectif et pertinent que ce qu'ils peuvent écrire.
Encore une fois, la distance introduite par internet abolit hélas largement le respect, la politesse et la courtoisie. Des gens plaisants dans la vie peuvent être de sombres crétins dans leurs posts qui leur servent de défouloir. Les raisonnements se simplifient, les plus modérés s'énervent, les idées deviennent principes intangibles et les conversations tournent facilement au pugilat verbal.

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
rocla a dit…

Good bonjour à tous very nice day to you arriveryderci à ceux qui arrivent et derci à ceux qui repartent , the live is a long yan tse kiang pas très tranquille mais qui aime bien chavire bien .

Blague à part bonjour Philippe le reviendenant . Bonjour Gazi de la Gaz Company and Co , Ardèche von the montagne qu' elle est belle , et Emile comme il est beau le Bordeaux . J' arrive pas à être sérieux , je vous propose donc de vous faire un post dans les normes de la législation Françoise en vigueur et en érection dans un prochain futur qui ne tardera à se transformer en présent certes un peu infarpait mais qui aura le mérite indicatif de vous subjuguer à la condition de votre participation active .

emile red a dit…

Bon allons, comme le dit le Cap, oral et crie, changeons de sourire de risette et mangeons des rillettes dument et d'ailleurs.

J'avais kek'chose sur le feu à ton départ vers la botte des neuneux verts, ça est fini pour le général au garde à vous et pour le particulier en général de cor au pied.

Tu peux donc visitentrainer sur la page qui était la même avant que je ne la change et qu'elle reste identiquement différente de ce qu'elle était mais que je trouve plus joli et moins laide bien que dégout et des coulures je n'en fais pas un fromage.

Toujours est-il que la nouvelle galerie est arrivée, Lafayette nous voilà, je te laisse juge ascenseur et assez sœur si tu as la cornette de beef.

L'adresse est toujours la même, à moins que par inadvertance, dans la lune je l'aurais modifiée, j'ai parfois des doutes subites et pas suce b... comme on l'entend beaucoup en ce moment.

Tu n'as plus qu'à tester le nouveau système....

Ah oui, j'oubliai, tu peux virer toutes les images déjà présentes.

Philippe Renève a dit…

Ouh, Emile, merci, c'est génial !
Je m'en vais m'en occupationner dès que j'aurai un moment; je défais les valises et j'arrive !

emile red a dit…

Des faits, des faits et des gestes nom de dieu.

L'autre éberlué a fait dans la dentelle une fois de plus, mais bon je me suis senti l'obligation de lui répondre chez lui, donc passons.

Tu ne nous dis pas où tu as posé tes guêtres pendant ces quelques jours, si tu as usé tes semelles et si tu as trouvé un plombier polonais mâtiné Lombard pour notre pauvre Monique qui se morfond de toutes ses avanies.

Sont-elles toujours si avenantes les Napolitaines dans leur Smart à quatre roues et avertisseur trompetant ?

Philippe Renève a dit…

J'ai passé une petite semaine dans les Hautes-Alpes où j'ai vu trois orchidées rarissimes de chez pas fréquent, quelques jours dans le Var pour me laver dans l'eau chaude et trois jours à Turin sans me payer, donc, une tranche de Napolitaine (tu pensais bien...)
Bientôt des explications imagées des orchidées, bouge pas !

emile red a dit…

Il a payé le coup au moins Pasfréquent ? Parce que c'est pas le tout d'inviter, mais la montée des aut's zalpes ça assèche et c'est pas la flotte courbouillante du lavoir Varois qui désaltère les poids et mesure.

Mais trois jours à Turin, t'en a dû souper de la Fiat en linceul.
Ils t'ont raconter que la place Veneto est la plus grande place du monde non ? Enfin d'Europe, enfin quoi, ce serait surement vrai si Bordeaux n'avait pas déjà la plus grande...

Sont hâbleurs ces Torino-Topolino al dente sporgersi...

Anonyme a dit…

La plus grande place du monde c'est celle du patelin de ma grand'mère où tout le village dansait et où j'ai pas pu faire demi-tour avec la voiture! Dans le Piémont bien sûr.

Ardèche

emile red a dit…

C'est assez drôle de lire sur la page Turin de Wiki que la place Veneto est la plus grande d'Europe et en allant sur la page de cette place sur le Wiki italien de lire, dans les notes, que la place des Quinconces à Bordeaux serait la plus grande.

Encore que certains disent que ce serait la place Rouge à Moscou... Va-t-en savoir

Il est aussi étonnant de voir que parmi les plus belles places du monde il se trouve une autre place de Bordeaux... Deux des plus importantes dans une si petite ville est assez surprenant, tout chauvinisme mis à part.

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
rocla a dit…

Les esbrouferies d' escarpin , aujourd'hui avec Géronte O Clock dans le rôle de la chaise pliante et son ami Villachoscope régleur de leurre chez là-bas ....

Villachoscope :

Dites moi cher Géronte O Clock , je m' interroge et m' intériconicite de vos brutales montées descendantes ?

Géronte O Clock :

Ca m' abyme la santé vos délirioumes très minces ...

Villachoscope :

Pourtant sans mes fines analyses , mes lectures de marc de café Grand-Mère et de ventrailles d' oiseaux d' augures vous seriez encore au stade banal en terme de degré philosophique , moi qui vous interprète les photos millimétriques de Paris Match et de France Loisir , je suis chagriné de votre conduite envers une si géante force de la nature qui est la mienne .

Géronte O Clock

Je suis fatigué de vos analyses merdicales de vos opinions bancales et de vos phrases terminales . Je vais de ce pas me réinscrire dans cette galerie marchande dont je ne cesse de parler depuis mon éjet . Pour qu' on ne me reconnaisse je prendrais le non de éjaculateur précoce , non , mieux , Coït voilà comme ça je suis certain qu' ils sauront que c' est pas moi .

Villachoscope :

En effet ce serait la seule manière de vous guérir de votre catastrophelepsitie .

Fin de l' acte avec la chaise pliée .

rocla a dit…

Demain l' épisode du second degré de l' échelle , par Maître Collé du premier barreau.

rocla a dit…

à la fine attention de Ardèche , je crois savoir que dans le langage courant dans le cas où l' on parle de son pied l' usage voudrait que l' on parlalasse ainsi , ex :

mon pied est à l' extrémité de mon corps , et non mon corps se termine par le Piémont .

Anonyme a dit…

Mais non, mon pied est au bout de ma main ce pourquoi j'écris de traviolle.

Ardèche

rocla a dit…

et vous dites ça sans jambage ? :-))

emile red a dit…

Premier barreau de la chaise pliée ? Ou de Fidel Castratophique de l'anus au ras du sol ?

C'est pire que la langouste de Cuba et le rapide Vintimille-Rome surtout que depuis que Capri c'est fini, ils ont enlevé l'échelle et supprimé le pinceau.

- accroche toi au cœur, dit-il au mur, mâchouillant sa tignasse rousse (les tignasses sont toujours rousses) et la cuisse de poulet qu'il avait subrepticement dérobé en découpant les pointillés du planton du commissariat du coin gauche de la rue en angle droit.

- tu grignotes trop, assure l'agent d'assurance assurant ses arrières et rassuré par la tête de veau dans l'assiette maculée (les assiettes sont toujours maculées).

- je combats demain, il me faut me ravigoter et me revigorer, répond-il, fixant un rat ravi de ravir la vie d'un escargot géant.

- tu n'y penses pas, réagit l'agent, il y a scrutin demain et tu dois scruter le bon déroulement des roulements de rouliers qui roulottent les rouleaux de buletins.

- je combats le soir, reprend-il, du soir au matin tel un mâtin au mât teint à la vergue déployée dans le roulis des rouleaux parfumés.

- quel poète tu fais, soupire l'agent, tu as loupé ta vocation et le bus pour rentrer chez toi, il se fait tard, assure-t-il, il ferait tôt que nous loupions le suivant.

- tu as raison, lança-t-il goguenard, enfin la raison après la ration de pif et paf dans les dents, un point à zéro pour le parcmètre, c'est le planton unijambiste qui va encore devoir nettoyer.

rocla a dit…

Arbitre Sérenissime Altessattoire

" Dinalhuile "

Red sur l' échelle de 1 à Emile . 1 .

Escabeau maboulimique 0 .

emile red a dit…

" Dinalhuile " ?

C'est une Panhard qui a des soucis mécaniques ?

Ce matin, chemin faisant, j'ai vu deux renards écrasés, à quelques centaines de mètres l'un de l'autre, je n'en avais jamais vu autant, en liberté dans un espace si limité.

Ce que c'est que la liberté quand on en meurt...

c'était la pensée du matin chagrin.

rocla a dit…

Oui c' est une Panhard dont on a enlevé les vassors .

Curieux deux renards d' un coup ...peut-être pour protéger un troisième ...

rocla a dit…

Il me passe par le cervelet droit comme une image de Prédicule Sérieuse parlant encore et toujours de naine bleuïté 700 couchers de lune plus loin .

J' ai demandé à mon prédiculologue si c' était rédhibitoire dans le sens du raidissement , ou juste une mauvaise digestion intestinale avec ses dures luttes .

L' inventeur du monde nouveau ferait bien d' inventer .

Pour le moment il déglutit .

rocla a dit…

v'là quissent lancent dans l' Gary Couping .... .. John Ouaine est vert de rage :-))

emile red a dit…

Vert de rage et ver de gris, c'est l'excès de verres mi-fugue mi-raison.

Aqua bon, qu'ils disaient les nouveaux anciens, qui sème l'Évian récolte la trempette.

Et ton pédiculodecologne qu'en a-t-il déduit de la suie et de la cendre de Cassandre ? On sait parfaitement et pourtant que John Ouaine et Gary Coupeur roulaient dans les mêmes John Ford sur le chemin de la mère Déni.

Bon je vais allé me plonger dans les études statistiques statiques sur les risques de rencontre entre les renards et les pare-chocs, on doit bien pouvoir en tirer une grasse synthèse concernant la mortalité des canards de mauvaise foi par excès de mauvais foie en Périgord noir et Poitou vert.

emile red a dit…

Le mot du jour :

"Une nuit d'hotel en Suède est une demie annuité."
.

emile red a dit…

Et pour Philippe en guise de souvenir vacancier :

"Il faut toute l'Italie pour une botte quand il ne faut qu'un département pour une charentaise."

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

Eh bien ça fuse, messeigneurs ! Quels joueurs de mots vous faites...

Emile, ne relève donc plus les obsessions paranomaladives des voisins, tu vas t'épuiser à ce travail sisyphesque. Ce qui est drôle est que ces gens-là tapent à claviers raccourcis sur tous ceux qui osent ne pas être de leur transcendant avis.
Je me marre.

emile red a dit…

Bah !!!

Plus la peine, Philippe, comme l'a relevé Cap, notre histrion éberlué d'historien a trouvé le chemin de l'illumination en la personne de Gary Coupeur et de ses ciseaux, trop de vérités difficiles à laisser aux vues du poulailler des poules qui cocottent et des coqs qui poupoulent.

Il y a une chose qui tout de même m'inquiète, quand je vois ce que deviennent ces vrais ou révélés historiens tels notre éberlué du Poitou et son ami Momo du Tour de France en coing :

Y aurait-il maladie professionnelle ?

Non parce que j'ai toute chance d'en subir les afros scies, dois-je consulté, Docteur ?

Et dire qu'il y en a encore pour défendre le corporatisme...

Allez un petite dernièr :

L'alphabet, la bouche aussi.
.

Philippe Renève a dit…

Oui, mais le bêta encore plus !

emile red a dit…

Le bêta bée ????

Je savais fière la lettre bêta, car hautaine... pfff !

Oupsss !!!

Je viens d'en retrouver un doublement (et même triplement) de circonstance :

Se mettre martel en tête n'enjoint pas d'imiter le maire de Poitiers.
.

Philippe Renève a dit…

Pas laid...
Ce n'est pas la lettre qui bée, mais le gros bêta comme nous en connaissons...

emile red a dit…

"Le curé d'Arzillac était si courroucé qu'il lança tout azimut.
Zimut se baissant, c'est la mère Michel qui en perdit son chat."


Mémoires d'un Portail. P12. Ed Lapipenbois
Sigismond Ducloître de la Baisenville

rocla a dit…

....s' il avait le courroux c' est qu' il savait l' ire , et l' ire amène le respect , la colère est donc un sentiment que l' on doit tenir à l' oeil un peu comme le collyre qui lui traite les conjonctivites de coordination elles-mêmes à l' origine de troubles de la vue .

C' est clair ?

Philippe Renève a dit…

Bonjour Rocla

La p... ire respectueuse ?

emile red a dit…

En Norvège ce matin, je ne sais si l'ire est miscible.

En tout cas, on constate que ceux qui ont plongé tête baissée dans les amalgames, les certitudes et les dénonciations univoques, qui ont confondu les deux bouts de la lorgnette, qui ont volontairement négligé la bête à leur fin dogmatique, s'ils ont encore une parcelle de dignité, doivent se réveiller avec une gueule de bois innommable tant leur légèreté et leur stupidité sont impardonnables.

L'envahisseur n'a pas supplanté le cancer, il fallait être aveugle et criminel pour dédaigner les métastases qui rongent depuis toujours, elles se sont rappelées à leurs mémoires mortellement défaillantes.

Vont-ils encore, dans leur coupable outrecuidance, nier les incessantes alarmes, vont-ils, avec leur impudence indécente, accuser l'essence du relativisme qu'est le discernement ?

Sombre colère...
.

rocla a dit…

bonjour tous ,

Une pensée pour les victimes de la folie humaine .

Anonyme a dit…

Bonjour,

Il est tellement facile de mettre sur le dos d'une mouvance, non exempte, toutes les horreurs de notre société. Les massacres dans les campus, les grands magasins, quelque soit le pays, seraient dûs aux mêmes...Reconnaître que l'on abrite des extrêmistes bon teint, quelle honte. Je ne dirai pas quelle douleur, je la laisse pour les familles.Quelle honte, pour tous ces dirigeants.

Ardèche

rocla a dit…

http://youtu.be/EJWTqdsx8-8


On voyait les chevaux d'la mer
Qui fonçaient la têt' la première
Et qui fracassaient leur crinière
Devant le casino désert
La barmaid avait dix-huit ans
Et moi qui suis vieux comm' l'hiver
Au lieu d'me noyer dans un verr'
Je m'suis baladé dans l'printemps
De ses yeux taillés en amande

Ni gris ni verts, ni gris ni verts
Comme à Ostende et comm' partout
Quand sur la ville tombe la pluie
Et qu'on s'demande si c'est utile
Et puis surtout si ça vaut l'coup
Si ça vaut l'coup d'vivre sa vie

J'suis parti vers ma destinée
Mais voilà qu'une odeur de bière
De frites et de moul's marinières
M'attir' dans un estaminet
Là y avait des typ's qui buvaient
Des rigolos des tout rougeauds
Qui s'esclaffaient qui parlaient haut
Et la bière on vous la servait
Bien avant qu'on en redemande

Oui ça pleuvait, oui ça pleuvait
Comme à Ostende et comm' partout
Quand sur la ville tombe la pluie
Et qu'on s'demande si c'est utile
Et puis surtout si ça vaut l'coup
Si ça vaut l'coup d'vivre sa vie

On est allé, bras d'ssus, bras d'ssous
Dans l'quartier où y a des vitrines
Remplies de présenc's féminines
Qu'on veut s'payer quand on est sôul
Mais voilà que tout au bout d'la rue
Est arrivé un limonair'
Avec un vieil air du tonnerr'
A vous fair' chialer tant et plus
Si bien que tous les gars d'la bande

Se sont perdus, se sont perdus
Comme à Ostende et comm' partout
Quand sur la ville tombe la pluie
Et qu'on s'demande si c'est utile
Et puis surtout si ça vaut l'coup
Si ça vaut l'coup d'vivre sa vie.

Philippe Renève a dit…

Et aussi.

rocla a dit…

Oui un grand artiste ce Jean-Roger .

Anonyme a dit…

http://www.wat.tv/video/bob-dylan-blowin-in-the-wind-185zm_2gh7d_.html

Peux pas faire mieux

Ardèche

Anonyme a dit…

http://www.wat.tv/video/bob-dylan-blowing-in-the-wind-2mjgl_2mjjp_.html

Autre lieu, autre son

Ardèche

emile red a dit…

Peu de choses à dire tant la haine est violente contre ces criminels de la pensée rétrécie qui se gargarisaient encore il y a peu de leur arrogance sans bornes.

Ces dogmatiques de la haine, ces incendiaires assassins si confus à se demander ce qu'on peut leur reprocher.

J'ai la haine contre ces has-been qui, demain continueront à répandre leur venin devant l'avenir sabré de dizaines de gamins et le désespoir éternel de leurs parents.

emile red a dit…

Ah !

J'oubliais, l' assassin de Norvège aurait déclaré à la police être contre l'humanisme suicidaire, contre le multiculturalisme et anti-musulman...

Certains hâbleurs doivent se sentir si mal qu'ils n'osent en parler, le sujet Mimile est bien plus important pour eux qui devront se regarder dans une glace...

rocla a dit…

le vrai triste de ces événements horribles c 'est l' alchimique mixture tétale de ces malades impétrants , pensant résoudre un quelconque problème avec des solutions relevant de maladie mentale . Hitler et d' autres potes Pol ivres de pouvoir ont pensé apprendre à vivre à de millions de gens qu' ils ont tué .

C' est juste un petit con qui a mal compris les pourquoi du comment qui a ajouté 90 morts de plus à la longue liste des millions de morts pour la connerie humaine . .

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

Emile, fais attention: nous allons subir les foudres terrifiants des Dieux régnant sur l'univers, toi qui oses leur tenir tête et moi "le Renève" qui ai osé les envoyer déféquer, ce qui les a tant vexés qu'ils ne cessent plus de nous dispenser leurs attentions purgatives.

Je tremble.

Allons, tout ça est si futilement léger que la seule réponse possible est un grand éclat de rire – qu'ils ne comprendront pas, bien sûr, mais peu importe.

rocla a dit…

Acte 47863 scène 2 étagère à droite sous le garde-manger , avec la chaise pliante , Géronte O Clock et le plat écran .

Géronte O Clock :


ô rage ! ô désespoir ! ô vieillesse ennemie ! N'ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ?


Que vois-je dans cette lanterne magique aplatie ?

Cette Aladine machine livrée par les établissements Darty ?


Et ne suis-je blanchi dans les travaux guerriers Que pour voir en un jour flétrir tant de lauriers ?


Cette énième émission confirme mes suppositions

Je me suis trop gavé aux hallucinogènes expressions

Mon bras qu'avec respect tout l'Espagne admire, Mon bras, qui tant de fois a sauvé cet empire,

Tends toi vers le bouton et avec le bout de l' index appuie sur Off

Tant de fois affermi le trône de son roi, Trahit donc ma querelle, et ne fait rien pour moi ?

Mamie achète moi un poste à galène avec derrière un bout d' antenne

Arrêtons la visuelle gestuelle retournons à l' audio textuel .

Ô cruel souvenir de ma gloire passée ! Oeuvre de tant de jours en un jour effacée !

Il aura suffi d' un rien pour voir mon oeuvre ébranlée .

Me voici dans le tourment , de regarder mes chaussures me torture ,

Nouvelle dignité fatale à mon bonheur ! Précipice élevé d'où tombe mon honneur !

Un pas en avant et le monde est sauvé de mes supplices

Faut-il de votre éclat voir triompher Le Comte, Et mourir sans vengeance, ou vivre dans la honte

Alors ça non , jamais , plutôt déménager vers le sud où les hivers sont moins rudes .

? Comte, sois de mon prince à présent gouverneur ; Ce haut rang n'admet point un homme sans honneur ;

Je vais être magnanime envers toi , tu pourras aller habiter à Lille faire le rouget .

Et ton jaloux orgueil par cet affront insigne Malgré le choix du roi, m'en a su rendre indigne.

Mais point trop non plus ...

Et toi, de mes exploits glorieux instrument, Mais d'un corps tout de glace inutile ornement, Fer, jadis tant à craindre, et qui, dans cette offense, M'as servi de parade, et non pas de défense, Va, quitte désormais le derniers des humains, Passe, pour me venger, en de meilleurs mains .

On voit passer la chaise pliante ornée d' un ara aux plumes multicolores .

Acte 4864 , avec les mêmes et un fer à repasser 220 volts .

emile red a dit…

Juste avant de refermer la petite boîte à guano et de passer à autre chose de plus intéressant.

Je viens de lire les élucubrations bouseuses de l'éberlué historien qui ne doute jamais, mais gary coupe sans vergogne, qui n'aime pas l'insulte mais injurie le monde entier et l'univers s'il pouvait, qui hait le relativisme mais relativise tout ce qui le concerne, donc, ce nombril du monde vient dans sa confusion liquéfiée nous dire qu'il ne lui faut pas dire de dire ce qu'il doit dire ou faire mais nous intime presque de fréquenter qui il ne fréquente pas pour qu'il puisse nous dire qu'il ne faut pas fréquenter ceux qui, à ces yeux bigleux sont infréquentables, si vous arrivez à le (me ?) suivre...

Ensuite arrive la manipulation du comptable naccordeur de crincrin anti-multiculturaliste qui aime bien la France mais se "gagarine" de ses origines slavo-tsaristes, le genre ancien fumeur qui enverrai tout fumeur au goulag, et le goulag il connait comme nul autre le bourrin... enfin, oui, la manipulation : le taré scandinave d'en haut, cousin de nos deux éberlués d'ici bas, déglutit être "contre l'humanisme suicidaire, contre le multiculturalisme et anti-musulman" et notre moujik colonialiste qui ressort de sa soue médiévale : "le dingue d’extrême droite en Norvège se serait déclaré antihumaniste anti-société multiculturelle et anti- islamisme".

J'y vois quelques nuances dont le fondement est bien dans la continuité de la pensée à l'envers dont ces médusés badigeonnent la toile, purin pestilentiel compris. Et ça fait des grands slurps bien nazillards à coup de porcherie, de propagande sauce Nuremberg, ça promet, ça jure ça tempête... avec un peu moins de couardise, contre la culture, les deux pleutres sortiraient bientôt le Luger...

Désolé Philippe d'avoir encombré tes colonnes avec ces scories de l'humanité, mais quand la racaille hallucinée s'étale comme le vomi sur le carrelage, je ne supporte plus l'odeur de l'insanité et de la haine.

Voilà c'est dit, je n'y reviendrai plus, laissons la fiente là où elle est.

Philippe Renève a dit…

Rocla,

Magnifique ce Corneille audiovisuel...

Emile,

En effet, seule l'indifférence peut convenir: seul le vide répond au néant.

emile red a dit…

Allez, pour me faire pardonner :

"Ce n'est pas parce qu'on va en car à Vanes, que les chiens aboient."

"Clovis n'avait aucun respect pour Alzheimer."

"Il est inconcevable qu'un ivrogne titubant puisse aller droit dans le mur."

emile red a dit…

A propos de vide :

"L'inutilité a ceci de formidable qu'on s'en entoure à foison."

Anonyme a dit…

Bonjour,

J'ai perdu mon traducteur automatique, du coup je tourne les pages...

Le temps que je le retrouve, il fera peut-être beau sur la France.

Ardèche

emile red a dit…

Bonjour M.,

Ton traducteur aux Tomatiques ? Tu y étais en visite ?
Si tu y es allée en train va donc voir à la gare, ils ont toujours une salle des pas perdus ou bien une salle des objets trouvés, ce qui revient au même mais nécessite du personnel en double, façon de conjurer la crise de l'emploi des jumeaux au même poste dans le même lieu sans se marcher sur les pieds les uns sur les autres ou le contraire.

Quant au beau sur la France c'est une affaire de St Glinglin, de père Noël et d'El Niño ; Dieu, Jésus, Mahomet et Bouddha sont en vacances aux îles Sandwichs entre deux tranches de pins sylvestres et trois Moaïs de Pacques, là où tout sein ne saurait être vu aux jumelles puisqu'elles travaillent à la gare.

Anonyme a dit…

Tiens, je viens de le retrouver.... Merci Emile.
M.,

sisyphe a dit…

Bonjour à tous

Juste une petite intervention pour vous dire que, passant par votre site, je découvre un (?) post signé de mon pseudo, quand il n'est pas de moi !

Attention, donc, aux contrefaçons, et bonne continuation.

Sisyphe (the real)

Philippe Renève a dit…

On s'en doutait bien...

Philippe Renève a dit…

La suite est ici.