samedi 1 janvier 2011

Le salon du 18 mai 2011


Vous êtes ici au salon qui s'est tenu du 18 mai au 7 juin 2011.

Le salon suivant est ici.


Les précédents commentaires sont accessibles par ce lien

200 commentaires:

Philippe Renève a dit…

Rebonjour à tous

Blogger faisant des misères après 200 commentaires et le nombre de "pages" étant limité à dix, les salons prendront maintenant la forme de message comme celui-ci.
Merci de ne pas frapper trop fort sur le pianiste ouebmasteur, il fait ce qu'il peut et il peut peu.

emile red a dit…

Bon ça devient le souk, lol.

Comment vont-ils vendre toutes leurs innovations chez Gogolito s'ils ne sont même pas capables de proposer des blogs correctement équipés...

Ahhh ! Je vous jure, ce monde est en pleine déroute...

Philippe Renève a dit…

Que veux-tu, on doit être plus bavards que la moyenne, et Gogole doit considérer que blogger est fait pour les illettrés !

emile red a dit…

Avec un peu de temps, de la patience et quelques notions, il y a moyen de biaiser leur système en lui faisant croire qu'un nombre infini de pages n'en fait qu'une seule, dans la mesure où leurs pages semblent accepter le HTML, il suffirait d' insérer dans une page un petit blog ultra simplifié et suivant les sécurités en place, le système n'y verrait que du feu...

Mais bon, il faut du temps pour coder, installer, tester et passer les sécurités possibles... dommage...

Philippe Renève a dit…

Bof, on va rouler comme ça, ça ira.

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

Il y a en ce bas monde des exemples somptueux de la fable de la paille et de la poutre.

Parler de
" cet argument (qui) consiste à critiquer un texte ou des propos non pour ce qu’ils sont mais en raison de leur source, qui les disqualifierait par principe"
pour ensuite écrire
"Nous en avons même un spécialiste sur Agoravox en la personne de Morice. (...) Comme on appréciera les commentaires d’un cycliste philosophe qui (...)"
est vraiment le comble (aménageable) de la charpenterie inconsciente.
.

emile red a dit…

Ben mon gars, le Directeur du Certifié Conforme découvre l'argument honni dénommé "ad hominem" et s'en émeut vertement.
Crise d'appendicite ou éruption cutanée, nous ne saurons, mais soyons heureux que l'ampoulé fasse un pas vers la conscience à défaut d'intelligence argumentaire.

Un grand pas pour l'humanité un grand pas vers le relativisme... Pouffons mes frères...

Cependant, de nombreux efforts restent à fournir au moins dans la dialectique employée qui décrédibilise la démonstration du sieur à nous faire croire qu'il aurait entériné l'attaque "ad hominem" comme stupide et malfaisante.

Nous ne pouvons que lui conseiller d'analyser les dissonances entre l'argumentation qu'il prétend défendre et la phraséologie qui sent bon la crucifixion, il est salutaire de lui présenter les mots "communiste", "assez", "stalinien", "engagement politique" comme une terminologie qui ne peut s'appliquer à un propos impartial traitant d'une historienne pour qui crédibilité et objectivité sont fondamentales.

Tant il y aurait à dire sur la puérilité de ces lignes, nous stopperons là l’exégèse de cet articulet ridicule qui prétend dénoncer une rhétorique quand cette méthode est une pratique coutumière de notre scribouillard, celui là même qui tance l'attaque ad hominem mais ne craint jamais de taxer un Juif de porc ou quiconque d'autres de sobriquets imprégnés de déférence laudative...

Philippe Renève a dit…

De déférence laudative – Ah! Qu'en termes galants... – et de révérence respectueuse, bien entendu.

Tout cela est bien de l'école Gogovox, dont ces malheureux visiblement ne peuvent se passer.

emile red a dit…

Je viens de découvrir une perle qui nous avait échappé.

Combien paries-tu qu'au cœur des prochains cataclysmes, élections, accidents, etc... il y a quelques chances d'y trouver des hommes, des femmes, des enfants... raies la mention inutile selon ta convenance et le besoin d'alimenter au choix, un dialogue, un discours, un forum, un écrit etc...

Il faut dire que par les temps qui courent on voit des féministes en appeler aux fascistes pour servir leur cause islamophobe.

"Mais, comme toujours, les féministes [...] savent percevoir [...] car elles, plus que n’importe qui d’autre, sont confrontées de facto aux problématiques de l’inégalité, de l’injustice, de la domination, de l’arrogance, de la pauvreté, de la violence… "

Comme quoi certaines féministes ne défendent pas l'intérêt des femmes mais bien celui de certaines féministes, ce qui explique clairement les compromissions...
En plus d'avoir le troisième œil et le sixième sens que, dans sa bienveillance, la nature, louée soit-elle, a su les doter...

Pouffons encore mes frères...

emile red a dit…

Et, en suivant, quand le poêle se fout du poil long comme la muraille de Chine.

Quel florilège !

Miroitier est un métier d'avenir...

Philippe Renève a dit…

Ouaf !

emile red a dit…

La pataugeoire est ouverte...

Soyons magnanimes, ne nous moquons pas, la chaleur a des effets insoupçonnables sur l'agencement des neurones, sur la rectitude de la pensée et sur l'utilisation d'un langage compréhensible.

Syntaxe et grammaire n'étant, en aucune façon, garanties, vous êtes priés de vous adressez à votre service après vente dans le cas de lacunes manifestes.

Anonyme a dit…

bonjour et bon dimanche.
Bonne fête Emile
Rocla.

Philippe Renève a dit…

Salut captain.
Mais oui, sapristi, bonne fête Emile !

Philippe Renève a dit…

Encore une couche d'ordure xénophobe, démagogique et électoraliste soigneusement étalée par le barbouilleur en chef Guéant:
"«La France n'a pas besoin de maçons, de serveurs de restaurants» issus de l'immigration, pour Guéant
Il pourra bientôt se recycler chez la Marine.

emile red a dit…

Merci pour les bonnes fêtes mais vous savez que la seule fête que je fête n'est pas de mon fait...

C'est celle de mon copain Salakis.

------------
Concernant les conneries populistes de cet ignoble type qu'est Guéant, il y a tant à dire que je vais résumer en quelques lignes ce que j'en pense pragmatiquement et au delà de toute contingence humaniste.

- A-t-il seulement la notion de ce qu'est un maçon au XXI ème siècle, a-t-il seulement charrier une seule fois dans sa vie un sac de ciment ?
- Qu'en pensent tous les fils de Portugais, Italiens, Espagnols et Polonais qui depuis plus d'un siècle sont venus combler la pénurie de travailleurs du bâtiment ?
- A-t-il une seule idée de ce que sont les flux migratoires et pour qui sont-ils économiquement bénéficiaires ?

A force de tirer sur cette corde gluante de fiel, nous allons voir de plus en plus de pays du sud refouler les migrants français avec des conséquences économiques incalculables.

Que dira-t-il quand il faudra rémunérer le chômage à des centaines de milliers de cadres supérieurs dont les salaires actuels sont bien supérieurs aux équivalents en métropole, les caisses chômages n'ont aucune capacité à résorber cet afflux.

De plus, les nouveaux arrivants demanderont des conditions sociales et éducatives équivalentes à celles fournies durant leur expatriation, ce qui signifie des frais pour les organismes sociaux et pour l'éducation nationales sans commune mesure avec les économies délirantes faites par la Sarkozie depuis 4 ans.

Il faut dire à ce crétin que si nous avons aux alentours de 3 à 4 millions d'immigrés en France venus des 4 coins du monde et pas seulement du Maghreb ou d'Afrique subsaharienne comme on veut nous le faire croire, ce sont officiellement 1,5 millions de Français déclarés qui travaillent à l'étranger, et certainement autant de non déclarés.

En 2006/2007, les trois critères sociaux économiques constatés :
- Une féminisation et un rajeunissement de la population.
- Une très forte prépondérance du secteur tertiaire (87%).
- Une forte proportion de cadres supérieurs chez les actifs (un tiers contre 13% en France).

Avec une si forte proportion de salaires supérieurs et sup-supérieurs, les caisses n'y résisteraient pas.
On considère les salaires des Français à l'étranger 3 à 5 fois supérieurs à leurs équivalents métropolitains.

Et il vient pleurer pour quelques centaines de RSA... Il faut vraiment qu'il arrête la snifette, Canes c'est fini et le cinéma n'a que trop duré...

emile red a dit…

Des chiffres plus récents qui permettent de constater que la progression est très importante.
De 1 469 629 au 31/12/2009 à 1 504 001 au 31/12/2010 soit une progression de 35 000 émigrants officiels déclarés en plus en un an, et surement la même proportion non déclarée.

Mis en perspectives avec les revenus des 240 000 immigrants légaux tolérés ces dernières années , nous avons pour 1 migrant au revenu le plus bas de 4 à 5 SMIC pour un peu plus de 3 immigrés dont une grande majorité touchent le SMIC ou moins.
Le solde émigration/immigration, malgré les éructations de la droite populiste et xénophobe, est largement positif pour notre pays.
.

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous, salut Emile
Salakis ?? Euh ?
Guéant, qui a le physique enjoué et dynamique d'un chef comptable préretraité sortant de la messe, ne pense pas.
Il obéit à la stratégie de com' de son suzerain bien-aimé, qui ne peut plus compter pour 2012 que sur les voix de la droite dure et de l'extrême-droite.
Il semble réfléchir à ce qu'il dit, mais ce n'est que du travail d'acteur – assez bon, il faut le reconnaître.

emile red a dit…

Tu ne connais pas la fête à Salakis ?

C't'un peu chez les Hélènes, comme de la Faisselle carrée de Lardu fabriquée en Roumanie.
.........

Je ne suis pas si sûr que le Guéant ne pense pas, je me demande même si ce n'est pas lui et son copain gredin Buisson qui pensent à la place du nabot, la pensée Minute en quelque sorte

Philippe Renève a dit…

La fête à Salakis.
C'était bien ce que je craignais. Arrgghhh.

emile red a dit…

Quelque chose m'assaille depuis une dizaine de jours et dont je voulais vous faire part.

Vous savez comment la pub veut s'insinuer dans nos vies jusqu'à plus soif. D'autre part, j'ai ces jours-ci comme un goût amer après certaines prises de position de quelques féministes qui servent des intérêts politiques peu recommandables en décrédibilisant à contrecoup les attentes légitimes des femmes.

Suivant une crise anti-pub générée par l'invasion de la langue anglaise dans les spots qui me gonfle au plus haut point, moi qui survole d'un œil uniquement esthétique ces micro films, je me suis rendu compte d'une nouveauté (volontaire ?) qui m'interroge et qui devrait interroger les tatillonnes de la lutte des femmes qui n'en sont pas moins des femmes qui certainement s'entretiennent et se fardent.

Nonobstant la médiatisation récente de la maison L'Oréal, j'ai toujours pensé que ce fleuron de l'industrie française avait une éthique commerciale qui la poussait à faire preuve de mesure et à contrôler en profondeur la présentation de ses produits. Mais ce constat a fortement été remis en question lorsque est apparu la dernière campagne pour du Mascara.

La question que je pose :

Est-ce que, pour L'Oréal, les femmes seraient des incultes, des béotiennes pour que cette société ne juge pas utile de relire ses slogans ?
En tout cas, je trouve proprement insultant, pour les femmes, pour la langue et pour le prestige de notre culture cette faute grammaticale constatée à la 21 ème seconde de ce spot.
Alors que je vais surement devoir encaisser de nouveau les foudres d'une certaine doxa, je m'indigne une fois de plus.

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous, salut Emile.
L'Oréal (ou sa pub) considère les femmes (et les hommes à l'occasion) comme du bétail qui broute ses produits et qu'il faut amener à brouter davantage.
Il lui faut donc faire simple, simplissime, limite débile, dans ses pubs, qui parlent non à l'être humain mais à l'animal.
Zéro paquets, avec un "s" pour mieux en souligner l'absence par opposition à la fâcheuse présence.
A ce niveau de com', Zéro paquet serait moins efficace. La pub maquille donc le français comme les femmes.

Philippe Renève a dit…

Ce qui est amusant, c'est que ces spots qui semblent très sophistiqués, classe, d'une folle élégance, ne sont basiquement pas plus raffinés que ceux qui parlent de lessives. Seul le décor change.

emile red a dit…

Je ne voulais pas faire trop ironique et je suis tombé à l'envers.

Je suis totalement persuadé de ce que tu dis, mais je les croyais un poil plus fin dans la tromperie cible.

Quant à comparer les pubs de luxe et les pubs de lessive, ce sont les valeurs visuelles employées qui sont souvent différentes mais effectivement en qualités esthétiques et même parfois artistiques, les lessives n'ont aucune leçon à recevoir.

D'ailleurs je suis assez surpris par ces dernières qui entérinent rapidement et avec grande facilité les concepts d'égalité et de parité, ce qui semble irréalisable dans le monde figé du luxe conservateur.

Mais c'est vrai qu'il ne faut pas se leurrer, tous les changements sociologiques et les modernités sont commercialement bons à surfer.

Philippe Renève a dit…

Mes enfants, on vit une époque formidable.

Pour certaines femmes (?), semble-t-il, "ce que les hommes (...) dans leur écrasante majorité, appellent « drague »ou « séduction » (est ce que) les femmes appellent « harcèlement », « risque », « danger », « menace » ou « viol »".

Honte à Ronsard, Baudelaire, Valéry et autres saligauds décrivant poétiquement les agressions de ces mâles obsédés. Tous des porcs lubriques.

emile red a dit…

L'homme est un porc...

Ça gène un peu, parce que cette affirmation a des implications tout autant licencieuses pour la femme qui, par là même, récupèrerai le statut de truie...

Comme quoi il faut tourner sa langue dans la bouche de sa voisine plutôt que de ruminer son frein et de se casser la figure au premier carrefour.

C'est comme ce verbe "draguer", on lui donne un sens de superficialité, de légèreté virtuelle alors qu'il représente tout au contraire un désir d'aller chercher le fond des choses, ne drague-t-on point les rivières et leur lit ?

En fin, le plus grand des dangers serait de construire une barrière, une palissade un mur, une citadelle autour de chacun des deux sexes, non seulement la vie deviendrait mortelle, ce qu'elle est déjà en soi, mais en plus elle deviendrait doublement mortelle à mourir de vivre et à mourir de mort, sans compter que l'humanité y creuserait sa tombe.

La nature humaine a parfois des étrangetés qui ferait d'une vierge une sainte et d'un puceau un pourceau, y a-t-il tant de blancheur chez la femme et tant de noirceur chez l'homme, pourtant on nous a longtemps instruit d'un parfait partage entre les humains, les races et les sexes de la bêtise et de la cruauté.

Allons savoir....

Anonyme a dit…

comme quoi c 'est difficile d' amener autrui à bon port ...:-))

La vie est très compliquée .

Bonjour à tous .

Rocla

Philippe Renève a dit…

On ne se lasse pas de ces nuances subtiles.

"Non seulement l’affaire DSK rappelle qu’un cochon somnole en tout homme mais que ce cochon est un prédateur qui exploite et se nourrit des femmes pour servir un besoin de domination et de contrôle qui est partagé par tous les milieux, toutes les idéologies, toutes les sociétés et toutes les philosophies sans exception."

On se demande par quelle aberration logique la femme, être parfait et sans tache, peut encore accepter de se reproduire avec un homme. Et parfois même pour faire des garçons, quelle horreur. Vivent la parthénogénèse, l'autofécondation et la reproduction végétative et mort aux hommes.

L'homme est un loup pour l'homme et un porc pour la femme.

Philippe Renève a dit…

Bonjour captain

Avez-vous déjà violé une femme ?
Moi pas. Je dois être anormal.

emile red a dit…

Je me disais la même chose ce matin, en plus de quoi je fais la majeur partie du ménage, la cuisine et ne rechigne ni sur la lessive ni sur le jardin, ni à réparer ce qui ne fonctionne plus ou mal.

Je dois être un porc épique...

Le sens de l'humanité qu'ont certaines femmes me fait penser plus à une image mythologique du pays des amazones qu'à un monde de paix, d'amour et de liberté.
Heureusement qu'une majorité d'entre elles, féministes par ailleurs, ont le sens des réalités et de la mesure.

Et dire que pendant des millénaires ce sont les femmes qui ont éduqué les enfants, à croire que...

Philippe Renève a dit…

Ah oui, le pays des Amazones.
Voilà.

Anonyme a dit…

Bonjour Philippe ,

Non , j' ai juste emmené des femmes sur mon voilier qui lui est violet , je leur demande d' une douce voix si elles veulent jouer du violon de gambettes .

Plus sérieusement , le fond de ma pensée est que la proportion des cons est universellement partagée dans toutes les sortes de sexes . Ensuite je déclare qu' utiliser la force ( dans un sens comme dans l' autre ) que ce soit pour le sesque l' argent ou le pouvoir est inique . Les manipulations mentales pour parvenir à ses fins sont également dégueulasses . Enfin je crois qu' il est très difficile d'être parfait en toute occasion . Il n' y a que les personnes épanouites (si sic) pour donner du vrai bonheur . Il y a des femmes très comi faut et des hommes aussi ,ainsi que Félicie aussi .
La Colre est mauvaise conseillère .

Oups , là j' ai été sérieux pour douze mois ...:-))

Rocla

emile red a dit…

Elle doit être nantie mais maladive, une conseillère munie si pâle ou Suisse, donc conseillère des ducs à Sion...

Autant j'approuve les femmes qui se battent pour une totale égalité de traitements salarial, social ou judiciaire, autant l'exagération, la manipulation et la victimisation me gavent.

Un exemple qui me choque particulièrement sur Vie de Meuf :

Dans ma famille, on compte un couple où la femme travaille (très bien et très souvent), et où son mari reste à la maison pour s'occuper des enfants, faire le ménage, etc (très bien et très souvent itou).
Invariablement :
- mais il cherche un emploi ou il va rester comme ça ?
- et ca va bien dans leur couple ?
- mais elle gagne assez ?

Homme au foyer, c'est transitoire, on dirait...ca ne peut pas fonctionner comme modèle. Oh que non.


Pas que je suis contre l'homme au foyer, bien au contraire, ayant beaucoup de temps libre j'assume la plupart des travaux domestiques, pas que je ne suis pas ouvert à toute pratique qui rompt les usages abusifs, mais sincèrement, si un type se permettait un tel propos, il en prendrait plus que plein les dents que même le meilleur orthodontiste ne ferait qu'un passage touristique du côté incisif canin sur les molaires. Dans notre époque troublée économiquement, j'ai souvent entendu la même inquiétude quant aux revenus d'un couple où inversement la femme reste au foyer, et la même question de savoir si elle cherche un job.

Ou celle-là qui n'est qu'une forme de spéculation sans aucune motivation :

La semaine dernière, je sors de la station de train à Montparnasse (pour ceux qui connaissent...).
Ayant passé le tourniquet, le type devant moi lâche la porte, se retourne, me jette un gracieux 'oh excusez-moi mademoiselle', rouvre la porte et la tient le temps que je passe... j'aurais été un mec, je me la prenais en pleine face, et bizarrement, j'aurais préféré!
La galanterie n'est-elle pas une forme déguisée de mépris ?


Je répondrai à cette dame que lorsque je tiens une porte ouverte je ne regarde pas la braguette pour savoir si je la balance dans la tronche du suivant, et que ça n'a rien à voir avec de la galanterie (dont beaucoup de femmes profitent bien d'ailleurs et savent faire remarquer l'absence) mais avec de l'éducation et de la politesse, comme dire "Bonjour" ou "Merci".

Ce qui m'emmerde avec ce genre d'empilements d'expériences, c'est que souvent elles sont purement à charge sans aucune analyse de fond, qu'il y a au sein de nombreuses justes causes scandaleusement réelles beaucoup de supputations fortement partiales et parfaitement réversibles.
Pourtant extrêmement rares sont les militantes qui dénoncent d'abord les quelques injustices faites aux hommes (après tout !) mais encore les procès d'intention fallacieux que beaucoup utilisent.

On va me retourner, bien sûr, que je ne suis pas objectif et que ma part de mâle est aveugle... que je suis un sale macho.
Quoi répondre ? Je hais le machisme, je hais tout autant le talibanisme vaginocrate et j'aime par dessus tout l'égalité, la liberté, la fraternité, la sororité, la parentalité, la solidarité et plus encore la bonne santé.

A la votre...

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

Bien d'accord avec toi, Emile.
Les femmes qui se plaignent de la galanterie en l'assimilant à du mépris, c'est vraiment la meilleure. Il faudrait donc traiter les femmes comme les hommes ? Chiche...

Ces furies ultraféministes devraient quand même comprendre un peu que dans les sociétés animales avancées, les individus des deux sexes ne se comportent pas de la même manière. Ça s'appelle tout simplement la reproduction sexuée. Mais je crains qu'elles ne la supportent pas, c'est bien le problème.

emile red a dit…

Oui c'est comme ces sempiternelles histoires de repassage.

Je n'aime pas repasser, mon épouse n'aime pas repasser, nous ne repassons pas, point barre, qui a dit qu'il fallait repasser sinon des femmes qui se le sont incrusté dans la tête en l'imposant à leurs maris.

Si vraiment nécessaire, il existe des professionnels qui font ça très bien et ça fait marcher le petit commerce, m***, pourquoi reprocher aux hommes leur refus du repassage en concluant qu'il demeure une tâche incontournable de la femme, c'est un peu facile, la contrainte est souvent une auto-persuasion.

J'ai lu il y a quelques temps le post d'une femme qui était scandalisée parce que son employeur voulait l'obliger à prendre la totalité de ses congés maternité alors qu'elle voulait reprendre le travail peu après son accouchement, franchement en arriver là, hormis l'exemple désastreux pour d'autres femmes qui se battent pour la sauvegarde de ce repos, n'est-ce pas le paroxysme de la bêtise et bien crois moi si tu veux, il s'est trouvé deux femmes pour la défendre au nom de l'égalité...

Moi après les accouchements de mon épouse, je me serai bien aussi battu pour l'égalité, celle d'avoir droit aux mêmes congés.

A résumé, il serait égalitaire d'inverser les valeurs pour le cas où cela satisferait ces quelques extrémistes, quitte à démanteler des avancées qui, soi-disant, diminueraient le rôle actif social des femmes. On marche sur la tête.

Idem, entendu de nombreuses fois lorsque j'étais plus jeune alors que le préservatif était considéré encore comme un gadget à risque, le commun "c'est pas vous qui devez prendre la pilule", désolé, mais on ne me l'a jamais proposée sinon ç'aurait été avec joie, qui plus est, j'aurai été sûr des conséquences de mes actes... mais comment faire entendre ça ?
Bon c'est vrai que ces salauds de chercheurs machistes n'ont pas fait leur job en n'inventant pas une pilule mixte, et puis, circonstances aggravantes, il n'y a pas de femmes dans les labos...

Des exemples comme ça, il y en a des dizaines où l'homme n'est pas plus responsable et n'a pas la moindre capacité d'action que les femmes, mais bien entendu, nous y trouvons sans doute notre compte ou peut-être qu'a contrario...

Philippe Renève a dit…

En fait, certaines femmes – bien peu, fort heureusement – voudraient à la fois profiter de ce que la société accorde spécifiquement aux femmes (galanterie, congés etc.) et d'une stricte égalité avec les hommes.
Elles ne voient pas que si les hommes les traitaient exactement comme des hommes, elles perdraient beaucoup.
Mais ces propos sont sans aucun doute machistes (male chauvinist pig)!

Philippe Renève a dit…

Et pour le repassage, Emile... tu repasseras !

emile red a dit…

Hors de question.... J'ai jeté le fer à la poubelle...

Un nouvel exemple, hier soir, ma sœur qui décharge un pack d'eau de sa voiture, mon fils qui la regarde se prend un doux et gentil "mufle" entre les oreilles...
Mufle ou macho, on nous somme de choisir....

----
Autre sujet,

Un ami m'a transmis ce petit message qui était passé inaperçu.

Et toujours aucune réaction du politburo, il y a des lieux comme ça où on peut dire les pires inepties tant que les formes sont respectées, le message devient respectable...

Elle est pas belle la vie ?

emile red a dit…

Même Wald s'y met...

Anonyme a dit…

Disons .... ça parle .... ça ergote , pointille , rectifie une courbe d' une voyelle , sanctifie son image de jambon et de gens bien , change l' extérieur du monde dans son virtuel fantasme , prend des clichés zen ...et avec ce bagage en forme Vuitton voudrait donner le la de ce qu' il faudrait penser .
Peut-être en intitulant le truc " Reufleuchissons " Furtif et Léon , avant de vouloir croire capacité à donner des leçons seraient inspirés d' apprendre les manières courtoises régissant le code du savoir-vivre . Comment peut-on se séparer brutalement d' un partenaire et ne donner aucune explication . Il est vrai que c' est plus simple de frimer son foie gras sur une aire d' autoroute ....la connerie dans sa déchéance totale . Beuhh même pas rigolo .

Allez bonne journée quand-même à tous .

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

La courtoisie, le savoir-vivre, la politesse, la reconnaissance sont en effet des choses que certains ne conçoivent que dans un sens: celui où les autres leur servent tout cela sans qu'ils en rendent une miette.

Bonne journée.

emile red a dit…

Cap, c'est la nouvelle droite.

Quand il n'y a rien à proposer, rien à discuter, rien à offrir, on décrie, on vilipende, on assaille, on crucifie, on mensouille, on brouzouille, on traficotouille... bref on se démerde pour que tout paraisse beau, propre, sain sans aucune ombre, cette même ombre qu'on passe des semaines et des mois à ripoliner les adversaires, tant, qu'ils sont indigents et sots à souhait pour s'en dépêtrer.

Et tous en cœur, verre à la main ils chantent leur refrain :

"Au paradis de la fripouille
Nous vous tenons par les c***
Nous savons jeter l'embrouille
Et vous faire crevez de trouille

Carabistouille
C'est le temps d'la carambouille
Le bon moment d'faire dans la mouille
Pour vous vider enfin les fouilles"
...

Philippe Renève a dit…

Et beaucoup de prétendus gensdegôche ne sont plus choqués par les idées exposées par "Marine", comme ils disent sans antipathie.
La preuve: ils les accueillent sur leurs sites.

Anonyme a dit…

Pour dire vérité mon naturel m' emmène du côté droit . Ce que je ne peux concevoir serait que j' eusse raison . Les sites forums etc ne sont pour moi non un endroit d' affrontement mais un endroit d' apprentissage de connaissances d' idées et de concepts différents des mien . La priorité étant l' adoption d' une façon de parler courtoise engageant une conversation constructive . Léon et Furtif se comportent de la même façon que Morice , excluant d' autres concepts que les leurs . Le degré ground-zéro de la pire manifestation d' égos n' ayant trouvé sa place dans la cour de récré . J' avais écrit un article ou deux , disparus , éliminés . Se plaignent d' avoir été exclus , pas assez intelligents pour ne pas reproduire la même connerie . Des ânes stériles provoquant des ouragans dans les dés à découdre ....:-))

Rocla , imbécile heureux , sans haine sans colre ni violence ....:-))

emile red a dit…

Cap, on peut très bien avoir des penchants à droite et respecter les valeurs humaines de notre république, ce n'est pas incompatible.

Il y a ou il y a eu des gens de droite plus sociaux et moins sectaires que des gens de gauche.

Le problème n'est pas dans ces clivages mais dans les attaques acerbes et dans le rejet de quelconque catégorie de personnes dont certains sont coutumiers.

Je suis parfois plus respectueux de gens de droite qui ont une haute estime de la gente humaine qu'avec des soi-disant gens de gauche qui n'ont que le communautarisme ou le sectarisme dans la bouche quand ce n'est pas du racisme camouflé.

La seule chose dont je suis sûr est que je n'aime pas les petits fachos et il y en a dans toutes les chapelles, je ne pourrais donc pas dire que je ne suis pas violent, en tout cas je ne supporte ni la haine et ni les préjugés primaires.

J'aime le dialogue quand il se fait entre gens de bonne compagnie qui savent rester cools et reconnaître leurs lacunes ou leurs défauts comme j'essaie d'être et de le faire.

Pour cela tu me verras souvent critiquer les hommes politiques, plus certainement ceux du bord adverse, mais jamais encenser ceux de mon bord, parce que je considère qu'on ne leur doit rien et qu'ils nous doivent tout...
Et puis la politique est un vaste panier de crabes où personne ne trouve son compte, autant ou s'y impliquer ou garder ses distances.

emile red a dit…

Ce blog est louchedingue de la plume qui rigole en m'exigeant des mots pas trop catholiques de la cuisse de Jupiter.

Il vient de me dire écris CONARPS ... Grrrr... !!!

Philippe Renève a dit…

Tout a fait en phase avec Emile.
Rocla, je préfère une personne de droite qui respecte les autres et accepte le débat à des gens prétendus de gauche qui refusent la discussion en se comportant en intégristes intolérants et n'hésitent pas à sacrifier leurs amis à leurs ambitions.
C'est bien l'attitude vis-à-vis des autres qui fonde l'individu social et non des prétendues opinions qui sont parfois plus des postures bien pensantes que des idées sincères.
Pour être précis, pour moi personne ne peut être de gauche sans avoir une certaine générosité de cœur; mais certaines gens de droite la possèdent malgré leurs idées. D'où je conclus quant à moi qu'ils se fourvoient dans celles-ci, mais c'est une opinion personnelle!

Anonyme a dit…

Pour tout dire je ne suis pas adepte de grandes théories . Dans la vie réelle j' ai rencontré lors de mes pérégrinations toutes sortes de gens et dans la vraie vie on peut s' avancer avec toutes sortes de bagages , ce qui compte ( à mon avis ) c 'est les attitudes regards gentillesses bonne humeur politesse joie de vivre plutôt que de vouloir convaincre les autres à ses idées . Savoir vraiment écouter pour essayer de comprendre son interlocuteur , attendre la phrase suivante qui viendra nuancer la précédente . On peut être très généreux altruiste et humain un jour favorable et se conduire d' une autre façon le lendemain . Le pire du pire c 'est la pratique de l' exclusion qui fait penser qu' il u aurait deux sortes de monde alors que nous sommes tous dans la même galère . Il est agréable de pouvoir le dire ici , alors que des Brieli Furtif Morice et Cie portent des lunettes concaves regardant des horizons fermés par des barreaux idéologiques .

Ces quelques ridiculets représentent un nombre infinitésimal au regard de la population mondiale .

Et encore , j' ai vu des commentaires de Brieli , une fois à jeun , qui n' étaient pas dépourvus de sens .

Bien à vous Philippe Emile Ardèche et les autres .

Rocla

Philippe Renève a dit…

Vous parlez d'or cher captain farineux, et vous résumez très bien ce que nous sommes un grand nombre à penser.

Brieli à jeun ? Vous avez bien visé ! Heu

emile red a dit…

Philippe, voyons.... Rhoooo !!!

J'ai eu aussi parfois des échanges forts intéressants avec Brieli que je considère nullement comme un idiot utile mais comme un esprit libre (idem de boire ou pas...).

Cap, je suis certain qu'on ne peut changer les gens en cherchant à les convaincre, seuls les attitudes, les comportements ou l'empathie peuvent servir l'humanisme, encore faut-il que ces gens soient prêts ou aptes à ouverture.

Les théories resteront toujours des théories dans l'idéal, mais loin des réalités dans la vraie vie et je me méfie constamment des gens qui affirment avoir raison de but en blanc sous couvert d'idéologie, de religion ou de philosophie ; cependant, j'admets les écouter et défendre leur droit à les émettre tant qu'ils respectent les mêmes principes, c'est pourquoi je n'ai aucune indulgence pour les idées liberticides, ethnicistes ou totalitaires.

Quant à la versatilité des hommes je suis complètement d'accord avec toi, on ne peut pas se lever du pied droit dans le pot de chambre tous les matins et oublier de se laver la peau du pied gauche de la main droite sans frissonner du nez, des orteils arrières et de l’intestin en grève.

emile red a dit…

Justement quand la mauvaise foi l'emporte sur les faits qu'on omet pour appuyer ses affirmations.

Juste que si on prend un rapport sans le contre-balancer, qu'on lit des mots sans les comprendre ou en les interprétant, on en tire forcément des conclusions fallacieuses et évidemment dans le sens qu'on cherche à exprimer.

Je ne suis pas économiste mais je sais lire un peu, de plus je ne m'appuie jamais sur une seule thèse, or si les immigrés participent un peu moins en moyenne que les autochtones aux cotisations sociales, notre éléphant aux bielles de russe oublie sciemment de dire que les immigrés font beaucoup moins appel à la SS, ce qui alarme d'ailleurs les milieux médicaux, en plus de quoi les conditions de retraites sont généralement bien inférieures lorsque ces mêmes immigrés finissent leurs jours dans leur pays d'origine, ce qui semblerait être pour une petite majorité d'entre eux...

C'est exactement le même genre d'affirmation péremptoire du type qui dit "Peunault m'a vendu une voiture qui consomme 5 litres au cent mais ce sont des menteurs la mienne consomme 7 litres", omettant perfidement que sa seule consommation urbaine n'est pas la consommation telle que déclarée par le constructeur etc...

Et encore, notre pachyderme nous dit que "...leur apport [les immigrés] est bien moindre que celui des autochtones"... Sauf que si ce n'était pas des immigrés qui occupaient ces emplois ce seraient (peut-être) des autochtones qui ne cotiseraient pas plus et la démonstration tombe directement à l'eau en plus d'augmenter le rapport encore plus favorables aux immigrés à revenu supérieur.

Mais le mieux est la suite qui est le plaidoyer le plus éclatant pour une régularisation sans appel de tous les clandestins qui travaillent "Il va de soi [...]ou à l’habitat.".

Enfin le reste est d'un sophisme extraordinaire, avec l'habituel procès en "malhonnêteté intellectuelle" qui est pourtant le premier de ses propres travers... sans parler du coup de pied vachard contre l'extrême gauche responsable de tous les maux de la terre, de la lune et de l'univers entier, la dernière phrase m'a fait plié de rire ert de pitié, pour ne pas confirmer qu'il se trompe peut-être, il nous catapulte l'argument de la mort qui tue :

- Voilà-t-y pas qu'un immigré qui rapporte plus qu'il ne coûte serait comparable à un esclave, par conséquent, un autochtone qui rapporterait plus qu'il ne coûterait ne serait pas un esclave, ou le contraire, ou l'opposé, ou la même chose... pour le mammouth de la galaxie conformovox un ouvrier qui rapporte c'est mal, un ouvrier qui coûte c'est bien ... ou pas, on ne sait trop.
Question à l'immensité sublime de la pensée supérieure : Et une faillite c'est quoi ?

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

Emile, j'ai depuis longtemps renoncé à commenter les propos de ces gens qui prétendent avoir une formation économique et qui se plantent à la première question un peu technique.
Apporter la contradiction serait beaucoup trop long car tout est à reprendre; le mieux est donc de les traiter par l'indifférence.
S'il y avait des gens compétents en économie sur le site en question, ça se saurait et ça se verrait. Ce n'est pas en invoquant la thermodynamique, qui n'en peut mais, qu'on fait preuve de savoir ni d'intelligence dans ce domaine.

Anonyme a dit…

Re bonjour à tous ,

Tout juste , ces gens sont des imposteurs , je parle là de Léon du site " disons " .
Font des effets de langage , s' auto-émoustillent dans le but de se gratifier eux-mêmes . J' ai précis exemple concernant un article où Léon prétendait un savoir concernant accorder piano . Il se trouve que j' ai un frangin , prof de musique avec un parcours théorique et pratique ayant l' oreille absolue et moi-même suis très intéressé ce qui touche à cet art . A un certain moment du fil je lui ai parlé du " loup " dont chaque facteur est censé connaître la signification . Il m' a répondu ne pas connaitre ce terme . J' en ai conclu à l' époque que Léon était un drôle de paroissien . En fait quand on va au fond des choses on s' aperçoit que beaucoup de gens voudraient faire croire à des titres comme d' autres achêtent des grosses automobiles pour faire frimer ou et etc ..... se montre sous un éclairage ne sachant pas l' absence d' électricité permetttant à l' ampoulé de s' allumer .Je mets un paragraphe donnant une idée du loup dans un piano .

LE POURQUOI DES INTERVALLES JUSTES

La première idée des Anciens était d'obtenir des quintes justes (fondamentale de fréquence f, quinte juste de fréquence 1,5 x f). Mais si on parcourt le cycle des quintes (voir média-dico), on sait qu'au bout de 12 quintes on retrouve la fondamentale (à la 7e octave). En accordant ces 12 quintes justes, on va multiplier la fréquence f de la fondamentale 12 fois par le facteur 1,5 et la fréquence sera alors de 1,5¹² x f soit environ 129,75 x f. Puisqu'on est retombé sur la fondamentale, on pourrait aussi bien obtenir cette fréquence en multipliant la fréquence f de la fondamentale 7 fois par le facteur 2 (définition de l'octave), sa fréquence sera alors 27 x f soit 128 x f.

Nous avons donc deux notes portant le même nom que la fondamentale mais dont la fréquence diffère de 129,75 - 128 = 1,75 x f. Cet intervalle, ramené à l'octave - divisé par 27, s'appelle un comma (voir le média-dico). En toute rigueur il s'agit du comma pythagoricien, il en existe d'autres que nous ne considérerons pas ici. Cela n'est pas acceptable, et d'ailleurs presque toutes les musiques du monde ont privilégié des octaves justes (ou pures). Comment faire ?

La solution, utilisée depuis le Moyen-âge, consiste à "rétrécir" les quintes et par voie de conséquence à "élargir" les quartes, complément de la quinte dans l'octave. Cette solution s'appelle "donner le tempérament". Jusqu'à l'arrivée du tempérament égal, à la fin du 18e siècle (1), de nombreuses façons d'accorder les instruments à sons fixes furent utilisées. Ces tempéraments diffèrent par la manière de répartir le comma redondant entre toutes les quintes. Sur un cercle de quintes, le total des altérations doit être égal à -1.

Exemple : le tempérament Meantone :




Dans ce tempérament, toutes les quintes sont rétrécies de 1/4 comma, sauf la quinte Ab-Eb qui est élargie de 7/4 comma (total 7/4 - 11/4 = -4/4 = -1). Cette quinte est horrible à entendre, on l'appelle la "quinte du loup". Ce tempérament apparaît à la Renaissance et privilégie un maximum de tierces pures, au détriment des quintes, trop étroites.





Les charlatans charlatent .
Perso je ne m' ajoute aucun titre , petit boulanger fier de l' être , bien dans sa peau , non exclueur et détestant les gens qui s'autorisent à ces manières de salopards .

Rocla

Anonyme a dit…

Autrement dit , si on ajustait la hauteur exacte de chaque son avec uniquement les notions mathématiques on aurait un piano bien accordé qui sonne faux .

Ce qui m' inspire une autre réflexion : les grandes théories expliquées façon château de cartes s 'écroulent tiennent jusqu' au prochain coup de vent .

Et ces gogols mangent du foie gras dans les autoroutes ....guignolS de chez guignolo .

Rocla

Anonyme a dit…

ôter s' écroulent .

Philippe Renève a dit…

Bonjour Rocla

Vous pouvez être fier d'être boulanger; le pain est bien la meilleure des nourritures. Hélas, beaucoup de gens ne l'apprécient plus guère: combien on entend de "pas trop cuit" dans les boulangeries... Lamentable. Un pain bien cuit et croustillant est délicieux.

Quant aux imposteurs, décidément, ils sont multicartes: économiste, accordeur... Mais c'est moi qu'on traite là-bas d'imposteur – au prétexte que, je peux le dire maintenant, j'ai écrit incognito quelques coquineries sur le dit site, sans jamais dépasser les limites de la plaisanterie.
Mais j'ai trouvé mon maître en imposture, semble-t-il...

emile red a dit…

Tenez Philippe et Cap, et Monique et les autres.

Si vous voulez renvoyer à une émoticône, je me suis amusé à vous faire cette page qui est bien plus pratique que de chercher et ensuite de s’embêter à écrire le code d'insertion, là tout est prêt.

Il vous suffit de cliquer sur un smiley et le code à mettre sur ce blog s'affiche tout en bas prêt à copier (surligné en noir) :

A la place de votre texte
On met le texte qu'on veut
comme ça...

J'en ai quelques autres (une cinquantaine) si vous le voulez je fait une seconde page ....

Lol !!!

Mieux que de d’emboucaner avec les tartuffes de la porte d'à côté, non ?

Si intéressés, n'oubliez pas de mettre dans vos favoris, plus tard j'y mettrai un lien "à mettre dans les favoris", mais j'ai pas eu le temps...

Philippe Renève a dit…

Emile,
Tu es génial. Tout simplement.
Bravo et merci.

emile red a dit…

Faut pas t'exagérasser

Juste quelques lignes que d'ailleurs je viens de décorer un poil. C'est le genre de truc pour fainéant, et je suis fainéant... héhé !!!

Quelques lignes à part les 125 lignes pour les 125 smileys....

Maintenant va falloir que notre boulanger fasse des liens...

Anonyme a dit…

Merci Emile , et on les emmène comment ces smiley ? en copié-collé , ou faut-il leur donner un rencart au coin d' la rue là-bas ?

Rocla

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

Cap, il faut cliquer dans la page sur le smiley que vous choisissez zavec soin, puis dans votre navigateur marin du net (Explorer ou Firefox ou Chrome, tout ça) faire Edition/copier.
Dans le texte que vous rédigez vous vous placez à l'endroit voulu et faites Edition/coller. L'ensemble du machin est alors inclus dans le texte; il vous suffit de remplacer la mention "votre texte" par les mots doux que vous voulez illustrer par le lien et le tour est, comment dirais-je, joué.
C'est beaucoup plus facile à faire qu'à expliquer !

Bonne journée !

Anonyme a dit…

votre texte

ceci est un essai , à supprimer en cas de besoin .

R

Philippe Renève a dit…

Oilà! Test réussi !

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

Je recommande chaudement la lecture de deux textes de notre ami Waldgänger sur son blog:

Le rêve des civilisations de l'Antarctique : 4. Premières découvertes et ultimes spéculations
et 5. James Cook et la fin d'un mythe
Ces deux articles terminent une série remarquable sur l'histoire des hommes face à l'Antarctique, qui a fait bien des jaloux.

Anonyme a dit…

En effet , un drôlement bien narré d' article . Walgänger est un puits de sciences géographiques .

Bon dimanche à tous .

Rocla

emile red a dit…

Non seulement cette série d'articles est très bien rédigée, mais en plus avec les chaleurs qui nous accablent, ils nous rafraîchissent un brin, et c'est avec bonheur.

Je ne suis pas un grand adepte des terres sauvages avec glaçon, neige et piste de traineau, en fait je n'aime ni le froid ni la blancheur immaculée, d'autre part les grands explorateurs de l'inutile (?) me laissent particulièrement froid, a glagla, cependant je reconnais que Wald a fait vivre quelque chose qui généralement me semble le pays de la congélation éternelle...

....

Cap, tu devrais te créer un compte Gogole, ce serait plus efficace quand tu utilises tous les logiciels qu'ils mettent à dispo, en plus on ne pourrait plus te confondre avec un usurpatatoris trahisoris.

Pour ce faire : tu vas sur la page de garde de google, tu cliques sur connexion tout en haut à droite, tu te retrouves sur cette page, tu n'as plus qu'à cliquer sur "créez un compte gratuitement" et tu n'as plus qu'à remplir le formulaire avec une de tes adresses mail existantes...
Tu recevras un mail de confirmation et une adresse mail tonnom@gmail.com qui te serviras à plein de truc, les blog blogger comme ici, ou plein d'autres fonctionnalités accessibles uniquement avec cette adresse E.Mail.

Après ce que j'en dis c'est comme ce que j'en dis pas, c'est à toi de voir, mais ça a quand même plus d'intérêt que fesse de bouc ou couiqueur....

robert a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

Bravo Emile; ça marche, Robert-Rocla !

robert a dit…

Achtung j' essaie la photo

robert a dit…

Bon , on fera sans .

On a lundi au soleil dans les endroits là . Parait que les nains au début sont comme tout le monde . C ' est en grandissant qu' ils rapetissent ...

robert a dit…

re essai photo

emile red a dit…

Les nains c'est comme les géants ça fait parler, mais les motos et les pédés ça fait ragougner...

La beaufitude c'est comme la vérole, même guérie il y a toujours des traces...

Philippe Renève a dit…

Ragougner ?

Philippe Renève a dit…

Excellente la remarque captain. Mais moi ce qui m'obsède c'est que je ne parviens pas à voir la différence entre un grand nain et un petit bonhomme.

Surtout assis.

robert a dit…

Alors la photo passe , mais pas jusqu' ici ?

emile red a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
emile red a dit…

Cap, il faut que tu cliques sur le bouton "devenez membre", ici, en haut à droite.

Enfin je crois... essaie toujours...

Mais c'est bizarre parce que quand on clique sur ton nom (Robert) la page blogger de ton profil utilisateur s'ouvre et il n'y a pas d'image dedans... ??? ...

robert a dit…

Bon d' accord me voilà membré , voyons vouère ...

Philippe Renève a dit…

Membré un peu léger, là, faites un effort !

emile red a dit…

Ben je vois ton nimage y nation dans la liste à droite de la droite du sujet en haut du haut de la page au milieu des nautres nimages des nautres membrés durs et moux Linette.

rocla a dit…

plus mieux pour tenter

rocla a dit…

J' attends les sincères félicitations du jury .

Merci à vous deux Emile et Philippe , sans qui le soleil ne serait qu' une faible lueur .

Philippe Renève a dit…

Tout le plaisir est pour nous: ce bougeoir nous éclaire merveilleusement !

Pyramidales félicitations du jus rit.

Philippe Renève a dit…

Les comportements de nos charmants ministres font honneur à notre beau gouvernement: Une vendeuse virée après une réflexion sur Nadine Morano
La société sarkozienne ressemble de plus en plus à cette féodalité où le seigneur avait tous les pouvoirs et les vilains tous les devoirs.

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

Il n'est pas question bien sûr d'épiloguer sur la tragédie de Joué les Tours.
Mais selon l'envoyé spécial de 20 Minutes,
"Quand les policiers sont intervenus, ils auraient évacué les voisins à coup de gaz lacrymogène. «Alors qu’on a secouru les gamins, s’énerve Malik. C’est nous qui avons soulevé le fourgon pour retirer les jeunes coincés.» A ses côtés, tout le monde s’avoue choqué par les images télévisées qui ont décrit un quartier en proie au chaos où règneraient les gangs. «Monsieur le maire, il faut rétablir la vérité, c’est un quartier tranquille ici», martèle un homme d’une cinquantaine d’années."

Gageons que les détails de cette affaire seront moins scrutés par les médias et sur internet que ceux d'une histoire de fesses outre-Atlantique.
Il y a pourtant une enfant morte et deux autres dans un état critique.

emile red a dit…

Bah !!!

Bien sûr que la proximité de gangs sanguinaires, assoiffés de violence, ivres de malfaisance implique un comportement adéquat de la part des forces de l'ordre, harcelées, rejetées, caillassées...

Et la meilleure des réponses policières demeure dans la vitesse, l'imprudence, la prise de risque, l'éradication des populations potentiellement dangereuses pour notre société de gens bien comme il faut...

Questions :

Va-t-on ajouter ces petites victimes dans les statistiques de la délinquance routière ?

Va-t-on installer des radars à la sortie de chaque gendarmerie ?

Si un gendarme n'est pas apte à maîtriser un banal fourgon est-il judicieux de leur fournir des voitures de course pour arraisonner un simple père de famille qui aurait malencontreusement appuyé sur le champignon pour aller voir son petit à l’hôpital suite à une accident routier impliquant des gendarmes ?

L'omniprésence récurrente et obsédante d'uniformes aux abords de secteurs habités n'est elle pas une des causes fondamentale d'excitation puis de violence ?

Société policière, société arbitraire...

Philippe Renève a dit…

On n'ose imaginer la tempête d'indignation horrifiée qui aurait soulevé les médias si le chauffeur avait été un quidam avec 0,5g d'alcoolémie.
Mais pour un gendarme à jeun, aucun commentaire sur une éventuelle faute de conduite, qui serait criminelle et d'autant plus impardonnable de la part d'un représentant de la loi.
Bien au contraire, on nous dit (le procureur lui-même) qu'il est "complètement effondré", comme si ce comportement – tout à fait normal – devait atténuer par avance une éventuelle responsabilité.
S'il a commis une faute de conduite, le fait de la regretter n'en diminue en rien les conséquences.

Guéant a déclaré "L'enquête, je le dis clairement, se déroulera de façon absolument claire. Rien ne sera caché, tout sera fait pour que nous connaissions la vérité". Ce n'était sans doute pas évident pour tout le monde. Et un petit coup de lèche au passage :"Le ministre de l'intérieur a précisé qu'il avait lancé, dès lundi soir, une enquête administrative « à la demande du président de la République »".

Philippe Renève a dit…

Et voilà-t-y pas que le sympathique Gérard Longuet, humaniste bien connu, se fait prendre les doigts dans la confiture de roses tunisienne.
On rigole bien en ce moment, quand même.

emile red a dit…

Entendu les propos de Guéant, il faut donc s'attendre à langue de bois, mensonges et vice zéro.

Dès qu'il l'ouvre ça sent le rance et la poussière, or, dans le passé, quasi chaque fois qu'il y eut un accident impliquant un membre de la police ou de la gendarmerie, après moult procès, le délinquant s'est vu muté mais jamais incarcéré à moins d'un grave délit démontrable et avéré.

Nous savons bien que tout pouvoir est fort par sa totale impunité visible et invisible, ce qui revient d'ailleurs à ton propos sur Morano, nous sommes dans le même cadre de fonctions à privilèges.

Et ce sont ceux là qui profitent indument de la société qui nous rebattent en permanence de leur démocratie à géométrie variable.

Tu parles de démocrates...

Philippe Renève a dit…

Oui, c'est pour ceux qui se goinfrent de pouvoir une façon de gouverner que de prétendre à la tolérance zéro, la sévérité, etc.
Pour jouer les moralistes inflexibles, on peut ainsi durcir les mesures contre les excès de vitesse sur les routes tout en détournant des dizaines de millions d'euros au profit de Tapie: une action fait oublier l'autre. On parle beaucoup plus des radars que du train de vie pharaonique du pouvoir en place.

Philippe Renève a dit…

L'affaire de Joué-lès-Tours est décidément incroyable: voilà que le procureur lui-même (dans l'extrait sonore) rend compte du point de vue du conducteur, rapporte et commente ses états d'âme, le plaint presque...
Une question se pose clairement: un conducteur non gendarme aurait-il droit au même traitement médiatique ?

Philippe Renève a dit…

Pour revenir au train de vie pharaonique.
Sarkozy appelle Martin Bouygues son frère.
L'Etat va payer à ce charmant frère plus de 10% par an (130 M€) de son investissement 1,2 G€)pendant 27 ans pour le nouveau ministère de la Défense.
Mais on dépouille l'éducation nationale et les hôpitaux parce qu'il faut faire des économies.

emile red a dit…

Je suis outré...

Le procureur va-t-il voir à chaque garde à vue si le prévenu est bien noté par sa hiérarchie, s'il est un bon père de famille ?

Non bien sûr, il s'en tape devant son verre, son feuilleton et la tombée de nuit qui servira bien à faire réfléchir ce manant qui avait bien quelques raisons pour visiter nos geôles ultra-modernes...

Je n'ai jamais vu de flaque d'huile fuyante, vaporeuse et fantomatiques...

Quelle honte, vont-ils un jour apprendre à se taire et respecter la douleur du quidam ???

emile red a dit…

Philippe,

Juste pour info, les éditions Sud-Ouest viennent de sortir le Guide des orchidées de France suite et complément du Guide des orchidées communes de France par Frank Jouandoudet...

Je les ai eu en main, ils sont pas mal fichus et à un prix très raisonnable pour connaître, reconnaître et trouver les petits trésors de notre nature...

Un petit clin d’œil au soleil dans un contexte plus que morose.

'''''''''''

J'ai mis à jour les smileys sur 2 pages avec une trentaine en plus...
Pour ici, il faut toujours récupérer le lien déjà surligné.

emile red a dit…

Il faut lire celle-là

Comment le déterminisme est convoqué comme alibi pour assommer les immigrés et au contraire ne peut s'appliquer aux classes supérieures...

Maintenant voilà que le déterminisme est un relativisme, il faut suivre les méandres de la pensée interpastrèsnettique. Du pathétique à ne pas savoir comment se sortir de ses contradictions au comique à vouloir se montrer doctement informé... en passant par l'arrogance faussement professorale...

Pas étonnant de voir le monde cahoter dans tous les sens avec de tels énergumènes... Pfff !!!

rocla a dit…

Bonjour tous ,

Une fois de plus on a un relevé du parler de Léon sur le fil de Lapa ce jour .
Sandro en fait les frais .

Mais quels cons ces prétendants sachant tout comme ce Léon de histoires à dormir allongé ..

Quand c' est pas Furtif qui remballe c 'est
Léon qui s' en charge ...

emile red a dit…

Hello Cap,

Leurs clients ont l'amour propre volage, je crois que pas un n'a été épargné de sarcasmes, d'abus de langage ou de dédains appuyés.

Il y a comme une sorte de masochisme à se faire remonter les bretelles d'autoroute par le camioléon et le 4x4 furtif noir mat.

Quand je vois HKS, loin d'être stupide, revenir pour se prendre systématiquement un coup de grande ceinture et ne pas voir qu'il encombre la rocade des certitudes du pavlov de l'inforoute, je reste coi, quoique coi coasse pas comme ils meuglent chez bison frustré.

Pour un blog qui se veut de plume, z'ont plutôt tendance à faire dans le goudron qui fond à la chaleur démagogique du réquisitoire avec le gravier du sermon.

rocla a dit…

C' est un blog genre folie bergère avec des escaliers qui font que descendre , plume au cul , paon dans la gueule .

rocla a dit…

Salut Emile et Philippe ,

Comme métier ils en ont chacun un ...

le premier est garde et l' autre chiourne ,

Philippe Renève a dit…

Bonjour les amis

Voilà une série de réflexions fort idoines, Messeigneurs.
Contradiction et intolérance sont les deux mamelles prolixes de ces folliculaires pour qui le contentement de soi tient lieu de raison logique.

rocla a dit…

Sinon dans le Vaucluse on a mistral , le même vent que si l' on traverse les collines est appelé tramontagne , c 'est bizarre la vie des vents ...

emile red a dit…

Le concombre assassin ne serait pas le tueur en série de chéri fais moi peur, il préfère jouer des castagnettes avec Pénélope Cruz que piloter Mercedès sous un porche teutonique avant mise en bière.

Ces germains sont aussi concon bougie que Léon est con cierge, les tortillas ont pas fini de vouloir faire les pockemon avec les touristes blondes au grands yeux bleus en leur disant que la Mer qu'elles voient danser n'est pas danger, là, mais d'Angelo Alvarez Gomez et sans chaise.

rocla a dit…

mais néanmoins , je trouve sidérant que les intervenants réguliers laissent passer les hideuses humeurs des deux hormonaux horions ahuris .

emile red a dit…

Cap,

Je m'insurge : la tramontagne ne peut traverser la montagne c'est ainsi qu'en faisant le kakou alpiniste elle a perdu son jet de Pierre et par la même occasion dans la chute, où tout le monde dort, elle a rabalé son genou en y perdant, itou, le G.

Voilà pourquoi elle ne s'appelle plus que tramontane sans jet ni g...

De toute les lanières, manières et pétaudières et d'aujourd'hui, chez nous il n'y a que l'aquinez au long court ou l'aquilon au nez de zébulon... je sais plus, faudra demander à Miss Tral et cesser de dire "autant en emporte le vent" quand c'est le vent d'autan qu'emporte la miss...

Philippe,

Parler de réflexions idoines lorsque nous parlons des deux iguanes me va droit au cœur et c'est bien la seule chose droite dans ce p... de monde tout gauche...

emile red a dit…

Voila la vie des vents qui vont volent et nous vengent de la vigne et du vin, vantant les vœux velléitaires de veaux vendus aux ventripotents et veules vélocipédistes qui veulent visiter la ville viciée par les vents qui volent et nous vengent de la v...

rocla a dit…

si encore c 'étaient des iguanes , mais non , ce sont des varans qui saurien de rien , et même pas m' harengs ....

Que le zéphyr nous les brise ...:-))

Philippe Renève a dit…

Mon coup de gueule sur les banlieues...

emile red a dit…

Ils sont comme alizé... reclus au champs du même nombril sans l'esprit libertaire du sel de la vie en commun, ils sont pour l'anarchisme sans l'anar qu'ils ont oublié sur le quai de la gare.

De tristes crocodiles dont on fait les bottes de sept vieux et les sacs à vomi...

Philippe Renève a dit…

Merci à Emile pour les nouveaux smileys et l'aide. Du bon travail !
Et merci pour l'indication du livre sur les orchidées.
J'ai commencé à m'y intéresser dans les années 80 où il n'existait qu'un petit livre chez Delachaux et Niestlé, parfois très approximatif (c'est une litote). Flore merci (), les bouquins sur le sujet sont maintenant plus nombreux et certains très complets.

rocla a dit…

Un très bon hobby que de s' intéresser à un végétal qui se déguise en des milliers d' aspects couleurs senteurs . Ca parle pas , tout en donnant de l' émotion vitesse grand O .

emile red a dit…

Chaque année, ce joli mois de mai est mon mois préféré.
L'habitude me lève très tôt et je me pâme aux senteurs des jardins et des rues qui envahissent l'air tiède.

Avec la musique qui ensorcelle sans cesse mon âme, les mille parfums du printemps finissant sont mes plus grands plaisirs bien au delà de tout espoir endormi...

Les fleurs sont des fées qui se penchent sur les voiles de l'aurore et le crépuscule de la vie...

Philippe Renève a dit…

Merci Emile pour cette célébration de mai, le mois où le printemps joue à l'été pour mieux faire fleurir plantes et poèmes.

Philippe Renève a dit…

L'adorable Nadine Morano frappe encore: avoir un emploi devient "une chance".

$☼♂╬§¿♫╚¶£°{µ&

C'est tout ce que je m'autorise à dire.

emile red a dit…

Elle est de ceux qui crée le buzz parce que trop transparente, je n'ai jamais vu une page wiki aussi vide pour une "carrière" politique aussi remplie.

L'exemple même du second couteau qui veut se mettre en avant par tous les moyens et collectionne en suivant déconfiture et défaites.

Quand on voit à quoi elle adhère :

Génération Entreprise est une association française fondée en 1997 par des chefs d’entreprise et des hommes politiques. Elle veut promouvoir des valeurs telles que "l’éthique, la culture, la vision sociale et la performance"

On se demande, dans ce florilège, ce que vient foutre la performance... ou le contraire...

La vacuité dans la plus profonde abysse, perfidie et bassesse en plus.

Philippe Renève a dit…

Remarquons ensemble une chose: l'affaire de Joué-lès-Tours, qui mobilisait la presse il y a deux jours, est maintenant totalement oubliée par elle.
Le conducteur a été mis en examen; l'enquête piétine sans doute et ne parvient pas à trouver une raison autre que la faute de conduite.
Rien n'est plus intéressant pour la girouette médias, qui tourne donc ailleurs; l'ineffable Luc Ferry, l'homme dont les idées font onduler la chevelure, a trouvé un moyen de la pointer sur lui.

emile red a dit…

Oui je finis par me demander s'il n'y a pas chez Naboléon un cabinet secret de gestion du buzz et si toutes ces affaires qui éclatent à la petite semaine ne font pas partie d'un vaste plan d'occupation permanente des médias.

Comme nous le savons tous, les temps d'infos audiovisuelles sont limités, les occuper empêche toute diversification, idem pour la presse papier où le prix du papier restreint le nombre de page...

Bien curieux cet amoncellement de nouvelles sans jamais aucune suite...

Philippe Renève a dit…

Emile,
Je suis pour ma part persuadé depuis bien longtemps que tout cela est prémédité et soigneusement programmé: une nouvelle tous les 2 ou 3 jours qui permette de parler le moins possible de la situation économique et sociale et de la faillite du système Sarkozy.
Il me semble évident que tous les jours Sa Minesté a un choix de nouvelles à sa disposition en fonction de l'actualité et qu'Elle choisit celle qui mobilisera les médias à Sa botte.

emile red a dit…

Je voulais te poser une question :

Connais-tu beaucoup de personnes ayant un patronyme originaire d'Europe de l'est ?

Je te demande ça parce que j'ai remarqué, à la longue, que notre ineffable dans ses diatribes "humoristiques" cite quasi uniquement des gens issus de ces populations orientales...

Communautariste ?

Encore aujourd'hui il encense un certain Gourevitch, dont le pedigree Wiki ne laisse aucun doute sur ses accointances avec.... Riposte laïque et le Bloc identitaire...
confirmées par les liens de fin de page aussi révélateurs : Jean-Yves Le Gallou, Éric Zemmour, Pierre Milloz, Yves-Marie Laulan

Une sacrée équipe de bons vivants pour qui l'immigré, l'étranger sont de bons copains à choyer... de très loin.

J'en viens à me persuader que le Léonfrontfront qui a voulu des années durant nous affirmer son appartenance à une gauche un peu baroque il est vrai, n'est en réalité qu'un folklorique aparatchik souterrain d'extrême droite.

Ca expliquerait énormément de choses concernant ses prises de position, sa propension à bâillonner tout contradicteur en utilisant les mêmes outils rhétoriques que nous avons coutume d'entendre partout où cette la peste brune s'exprime.

Et finalement ça correspond beaucoup mieux sociologiquement à un fils de russe blanc colonialiste, élevé dans la religion.

Décidément, je suis convaincu qu'ils nous a manipulé et qu'il manipule encore son entourage nettetique...

Philippe Renève a dit…

J'ignore si ton hypothèse est juste.

Mais l'évidence est que sa façade d'humanisme de gauche est maintenant béante; et ce qu'on voit derrière se rapproche clairement des thèses xénophobes, anti-immigrés voire racistes des compagnons de Riposte Laïque dont il accepte sans problème la proximité.

As-tu vu l'incroyable illustration de l'article sur le coût de l'immigration (qui du reste ne mène qu'à une plus grande confusion, mais c'est une autre histoire) ? Choisir cette photo comme image symbolique montre bien qu'il considère que l'immigration n'est rien d'autre que l'arrivée de force de populations grouillantes de loqueteux indésirables.

Atterrant.

Philippe Renève a dit…

A moins qu'il ne veuille par là faire croire que l'immigration se réduit à la situation de ce bateau et manipule ainsi discrètement le débat dans le sens qui lui convient: naïveté révélatrice ou volonté d'influencer ?
Les pauvres hères sur ce bateau ne peuvent, au moins dans l'immédiat, que coûter au pays qui les accueille (de force plutôt que de gré). Choisir cette image est peut-être une façon de forcer l'avis des lecteurs; ce serait malhonnête, mais adroit.

emile red a dit…

Oui je suis assez d'accord.

Mais moi, ce qui me dérange le plus, c'est l'amalgame constant entre immigration et Afrique, pour ne pas dire Islam.
Les chiffres démontrent pourtant que plus d'un tiers des immigrés sont d'origine intra-européenne.

Et aucune étude ne permet de définir les cursus.

D'autre part si on considère que la demande de nationalité définit une installation définitive, il est remarquable que les plus gros demandeur sont polonais, vietnamiens, italiens ou espagnols, les maghrébins pourtant linguistiquement et historiquement très proches ne viennent qu'après.
Ce qui induirait qu'une large proportion de ces derniers gardent l'espoir de retourner dans leur pays et que leur démarche serait purement économique et temporaire, corroborant les enquêtes faites en Tunisie, Algérie ou au Mali où les jeunes sont acculés au départ par des économies en chute libre et l'absence d'emploi.

Encore une fois ces constats vont à l'encontre des thèses invasionnistes de populations familiales et peu éduquées, les ressorts de ces thèses sont bien tout autres, liées à l'histoire récente, la rancune, la xénophobie et les volontés politiques de maintenir une peur panique en plus d'une image de faiblesse.

D'ailleurs, il serait bon de rappeler que la plus grande invasion volontaire de musulmans et d'arabes (hors celles du 8ème siècle) fut le retour de l'armée d’Égypte qui ramenait dans ses bagages force épouses et conversions à l'islam. Ces militaires qui furent regardés d'un œil curieux ou craintif, au départ, firent l'unanimité quant à leur dévouement et leur solidarité quand ils rejoignirent leur province respective.

Mais qui veut qu'on s'en souvienne ?

Philippe Renève a dit…

Il y a visiblement un schéma immuable dans la tête de certains: l'immigration est constituée en quasi-totalité de Maghrébins et d'Africains ignares, polygames et multilardons qui viennent tuer des moutons dans leurs baignoires tout en balançant des bidets par les fenêtres sur la tête des bons petits Français.
Et bien sûr tout ça vit des allocs et tague les murs de nos belles cités en dealant à bord de puissantes BMW.
Ceux qui pensent ça sont prêts à voter pour la Marine s'ils ne l'ont déjà fait.

emile red a dit…

Ya kek chose qui n'est pas cohérent dans ce que tu dis :

Comment ces sauvages peuvent-ils jeter des bidets sur la tête de bons Français, puisque ces nobles derniers ont fui toute habitation de plus d'un étage ?

Serait-ce la magie du grand nombre ou de l'inutilité du bidet ?

Philippe Renève a dit…

Sur la tête des bons Français qui passent sous leurs fenêtres pour aller travailler durement en se levant tôt, voyons !

emile red a dit…

Ah oui je n'avais pas pensé à ceux-là, les travailleurs se faisant si rares que, désormais, ils passent inaperçus.

Ils n'ont qu'à acheter des voitures plus rapides aussi, des BMW ou des Mercades, nos germains de cousins ne demandent qu'à vendre et puis chez Citron ou Renault-pouet-pouet ils n'ont que des daubes, pas étonnant vu qui les fabrique...

emile red a dit…

Il fait bon être fonctionnaire par ces chaleurs printanières.

Ce que c'est que le pouvoir régalien, tout de même...

Je veux être PRÉSIDENT...

Philippe Renève a dit…

Quelle mauvaise langue cet Emile. Ce monsieur douanier a eu le grand tort de ne pas faire le secret sur sa petite photo, voyons...

Philippe Renève a dit…

On s'en doutait; voilà qui est confirmé: des exécutions lors de l'affaire d'Ouvea.

Philippe Renève a dit…

Les âneries de Guéant, qui persiste dans l'erreur et signe...
Serait-il plus limité que méchant ?

emile red a dit…

Tu as vu, notre ami commun qui me traitait de porc (sans aucune allusion bien sûr) se fâche tout rouge parce que je lui aurais reproché ses origines... trop drôle.

Encore une preuve qu'il ne sait pas lire... Alors j'explique à Léondit, la pleureuse :

Tes origines, ta culture, ta religion je m'en balance copieusement, mais tu tends la perche depuis si longtemps que je ne pouvais me priver de la saisir.
Tout ce que tu tartines sur les immigrés devait bien te revenir dans la gueule et ce n'est que justice pour les milliers de personnes que tu insultes chaque jour sur ton torchon xénophobe avec tes amis bas du front.
Et pour te faire chialer un peu plus, j'ai un gitan à mes côtés qui t'envoie de grosse bises graisseuses du cambouis volé ce matin...


Je suis clair là ? Non ?

Philippe Renève a dit…

Ça me semble assez clair.

Quand on insulte les gens en les traitant de porc, il ne faut pas s'attendre à des cadeaux en retour.

Cela dit, il lui échappe que tu as pris la précaution d'écrire "Ça expliquerait énormément de choses " et "ça correspond beaucoup mieux sociologiquement à...", ce qui en fait des hypothèses qui ne sauraient être qualifiées d'insultes, contrairement aux siennes. Il y a des nuances discrètes que certains ne voient pas.

Philippe Renève a dit…

En revanche, il accepte des insultes bien réelles: connard, c'est un mot doux ?

Philippe Renève a dit…

Après ces insultes sur Disons et cet ensemble de polémiques, je préfèrerais que nous passions à autre chose; laissons les insulteurs entre eux, ils seront ravis.

emile red a dit…

Merci de savoir lire Philippe, lui ne s’embarrasse pas de détail, il ne manie que l'écrit péremptoire et voudrait en plus des courbettes.

Pour qui se prend-il ?

Quand on voit comment il parle à ses interlocuteurs, après des dizaines, HKS, Finael ou Sandro doivent encore avoir les oreilles qui sifflent, et je gage qu'il y en aura d'autres, il ne sait pas ce que modéré veut dire, ni respect, ni attention...

Il n'est pas seulement infecte dans ses rapports aux gens mais en plus c'est un gros lourdaud bien beauf et bien abruti qui ne sait pas se tenir.

emile red a dit…

Oui tu as raison, j'ai la température qui monte inutilement...

Philippe Renève a dit…

Calme-toi et apprécie donc que le trou du golf soi-même monte au créneau de la bêtise en groupe, parachevant avec éclat l'œuvre de ses sympathisants...
J'arrête là, la farce est totale !

Philippe Renève a dit…

A part ça Emile, si je comprends bien, tu as à peine de l'eau pour le pastis chez toi ?

emile red a dit…

Pas grave, si le pastis n'est pas mouillé je sortirai le Sauternes...

C'est vrai que l'herbe est relativement verte mais il manque terriblement d'eau et nulle rosée le matin, ça devient franchement dramatique et la Gironde n'est pas encore en restriction, la Charente et la Charente maritime sont à l'agonie, la Dordogne n'en est pas loin.

Te rends-tu compte que nous n'avons pas eu de véritable pluie depuis début janvier et l'automne a été fortement ensoleillé, ce qui revient à dire que les dernières vraies pluies remontent à début septembre, en plus de quoi nous n'avons eu que très peu de neige au moment de la grande panique hivernale, une journée tout au plus.

En revanche, la vigne profite comme jamais, nous sommes encore parti pour un millésime monstrueux si les orages ou la grêle n'y mettent pas leur grain de sel, ce qui m'étonnerai fort.

Philippe Renève a dit…

Je suis hélas obligé de reparler de Disons pour un droit de réponse à Ranta qui ose écrire :

"quant à tes interrogations sur la non explication du départ de Renève : crois moi, il valait mieux qu’il n’y pas une communication à ce sujet; ça aurait été ouvrir une boite de Pandore."

Il est infiniment probable que Ranta ne sait rien des problèmes privés avec les deux managers qui ont abouti à mon départ de Disons après mon éviction de la direction du site. S'il en sait quelque chose, c'est que quelqu'un a de façon déloyale révélé des entretiens strictement privés sans mon accord; si c'est le cas, qu'il le dise et qu'on règle la question clairement.
Sinon, je le prie de ne pas tenter de répandre des bobards sur une prétendue boîte de Pandore dont il ignore tout. Continuer ces insinuations désobligeantes serait parfaitement ignoble; je n'ai quant à moi rien à me reprocher, qu'il le sache bien. Qu'il cesse ses manigances ou qu'il s'explique.

Philippe Renève a dit…

Je précise que pour mettre un terme à la polémique je m'abstiens de commenter le reste du post de Ranta, sur lequel il y aurait pourtant beaucoup à dire.

Philippe Renève a dit…

Je précise aussi que je regrette cette lamentable attaque personnelle insidieuse de Ranta que je pensais au-dessus de ce genre de calomnie.

emile red a dit…

Après le golfeur voilà que le Ranta bilise...

J'en prends pour mon grade, de Pol Pot à je ne sais pas quoi à propos de Queue Platte...
Enfin bon c'est assez incompréhensible, il devrait peut-être en profiter pour boire de l'eau quand il y en a encore et ouvrir un dico pour savoir ce qu'est la tolérance.

Après une tentative pitoyable pour raccrocher le Cap, il s'en prend à toi et pas doucereusement, le larbinage fonctionne à fond.
Ben c'est la totale.

Nous voilà rhabillés pour l'hiver alors que c'est l'été qui vient, nous allons avoir chaud.

Bon je dois répéter que je ne comprends pas tout, qu'une ligne sur deux m'échappe totalement et que pourtant à cette heure j'ai encore l'esprit clair....

Philippe Renève a dit…

Enfin une bonne nouvelle: je viens d'avoir un mail de Monique qui est installée et nous salue tous avant de nous rejoindre pour un pot au salon.

emile red a dit…

Désolé, je t'ai marché dessus, voilà ce que c'est que de ne pas regarder devant soi quand on marche... et ça m'arrive tout le temps...

Philippe Renève a dit…

Si c'est du pied gauche ça porte bonheur !

emile red a dit…

Rhoooo !!!

Philippe Renève a dit…

C'est la conséquence de ce qu'on lit sur Discutaillons, ou peu s'en faut !

emile red a dit…

Tu lui enverras le bonjour et qu'elle revienne vite, elle manque de grandes parties de rigolade que c'en est dommage...

emile red a dit…

Time to go...

Je vais me rentrer manger à la maison qui est la mienne.

Bon week-end à tous...

Philippe Renève a dit…

Bon week-end Emile.

Philippe Renève a dit…

Dites je sais pas vous, mais moi j'ai des bouffées de tisane à plein nez en ce moment.

Les tilleuls fleurissent, en avance bien sûr, et se subliment en parfums tranquilles et entêtants. Des soirées apaisées avec les bavardages des merles qui nichent à nouveau et un petit serin qui grésille des aphorismes épicuriens.

Anonyme a dit…

SLC, salut les copains.

Ardèche

Philippe Renève a dit…

Oueh bonjour Monique

Alors ça sèche en Ardèche ?

Anonyme a dit…

Ca sèche au sens propre comme au figuré. Si vous osez vous moquer, attentionnessss

emile red a dit…

Bonjour, bonjour madame...

On se figure bien que c'est propre quand ça sèche.

Puisque tu étais absente, voilà un petit lien si tu veux nous adresser des smileys.

Il te suffit de cliquer sur un qui te plait, ça te renvoie en bas de page et tu copies le lien déjà surligné, ensuite tu n'as plus qu'à venir le coller ici et de mettre ton texte à la place de "votre texte"....

Oufff ce fut long mais j'y suis arrivé... j'espère pas pour rien... lol !!!

Philippe,

Comme je suis boulimique, je vais sans doute rajouter une page de plus (j'en ai récupéré encore tout un tas) ... qui peut le plus...

Philippe Renève a dit…

Vas-y Emile, les smileys fleurissent la conversation !
Peux-tu inclure celui-ci, qui peut être fort utile ?

emile red a dit…

Il est page 2 deuxième ligne en monocylindre...

Mais je peux le rajouter quand même...

Philippe Renève a dit…

Je sais, j'en ai déjà usé. Mais le triple renforce le sérieux de l'argumentation, non ?

Gül a dit…

Bonsoir tous,

Je dois avouer qu'il m'est assez agréable de constater que la lumière vous ait chacun touché, au point de réaliser combien certaines âmes de la pire noirceur pouvaient à ce point être dramatiquement, que dis-je!, la-men-ta-ble-ment, perdues...

Fut une époque, Philippe où vous fûtes, vous aussi, un de ces "vieux croûtons"... Je me régale de voir qu'aujourd'hui vous avez retrouvé l'humeur du bon pain frais, accompagné, cela va de soi, d'un bon vin, grâce entre autres, à la présence de mon Cap'tain préféré et du vieux bougon d'Emile qui n'a toujours pas sa langue dans poche!

Je vous lis les uns les autres depuis quelques temps déjà et suis intervenue "anonyme" à 2 ou 3 rares reprises.

Il m'est plaisir de constater que vous discutaillez avec humour ou que vous discutez avec sérieux quand le sujet est propice. Il m'est également doux de réaliser qu'il est possible de se parler sans condescendance ni mépris et que la parole de tous est bienvenue, quelle qu'elle soit.

Je ne serai que très épisodiquement parmi vous, mais je suis ravie de retrouver certains ici pour lesquels j'ai beaucoup d'affection.

Au passage, puisque cela ne manquera pas d'être relevé : Merde aux crétins qui pètent plus haut que leur c*l! Qu'ils croupissent là où le sort les a conduit : dans la fange...

Amicalement.

Gül

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

Avec Roland Garros en ce moment pas besoin de nouvelle mirliflorante pour faire oublier la politique de Notre Princident.
(...)
pac poc
pac poc
pac poc

aaahhh
trente à
(...)

Anonyme a dit…

Plic Ploc, il pleut.

Anonyme a dit…

Je suis anonyme.Je n'arrive pas à me connecter avec mon mot de passe. Marre, marre, vu ce qui tombe, ma marre est toute faite

Philippe Renève a dit…

Monique (si c'est bien vous)
Il vous suffit de signer vos posts !
Il pleut tant que ça chez vous?

Anonyme a dit…

Oui!!! c'est monique. Je peux signer mes posts. Mais teigneuse comme je suis, je veux récupérer mon pseudo Ardèche et la photo de ma glycine. Est-ce trop demander à ce google que je paie nonobstant ?

peyron a dit…

bonjour

Ardèche a dit…

Ramons, ramons, ramez.

Philippe Renève a dit…

Peyron, Ardèche, ça me dit quelque chose...

emile red a dit…

Bonjour Gül,

Bougon moi ? Non juste un peu acariâtre, mais ce doit être la ou les chaleurs du temps et de l'âge...

Bonjour Monique,

Ne te plains pas des mares qui se forment même quand il y en a marre et rien à boire...
Nous ici commençons à crever, et ces médias qui nous disent ce matin que nous aurions eu des orages... oui, c'est vrai, tonnerre, éclairs, un peu, mais d'eau, goutte, rien, que dal, nada, nothing...

Philippe Renève a dit…

Bonjour Emile

Tous ces orages sont secs, secs, secs...

Philippe Renève a dit…

Plus sérieux, hélas.
Une armée qui tire sur des manifestants désarmés et en tue, c'est quoi ? Un crime ? On bombarde ces pays-là ?

Pas partout ni toujours: ce peut être que "comme tous les Etats souverains, [cet Etat] a le droit de se défendre"

emile red a dit…

Bonjour Philippe,

Ce matin encore des nuages partout, mais haut, trop haut pour qu'une seule averse vienne rafraichir notre terre cassante.

Et cette poussière qui s'insinue dans les moindres failles, la table du jardin devenue grise, les fleurs qui perdent leur éclat, même les parfums se font piquants.

Seuls les oiseaux se réjouissent des insectes en déroute et nous étourdissent de leur incessants chants multicolores.

ardeche a dit…

Bonjour à tous

Ici le déluge, mais bon comme la sécheresse, celà ne sert à rien. L'eau dégouline et ne pénètre pas la terre.

J'ai réussi tant bien que mal a établir une connection a peu près fiable. Pour l'image je repasserai.

ardèche a dit…

Hier un technicien m'a conseillé de créer un blog pour ne plus perdre mon pseudo et mon image. Emile, si tu sais, conseilles moi. Merci

emile red a dit…

Oui,
De l'expérience que j'en ai et des connaissances qu'il m'en reste, je ne suis pas étonné du tout.

Il faut se dire, à l'encontre de beaucoup de simagrées affichées, qu'Israël se contente du régime syrien et que les bouleversements arabes ne vont pas dans le sens de sa politique hégémonique.

Comment se définir comme démocratie si les voisins deviennent de véritables démocrates ?
Comment préserver un pseudo no-mans-land qui n'est qu'une terre en jachère prévisionnelle à colonisation (le Golan) ?
Comment défendre une situation belliqueuse si les voisins affirment leur droit internationaux à la démocratisation ?

Bizarrement, tu remarqueras que nous n'entendons plus parler de l'Iran, de l'axe Damas-Téhéran, du soutien de Damas aux palestiniens et autres théories faisant de l'ennemi désigné le responsable des tensions sur tout les territoires proche-orientaux.

En attendant, comme à Damas, Tripoli ou Sanaa, Jérusalem applique le droit de la force et démontre que tous ces gouvernements sont pareils, malgré les apparences le pouvoirs est toujours opposé aux peuples qu'importe la couleur, la culture, la religion, c'est le pouvoir qui détruit les nations, la démocratie n'est jamais leur but.

emile red a dit…

Monique si tu regardes un peu plus haut, j'explique au Cap comment faire, pas nécessaire de se créer un blog. Juste d'avoir une adresse Gmail, tiens je copie colle ce que je lui ai dit :

Cap, tu devrais te créer un compte Gogole, ce serait plus efficace quand tu utilises tous les logiciels qu'ils mettent à dispo, en plus on ne pourrait plus te confondre avec un usurpatatoris trahisoris.

Pour ce faire : tu vas sur la page de garde de google, tu cliques sur connexion tout en haut à droite, tu te retrouves sur cette page, tu n'as plus qu'à cliquer sur "créez un compte gratuitement" et tu n'as plus qu'à remplir le formulaire avec une de tes adresses mail existantes...
Tu recevras un mail de confirmation et une adresse mail tonnom@gmail.com qui te serviras à plein de truc, les blog blogger comme ici, ou plein d'autres fonctionnalités accessibles uniquement avec cette adresse E.Mail.

J'espère que tu t'en sortiras, dis le moi si il y a un problème.

ardeche a dit…

Emile, le problème c'est l'anomalie. A chaque fois, j'ai erreur 400. Si je traduis, je fais une demande qui n'est pas conforme. Je n'en sors pas.

ardeche a dit…

Autre chose, il va nous lâcher l'autre avec ses allusions allusives. Proust, Céline et cie. Voudrait peut-être commander ici aussi

emile red a dit…

A quel endroit tu as une erreur 400 ?

L'erreur 400 peut être due à deux problèmes différents :

1 - tu ne rentres pas les bonnes informations (attention aux ponctuations, accents, majuscules), et la requête n'existant pas le serveur te retourne une erreur.

2 - tes sécurités internet filtrent certaines actions et réduisent ou modifient les mots dans tes requêtes.

Solution : tu te crées un autre Gmail comme expliqué plus haut avec une adresse très simple (pas de signes spéciaux, d'espace, d'accent ou de majuscule) et un passe idem.

Philippe Renève a dit…

Bonjour Monique

Laissons baver les baveurs. Pour ma part je ne parle plus de ces commentaires.

Tentez un autre compte Gmail comme Emile le dit; vous finirez bien par vaincre l'adversité gogolienne !

ardeche a dit…

J'aime Gogol et ses "Ames mortes", mais l'autre je ne l'aime point, messire.

emile red a dit…

Messire, tu dis cela pour ton parquet ?

Malheureux pour nos pauvres abeilles qui se meurent de chaud, de faim, de maladie et de folie chimique... Bzzzzzz !!!!

Dans mon village l'apiculteur souffre et la pie culturiste fait du muscle...

ardeche a dit…

Mon parquet (2 chambres) est vitrifié, le reste carrelage.

J'aurai aimé installer des ruches dans la (ma) forêt. Je renonce, n'étant pas doctoresse (un peu de féminisme) des abeilles, les voir disparaître me serait amer.

ardeche a dit…

Alors les amis, je m'en vas créer un nouveau mail.
I'l be with you as soon as possible

Philippe Renève a dit…

On n'a pas de nouvelles de Rocla ? On l'a laissé l'autre jour dans les (petits) choux, j'espère qu'il n'y est plus !

emile red a dit…

Espérons qu'il ne s'est pas noyé dans les précipitations que le Vaucluse a subi, ce ne serait pas cool du tout, du tout...

Gül a dit…

Un Cap'tain sait naviguer! Je suis sûre qu'il va venir jouer des mots comme il se joue des intempéries... ;-)

ardèche a dit…

Bonjour à tous

Philippe Renève a dit…

Aaah bonjour Monique, vous revoici entière !

ardèche a dit…

Voilà, je suis redevenue moi-même. Bonne journée à tous. Les grenouilles de mon voisin s'en donnent à coeur joie. On devrait avoir des gouttes.

emile red a dit…

Des gouttes ???

Des trombes tu veux dire... Dire que cette nuit a été mouillée est un doux euphémisme, nous avons reçu le ciel, les nuages, le trop plein et le reste.

Dommage que ce fut si brutal et que dans quelques heures, si la pluie ne poursuit pas, les sols seront aussi secs qu'hier tant la force a fait ruisseler la manne aquatique au lieu de l'infiltrer avec douceur.

Dans tous les cas, le ciel reste sombre comme nous n'avons vu ça qu'en janvier lors de notre unique toute petite matinée de neigeotte...

Mangeons des concombres....

emile red a dit…

Et toujours aucunes nouvelles de notre Capitaine abandonné.

Inquiétant tout de même, il était parti faire des choux à la crème de son village...

rocla a dit…

Oulà ,

je suis plus que vivant , frétillant , le matin je saute au plafond voir mon araignée ...:-))

Merci de vous inquiéter pour moi , tout va bien , bonjour à Gül et à tous les autres .

On a eu quelques retombées de chutes de pluie avec averses ondées et précipitations humides mais trois jours après le canard est toujours vivant .

Il vous adresse ses plus jolis coin-coin ....:-))

Philippe Renève a dit…

Ah, content de vous revoir Rocla.
On vous craignait noyé, tout en souhaitant que ce fût (de chêne) dans le Gigondas, mais enfin...
Géniaux les nouveaux smileys d'Emile, beau travail !

Philippe Renève a dit…

N'empêche que ce temps de pas chrétien pourrait bien nous valoir – compensation appréciable – un bon cru 2011, non ? Que dit-on dans les côtes du Rhône cap ?

emile red a dit…

Le revoilou, Cap'tain Igloo

L'plafond sans d'ssus, d'ssous

Il a trop sué à cuire ses choux

Que ça l'a brouté façon gnou

Il a tant tonné et chantonné

Qu'la pluie, de peur, a inondé

Et qu'les canards se sont tirés

A c't'heure reste plus qu'l'araignée...

emile red a dit…

Essai qui ?
Essai quoi ?
Essai les rités ?
Essai Cil B 2000 ?
Essai la canthe ?
Essai vérité ?

Et c'est le soleil qui montre son nez, nu, phare.

Anonyme a dit…

Non seulement je suis à nouveau déconnectée, backlistée comme dit le technicien, mais en plus tu te fous de moi. Je vais y venir dans ton coin et tu verras que quand il tombe des hallebardes ce n'est pas qu'au sens figuré. Non mais !

emile red a dit…

Monique,

- Tu ouvres une page Google
- Tout en haut à droite, tu cliques sur Connexion
- Dans la page qui s'ouvre, tu écris tes identifiants
- Tu coches la case "Rester connecté"

Et normalement quand tu viens ici, sous la case où on écrit un post tu as dans les choix "Commentaire" : Compte(Google)
Tu choisis cette option et généralement ça fonctionne tout seul, sinon ça te renvoie à ton compte Blogger où tu n'as rien à faire qu'à cliquer le bouton à droite "se connecter" qui te renvoie ici.
Alors dans le même choix "Commentaire" doit apparaître Ton nom(Google) à la place de Compte(Google)

Philippe Renève a dit…

Une information intéressante.

Le ministre de l'Education Nationale, M. Chatel, ne sait pas faire une règle de trois demandée aux élèves de CM2.

Il semble que ce ne soit pas une plaisanterie.
On comprend mieux pourquoi on ferme des classes: ce ne sont que des fautes de calcul de ce grand homme.

L'incompétence est au pouvoir et l'ignorance commande.

Philippe Renève a dit…

Rendez-vous au nouveau salon ici.