samedi 1 janvier 2011

Le salon est ici


Bonjour et bienvenue, amis lecteurs.

Voici un  salon ouvert le 15 octobre 2011 et rénové le 10 janvier 2012. Entrez et prenez vos aises: nous sommes entre amis.

Les commentaires du précédent salon sont accessibles par ce lien.

Pour passer d'une page à l'autre du salon, utiliser les liens suivants.
24.7 au 8.8.2011    8.8 au 29.8    29.8 au 3.10    3.10 au 10.10    10.10 au 6.11    6.11 au 26.11    26.11.2011 au 2.1.2012
2.1 au 11.1.2012    à partir du 12.1

1 476 commentaires:

«Les plus anciens   ‹Précédent   601 – 800 sur 1476   Suivant›   Les plus récents»
rocla a dit…

D' où l' intérêt de savoir comprendre les choses avant de faire de fines tranches partant en rondelles .

Philippe Renève a dit…

Bien plus, cette détestable affirmation que "la vie ne vaut rien dans ces pays" a pour effet de minimiser les conséquences terribles de la famine en Somalie: des dizaines, des centaines d'enfants meurent de faim tous les jours.
Oui, mais c'est "dans ces pays où la vie ne vaut rien" : la mort d'un enfant est sans doute beaucoup moins douloureuse pour "ces gens-là".

Il faudrait le demander aux mères.

emile red a dit…

Dire "dans ces pays où la vie ne vaut rien", c'est conceptualiser une universalité commerciale (la mondialisation), reconnaître une valeur monétaire à la vie et, de surcroit, instaurer une échelle de valeur virtuelle entre les nations.

Mais sous-jacent, c'est aussi se dégager de toute responsabilité dans cette valeur qu'on institue unilatéralement en biaisant le sens du mot, affirmer que la valeur économique de la vie (l'humain) est nulle tout en reconnaissant implicitement des valeurs humaines conçues comme néfastes puisque sans rapport financier.

Or ce n'est que par une valorisation du potentiel humain local qu'on peut redonner une valeur économique à un pays et non pas en oblitérant la nation de ses richesses, encore faut-il accepter les divergences culturelles comme atout valorisant et non comme une opposition à tout modernisme.

Sarkozy dans son discours placarde l'image d'Epinal de l'Africain bon sauvage au milieu des lions et des girafes, il ignore ou feint d'ignorer le mineur qui lui permet d'utiliser son portable, celui qui passe douze heures dans un centre d'appel ou encore le chercheur qui bosse dans les labos de grandes universités malgré le manque criant de subsides vampirisés par le FMI ou la BM.

Syndrome de la Grèce appliqué à un continent entier pour le bien-être de multinationales et de peuples occidentaux, malheureuse incompréhension des vases communicants qui veut qu'au niveau de misère le plus bas, le pauvre n'enrichit plus le riche qui n'apporte plus rien au pauvre, celui-ci devant se débrouiller pour survivre y compris par la piraterie...

rocla a dit…

Leçon number One :

Comment donner crédit à un site parlant de racisme , excluant , censurant , anastasiant à tour de bras , tombant à bras raccourcis sur ce qui sont pas dans la ligne éditoriale ?

Ca supporte pas son voisin et ça parle de racisme .

Rions .

emile red a dit…

Justement mon cher Cap.

Une question est posée, à savoir est-ce raciste que de dire : "les pays africains ont des pratiques criminelles" ?

Une définition du Larousse pour racisme est : "Attitude d'hostilité systématique à l'égard d'une catégorie déterminée de personnes"

Dans l'état peut-on assimiler "pays" et "peuple", quand on utilise l'entièreté d'un continent pour raisonner ?
Larousse confirme pour le mot "pays" : "Ensemble des habitants, des forces économiques et sociales d'une nation"
Dire, sans aucune restriction, "les pays africains" revient à dire "tous les peuples africains" puisqu'un pays n'existe que par sa ou ses nations.

Maintenant posons nous la question de savoir s'il est raciste de dire "tous les peuples africains ont des pratiques criminelles"...

La phrase n'est en rien innocente et vierge de préjugé, on peut rétorquer qu'il n'y a aucun peuple (ou pays) au monde qui n'ait des pratiques criminelles, à ceci-près que ce n'est pas les criminels de ces pays qui sont accusés mais les pays et en conséquence leurs peuples dans leur totalité.
Il y a donc bien une systématique réprobatrice et hostile appliquée à la catégorie qu'est l'ensemble des peuples africains.
Dans son sens et suivant la définition, cette phrase est indubitablement raciste.

Pour compléter, il est nécessaire d'évoquer les préjugés raciaux que P.A Taguieff, avant de tourner mal, a parfaitement définis :

"Croyance rigide reposant sur une généralisation abusive et sur une erreur dans le jugement, qui revient à attribuer des traits formant clichés à divers groupes humains. Jugement prématuré basé sur l'ignorance de celui qui l'émet."

Une autre définition sur le site du CNRTL : "Opinions et sentiments péjoratifs établis sur des éléments d'appréciation sommaires à l'égard des représentants d'une autre race considérée comme inférieure" (Thinès-Lemp. 1975).


Alors raciste ? :
"Moins éclairé est un blanc, plus sots lui paraissent les noirs."

Retdia a dit…

Une dame a écrit " Trouver toujours des excuses aux pauvres noirs, marrons rouges ou blancs, c’est du racisme," .

Pour le coup la phrase discutée imputait aux africains en général de chercher à se trouver une excuse voire à toujours s'en trouver de bien bonnes. De leur pauvreté ils ne s'en sentiraient pas ou peu responsables, il utiliseraient l’ argument de la pauvreté pour justifier la criminalité.

Les africains seraient devenus Hugoliens « Le peuple a faim, le peuple a froid. La misère le pousse au crime ou au vice, selon le sexe. »

Est donc sous entendu chez eux le refus de voir leurs vraies responsabilités, les responsabilités des gens normaux, européens de la petite bourgeoise par exemple, gens qui sont comme les autres où qui pensent que tous les autres sont comme eux ..

Nous occidentaux nous qui sommes malins avons déjoué les stratagèmes africains.
La pauvreté comme excuse ce n'est pas recevable. Et d’ailleurs ont-ils des excuses ?
Ils n’en ont pas plus que tous les pauvres de la planète qui sont des gens comme les autres .
On se gardera de leur en trouver car ce serait du racisme!

emile red a dit…

"Ils n’en ont pas plus que tous les pauvres de la planète qui sont des gens comme les autres ."

Non, non, les pauvres ne sont pas des gens comme tout le monde, ils sont fainéants, sentent mauvais, sont véhéments et agressifs et en plus ils mangent les bananes qui nous reviennent de par notre droit tout puissant de ne pas être ce qu'ils sont...

Tous des criminels forcément mahométans...

Ah ! Ces pauvres et colorés en plus, preuve qu'ils ne se lavent pas, mais quelle horreur !

Philippe Renève a dit…

Toutes ces belles âmes se soucient bien plus de la piraterie, qui fait quelques dizaines de victimes par an, que des milliers de femmes, d'hommes et d'enfants qui meurent de faim non loin de là.

Il est vrai que des centaines de milliers d'Africains sales et ignorants menacés de mort ne pèsent pas lourd dans l'esprit des bien-pensants face à quelques Européens respectables pris en otages. Les premiers sont anonymes et n'ont pas d'histoire; les seconds sont manifestement plus à plaindre, aussi peu nombreux soient-ils.

Les Somaliens crèvent dans l'indifférence générale; les Européens enlevés suscitent intérêt et compassion.

Philippe Renève a dit…

N.B. Il est écrit ci-dessus "Toutes ces belles âmes se soucient bien plus de la piraterie, qui fait quelques dizaines de victimes par an, que des milliers de femmes, d'hommes et d'enfants qui meurent de faim non loin de là."
Et non "qui « se soucient de qques dizaines de victimes par an »" comme une citation malhonnête voudrait le faire croire.
Il y a des déformations qui déshonorent leurs auteurs.

Par ailleurs, la famine en Somalie est due essentiellement à la sécheresse catastrophique et à l’envolée des prix du pétrole et des denrées alimentaires, selon toutes les sources sérieuses. Les conflits armés ne font qu'aggraver la situation.

Ceux qui truquent les citations et l'histoire ne trompent qu'eux-mêmes.

R etdia a dit…

famine
Un article intéressant sur les "milices".
Dans ce cas actuel il y a très probablement eu défaillance politique et organisationnelle, imprévoyances, retard dans les décisions,lourds de conséquences.
Je ne vais discourir sur l' ordre et l'importance des causes , on ne peut néanmoins dédouaner la cause politique proche.
Cette cause est politique.
Il s'agit d'une politique inconsidérée d' intégristes religieux, certes religieux, mais surtout imprévoyants, obstinés et volontaristes, comme de tous les intégrismes ( les khmers rouges ne valaient pas mieux ).

refugiés

Philippe Renève a dit…

Bien sûr, R et dia: les milices islamiques aggravent sans aucun doute la situation en Somalie. Même si leurs idées et leurs pratiques ignobles ne peuvent être que condamnées (contrairement à ce que des commentaires malhonnêtes voudraient faire croire), ce ne sont pas elles qui ont provoqué la pire sécheresse depuis soixante ans dans la région.

emile red a dit…

D'un autre côté, être appelé "belle âme" est fascinant, il y a une justice des mots qui provient même des pires entourloupeurs, tout n'est donc pas perdu.

Il est stupéfiant, dans ces commentaires suppurant la malhonnêteté émanant de gens supposés cultivés, de voir comment sont utilisés les stéréotypes qui permettent d'éluder sans vergogne l'histoire d'un territoire et de ses populations et de faire porter toutes les responsabilités sur l'ensemble de la population en l'accusant de crimes perpétrés par une frange minoritaire dans le but de dédouaner l'occident.

La bienpensance peut réécrire l'histoire il n'en demeure pas moins que les seules à tirer les marrons du feu de ces situations catastrophiques sont encore et toujours les entreprises occidentales, par le biais de l'exploitation des ressources naturelles, du commerce de la misère, de la vente d'armes et du maintien de politiques sécuritaires qui entretiennent les antagonismes et les factions extrémistes.

Les donneurs de leçon auraient mieux à faire en évitant de se ridiculiser à colporter des allégations mensongères et partisanes.

emile red a dit…

Nos amis bien-pensant, après avoir découvert le mot "shebab" (22 fois dans une page), se détourne enfin du cas domestique particulier pour découvrir que règnent en Somalie famine et misère, il y a encore de l'espoir.

Avec un peu de volonté, ils ouvriront peut-être un livre d'histoire et, soyons optimiste, vont-ils sans doute déserter Gogovox pour s'intéresser enfin à la géopolitique de l'Afrique...

Ce sera un effort colossal que de passer d'une grotesque vision simpliste et partiale vers une analyse approfondie des stratégies mises en œuvre par l'ensemble des acteurs présents sur le continent, mais ne doutons pas que nos amis y parviennent grâce à leurs capacités intellectuelles et leur nouvelle ouverture d'esprit.

rocla a dit…

Achtung , pour réviser une opinion ou un jugement il faut de grandes capacités comme l' inventivité , créativité , imagination , remise en cause et des choses du genre . C' est très difficile pour certains ....

rocla a dit…

D 'une , et d' autre faut pas abuser du shit kébab Don Dingofurtivo des frères Marx brother , ça déforme l' audition de la vue ....

Burleste le mec . :-)) ..

Rer dia a dit…

à Philippe R

A propos des " shebab "
Je persiste à ne pas vouloir minimiser l' effet désastreux de leur politique au regard de l'aide humanitaire notamment. Mais je sais très bien que vous en mesurez l'importance.

S'il y a une hiérarchie dans les causes on ne s'accorde pourtant pas facilement sur l'ordre des causes.
Si le riz du japon est radioactif : le tsunami est une cause , la centrale de Fukushima est une autre cause ,la déficience du gouvernement , l'incurie de TEPCO ou la hauteur insuffisante des groupes électrogènes (inondés) encore d' autres ... Hiérarchisons !

Dans l'incapacité de hiérarchiser les causes on privilégie ou focalise au plus court sur une certaine cause,la passion idéologie y trouve son compte .

Il est donc à noter que la famine menace très largement au delà des zones d' activité de shebbas .On est en droit alors de considérer que là certaine cause invoquée n'est pas la cause essentielle de la sécheresse.
Comme vous le dîtes les shebab ont aggravé une situation.
famines
" C'est en Somalie que la situation est clairement la plus préoccupante mais deux tiers des populations souffrant d'insécurité alimentaire se trouvent en dehors de ce pays : quatre millions en Ethiopie et quatre millions au Kenya."

emile red a dit…

Rer dia,

Voilà qui est un bon raisonnement par delà les partisanismes outranciers et les sectarismes manichéens.

Qui peut se prévaloir d'accuser une cause unique au désastre somalien sinon des incompétents profitant cyniquement de l'occasion pour répandre leurs préjugés viscéraux à cent mille lieues des réalités bassement prosaïques.

Le confort d'un fauteuil et la commodité d'un écran génèrent les pires rumeurs au détriment d'une meilleure connaissance de ces populations et peut-être d'une réponse à leurs besoins urgents.

Sont-ce les africains les criminels ?

Philippe Renève a dit…

Juste un mot pour ceux qui se croient autorisés (comme disait Coluche) à critiquer la présentation du blog et de ses annexes en termes plus bêtes que méchants.

Nous les couvrons, avec application et abondance, d'excréments frais.

Anonyme a dit…

Les lieux communs qui font débat ici sont, au mieux, d'une bêtise consternante !

"Le choc des civilisations" est passé par là et devient la base du propos de comptoir moyen..

L'Africain, de par sa nature (non plus "raciale" mais culturelle) serait sanguinaire et l'Européen policé..

Curieux retournements que connaissent les préjugés.. L'Africain était autrefois connu pour être un "Grand Enfant" prêt à danser à la moindre suite de notes rythmées...

L'Eurpéen, par contre, dans ce type de pensée binaire, serait donc un être civilisée ayant de la violence un viscéral dégoût et respectant les femmes, les faibles et les handicapés...

Tout cela ne tient guère la route face à l'histoire du siècle écoulé, où, dans la majorité des territoires européens, on chargea dans des wagons plombés femmes, enfants, malades... sans beaucoup d'états d'âmes...

La vie valait-elle alors si peu cher alors en Allemagne, en France, en Hollande, en Pologne, en Russie ? A cette aune, les pirates somaliens sont des marchands des quatre-saison installés à côté d'un hypermarché..

"Le choc des civilisations"... un vernis "intellectuel" qui s'écaille et qui peine à dissimuler le racisme "Dupont-Lajoie" le plus crétin qui soit..

GB

rocla a dit…

Les milieux autorisés dont l' excentricité laisse à désirer , faisant croire en leur connaissance d' un rayon de l' étagère , sont au diamètre de la circonférence de la poire ce qu' une pie de l' année 3,1416 aurait comme rapport dans son cercle intime avec de lointains volatiles se tenant sur un pied qui sans quoi se casseraient la gueule perdant du même coup l' équilibre qu' ils n'ont jamais eu .

Comme coin coin...

emile red a dit…

Quand je pense que ces idiots utiles de la convergence ultra-libérale, néo-conservatrice et évangéliste se définissent comme athées et de gauche, ça laisse songeur quant en la conception qu'ils ont du monde qu'ils côtoient uniquement du petit bout de leur lorgnette déformante assis sur leurs piteuses certitudes.

Nos lendemains heureux vont se dissoudre du fait de cette beaufitude cafetière d'ex-bobos retraités léchouillant les croquenots des carnassiers aux aguets.

Marine, profite, ils t'offrent leur cou...

rocla a dit…

La suprême intelligence du site qui vire . Il n' a rien à vendre dit-il , même pas la moindre lueur d' esprit , serait-ce en location ...

C 'est bête quand on est si bête ...:-))

emile red a dit…

Héron, héron, petite patate pond.

D'où les circonvolutions d'un cercle circonstancié de conscrits circonvenant à la circoncision d'un circaète cendré circulant au fond d'une piscine.

De l’œuf ou de la poule, suivant qu'elle est mouillée ou lardée, l'hardi se tait...

Philippe Renève a dit…

Salut Gazi

Ces sujets font débat ici, où toutes les opinions peuvent s'exprimer sans censure aucune ni mépris des idées. Ils ne donnent lieu dans d'autres sites qu'à des prises de position partisanes et à des accusations qui n'ont pour origine que la mauvaise foi des fanatiques de ceci ou cela.

Il y a quelques cervelles spongieuses, aidées par quelques porte-plumes comme il y a des porte-flingues, chez qui le débat consiste à énoncer des assertions purement arbitraires, qui ne reposent sur aucune réalité mais sur des préventions manifestes voire des phobies maladives, et à accuser ensuite tout contradicteur, sur place ou à distance, d'être (rayez la mention inutile) un sympathisant des racistes antiblancs, un machiste prosaoudien ou un partisan de la charia au couteau (béni) entre les dents.

Il est hors de question de discuter avec ces gens-là, car leurs arguments les plus fréquents se résument à des critiques d'idées qu'ils prêtent faussement à leurs contradicteurs. C'est ce qu'on nomme ordinairement la malhonnêteté intellectuelle.

Philippe Renève a dit…

Par exemple, quand quelqu'un affirme sans rire que la solution du conflit israélo-palestinien ne peut être qu'un rattachement volontaire des territoires palestiniens à Israël, on se demande dans l'ordre si la personne a pesé tous les problèmes en jeu, si elle s'est tenue informée des nouvelles de la région depuis soixante ans et si elle a une conscience claire de ce qu'est le réel.

rocla a dit…

On se demande aussi si cette personne a la pleine capacité de ses moyens de base comme par ex la réflexion ...

emile red a dit…

Pour la réflexion, il faut un miroir qui a longtemps manqué au baséiforme troglodyte.

Il en a désormais perdu l'usage...

Quoi de pire que des idiots qui s'évaluent entre eux, ils ont au moins la bêtise en partage et les simagrées en cadeau.

Leurs seules capacités se mesurent en contenant, le contenu sera pour les prochaines vacances à Pékin ou Tombouctou en Camion avec les pires Amid ou Abdel qu'adhère chez ses copines...

Tall a dit…

Bonjour

Je tiens à préciser que l'éminent Professeur qui explique aux Palestiniens la meilleure façon de survivre chez eux, a une énorme expérience en la matière. Et ce, grâce à une librairie de Montpellier ouverte 7/7 qui lui permet de lire chaque jour : le Monde, le Figaro le Nouvel Obs, l'Equipe et Femme d'Aujourd'hui. Ce à quoi le Professeur s'applique depuis de longues années avec rigueur et assiduité. La référence est donc particulièrement solide. Nous attendons maintenant la réponse des Palestiniens avec impatience, et je ne vous le cache pas, avec une certaine appréhension. Je me suis d'ailleurs branché sur CNN en permanence, car je ne voudrais pas manquer ça.

Tall

rocla a dit…

Quand-même une personne lisant autant de journals devrait être au courant !

Je dois moi-même toute mon instruction grâce à ces lectures passionnantes . c 'est dire .

Tall a dit…

Et bien, Rocla, tu devrais aussi expliquer les choses aux Palestiniens alors. Mais attends qu'ils aient répondu au Professeur, car ça pourrait s'arranger avec lui

Philippe Renève a dit…

Tall, vous êtes gentil, mais Les Raisons n'est pas une poubelle accueillant les virés de tous bords.
Si vous venez ici, soyez assez aimable pour ne pas consacrer votre temps et notre espace aux attaques plutôt qu'aux débats.

rocla a dit…

En fait je connais tous les tenants et aboutissants de cette histoire .Ca remonte à 788927 ans avant Jean-Claude . Une histoire de cul entre Aziza et son voisin Salomon . Elle lui disait prête moi tes lunettes que je vois mieux cette salope avec laquelle tu me trompes ( d' éléphant ) Non pas lui prêter ses lunettes il lui colla une étiquette sur le derrière où c' était marqué dessus " femme à lunette femme à bicyclette " Depuis c 'est une chaîne sans fin dans le cadre sur le guidon duquel les freins lâchèrent pour toujours .

Aucune rustine ne tient jamais car il n' y a pas d' adhérence .

Tall a dit…

Bonjour Renève

Ne vous inquiétez pas, je passais en coup de vent saluer mon vieil ami Rocla qui parlait justement du sujet dont je sortais.
Et puisque j'y suis, je profiterai de l'occasion pour souligner que je n'ai jamais pipé un mot contre vous. J'ai même trouvé leur bassesse assez odieuse à votre égard, vu le caractère tout-à-fait privé des choses qu'ils prétendaient révéler. Mais je ne rentre pas dans le détail, ça ne me regarde pas. C'est la méthode qui écoeure.
Enfin, je me souviens aussi qu'à mes premiers pas là-bas, vous étiez le moins fermé des 3 à mon égard. Il y avait donc déjà une différence à ce niveau.
Voilà.
Et maintenant, si je devais revenir sur la blogosphère de manière + constante, ce serait plutôt sur vox ou alors, rien du tout.

Bonne continuation à vous

Salut Rocla ;-)

emile red a dit…

J'ai justement rencontré Jean-Claude, il y a quelques jours dans le métro, il mangeait un Mac-Einstein sauce racines et carrés.

Ca tombait bien, un quidam relativisait sur la sécurité passive des lumières dans le RER de Courpagnon les Darrigade, j'étais scandalisé, mon sandalisé de J-C aussi, que cet homme de peu de foi, gras et confit né, puisse récriminer sur les services hautement publiques et bibliques de notre très chère et dispendieuse commune.

Le J-C, d'un pied, prit son courage à deux mains entre ses doigts, il houspilla le sieur qui vira en huile de friture, l'autre ramassa cette saucée d'un oeil de boeuf-carottes et se recroquevilla comme une moule frite.

Le type tournait au gris, mi-sel, mi-careme, il semblait réduire dans son costard anglais et ses bottes de radin, ses yeux décortiquaient la rame espérant une subite évaporation, il suait à gros bouillons.

J-c continuait à l'asperger d'onomatopées à hue et à dia, genou en tête, il morigénait sans gène l'eugéniste du transport en commun, il ruait, brocardait, piaffait, se tourna vers la porte et descendit.

Je le vis sans fin remettre sa casquette sur son boulon caillouteux et enfin s'éloigner de ses grandes jambes à petits pas...

emile red a dit…

Et bien, après mon voyage en métro de trop, j'ai proposé aux amis béats de circonspection de leur expliquer ce que voulait dire "apprendre à lire".

Ignorant l'usage de la poste, du timbre et l'existence du préposé si loin, la réponse se fait toujours attendre.

Il paraitrait, mais ce sont, comme toute rumeur en chaleur, des on-dit, que de lecture ils ne se nourrissent guère, à Troie ou à Sète, les vieux neufs qui sont huit et usés simulent être myope et à stigmates christiques.

L'ophtalmo logique m'assure qu'ils voient, sainte nitouche priait pour eux, diantrebleu, serait-ce qu'ils louchent ?
Non pas, me répond le chien du praticien, seulement la lecture leur fait défaut, mais pas les pruneaux...

rocla a dit…

L' ophtalmo pour rire ...

Salut Tall . .. :-))

Philippe Renève a dit…

Y a du délire dans l'air en plus de la rumba...

Rocla, félicitations pour l'ophtalmo pour rire, c'est très bon !

Philippe Renève a dit…

Voilà que les gens de DDC (1) tentent de faire passer leurs élucubrations tout fait sérieuses (si on peut dire) pour "un truc pour stimuler la réflexion".

Des calembredaines de ce tonneau stimulent plus la bêtise que la réflexion; nous leur faisons confiance pour le résultat.

(1) D..ons des c...ies

rocla a dit…

Surtout que je suis pas presbyte ...:-))

rocla a dit…

alors qu' un simple miroir stimule bien plus la réflexion que ces élucubredaines bedonnantes .

Tall a dit…

Voilà Renève .. à peine dit, c'est déja fait >
http://www.agoravox.fr/auteur/tall-75094
Et ne t'en fais pas, je t'ai à la bonne. Pour moi c'est bon signe que les siamois t'ont jeté, ça parle en ta faveur ;-)

Demian west a dit…

Disons est un site d'extrême-droite qui pratique le culte de la personnalité du chef et qui censure forcément toute pensée contradictoire. Chaque intervention y est une allégeance présupposée en préalable pour y être acceptée. La laïcité de Léon c'est l'URSS !

C'est probablement une pulsion perverse vers l'humiliation et le ridicule qui pousse Léon et Furtif, l'un le maître et l'autre son chien de garde, a agir en toutes circonstances pour se ruiner tout avenir sur le net. C'est simple, ils injurient tous les intervenants qui s'ajouteraient aux deux ou trois habitués serviles et lèche-bottes-jusqu'aux-culs.

Heureusement, il reste le burlesque qu'on en retire et donc tout n'est pas perdu. D'une certaine façon c'est un strip-tease mais grotesque qui nous est donné à voir.

Je leur écris des mails et ils ne manquent jamais d'y répondre et d'en faire état sur leur blog car ils ne pensent qu'audience et notoriété. Et comme ils n'ont aucun génie ni talent pour y parvenir, ils tentent la petite provocation de ceux qui n'ont rien à perdre. Ils croient aux miracles et donc ils ne sont pas laïcs du tout mais de purs croyant en l'irréel de leur talent messianique introuvable.

Demian west a dit…

Rocla,

Tu devrais approfondir ton expression, le temps du jeu de mots est un peu révolu, tu peux mieux faire. N'écoute pas les demandes du public qui t'enfermerait dans des habitudes qui desservent l'authenticité. Selon Duchamp le witz n'est pas tout c'est l'esprit qui prime.

Tall a donné une excellente leçon à Disons, il leur a démontré qu'ils sont seuls comme en marge du vrai internet.

Et Disons manifeste juste le traumatisme d'anciens agoravoxiens, un phénomène qui n'a aucun intérêt, juste une étude psy que d'aucuns peuvent entreprendre comme ça pour tuer le temps et mieux connaître la nature humaine.

Réalisez un instant qu'un Furtif est encore scotché à des accrocs qui eurent lieu il y a plus de cinq ans comme un papy qui ressasse sa guerre de 14, quand c'était juste un café du commerce, bref un truc d'alcoolique qui tête encore sa mère voire son père. MDR !

Pour moi Disons est un site destiné à célébrer l'homosexualité refoulée de leurs directeurs et par une structuration servile des intervenants qui signifierait à ces mêmes directeurs une sorte de légitimité ou socialisation de leur homosexualité refoulée. Bref, ils usent des intervenants pour contourner leur refoulement et vivre enfin leur fantasmatique. Ceci se fait forcément par le biais d'une violence sociale qui s'appelle la censure et les pressions directes et indirectes.

Philippe Renève a dit…

Demian West,

Ce site, contrairement à d'autres, n'a pas été créé contre quelque chose ou quelqu'un. Il ne recueille donc que des opinions et non des agressions. Je vous serais donc reconnaissant de borner là vos remarques avant qu'elles ne débordent du cadre de la critique ordinaire.

Cela étant dit clairement, vous n'avez pas écrit (que) des bêtises.

Philippe Renève a dit…

N.B. J'avais déjà parlé, pour les mêmes, de gens qui lèchent des bottes fort hautes...

rocla a dit…

Salut Demian ,

Très content de te voir .
Il a coulé des milliards de litres d' eau froide sous les ponts depuis la dernière fois . Des tsunamis des explosions nucléaires des primaires socialiste des banques dont le bon sens est derrière elles des pays Somalie où on meurt juste d' être né au mauvais endroit sale destin pendant que l' or grimpe aux rideaux .

D' un temps où on s' amusait à répondre à des sûrs et certains alors que certains sont restés sûrs .

Alors que le soleil fait un numéro dont le cirque du même nom doit être jaloux . Car lui luit .

Que développer de plus , chaque matin montre que la vérité de hier a encore changé ...

On meurt pour un tel portable ou pour habiter en Syrie qu' est-ce qui est important ici ?

C 'est tellement absurde de vouloir se prendre au sérieux que je préfère raconter des craques .

En tous les cas je suis été très content de te voir ce matin . Longue vie pleine de couleurs à toi .

Tall a dit…

Demian West
Attention de ne pas tomber dans l'homophobie. Les boss de Disons.fr ont parfaitement le droit de coucher ensemble. Il y a juste qu'ils ne peuvent pas exhiber leurs photos intimes sur le site.

Renève
Ne me dis pas que tu les crains quand même ? Ils n'ont aucun pouvoir.

Philippe Renève a dit…

Tall, je ne crains personne de ces gens-là; je refuse juste que ce blog devienne un nouveau champ de bataille contre qui que ce soit. Ça ne m'amuse pas, et c'est d'une vanité totale. Comme dit Rocla, c'est tellement absurde de vouloir se prendre au sérieux...

Philippe Renève a dit…

Dans les nouvelles du jour, voilà-t-y pas que le sieur Steve Jobs était un messie descendu du ciel pour nous donner des pommes enchantées d'électrons relativistes par pure bonté d'âme et génie philanthropique, juste comme ça pour qu'on se cultive à mater des sites pornos et écouter du rap.

La presse unanime (pour dire des débilités) salue un Grand Homme qui nana qui nanère et c'est bien triste ma pauv'Madame Michu.

Si vous êtes d'accord, tous ensemble, un, deux, trois... On s'en foooout !

Tall a dit…

Renève
Dac ... d'autant que la meilleure manière de les couler, c'est l'oubli justement. Mais bon, au coeur de l'action, certaines choses devaient être dites. Et puis, la vie continue ..

emile red a dit…

Qui se souvient de l'inventeur de la roue ou de la fourchette...

Du créateur messianique au créateur père messianique, il n'y a qu'un ridicule bout de ficelle qui fait d'un athée pur jus y tain un clown sans famille...

Mieux, Philippe, du tiers comme du quart, un bon demi à la main, ON s'en CONTREFOUT...

emile red a dit…

------ REQUIEM IN PACE : Pom pom pom...pom... ------
________________

Paperback Writer
_________________

rocla a dit…

Me souviens de l' invention du fil à couper les tranches napolitaines dans le saumon sauvage fumé de l Atlantique nord , avec darnes et bagages ...

C 'est une invention ne tenant qu' à un fil .

emile red a dit…

Ouaip, c'est comme tout il suffil de faire.

Comme le verre à pied, il aurait pu être en vélo et concourir au tour de Champagne, mais l'inventeur a choisi de coincer la bulle.

emile red a dit…

Voilà t-y pas qu'un halluciné passychaudlogue nous donne des conseils détournés par le zébulon qui ressorte sur son crâne lustré.

C'est que nous avions besoin du mâle au truc pour nous tracer la voie express de son esprit de sel supérieur, zon le même à Bayonne pour les gens bons, dommage qu'à Royan l'bourru n'en trouve plus et que nous n'ayons pu l'attendre.

Quoi qu'il en soit, nous prenons le conseil de l'enfourné, il fait la pige à monts et merveille au Rodin d'Odron sur la cheminée à droite en entrant.

En échange, lui sera envoyé poste restante un couvre chef qui lui siéra bien mieux que ce tore rebondissant qu'il arbore malgré la police, il est quelque peu lustré mais provient en direct de la collection Debré, son profilé conique s'adapte à toute circonférence crânienne y compris pourvue d'oiseau qui cuicuite et d'araignée qui plafonne.

Bien à l'huile...

Professeur Tournesol.

rocla a dit…

Oui Tryphon ...:-))

Sinon j' aime beaucoup , dans la sphère internénétique la puissance mentale de ceux et celles décernant les premiers prix de Mabouls .

Ils ou elles ont au minimum inventé l' eau à vers dans les 29 degrés centigrades .

Se demandant comment un fondateur très malin a créé un site faisant de la circulation cybion espion vendant des bouts de sondages et tendances extirpés à coup de logiciels savants . Ben puisque vous me posez la question voici la solution . Il se trouve de gens plus malins que d' autres sachant faire du commerce , du buzz et des pépèttes .

Ceux qui sont si dépités d' avoir mordu à son hameçon sont juste des gens prenant leurs désirs pour des réalités . N' ayant rien à dire ils croyaient avoir trouvé un miroir à leurs fantasmes jaculatoires .

D' où le ressentiment de certains burlesques ressassant des noms et des comédies d'il y a six ans en arrière sans jamais trouver paix à leur âme torturée et contredite .

Des genres de neus-neus faisant tapage à coups d' épée dans l' eau faisant des ploufs et autres bruits hydrauliques dont les bulles s échappent de leurs oreilles en forme d' appareils auditifs qui ont des filtres ne leur permettant pas la compréhension minimum .

C 'est pour ça .

Tall a dit…

J'ai appris via une source généralement désinformée que la suggestion sur la couleur des murs leur aurait été inspirée par un mail des palestiniens qui répondait à leurs bons conseils en disant ( je cite ) :

Repeignez-vous le plafond et lâchez-nous la grappe !

rocla a dit…

Pour repeindre le plafond se munir d' une échelle dont les barreaux sont montés verticalement . Attention , la peinture à l' huile est difficile alors que pour la peinture à l' eau il faut un robinet avec mitigeur . En effet la température idéale est atteinte quand une goutte du produit sèche avant une période située entre quinze jours et trois semaines . Une fois ce degré atteint il suffit , pour faire plus court , d' augmenter la température de l' eau ce qui réduira le délai .Si vous êtes français commencer par le blanc pour un tiers , rouge vif après et à la fin un bleu , roi prince ou ordurier au choix . Pour redescendre de l' échelle veillez à ne pas glisser sur les peaux de bananes que ne manqueront pas de poser vos ennemis intimes . Pour amortir le coût une fois la pièce terminée vous ferez des visites guidées du plafond et n' omettrez point de faire rire l' araignée à la grande joie des visiteurs conquis .

La fin du règne de l' araignée dépend de l' épaisseur de la toile .

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

Dites. On n'insistera pas sur le fait que DDC recopie mot à mot – jusqu'aux fautes d'orthographe – des articles d'Agoravox, hein ?

Non, ce serait déplacé, vous avez raison.

Tall a dit…

Très juste, Renève. L'article du jour sur Berlusconi chez Disons.fr est une copie pure et simple d'un article d'Agoravox daté du 31 mars dernier. Et Disons.fr a publié ça sans citer aucune source. C'est illégal, et Carlo Revelli pourrait exiger que Disons.fr mentionne la source. Mais ce n'est pas sûr qu'il le fasse. Vu que cet article a déjà été recopié un peu partout après sa parution sur Agoravox.

Je me souviens à ce propos d'une époque déjà lointaine où j'avais proposé à Disons.fr ( suite à leur propre demande ) certains de mes anciens articles d'Agoravox. Offre à laquelle Léon a répondu qu'il préférait de l'inédit. :-))

Mais bon, n'en faisons pas tout un fromage. Chacun fait ce qu'il peut avec la créativité qu'il a, et tout le monde n'est pas Victor Hugo.

Anonyme a dit…

Bonjour !

Sur Steve Jobs.. Personnellement, j'aurais peu de choses à dire. Un chef d'entreprise qui aurait réussi avec un produit innovant.. comme un André Citroën lançant une automobile à Traction avant sans chassis : pas de quoi en faire un messie.

J'aurais même tendance à penser qu'Internet, que j'utilise quotidiennement, ne me semble pas vraiment la révolution technologique que l'on présente si généralement.

Quoi de plus qu'un développement du réseau téléphonique ? Celui-ci était révolutionnaire : pouvoir parler à n'importe qui, à n'importe quel endroit de notre planète..

Un journaliste demanda un jour à Albert Einstein quelle invention humaine le rendait le plus admiratif.. Einstein répondit : l'allumette !

Par contre, passionnant au niveau socio-psychologique que ce culte du messie Jobs: les hommages rendus devant les Apple stores du monde entier sous la forme de bouquets de fleurs et de pommes gravées d'un ésotérique : "Thanks for thinking different" me rendent aussi perplexes que quelques rites exotiques venus de Papouasie.

Aaahh.. Relativisme culturel, quand tu nous tiens !

GB

Philippe Renève a dit…

Tall, sans être Victor Hugo on peut être simplement honnête...

rocla a dit…

Les gais geeks siphonnent un peu trop...:-))

emile red a dit…

Les USA dans la tourmente, le chomage est à 9,4% et depuis quelques jours encore un Jobs en moins...

Bravo Philippe pour la découverte des fôtes d'hortaugraffe, ces Italiens quand même s'ils savaient qu'on pense encore à eux -huit mois après- pour autre chose que la note cata servit la semaine dernière en carbonara-chianti.

Je me plairai juste à dire qu'il est plus facile de se moquer du lyrisme d'un écrivaillon que de juste essayer de prouver sa compétence en écrivant soi-même de bons articles...

Tout de même, glorifier un royaliste nationaliste me pose quelques problèmes mais visiblement ça n'en pose aucun à de grands penseurs.

Ma, pourtant elle tourne...

rocla a dit…

Philippe Renève a dit…
Tall, sans être Victor Hugo on peut être simplement honnête...
c 'est Misérable ...

Philippe Renève a dit…

Gazi, je suis aussi stupéfait devant cet étalage de réactions qui montre l'incroyable conditionnement des esprits par le marketing d'Apple: la boîte de Jobs a réussi année après année à se constituer une image tout à fait indépendante des caractéristiques de ses produits.
La meilleure preuve en est que personne ne s'accorde sur la supériorité des produits Apple; c'est bien qu'elle n'existe que dans les esprits.

emile red a dit…

Cap, c'est la grande nouveauté, l’honnête tait ce qu'il vole et Hugo bosse fort.

"Si Verdi n'avait point existé, aurions nous eu l'automne qui rougit la campagne d'Italie", se demandait un jour Napoléon III sur le trône luttant contre le Mexique et la courante.
Mais chez nous aucun abus co-pied, -laid... ou -d'Ono zorblug dit Yoko Lennon du Vatican.

Imagine...

rocla a dit…

à comparer aux neux-neux s' équipant d' appareils Haute-Fidélité délirant sur les performances de la transmission musicale alors qu' ils n' ont peut-être jamais mis les pieds dans une salle de concert écouter le son du cor .

Taper un texto ressemble à une éructation borborygmique comparé à un texte ficelé avec description efficace .

emile red a dit…

Preuve que les Mac n'avait pas plus d'imagination que les O'... en kilt ou au culte derrière la gare.

Apple c'est les Beatles, encore une pomperie du côté des tuyaux à fric que même ceux qui n'en ont pas mais naviguent sur le Nil croient que ça tombera comme la neige en hiver et la poudre de perlin pleinplein.

Ce que les croyances des siphonathées font dire, font faire et fontaine dont ils ne boiront l'eau de feu.

Tall a dit…

Je crains que nous n'ayons fait une erreur. Comme le mentionne très justement un internaute de chez disonrien : l'article est signé César. Or, Google indique que César est mort en l'an 44. Il y a donc bien antériorité.

rocla a dit…

Sauf votre respect le même César tient le billet de Nabudeconosort lui-même .

Et si c 'est un Nabudeconosort il y a circonstances atténuantes ...:-))

emile red a dit…

Es tu sûr que ce n'est pas le César de la belote à Raimu parti à la pêche au scénario sur Agovox, parce qu'il était resté Fanny battu par Marius ?

Ou le César qu'on pressait à Marseille vers le vieux porc, sa sculpturale truie et son porsilaid pour faire la photo de la remise de monoprix avant de la raser gratis ?

Philippe Renève a dit…

Bon. Tenons-en nous aux faits.

Aujourd'hui paraît sur un site tiers, où les critiques contre Agoravox sont pour le moins vives, un article qui est à la virgule près celui paru il y a six mois sur ce même Agoravox.

Voilà.

rocla a dit…

Il est dans un drôle d' état ce tiers ...

Philippe Renève a dit…

Oui. Du reste, on s'en moque comme du quart...

rocla a dit…

c 'est un monde ...!

Philippe Renève a dit…

Un monde de comptes où on se perd: une demi-mondaine du quart-monde, ça pourrait faire quoi, exactement ?

emile red a dit…

Comment d'un plagiaire copié/collé, pasticher d'un trait un asinien gamin Poitevin :

"Quand on, pense à ces efforts constipants pour qu’enfin soient accroupis nos amis rampants du Furteam.
Pour que soient reconnus nos grôles dans la défonce et la pénétration du buzz au profit et rôle de Gogovox.
.
C’est-y pas mieux comme ça de boire, enfin réunis, les bières du trocson où l’on glose et rit en grand pour notre veule fonction. Servir Gogovox un jour
Servir Gogovox toujours.
Léon j'ai les mêmes à la maison"


Tirade frasquaire au crédit de la tirette à pression et de son poteau de corner...

emile red a dit…

Diantre, voilà que la calomnie n'est pas assez calomnieuse, il faut qu'elle soit mensongère.

Pourquoi ne serait-elle pas, aussi, fallacieuse et erronée et trompeuse ?

Et cette satanée calomnie se répète, en écho, ad libitum, elle se double, elle se réplique... mieux elle se pléonasme telle une itération, une résonance, une redondance.

Là se devine zébulon l'halluciné qui rebondit et ricoche, tressaute et tressaille qui subreptice et retombe sur les pieds alcooliques d’acolytes éméchés qui piaffent et piaillent et se taisent.

Chez ces gens là, monsieur, on ne verse pas la soupe du vieillard gommeux.

Philippe Renève a dit…

Non, non, soyons sérieux: nous avons l'explication du pourquoi du comment du "Guiseppe" (sic).

"Il semble qu’au départ il y ait eu un article du Times" que nani et nanère.

Voilà du solide, du sourcé et du sérieux. Nous sommes rassurés, d'autant que "l'auteur" (ne rions pas) a finalement avoué avoir tout simplement recopié (sélection, control c, control v) un commentaire du site tant haï.

Que de talent, de créativité et d'honnêteté.

emile red a dit…

Alors ils n'ont pas pompé l'article mais le commentaire qui folâtre sur le web d'un site à l'autre.

Ok, mais comment expliquer, chez nos amis bigleux, cette coquille dans le titre, absente dans le commentaire mais étrangement retrouvée dans l'article de Gogovox suscité et uniquement là ?

Ah, les coïncidences tout de même, ça vous ferait pendre un homme...

rocla a dit…

Ponce-Pilate était un honnête homme rapport à ces deux Burlesconis ....

Tall a dit…

D'après google, il n'y a aucune page du Times où se trouvent ensemble les 2 mots : Berlusconi et Verdi. lien google > http://www.google.be/webhp?hl=fr#sclient=psy-ab&hl=fr&site=webhp&source=hp&q=site%3Ahttp%3A%2F%2Fwww.thetimes.co.uk%20verdi%20berlusconi&pbx=1&oq=&aq=&aqi=&aql=&gs_sm=&gs_upl=&fp=1&biw=1124&bih=931&pf=p&pdl=3000&bav=on.2,or.r_gc.r_pw.,cf.osb&cad=b

Philippe Renève a dit…

Magnifique, Rocla.

Un ban bourguignon pour les Burlesconis !

emile red a dit…

Il est superbement comique de voir de vieux fantoches pris les mains dans la confiote et, quand elle coule, accuser les voisins d'avoir les doigts sucrés.

A s'interroger qui est maboul et qui fait le buzz, pour quel prix ?

En y regardant de plus près, Gogovox et Grolovox se ressemblent étrangement, même sécateur, même dégraissage, pour les mêmes raisons, mêmes léchouilles, et maintenant mêmes articles avec les mêmes commentateurs.

Grolovox n'est ni plus ni moins que la machine à recycler de Gogovox, en moins bien, moins propre et cruellement ringard, une vraie poubelle avec ses attributs.

Reste à savoir si les illuminés font ça à l'oeil pour leur maison mère...

Tall a dit…

Quelle bande de minus ... ça les rend maaalaaaaades de devoir admettre que l'article d'Agoravox pourrait bien être l'original. En tout cas, j'ai vu au moins 5 sites qui citaient Agoravox comme source. Ils n'ont pas de problème avec ça, eux.

Demian west a dit…

Je ne vois là rien de choquant puisque Léon et Furtif se réfèrent quotidiennement et sans cesse à Agoravox, même Aria s'en trouve gavée selon ses propres termes.

Ce qui est choquant, c'est que Léon nie l'évidence du plagiat, selon la coutume de tout plagiaire. D'ailleurs, rien de ce qu'il écrit n'est vraiment original.

rocla a dit…

C 'est plus du plagiat leur système c 'est la mer entière , que dis-je un océan de mauvaise foi .

Sous le plagiat le mer .

Cantilisme .

Philippe Renève a dit…

Allons, allons, Messieurs, je vous trouve d'une sévérité tout à fait excessive.

Un texte si soigneusement copié d'un commentaire sans source d'un inconnu sur un forum internet bidon constellé de faux nez ne peut être que d'une scrupuleuse exactitude jusque dans les plus petits détails.

Et puis, l'indigence du style et le vocabulaire approximatif, soigneusement conservés sans doute dans un souci de respect du texte, tendraient à montrer qu'il provient d'une traduction hésitante; pourquoi pas du Times ?

Demian west a dit…

Je ne doute pas un instant qu'on trouvera bien une soubrette chez Dicons qui affirmera que Léon est correcteur d'Anglais au "Times", c'est même là qu'elle a succombé.

Philippe Renève a dit…

Irréaliste: on succombe à des charmes.

Demian west a dit…

C'est marrant comme Léon ne dit pas à Aria que j'ai écrit à la journaliste de M6 et à l'équipe de Roselmack pour les informer que Dicons est un site d'extrême-droite.

Et il ne leur reste que la théorie du complot des médias officiels pour expliquer à Aria les désistements des journalistes. Léon est un petit chef cachotier donc manipulateur.

emile red a dit…

Nous devons reconnaître qu'ils sont forts, ils ont su modifier le titre et le chapeau pour faire disparaître la preuve de l'objet du délit.

Comme nous sommes une bande d'abrutis possiblement affidés à la caserne qu'ils aiment tant éreinter, nous sommes notoirement incapables de faire une copie écran ou d'enregistrer une page html.

Tout est donc résolu et nos grolomen peuvent se consacrer sereinement aux noces de Zara et de Steve...

Tall a dit…

J'ai régardé un peu + avant du côté du Times, et il y a un article anglais qui a inspiré celui d'agoravox, mais l'article d'agoravox le cite clairement. Et ce n'est pas un plagiat. Il cite des extraits d'interview dont il ne change évidemment pas les termes. Ca semble réglo. Lien vers l'article anglais > http://gramilano.tumblr.com/post/4019945578/the-times-interviews-riccardo-muti-on-baton-charging

Tall a dit…

J'ai un ami castor ( que j'aime bien aussi ) qui s'est fait rouler sur la queue par un TGV italien. Bon, heureusement, elle était déjà plate, mais elle a une drôle de forme maintenant, un peu comme un escalier :-))

Philippe Renève a dit…

Bon, les amis, je crois que tout a été dit à propos de cette guignolerie, qui est symptomatique des sites où toute l'intelligence consiste à recopier pieusement des informations non sourcées sans savoir si elles ont le plus petit début de bien-fondé.

Tirons, si vous le voulez bien, un trait – ou la chasse, au choix – sur cette cocasse histoire.

Parlons de choses plus intéressantes, ce ne sera pas difficile.

Anonyme a dit…

Bonjour à tous,

Il me serait intéressant, pour ma culture personnelle, de savoir comment l'on pourrait qualifier de plagiat un texte dont le préambule précise qu'il est emprunté au web.

Note à l'intention de Red : il n'y a pas disparition de quoi que ce soit dans le bandeau de l'article. Au temps, donc pour tes affirmations hasardeuses ...

(désolé s'il y a redite, mais j'ai tenté de poster avec mon profil wordpress et ça passe pas. Ca me permet de dire à Tall que je me suis bien marré en lisant son message sur ma queue)

Tall a dit…

Salut Castor, ;-) ... ben, c'aura été le p'tit buzz du jour. Pas bien méchant et plutôt rigolo.

Disons qu'en principe, on cite la source par politesse. Et j'ai d'ailleurs trouvé 5 sites qui citaient la source Agoravox. Et je n'ai rien trouvé d'antérieur.

Quant à mon "girouettisme" tu te trompes sur le fond des vraies choses humaines, mais c'est pas grave.

rocla a dit…

Il y a plagiat car le mec qui a copié le truc était en maillot de bain avec un canard jaune gonflé autour de la taille...:-))

rocla a dit…

Exact Tall , certains placent au-dessus de l' humanisme , le connisme , le jesaistoutïsme l' exclusisme , et le ressentimentisme .

C 'est de la bêtisme tout ça .

Philippe Renève a dit…

Bonjour Castor – je suppose que c'est toi, tu n'as pas signé.

C'est gentil de venir nous rendre visite. C'est vrai que de jure et stricto sensu il ne s'agit pas de plagiat: celui-ci comporte une volonté de dissimuler que le texte n'est pas original, alors que cela a été annoncé mollement et sans citer la source, ce qui manque d'élégance à défaut de professionnalisme.

Le cocasse n'est donc pas dans le plagiat mais dans la copie aveugle d'un texte non sourcé, non signé, non vérifié. Il n'en est pas moins voluptueux.

Tall a dit…

Et un p'tit merci à fufu pour le lien vers le soutien aux filles exploitées. Ce ne serait pas du luxe que zara les aide un peu.

rocla a dit…

Salut Castor aussi :-))

La volupté m' a également envahi . J' ai eu comme des frissons incontrôlables à la lecture de la copie .

Anonyme a dit…

Tall,

Il y a visiblement maldonne et vraiment pas de quoi en faire un fromage.
On ne peut citer qu'un auteur que l'on connaît et, visiblement, Léon comptait sur Razzara pour lui indiquer quelle était la source.

Je trouve particulièrement dommage de lire (de part et d'autre) des noms d'oiseaux.
Les intentions que l'on prête (et que l'on rend) ne grandissent personne et s'il devait y avoir une fin à ce buzz, ce serait en tirant la chasse (copyright renève) sur tout et non sur certains.

Et saches que je me trompe souvent !

Philippe Renève a dit…

Castor,

Tu remarqueras que nous ne t'attachons à aucun poteau de torture, que nous laissons les brodequins au vestiaire et que nous accueillons, nous, avec le sourire toute personne courtoise et polie qui vient nous critiquer.

Ce n'est pas le cas partout, dis-toi le bien.

Philippe Renève a dit…

Castor,
C'est amusant, ça: Léon comptait sur Razzara pour lui indiquer quelle était la source ? Et donc il a publié sa copie avant de le savoir ?

Anonyme a dit…

Bonjour, Philippe,

Je remarque ce que tu dis et encore beaucoup d'autres choses.
Je n'étais pas dans la critique mais plutôt dans le regret.
Je déteste voir ces rancoeurs s'installer entre personnes qui ont parcouru ne serait-ce qu'un moment ensemble.
J'ai un côté très fleur-bleue et je tente toujours la réconciliation.
Ici, je ne le ferai pas mais je propose la Paix des Chefs.

Et puisque j'ai la queue comme un escalier, peut-être pourriez-vous l'utiliser pour grimper un peu plus haut que ce que j'ai lu jusqu'ici.

Chez Disons, il y a autant de défauts que de qualités. Il faut accepter, je crois, la mauvaise humeur de celui qui vous invite chez lui car ce qu'il a à vous offrir est peut-être plus important que ça.

Pardon pour l'absence de signature.

Castor.

Philippe Renève a dit…

Castor,
Encore une chose cocasse: les gens de DDC font mine de s'étonner avec de grands moulinets de plume que certaines personnes se retrouvent ici.
Comme les expulsés et les déçus d'Agoravox, faute de mieux, se sont retrouvés sur leur site, les expulsés, les insultés, les méprisés et les déçus de DDC se retrouvent nécessairement ici. Ça représente potentiellement un lectorat très important, surtout en proportion de ceux qui y sont demeurés (je pèse mes mots).

rocla a dit…

43 morts décédés selon les syndicats , un blessé léger selon la police des plages ...:-))

Philippe Renève a dit…

Castor,
"Il faut accepter, je crois, la mauvaise humeur de celui qui vous invite chez lui car ce qu'il a à vous offrir est peut-être plus important que ça."
Mais qu'ont donc à offrir les patrons de D. autre que du mépris et des insultes pour tous ceux qui ne sont pas de leur avis ? Tu l'as expérimenté, sauf erreur de ma part.

Tall a dit…

Castor
Léon a balancé un texte sans connaître la source, ce qui n'est pas bien grave sur le web. Mais bon, quand ça veut réussir que c'est justement Agoravox qui en est l'origine la + probable, ça devient alors une Maboulcopy ! On allait quand même pas louper ça ! Surtout un vendredi. :-))

Philippe Renève a dit…

Tu "déteste(s) voir ces rancoeurs s'installer entre personnes qui ont parcouru ne serait-ce qu'un moment ensemble."
Mais qui a de la rancœur envers qui ? Qui me traite depuis janvier comme un chien, m'insulte à distance après m'avoir exclu, m'a sans doute diffamé en petit comité sans que je puisse rétablir la vérité et qui continue à me harceler ?

Anonyme a dit…

Philippe,

oui, tu as raison, je l'ai expérimenté et du reste, c'est l'une des raisons pour lesquelles j'interviens de moins en moins et en tout cas pas sur des sujets qui me tiennent à coeur.

Mais comme je te l'ai dit, pour moi, le rapport gain/perte est en faveur du premier, je continue donc à profiter de l'hospitalité de Léon et de Furtif.

Bon, là dessus, je vous fais la bise à tous, je rentre à la maison, j'en ai plein les bottes.

Philippe Renève a dit…

L'hospitalité ? Le mot est curieusement choisi.

Tall a dit…

Salut Castor
Et soigne bien ta queue ... se faire rouler dessus par le TGV Rome - Paris de 14h10, c'est quand même pas rien .. ;-)

Philippe Renève a dit…

Allez, parlons d'autre chose.

Présidentielle 2012: Strauss-Kahn est le meilleur candidat du PS, dit Allègre.

Après s'être un peu trop dénudé, voilà DSK habillé pour l'hiver.

Philippe Renève a dit…

Rocla,

Dans mon post de 18h48 je voulais parler du voluptueux du cocasse...

rocla a dit…

Salut Castor , j' aime beaucoup la démarche qui est la tienne . Il n' y a que ceux comme toi qui réussissent à faire un monde un peu moins con .
Il est avéré comme sûr et certain que ceux qui n' arrivent pas à faire un compromis se retrouvent dans des camps où l' inextricable fait loi .

Ce choeur des esclaves dans le clip est simplement magnifique . Les expressions des visages montrent la beauté de la vie .

C 'est juste magnifique .

Demian west a dit…

Dieusons ! MDR !

Philippe Renève a dit…

Une chose intéressante: La Cour de cassation étend le droit de la presse aux blogs.

Tall a dit…

Y en a qui perdent complètement les pédales là de l'autre côté. Je suis devenu pro-islam maintenant. Je ne sais pas ce qu'elle fume la Colre aujourd'hui, mais ça doit être un millésime afghan de 1ère bourre. Elle confond les personnes et les idées, on dirait du morice.

Y aurait un vent d'amertume lié à un sentiment de défaite là que ça m'étonnerait pas, tiens. Si son grand sachem avait pu nous claper le beignet, elle aurait ri comme une baleine.

Demian west a dit…

Pour ce qui est de mes courriers aux Médias, il s'agissait simplement des les informer que Dixcons est un site d'extrême-droite qui pratique la désignation de communauté en bouc-émissaire et pour les dénigrer et diffamer quotidiennement. Ceci représentant une véritable incitation à la haine et à la violence.

Et je ne doute pas que ces Médias ont mieux lu les pages concernées. Ainsi, en connaissance de cause, ils pouvaient décider de diffuser ou non un témoignage idéologisé au sujet d'une otage. Car je leur ai expliqué que les directeurs du site exploitaient toute médiatisation de leur site pour étendre leur idéologie. Et qu'il s'agissait donc d'une instrumentalisation d'un témoignage personnel au sujet d'une otage, dont on se demande bien comment ses geôliers prendraient qu'elle était féministe.

Ils lui voudraient quelque tort qu'ils n'agiraient pas autrement. Enfin, Aria qui se prévaut d'avoir été interviewée par TF1 ne manque pas de dire sur Dixcons tout le mal qu'elle pense de cette chaîne.

Ce site exprime une méconnaissance totale des moeurs et règles des médias parisiens. Et il ne s'agit que d'extrême-droite provincialiste à la sauce extrême-gauche qui aurait viré à l'extrême-droite ce qui est le plus ringard à Paris car usé depuis l'ère Mitterrandienne.

Aucun journaliste sérieux à Paris ne voudrais être instrumentalisé par des ringards aussi bricoleurs qui pratiquent les stratégies de la cour de récré et du bouc-émissaire dont toute défense est empêchée par la censure .

Tout ceci est d'un autre temps barbare.

Waldgänger a dit…

Salut tout le monde,

Pas fâché de voir des épinglés pour cause de repompe caractérisée. Et vu leur comportement envers moi, je ne vais pas les plaindre. Moi, j'ai mes griefs contre eux, comme beaucoup ici, pas envie de raconter dans le détail.

Sinon, pour les primaires, je voterai Hollande, c'est une joie de voir la perspective du départ de NS de l'Elysée se rapprocher de plus en plus. Ce n'est pas qu'il me fasse tomber à la renverse, mais vote utile avant tout.

Tall a dit…

Salut Wald
Pas besoin de raconter dans le détail. C'est uniquement une question d'empathie avec le grand sachem. Une simple affaire de personnes. Tout le reste, c'est du pipeau pseudo-rationnel.

Pour le PS, moi je préfère le charisme de Ségolène quand même.

Anonyme a dit…

Etonnant de constater une telle osmose concernant un vague blog. A croire qu'ils ont su faire le nécesaire pour liguer leurs détracteurs largement au-delà de ce qui était imaginable.

Il faut quand même le faire pour réussir, à ce point, à réunir, contre soi, les éléments les plus improbables question point de vue similaire....!!!

LéoFury l'a fait!!! ;-)

Gül (autrement nommée "la sucrée", sluuuurp!)

Tall a dit…

Oui, exactement louloute ... c'est un peu comme momo finalement. ;-)

rocla a dit…

:-))

Par l' improbable osmosé Rocla :

Bonjour Gül , content de vous voir en bonne santé .

Ben oui , à force de parler de La Sucrée du Nain Bleu et d' autres apostrophes hasardeuses le burlesque Donatio des Marx Brother dirigeant comme vous dites un vague blog dont l' ami Sandro , talentueux trempeur de plume dans l' encre noire est parti en ayant marre de leur façon de montrer l' ours blanc d' un air inspiré , auquel le clown russe voulait donner des leçons de maintien les duettistes pensaient pouvoir traiter de leur mépris même celui qui n' avait aucun contentieux envers eux . Sauf que le talent , le vrai , celui qui passe horizontalement et verticalement à travers la bêtise commune des petits chefs à un galon mal boutonné a fini par ne plus supporter leur congénitalité originelle .


Second-deuxio , n' est-ce pas grande maladie de parler tous les jours d' un site dont ils croyaient détenir certaines clés puis ensuite les a lourdés ?

A ceux qui pensent que je devrais lécher les pieds à des mecs qui suppriment de facto des articles publiés sur leur site , eh bien veuillez soit réfléchir une seconde .

Ou plusieurs .

Bonne journée Gül :-))

Philippe Renève a dit…

Une remarque.

Ces gens qui se déchaînent contre nous – faut-il qu'ils se sentent morveux – affirment sans rire « Les injures se bousculent à la bouche, et comme ils n’arrivent pas à être aussi blessants et ignominieux qu’ils le rêveraient, ils sont fous d’exaspération. C’est étonnant à quel point ils expectorent la haine et l’amertume… »
Ce sont les mêmes qui écrivent du même jet de fiel « une meute de vieux gâteux », « individus désoeuvrés , qui ne vivent que dans le plaisir malsain de la surveillance et la délation, et qui se vautrent dans la mauvaise foi et la vulgarité des sentiments », « on matraque l’insulte », « méprisable », « à force de baver », « l’imposteur humaniste Renève », « côté psychorigide », « faux-culs », « servilité doucereuse », le grand malade qui se roule dans son pipi de rage », « une telle enflure, une telle prétention », « une petite merde d’artiste raté », « la merde » (c'est récurrent).

Cette délicate élégance de langage montre bien où ils en sont rendus: à l'agression personnelle comme seul mode d'expression. Il ne s'agit plus de condamner une action, mais d'attaquer les personnes; l'insulte tient lieu l'argument. C'est assez dire le niveau de pensée.

Philippe Renève a dit…

Gül,

On ne fédère pas ainsi un petit groupe presque uniquement contre des choses et des gens (Agoravox et ce blog) sans que les personnalités s'y prêtent par la souplesse de l'échine et l'attirance pour la chasse en meute.
Tous ceux qui ne possédaient pas ces défauts nécessaires en ont été exclus ou sont partis d'eux-mêmes. Le résultat est une belle homogénéité dans le comportement et les obsessions.

Demian west a dit…

On le constate, aujourd'hui, les impostures ne peuvent durer et s'installer sur le net. Car il est toujours des lieux ou l'expression se libère contre les tyranneaux qui se montent des sites pour étendre le champ de leur despotisme familial ou scolaire.

Ils se sont installés dans leur pré carré où ils font régner leur règle de fer et par la terreur et l'obligation d'allégeance pour le moindre dépôt de commentaire, tous dans la ligne qu'ils ont édictée comme tous dictateurs déplacés dans notre époque.

Bref ils sont aujourd'hui aussi ridicules que les caricatures de Chaplin quand il les montrait jouant avec le globe ou le blog dans son bureau d'hystérique.

Bref, on en a marre de ce blog qui ne vit que par ce dispositif lâche et misérable qui consiste à insulter des agents libres internet qui sont interdits de tout droit de réponse pourtant prévu par le Code Civil. Même Agoravox n'avait pas osé une telle dictature des chefs censeurs.

Dixcons.machin c'est la pire dérive du blog voyou. Et ils tombent...déjà ils ne s'entendent plus entre-eux et les désistements pleuvent.

Il faut savoir qu'il est toujours une force sur l'internet qui s'opposera à ces graines de dictatures, ce sont les intervenants ou agents libres de l'internet qui ne sont jamais inféodés ou membres d'aucune structure, journal, blog ou site. C'est une composante de l'internet qui est forcément la plus forte car jamais circonscrite dans une idéologie au service d'idéologues qui ne savent que rassembler des membres pour se nourrir de leurs allégeances factices dictées par la peur ou par l'avidité et la facticité.

Philippe Renève a dit…

Tous les moyens sont bons quand les arguments font défaut: on dit maintenant que seul l'esprit de vengeance m'anime... Je suis bien trop paresseux pour ça et je place mon amour-propre ailleurs que dans toute cette saleté d'esprit.

rocla a dit…

à Colrinette et autres théorisants de la culture mal ingérée veuillez lire ce petit articulet , et venez oser parler de ratés de la vie ça s' appelle " La qu’est-ce-ça-peut-te-foutrattitude "

Se trouve sur le blog Philippe Renève le 12 Septembre 2011;

Petite aventure avec quelques copains dans la real life .

Pas la narration d' un voyage organisé à 'l intention des retraités de l' EN .

La vie on the road , que vous devriez pratiquer sans retenue pour savoir parler d' elle .

Mais je doute de vos capacités à vous interesser à autre chose que les conseils de lecture de l' établishment Marx Brother and Co ...

La vraie vie , pour en parler faut l' avoir vécue .

rocla a dit…

Si ça continue çacomme bientôt des ménagères autour des cinquante ans vont publier des livres de gastronomie car elles ont réussi à ouvrir une boite de confit de canard ...:-))

Tall a dit…

Ce qui est assez décalé aussi, c'est le gars qui vient avec des "mes enfants", "mes chéris", vraiment comme s'il parlait encore aux élèves de sa classe d'antan. Alors qu'il est entouré de gens dont certains ont un vécu expérimental tel qu'ils pourraient être ses grands-parents.

L'essentiel de la vie ne s'apprend dans aucune école. C'est même à ça qu'on les reconnaît :-))

Tall a dit…

Rapport de campagne du général Fufu à Sa Majesté Léon

Sire,

La situation est sous contrôle. Tandis que nous nous replions en bon ordre sur des positions soigneusement préparées à l'avance, les hordes de barbares ennemies progresssent bordéliquement dans un chaos indescriptible.

rocla a dit…

:-))

rocla a dit…

Et parler des prouts de Céline n' est pas un gage d' intelligence ...

Demian west a dit…

Selon mon point de vue, il est évident qu'un individu autoritaire qui appelle tous ses détracteurs "Mon chéri" et par toutes marques cyniquement pseudo affectives est un praticien présupposé du harcèlement sexuel. Car ses mots choisis sont une forme d'aveu induit ou suggéré pour exercer plus encore cette forme de harcèlement dans une zone floue de la loi. Il suggère, il fait des allusions pour étendre son champ d'action illicite et délictuelle. Il veut humilier car le harcèlement est une manifestation de pouvoir dominateur sur la conscience d'autrui.

Tall a dit…

'tention de ne pas taper trop bas, ni trop longtemps, sinon on descend au sous-sol des minus.

Et je crois qu'ils ont eu leur dose.

a +

Demian west a dit…

C'est toujours cathartique quand un délinquant est placé devant ses exactions et ces comportements illicites et vexatoires. Ce sont des mises en garde qu'il s'attire par le fait qu'il s'est attribué trop de libertés en société, et la société le lui rend bien. Il ne faut jamais avoir peur de dire ce qu'on a vu dans les violences verbales de personnes qui prétendent à l'autorité sur autrui. Le vrai pervers manipulateur laisse toujours des indices de sa perversion dans ses propos, car il veut que les victimes sachent bien qui il est. Il faut donc lui donner la punition qu'il recherche lui-même.

rocla a dit…

Les Marx-Brothers après la dictature du prolétariat se lancent dans la dictature du pronétariat .

Diriger le monde selon la frime foie gras station service .

Gogols ...:-))

Philippe Renève a dit…

Tall a raison. Nous allons cesser de commenter tout ça pour ne pas risquer de nous abaisser à leur niveau.

De toute manière, leur discours n'est plus fait que d'insultes et il n'y a que deux manières d'y répondre: par d'autres insultes ou par le silence. Nous choisirons la seconde; je vous prie donc de passer à autre chose.

rocla a dit…

J' allais le dire .

Et bien aujourd'hui mistral . Sacrés poumons le mec !

emile red a dit…

Bijour, missié damzz et les ôtres...

Encensons les chansons de charançon, ça instruit et entretient les cages à miel, et laissons nous bercer de comptines.

Il fait un peu frais, l'hiver s'annonce de prémices avancés, mais le soleil, frère courage, se lève aux aurores encore et encore et nous engraisse les matinées.

..........

Le mistral c'est de la soufflette en queue de pie qui se croit manier un symphonique en tordant son accordéon...
De la frime et de la fripe, une grippe et puis s'en va, grande bleue oblige et tout son fatras, mister mistral se cavale.

..........

Qui est ce DSK ? Aurait-il perdu un Jobs ?
Aurait-il subi une inFaMIe, une avanie, un soufflet de Lagarde républicaine un jour allègre sous un porshe ?

Gül a dit…

Ho! Ho! Emile!

C'est de "Lapointe"!

emile red a dit…

Du Lapointe ? Non mais du p'tit clou...
De la semence de tapissier, qui pâtis et patisse.

C'est de la vis, du boulon prisonnier dont on lève l'écrou.

C'est de l’agrafe, grasse en grappe, du coulis de mots dont on mange les phrases.

C'est un petit élan exalté qui tient les rênes d'un caribou excité.

C'est un p'tit monde de briques et de brocs.

A la tienne...

Gül a dit…

Une con plainte du pro au gré... Tchin!

R et dia a dit…

Une défense du centralisme démocratique du PCF par furtif

"Mais l’histoire du mouvement ouvrier et de ses organisations a voulu qu’ils soient particulièrement exemplaires en matière de démocratie interne, cette dernière étant l’exemple et la garante de son respect au cas de prise du pouvoir.
La discussion des programmes des motions de congrès et les élections des équipes dirigeantes ne pouvant se justifier que par cette démocratie interne."

dit sans rire .

rocla a dit…

Une intelligence sans bonté est comme un costume de soie porté par un cadavre

Tall a dit…

joli, rocla ...

une illustration >
http://www.youtube.com/watch?v=GrXd_3E6RtQ

Philippe Renève a dit…

Oui, très bien vu Rocla.

Je dirais aussi qu'une intelligence sans bonté est comme un masque d'argent sur un visage hideux.

rocla a dit…

Merci Tall ,

Cette chanson magnifique , ses deux accords ses paroles simples et son rythme Brazil avec la voix de Barouh est une une leçon de bonheur .

rocla a dit…

Philippe ,

« La vie est parfois grave, souvent légère, jamais sérieuse.

Paroles de Christian Bobin , cette nuit à France-Cu .

Philippe Renève a dit…

Elle n'est jamais sérieuse parce qu'elle est absurde: notre pauvre raison ne suffit pas à la dominer et doit donc la prendre avec toute la distance ironique nécessaire.

Philippe Renève a dit…

Dis-moi, Castor, es-tu là ? Il paraît qu'on t'a viré ? Etrange, je n'étais pas au courant.

Comment appelle-t-on le fait de prendre ses désirs pour des réalités ? Ah oui, psychose, c'est ça.

Tall a dit…

les histoires de fluflute et léonie

fluflute > tiens, tu sais qu'aux USA, un homme se fait écraser toutes les 10 minutes ?

léonie > pov type, il doit être dans un état ..

emile red a dit…

Comment peut-on être clément avec le temps qui se moque de nous, comment peut-on être sérieux avec l'intelligence qui joue comme une ombre.

Comment les petits mots banals issus des petites bouches de petites personnes frénétiques peuvent-ils intéressaient le monde qui tourbillonne et se métamorphose, murmure ici, déjà enfui, inconsistance de la modicité volatile.

emile red a dit…

Philippe, ON dit de Castor qu'il essaye de nous ramener à la raison...

Mais sait-ON ce qu'est la raison ?

Et quelle raison ?

Peut-on considérer raisonnable une équipe sportive qui choisit son arbitre et modifie à son avantage les règles durant la partie ?

rocla a dit…

C' est à dire que comme c' est leur manière à eux de virer , de censurer , ils pensent que le monde tourne à leur image . Cela s' appelle " aliénation mentale "

rocla a dit…

Et quand une certaine détraquée trouve que sur Agoravos il y a de bons auteurs ( ça se pourrait ) et qu' aucune fois depuis les milliers que le Marx-Brother chef traite ce site de maboul elle n' a réagi , montre son très très peu de crédibilité ( dans lequel mot de trouve à une voyelle près le mot débilité )

Et ça roule ses mécaniques ....:-))

rocla a dit…

Je dis détraquée car si une balance indique plusieurs poids et plusieurs mesures elle est détraquées . Le service des poids et mesures appose une croix dessus en signe de matériel non conforme .

Philippe Renève a dit…

Messieurs, revenons à nos moutons à nous; ceux-là ne sont pas dignes d'intérêt.

emile red a dit…

"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie."
(Jacques Prévert)

Philippe Renève a dit…

Ah oui, les moutons de Prévert c'est encore mieux !

rocla a dit…

Et la chèvre de Monsieur Seguin elle est pas jolie ?

emile red a dit…

On dit qu'elle est hautine et qu'elle aurait tiré sa dernière cartouche, elle a certainement du plomb dans l'aile.

Philippe Renève a dit…

Un petit intermède botanique qui nous détendra tous.

Il semble que des esprits hâtivement systématiques en viennent à qualifier le muflier commun (Antirrhinum majus) d'"orchidée sauvage".

Il est aisé de vérifier que cette plante fait partie des Scrophulariacées, famille qui n'a rien à voir de près ou de loin avec les Orchidacées.

Quel aria !

rocla a dit…

Même les botaniques ?

Philippe Renève a dit…

?? et même ??? !

rocla a dit…

Beaucoup de plantes aiment bien que les botaniques sauf les cucurbitacées .. qui ont ont un peu marre :-))

Philippe Renève a dit…

! !

Tall a dit…

pas seulement ... domi aussi ...
http://www.youtube.com/watch?v=j67CRvHEVvs

rocla a dit…

:-))

Anonyme a dit…

On a constaté la mégalomanie du site Inconnu qui racolait M6 et TF1 après avoir dénigré ces médias, et qui prétendait fournir un témoignage à la hauteur de ses prétentions nationales, et qui finit en un pschitttt tout pour néant !

Bref, que chacun reste à sa place et que les Aria restent chez les Aryens. MDR !

Demy West bien sûr ! ha ha ha !

rocla a dit…

Jean-Pierre Pernaud a repris un Ricard sinon rien ...:-))

Tall a dit…

Quant j'ai tapé "Marie Dedieu" dans Google-news il y a quelques jours ( démarche fabuleusement imaginative vous en conviendrez ), j'ai pu en voir en une diagonale de 20 secondes que les ravisseurs étaient identifiés et localisés par la DGSE et les autorités locales qui travaillaient en étroite collaboration sur le dossier. D'après ces infos, Marie Dedieu n'est donc pas du tout abandonnée à son triste sort. D'autant que ce genre de rançonnement n'est pas une technique nouvelle pratiquée dans la région.

Du coup, la seule chose utile que peuvent faire les médias en l'occurence, c'est de ne rien dire qui puisse nuire à l'opération de sauvetage en cours.

Anonyme a dit…

Franchement, on se demande comment une bio de cette otage pourrait aider à sa libération. Qu'elle était très belle et qu'elle a tourné dans un film quand elle était jeune et avant son handicap, en quoi ces éléments peuvent-ils intéresser et les preneurs d'otages et nous-mêmes. Comme si la prise d'otage était un événement logique et une péripétie de vie people. Les médias usent juste d'événements pour faire parler d'eux-mêmes et de leur machine, et c'est exactement l'usage que le site Inconnu a fait de cet histoire : faire parler de soi en instrumentalisant une victime et sans aucun égard pour les suites ou pour les risques et tout en affirmant l'inverse. C'est la vieille histoire des infos.

Tous ces inconnus veulent être connus. Ils devraient proposer de prendre la place de l'otage, ce qui serait vraiment efficace pour la sauver, mais ils leur faudrait des c... et ça c'est un truc que le bavardage n'apporte pas, même à Noël. Tu viens avec les tiennes.

DW

Tall a dit…

Pour le courage, même à Noël, il faut venir avec les siennes...

Excellent ça, je note. ;-)

Gül a dit…

C'est tout à fait ça!

Bien vu!

Ce côté people, tellement vulgaire, mais aux trousses duquel une cohorte de gens bien ordinaires, avides de reconnaissance, courent, courent...

C'est pitoyable ce besoin d'être remarqué, par des sphères que l'on croit hautes et qui ne sont que l'image même de la vulgarité la plus crasse.

Quand on pense que certains osent faire ce reproche à d'autres, de devoir faire le ménage devant (voire dedans...) chez eux!

C'est hallucinant de bêtise! C'en serait presque désolant si ce n'était pas si drôle!

De Graaaands Espriiits dans de si petites godasses, c'est d'un ridicule!
Pas demain la veille qu'ils vont défiler devant le tout-Paris! Pfffff....

Ps : t je n'ai pas attendu votre accord, M'sieur Le Lion, pour décider de venir ici! Vous manquez d'assiduité, vraiment!

Je suis navrée, Philippe, mais qu'y pouvez-vous si chez vous, le droit de réponse est permis et que l'accueil donne envie de s'y prêter... J'éviterais autant que faire se peut. Là, faire, ne se pouvait pas... :-)

emile red a dit…

Je m'insurge de ma plus haute chaise et du haut de ma bassesse connue, versatile et versant nord.

Le beau tanique n'a de rapport qu'au vin de Pomerol en préférence et bouteille réunies.

Quand le mufle y est, il n'a de droit à la parole que parce qu'il prend le gauche de la pensée centripète, dire s'il n'est pas dans l'axe de la boutonnière. Il est préférable de se pencher sur l’œillet qui a l'atout et l'atour de sentir beau et paraître bon, même quand il fait la dinde à noël.

D'ailleurs nous devrions préventionner l'ensemble des troupeaux caprins, allo Eugène et ovins lorsqu'ils se trouvent devant un bernard tapis de mufle et une carpette de mufliers, ils se doivent craindre les gueules de loups en bois.

rocla a dit…

Et quand le centripète c 'est déchirant .

Anonyme a dit…

Un petit essai

Anonyme a dit…

Je necherche plus à comprendre cet ordi. Je ne sais pas si le centre pète, mais moi, je vais péter un câble.

Ardèche

Anonyme a dit…

Que pensez-vous du score de Ségolène Royal?

Anonyme a dit…

Bonjour, tous,

Philippe, non, je crois qu'il y a méprise.
Ce n'est pas d'ici que j'ai été viré mais d'ago (comme d'habitude).
Il se trouve que Rocla et Tall y discutaient de disons et que j'y ai mis mon grain de sel.

Sinon, juste une remarque personnelle qui vaut pour chacun de nous, ici, là-bas, partout : on ne construit que "pour", jamais "contre".

Castor.

emile red a dit…

Castor,

Pour construire, il faut que les fondations soient saines ou assainies.

Il est regrettable qu'un monde installé sur des tas de rancœurs et d'immondices puisse supposer être une construction salubre, particulièrement si les murs sont constitués des mêmes déchets.

Il est des traces qui ne s'oublient pas, des mots jetés comme des gifles qui ne se pardonnent pas, des vengeances mesquines et aigres qui ne s'effacent pas.

De prime abord, je ne pense pas qu'ici nous ayons pris le biais d'une guerre puérile et violente, longtemps nous avons su éviter les mots qui blessent.
En revanche du côté des Maboules en second, ce ne fut pas le cas et ça ne l'est toujours pas, bien pire, les pourfendeurs de la charia, qui par ailleurs se sont maintes fois fourvoyés, qui ont fait moult volte faces, se sont comportés depuis les tous premiers jours en inquisiteurs à notre encontre sans jamais changer de cap.

Ce genre de comportement a un nom, je ne te ferai pas l'insulte de préciser.

Quand Léon ou Furtif viennent ressasser leur incompréhension sur les liens qui nous unissent, ils feraient mieux de chercher les racines, et pendant qu'ils s'agitent à trouver comment mieux nous humilier, ils devraient s'apercevoir qu'ils n'y a rien de subjuguant à crier victoire.

Dire que nous n'en avons rien à foutre de Disons et des disonneurs serait exagéré, mais nous savons faire la part des choses et ce blog est plus une ressource humoristique pour nous qu'un point focal.

Il y a des tas d'autres endroits sur lesquels nous naviguons et qui présentent autant d'intérêts si ce n'est cette perpétuelle agressivité que vous nous prodiguez et qui est devenu au fil des jours une source d'amusement corrosif.

Nous avons su être sereins parfois, mais aucune règle de Disons ne dirige nos relations, nos débats, nos délires ou nos réactions et je ne vois pas en quoi nous tendrions la joue quand l'incivilité de quelques scribouilleurs vient troubler notre quiétude souriante.

Si nous avons su encaisser, il arrive un temps où nous savons aussi répondre, il ne faut pas alors s'étonner que nos motivations soient décuplées et qu'un mot de trop soit reçu avec les égards qu'il mérite.

Le gros problème des gens de Disons est leur fatuité à vouloir se mettre au dessus de la mêlée quand ils sont incapables de respecter ce niveau d'élocution, à trop prendre les gens pour des imbéciles, il y a de forte chance que vous tombiez sur aussi hâbleur que vous et qu'à chaque coup donné vous en receviez de plus mauvais.

Quand un Léon se permet de traiter un Juif de porc, il ne faut pas qu'il s'étonne des références qui soient faites sur sa famille et son passé, et ce n'est qu'un exemple sur les innombrables "ordures" et autres gentillesses qui nous ont été adressées, nonobstant le harcèlement quotidien du Furtif et de ces allusions purulentes et douteuses.

Ici, nous avons eu assez de volonté, au début, pour calmer le jeu, mais il faut savoir limite garder, malgré ce que peuvent penser certains arbalétriers, nous n'avons rien de pacifistes à fleurs bleues, si nous haïssons la vulgarité guerrière, nous savons répondre aux agressions permanentes bien que loin de nos désirs existentiels.

La première des lois de la démocratie, puisque c'est la défense de celle-ci et de ces attributs que Disons présente à ces lecteurs, est le respect de l'autre et de ses opinions.

Voilà j'ai dû oublier quelques condiments que certainement Philippe viendra ajouter.

Tall a dit…

Castor

Pour construire, Ago reste ouvert à tous. C'est un bar à 30 tables ouvert 7/7, et personne n'est obligé d'aller s'asseoir à celles des fadas.
Je peux comprendre qu'il y ait eu une vexation due à ce qu'on sait. Je suis passé par là aussi.
Mais j'ai fini par faire la part des choses. Quand on a compris la méca de la boutique, on peut en tirer des choses.
Sandro l'a compris aussi, il y est retourné cet été
D'ailleurs, nombreux sont ceux qui papotent chez léon sans avoir fermé leur compte chez Ago.
Sans oublier ceux qui se déguisent pour venir s'y marrer sans vexer léon.
Et puis de quoi papote-t-on le + souvent au bar de léon ?
Ca fait un peu "bar des refoulés", genre nostalgie aigre, non ?

Moi je ne me suis jamais vraiment senti clair là-bas. Alors qu'est-ce que j'y ai été fiche ?
Ben, c'est circonstanciel. Il y a eu un nartic sur momo, et comme on est trop censuré chez le fada, j'ai été un peu me libérer là-bas.
Ensuite, je suis un peu resté papoter, mais sans grande implication, et je savais bien que ça ne durerait pas.

Comme je l'ai dit sur Ago, je suis un citadin. J'aime la liberté que procure la ville.
Le p'tit village avec ses esprits locaux à la taille du patelin, j'en fais assez vite le tour. Et l'ennui s'ensuit.
Du coup, si un vioque local vient encore me bassiner rapport à son grand-père cocufié par le mien en 14, ma réac est immédiate.

Tall a dit…

La bar chez léon me rappelle un peu ces bourges du 19e qui, en costume 3-pièces et au vu de tous, approuvaient le discours du curé rapport à ces filles de joie qui avaient installé leur claque en bout de rue.
Attitude très comme-il-faut applaudie par les chapeaux à plumes qu'ils se coltinent depuis 30 ans.
Puis la nuit venue, on voit les ombres qui rasent les murs pour se rendre au claque et s'en donner à coeur-joie.
Et même le curé en est. :-)

Anonyme a dit…

Emile,

Je suis persuadé que les disputes dont naissent autant de rancoeurs (partagées, semble-t-il) et autant de "mots doux" sont ancrées dans le vécu de chacun (susceptibilité, déception, colère...).
Je ne veux pas chercher "qui a commencé". Ce n'est ni mon rôle ni mon envie.
Je reste également persuadé qu'autant de colère vient d'autant "d'amours déçues".

Tall,
Ago, ouvert ?
J'ai été "toléré" longtemps quand je ne mêlais de trucs pas trop importants.
Je suis aujourd'hui persona non grata parce que mes remarques touchent aux fondements mêmes du site.
Mais ne me parle pas de site ouvert : la contestation des thèses truffistes, l'opposition aux ténors (Morice, Ariane...) sont apparemment des crimes de lèse majesté qui amènent à l'exclusion, au bannissement.
Je constate aussi que, sur les articles truffistes, les tenants de ces thèses se sentent chez eux et en viennent à dire aujourd'hui que les contestations s'éteignent.
Or elles ne s'éteignent pas, elles sont supprimées et leurs auteurs sacrifiés !

Parle-moi de journalisme citoyen après ça...

Bon, sinon, je salue tous ceux qui postent ici, pour qui j'ai une réelle affection.

Castor

Anonyme a dit…

Bonjour à tous !

Pas eu le temps (hélas !) de participer aux échanges plus haut sur ce fil... mais rejoins pleinement les analyses de Demian West sur la dérive d'un blog et, dans ce qu'il décrit, y retrouve totalement des phénomènes associés ordinairement aux fonctionnement des sectes sous la domination d'un "père fou"..

En général, à la fin, après une ultime purge, ce qui reste du groupe s'autodétruit..

Mais nous sommes ici dans le virtuel, après le suicide collectif, pas de sang à laver à grande eau comme chez les Dravidiens de Waco ni de charniers à nettoyer comme au Guyana du réverend Jones..

Sinon, pour la dimension "sexuelle" de l'analyse, j'y souscris de même sans réserve aucune..

GB

Tall a dit…

Castor
Si tu penses avoir pigé des trucs, t'espères qu'ils vont se laisser flinguer ?
Il y a + de 15 salariés là-bas.
Et si les fadas se croient les + malins, laisse-les croire.
Momo par exemple s'est auto-piégé par ses propres censures. Il a transformé ses forums en déserts et ne cause plus qu'aux cactus.

emile red a dit…

Castor,

Il n'est pas question de débattre de qui a commencé, chacun le sait, mais de qui poursuit et s'étonne d'être poursuivi...
_________

Quant à Ago, je trouve trop comique cette aberration qui voudrait que ce soit un lieu au dessus de tout, une espèce de sanctuaire pour les uns, ou une espèce de tromperie, digne des plus grandes conspirations pour les autres.

Gogovox, ce n'est ni plus ni moins qu'une entreprise commerciale qui agit comme toutes les boîtes, vire les emmerdeurs qui gratte les étiquettes et demandent des comptes, qui cherche la publicité et le buzz, qui utilise les notoriétés et quantifie la clientèle, qui use de subterfuges comme le font 99% de ses homologues.

Il y en a qui utilise le mot "citoyen" comme d'autres le mot "bio" ou "classe" ou tout autre valorisation, même inique, du produit.

Y voir des accointances avec tel ou tel lobby est d'une naïveté sans borne, seul l'intérêt du résultat compte, Panhard vendait des bagnoles à des antimilitaristes et des automitrailleuses, des sociétés vaticanes vendent des capotes et des motos, le but n'est pas de plaire mais d'engranger et même de voguer sur ces synergies faussement antagonistes ou soit disant contre productives.

Le but d'Ago, en dehors d'une manne statistique importante, est d'entretenir et de développer la fréquentation qui permet d'augmenter les ressources publicitaires et ce à n'importe quel prix, évincer les uns ou produire les autres.

Rien n'a jamais démontré un quelconque fonctionnement sous marin occulte, je dirai même que ce genre d'agissement est strictement inutile autant que risqué puisque le gogo fait tourner la machine gratuitement et que c'est le quantitatif qui produit la richesse.

Qu'importe un article de momo avec cent coms quand dix articles font dix réponses et que des articles il y en a plein la baignoire, bien sûr qu'un momo fait du buzz en plus, pourquoi s'en priver il a le profil idéal et ne coûte pas un rond, s'il se barre il y en a dix qui attendent, ce serait une bêtise stratégique de lui donner ne serait-ce qu'un sandwich.

Ceux qui voit un fumeux complot dans ce fonctionnement sont très loin des réalités de l'entreprise, soit qu'ils ont oublié, soit qu'ils n'ont jamais connu...

rocla a dit…

Salut Zozo Castor ,

On perçoit ton habileté d' avocat sachant présenter l' angle le moins glissant à deux parties qui voudraient trouver un modus vivendi .

Je salue ta démarche .

Perso , comme je l' ai dit quelques fois je suis d' une famille nombreuse dont chacun a sa personnalité , son caractère et son vécu .

Certains font des efforts pour concilier les points de vue , d' autres moins malins ou peut-être plus orgueilleux s' en tiennent au leur en tant que moi je sais mieux que toi . Peut-on changer la nature humaine ?

Tu as parfaitement raison en parlant de constructif , de positif et de choses pareilles .

Pour ce qui me concerne , bien que je considère que ça ne touche ni mon amour-propre ni mon statut de citoyen , j' aimerais simplement savoir comment on peut virer un co-fondateur d' un site de façon si peu cavalière , et secondo comment , après avoir accepté et publié des articles sur Disons , eh bien hop poubelle à la première occasion de je sais pas pourquoi . Est-ce le signe d' une éducation ratée ? d' un mépris pour l' humain , ou une peur profonde devant ce que l' on ne peut contrer par des paroles .

J' en viens au centre de mon interrogation , comment d' anciens zozos , des mecs qui étaient unis contre le Dictateur d' Ago peuvent-ils accepter que l' un ou plusieurs d' entre aux soient regardés comme des moins que rien par un autre co-fondateur . Vous , anciens zozos , vous avez des yeux , des oreilles , ne voyez-vous pas que parmi vous se trouve un aigri de première , ressassant sa rancoeur jour après jour en parlant d' un site de maboul . Ca ne vous interroge pas cet état de délabrement mental ? Un gourou qui resssase des trucs qui se sont passés on ne sait plus quand est un Kangourou . Je ne comprends pas comment vous pouvez supporter tous les jours les mêmes fadaises sur la sucrée le nain bleu et autres manifestations de sa maladie cervicale .

Un homme équilibré serein et bien dans sa tête se met en colère une heure , un jour une semaine , et ensuite il passe à autre chose .

Il n' existe sur cette terre aucun homme valant plus qu' un autre , c 'est la raison pour laquelle je ne me plierai jamais au diktat de quelques ' j' ai raison puisque c 'est moi qui le dis ' fussent-il issus de la cuisine de Jupiter .

Mais tu as raison sur le fond , le monde serait moins con si on l' était tous un peu moins .

Moi en premier .

Je ne comprends pas que l' on puisse oser parler politique en ayant cet esprit d' exclusion pour celui qui dit autre chose .



Salut Castor , longue vie à ceux qui aiment la bonne humeur , le partage , l' esprit et ...la vie et ... les mecs comme toi .

Tall a dit…

C'est vrai ce que dit Rocla, chez léon, on n'aime pas les ex-zozos. Ca s'est bien vu dans l'article sur momo qui m'a fait revenir un moment.
Dans le forum concerné, plusieurs zozos étaient venus se re-saluer joyeusement et conivivialement. Mais léon a rapidement coupé la chique de tout le monde en disant :
- Hé ho !!?? On n'est pas des ex-zozos, nous !

Et personne n'a osé insister, bien sûr.

Philippe Renève a dit…

Merci à tous de ces analyses dépassionnées et calmes. Elles montrent que nous gardons la tête froide même si parfois les insultes nous font perdre notre sang-froid, car il y a des limites au stoïcisme.

Il faut aussi savoir tirer une conclusion définitive. Je crois qu'on peut dire que les rancœurs, les querelles personnelles, les jalousies aussi, sont bien davantage chez ceux qui nous attaquent que chez nous. Nous ne sommes pas parfaits – du moins ne le suis-je pas ! – mais il n'y a pas chez nous une volonté de blesser, de nuire, comme on en trouve parfois chez eux, mélangée à des phobies, des obsessions récurrentes que chacun peut observer.

Pour la petite histoire, sachez que j'ai échangé des mails depuis quelques jours avec l'un d'eux, pour tenter de voir ce qui pourrait faire cesser les accrochages. Alors que j'ai adopté un ton respectueux et calme, le dernier que j'ai reçu commence par "Tu n'es pas quelqu'un d'honnête" et se termine par "Philippe Renève tu es un tout petit homme, seul, aigri, mauvais et je te plains." Sans commentaire.

Après cette phase désagréable, nous passons maintenant notre chemin et nous nous intéresserons à des sujets à la fois plus sérieux et plus futiles! Je vous remercie de ne plus évoquer ces querelles et de ne pas répondre aux éventuelles provocations qui pourraient survenir.

emile red a dit…

Tiens une pour faire râler un peu :

J'aime bien Montebourg, il est quelqu'un de convenable, il est attrayant...

Et vous savez ce que j'aime le plus chez cet homme ?













Sa femme...

rocla a dit…

:-))

Anonyme a dit…

@ Emile

Bravo, il fallait oser !
Je "surlike" comme on dit sur Facebook..

GB

emile red a dit…

Je ne sais pas je ne fréquente pas les faces de bouc, mais certainement que je dois surliker, c'est comme la chantilly que j'aime qui cache l'irish coffee que je sublime, la jolie couverture qui dissimule un texte superbe, l'ouverture qui entame une apothéose musicale.

Bon faut pas déconner non plus M. Arnaud n'est ni chantilly, ni couverture, ça se saurait, il n'a rien d'une ouverture si ce n'est vers son alter ego féminine qui est autrement plus attractive.

Anonyme a dit…

La jolie couverture cache parfois un très mauvais texte.. et la Chantilly peut masquer un Irish Coffee confectionné avec un très mauvais whisky !

Arnaud Montebourg peut avoir très bon goût en matière de partenaire.. et Mme Pulvar un certain manque de discernement : un peu comme Alain Delon et Mireille Darc...

Bon : on y a échappé cette fois-ci : il ne sera pas président ! Reste maintenant Hollande (qui n'est pas mon idéal) et Martine Aubry (qui l'est encore moins) et donc, la résignation vers un vote "utile" quasi inéluctable en faveur du "moins pire"..

J'ai de plus en plus l'impression, à chaque élection d'être un "Etasunien"...

Snif !

GB

«Les plus anciens ‹Précédent   601 – 800 sur 1476   Suivant› Les plus récents»