dimanche 6 mai 2012

Bon débarras

Il aura fallu cinq longues années...


La France s'est enfin débarrassée de ce personnage malfaisant, qui n'aura, selon les médias, même pas l'élégance de mener la campagne de l'UMP pour les législatives.


Il sera sans doute trop occupé à quelque sinécure juteuse dans un grand groupe dirigé par un de ses "frères" Dassaubollobouygarnault.


24 commentaires:

Anonyme a dit…

Et maintenant : vigilence! Ce que nous avons subi ne doit pas nous faire accepter n'importe quoi à l'avenir. Les Français doivent s'unir pour améliorer le futur de notre pays.

Jea

Anonyme a dit…

jeanne, bien sûr.

emile red a dit…

Vigilance est le maître mot, le loup s'en est allé, mais le reste de la meute est aux aguets, les successeurs salivent déjà avec encore moins de charisme, moins d'humanisme, moins de vergogne.

Les liens tissés par les nuisibles avec la bête sont intacts et prêts à s'activer à la moindre fissure, le fiel se prépare à circuler en gros volume à l'air libre.

Méfiance et vigilance, rien n'est gagné, tout est à faire...

Philippe Renève a dit…

En effet: parions que des gens comme Copé (qui est à Sarkozy ce que Sarkozy était à Chirac) sauront reconstruire la droite avec quelques belles idées bien malodorantes – c'est tout ce qui lui reste...

Anonyme a dit…

L'Elysée change de locataire.. Le sortant est prié de débarrasser la République des installations douteuses qu'il a réalisé durant son quinquennat..
Ultimatum donc : Mr Nicolas Sarkozy a 15 jours pour démonter le four à pizza qu'il a monté sans autorisation dans l'avion présidentiel.
Ah mais !

Philippe Renève a dit…

Je crois bien même qu'il s'agissait de deux fours à 75.000 € HT, plutôt conçus pour de la cuisine fouquet'sienne...
Une misère, ne chipotons pas.

Philippe Renève a dit…

Il est amusant de constater combien certains soi-disant commentateurs sont éloignés des réalités qu'ils prétendent décrire et du peuple qu'ils font mine de respecter voire de chérir.

Ainsi s'étonnent-ils du grand nombre d'électeurs ayant voté pour le ci-devant monarque. Ils ne semblent pas savoir que nombre de Français, par ailleurs bons citoyens et pères ou mères de famille, se feraient couper en rondelles plutôt que de voter pour une gauche qui représente pour eux un éternel enfer de spoliation, de gaspillage et d'assistanat envers des incapables et des fainéants. Dans les milieux ruraux et dans les classes moyennes-aisées (artisans, petits patrons, cadres) ce comportement est fréquent, même si politiquement et économiquement il est loin d'être fondé puisque la gauche « moderne » n'écrase plus guère ces ménages sous l'impôt – à supposer qu'elle en écrase jamais.

Ceux qui ont vraiment profité du quinquennat passé, et qui avaient donc objectivement toutes les raisons de voter pour le sortant sorti, sont très peu nombreux, mais l'ensemble des votes anti-gauche a suffi pour que l'écart avec Hollande soit somme toute minime.
C'est assez dire que l'image catastrophique que Sa Minusté a donnée (bling-bling, opportunisme patent, racolage vers Jean-Marine, démolition de la solidarité) est seule responsable de sa défaite: fallait-il qu'il fût mauvais pour ne pas réunir les suffrages de tous les allergiques à la gauche.

L'ignorance de ces réalités du corps électoral français devrait faire taire ces infatués qui découvrent tout soudain que le monde n'est pas celui qu'ils se fabriquaient pour justifier les a priori qui les rassurent autant qu'ils les ridiculisent.

Philippe Renève a dit…

Voilà que notre Juppé devient scrupuleux: invoquant la règle du non-cumul des mandats, il annonce qu'il ne se présentera pas aux législatives.

Les mauvais sondages rendent vertueux.

emile red a dit…

La dynamique bordelaise est très particulière avec un éln à gauche de plus en plus important, un modem relativement présent affidé à la droite.

On voit malgré l'important contingent UMP sur Bordeaux les circonscriptions se diversifier, ce qui n'a rien d’étonnant avec un transfert constant des banlieues vers le centre ville et une très importante arrivée de population ouvrières d'autres régions vers nos banlieues.

Bordeaux est une verrue dans une communauté urbaine à très forte sensibilité de gauche, le découpage est pourtant clairement en faveur de la droite avec des circonscriptions qui font parfois 1/5ème des habitants de circonscriptions de gauche voisines.

Si Juppé veut garder sa place, les Bordelais lui ont fait comprendre aux dernières législatives qu'il devrait se montrer présent, il faut croire qu'il a compris, mais rien ne dit qu'il ne s'engagera pas à la direction du parti.

emile red a dit…

Un autre point focal en Gironde est emblématique des populations, ici dans le Libournais, après avoir eu des années durant un Mitterrand comme député, depuis 2002 nous avons récupéré un de ces populistes comme seule la côte d'azur sait en inventer.

Et ce fantoche du toujours plus est le seul député UMP connu à vouloir formellement nouer des liens électoraux avec le FN quand le creuset de population est plutôt majoritairement de gauche modérée et de centre-droit.

Gageons que cette anomalie passe aux oubliettes de l'histoire au prochain scrutin pour un retour aux fondamentaux locaux...

Philippe Renève a dit…

Il est vrai que les déculottées aident à retrouver le sens des réalités !

emile red a dit…

Ais-je été entendu, je doute, en attendant, le fantoche susnommé est revenu sur ses déclarations fracassantes arguant d'incompréhensions.

Je crois plutôt à l'intervention ferme des instances nationales afin que l'homme calme ses ardeurs suicidaires.

Les circonscriptions seront chères et l'UMP est dans la tourmente post présidentielle qui laisse rarement indemne.

Nous aurons donc et en principe un concurrent FN et un autre UMP/droite populaire, soit deux extrémistes, une éclaircie pour les autres candidats...

Philippe Renève a dit…

Il se pourrait bien que ces législatives soient sanglantes pour la droite "classique".

D'aucuns vont amèrement regretter d'avoir choisi Sarkozy comme chef de file.

Anonyme a dit…

Et maintenant, cela s'agite déjà à droite pour les législatives.. avec maintien de la ligne "racolage à l'extrème droite" de l'UMP qui se refuse à toute analyse de son échec en invoquant "un faible écart" entre les résultats de son "has been" et ceux obtenus par François Hollande.

Barrack Obama prenant position en faveur du mariage homosexuel.. François Hollande s'y étant déclaré aussi favorable, pourquoi ne pas créer un électrochoc de modernité en gravant dans le marbre ce nouveau type d'union ?

Je l'admets volontiers, il y a d'autres priorités.. mais celle-ci présente, outre l'avantage de ne rien coûter à l'état, celui de renvoyer dans les cordes ceux qui n'ont rien d'autres à évoquer que des clichés exhumés des fantasmes maurrassiens.... et de donner un bel exemple de promotion de la laïcité : les religions réprouvant toutes l'union homosexuelle..

Allez ! Un peu d'audace !

GéBé

Philippe Renève a dit…

Bonjour Gazi
Oui, c'est surtout symbolique; mais en effet il y a des choses plus urgentes pour une bonne partie des Français: fiscalité plus juste, droit du travail, relance économique et non austérité, etc.
Je crains que ce petit arbrisseau ne cache cette immense forêt !

emile red a dit…

Mon esprit mutin me pousse à dire qu'un ravitaillement n'a jamais fait perdre une guerre et que la dispersion des combats est égale chez l'ennemi.

Il n'y rien qui empêche de grands actions pour l'économie et mener de concert les évolutions pour lesquelles les citoyens sont favorables.

Ce qui me perturbe beaucoup plus vient des mouvements qui poussent la police à manifester sans clarté revendicative ni conduite unitaire dans un temps où le pouvoir est en déshérence.

Philippe Renève a dit…

Emile, "sans clarté revendicative " ? C'est bien pour tenter de bénéficier d'une immunité légale dans l'utilisation des armes de service, ce qui est au pire dangereux, au mieux inutile car la présomption générale d'innocence suffit.

Eolas a bien fait le point à ce sujet.

emile red a dit…

Quand je disais "sans clarté revendicative", je voulais dire que si un syndicat comme Alliance, proche de l'UMP, soutient les dernières saillies du Sarko en déroute et manifeste pour l'obtention de cette hérésie démocratique, je ne crois pas que celle-ci oit la première motivation d'SGP Police et encore moins du mouvement autonome.

Pour les uns, la politique du chiffre est essentielle et pour les autres la grogne contre les décisions de justice semble le moteur.

Philippe Renève a dit…

Je crois surtout qu'il y a un sacré ras-le-bol dans la police, avec les réductions d'effectifs et de budget alors que les exigences de statistiques se multiplient dans un environnement de plus en plus difficile. L'affaire de la mise en examen du policier a été l'étincelle qui a fait exploser tous ces mécontentements.

emile red a dit…

Oui bien sûr, tu as raison, cependant, la période choisie pour ces action est plus qu'étonnante de même que la dispersion des actions et le débordements des syndicats.

Clairement, il y a trois types de mouvements dans cette crise, l'opposition et les "menaces" envers le futur gouvernement, la tentative de récupération par les syndicats dits de gauche et le ras le bol total d'une majorité d'acteurs indépendamment de toute organisation visible.

Il faut mettre quelques bémols sur les trois attitudes, on ne peut voir chez Alliance seulement des malotrus de droite allergique à quelconque gvt d'opposition, comme on ne peut penser que SGP puisse dire amen à toute décision ministérielle.

Le plus intéressant serait d'analyser qui tire les ficelles du mouvement autonome quand on sait l'influence croissante de certaines idéologies répressives et totalitaires.

N'oublions pas que la principale revendication que ces derniers portent est une proposition nettement définie et appelée par le FN depuis plusieurs mois et bien avant les incidents récents.

emile red a dit…

Maman achète moi un correcteur...

J'étais fatigué mais l'intolérable est impardonnable.

Pan ! Clack sur la joue...

Philippe Renève a dit…

Ne te vante pas; il ne te sera pas beaucoup pardonné, parce que tu n'as pas beaucoup péché !

emile red a dit…

Tu te trompes lourdement, j'ai été un grand pêcheur à la ligne.

Le prix du matériel et de la carte m'ont fait prendre mes distances du milieu aquatique et piscicole...

Cremilde a dit…

Pour sûr! Bon debarras!
Hélas, il va continuer de vampiriser l'argent public vu qu'il réclame pas moins de 10 gardes du corps!!!
Rien que d'y penser, ça me donne envie de gerber!